:storygold: :s4: La ruée vers l'or (5250€/mois)


#121

Mercenaire :smiley:


#122

Hey j’avais annoncé la couleur :slight_smile: Les rumeurs commencent enfin à arriver, je vous avoue que quand je me suis lancé, j’imaginais aller de club en club au moins tous les ans :stuck_out_tongue: En fait je crois que les diplômes accélèrent le truc !


#123

On dirait bien en tout cas après à voir si ils te proposent plus de sous ^^


#124

La course au titre ?

Quelle période haletante pour mon équipe ! La Coupe de France est dans toutes les têtes, et les joueurs ont du mal à rester concentrer sur le championnat : prendre le risque de rater le match contre Guingamp à cause d’une blessure contre une équipe de bas de tableau de N3, c’est dur à envisager pour les joueurs, et je peux comprendre ce dilemme. Je jongle avec les rotations pour amener les joueurs dans les meilleures conditions possibles pour ce match ô combien important.

Nous sommes sur une superbe série, en battant Maubeuge après le match de coupe contre Clermont, nous en sommes à 13 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Mais comme je m’y attendais, toutes les bonnes choses ont une fin, et en faisant peut être un peu trop tourner contre Wasquehal juste avant le match de Coupe, nous mettons fin à notre série de victoires…

48

Je suis fier de mes joueurs et j’espère que nous saurons nous relever pour enchaîner avec une nouvelle série nous conduisant à la montée en N2 !

Arrive ce match de Coupe de France. Enfin, le public est présent : près de 2.000 spectateurs dans notre stade assurent la réussite de la soirée du côté financier et du côté de l’ambiance. Si l’on fait jeu égal pendant près de 40 minutes, nous finissons par craquer et encaisser un premier but. Je maintient une tactique basée sur le contre pour essayer de surprendre nos adversaires, et malgré une frappe sur le poteau, nous encaissons un deuxième but en milieu de seconde mi-temps avant de voir nos espoirs s’évanouir à cause d’un stupide carton rouge. Je ne peux m’empêcher de m’en prendre à l’arbitre qui manque clairement de discernement et de pédagogie : le match est déjà joué, quel intérêt d’expulser un joueur sur une bête faute… Nous nous inclinons finalement 3-0, de manière assez logique… Les 45K€ de prime sont une consolation, et une belle récompense pour notre superbe parcours !

01

Afin de nous remettre sur pied, nous avons une série de deux matchs faciles contre Saint-Amand le dernier, et Chambly le 10ème, et nous nous remettons sur pied avec deux superbes victoires. Vient ensuite le choc contre la réserve de Boulogne. Nous avons 3 points d’avance sur eux au classement, et l’occasion est belle de prendre le large et de faire un grand pas vers le titre…

Nous commençons le match par être copieusement dominé par nos adversaires du jour, pas impressionnés par la faible affluence malgré l’importance du match (à peine plus de 300 spectateurs). Nous encaissons un but dans les 5 premières minutes, ce qui me fait craindre le pire. Heureusement, notre attaquant Camara enfile son costume de super héros et inscrit un triplé aux 30ème, 60ème, 63!me minutes. Nous menons 3-1 et je suis super confiant. Mais nous nous écroulons dans les dernières minutes et encaissons deux buts : un penalty à la 71ème minute et le but de l’égalisation à la 88ème… Rageant, mais assez logique ! Au final, pas une grande perte pour nous, nous conservons notre avantage au classement, grâce à cette belle performance.

37

Au classement, nous avons gardé notre avantage sur Boulogne, et c’est Beauvais qui est le nouveau dauphin : une équipe de plus de qui me méfier ! Mais nous avons un petit matelas d’avance et surtout un match de retard sur nos poursuivants :

47

Ca commence à sentir très très bon ! Il me reste 6 matchs à jouer, si je prend 5 points d’avance, je vais être dur à aller chercher ! Le prochain match est contre… Beauvais ! Nous irons chez eux avec la ferme intention d’aller y chercher un énorme ticket pour la montée !


En N1, on commence à parler de moi. Si j’obtiens une belle augmentation, pourquoi pas viser une division plus haute et un meilleur salaire ?


#125

Le titre et le poste en N1 en suivant svp !!


#126

21

Mon président a tenu à me rencontrer pour me faire une belle offre de prolongation. Toujours sur un an, ce qui me convient. Avec une revalorisation de 500€ par mois, ce qui est une belle progression. Le président table déjà sur la montée en N2 on dirait.

J’ai demandé un délai de réflexion avant de prendre une décision. J’aurai aimé attendre la fin de saison…


#127

Sondage

Alors que la fin de saison est encore loin (encore 3 semaines), j’ai une offre de nouveau contrat sur la table, négociée à 2.300€ par mois, soit + 500€. Une belle augmentation. Mais, je peux peut-être viser plus haut ? Que me conseillez-vous ?

  • Signe le contrat et cherche mieux
  • Signe le contrat et reste un an de plus
  • Refuse le contrat et met toi en quête d’un bon contrat

0 votant


#128

Si tu gagne le championnat tu pourrai avoir de belle offre :slight_smile:


#129

Il y avait une option avant pour attendre la fin de saison, mais elle y est pas , ce qui m’énerve grandement. J’ai repoussé deux fois d’une semaine mais là je peux plus, c’est chiant.

Clairement j’attendais la fin de saison pour prendre ma décision là c’est trop tôt…

Pour être honnête avec vous, le président accepte de m’offrir 2600€ par mois (soit +800€).

Voilà, je met en pause quelques heures la partie histoire de voir vos suggestions :slight_smile:


#130

34/33/33 vous voulez pas m’aider à me décider c’est ça ? :smiley:


#131

On veut que Pizzapan reste à St-Quentin !


#132

Voir les clubs en difficulté, si certains sont succeptible de te vouloir (Club National ? N2 ?)
Si tu es certain d’aller chercher le titre, je pense qu’il ne faut pas signer et partir libre


#133

Le but de cette partie n’est pas de rester trop longtemps dans un club :slight_smile: J’aimerai ne pas m’éterniser…

Le titre, j’en fais mon affaire. J’aurai aimé partir sur une offre d’un autre club…


#134

Nuit blanche…

Allongé dans mon lit, je contemple le plafond… puis le velux par lequel j’aperçois les étoiles entre deux nuages. L’heure au plafond affiche son verdict rouge vif : 3:54. Une heure à laquelle je devrai dormir depuis un bon bout de temps. Impossible de trouver le sommeil… Le dos nu de Anna, allongée à côté de moi, m’occupe quelques secondes. Sa respiration régulière m’appaise, mais est loin de répondre à mes questions…

Je suis tiraillé par de multiples sujets, incapable de prendre de décision, de savoir quoi faire. Mon président est revenu vers moi le mois dernier pour me proposer un nouveau contrat avec une augmentation de 300€ à la clé. J’ai refusé de négocier à ce moment là, arguant que je préférais attendre la fin de saison.

Quelques rumeurs à droite à gauche en National et N2 ont commencé à faire surprendre, et le président est revenu vers moi. Une augmentation de 800€ à la clé si notre montée est validée dans les jours à venir. Mais j’ai l’envie de partir vers d’autres horizons et de viser plus haut, encore plus haut que cette montée.

Notre montée justement, encore un sujet préoccupant. Alors que nous avions un match de retard par rapport à nos concurrents, nous nous inclinons à domicile contre Dunkerque, le 7ème…

15

Deux penalties provoqués en une minute ne suffisaient pas visiblement, l’arbitre a compliqué une fois de match que nous nous étions déjà rendus difficiles. Si nous perdons le titre, c’est à domicile que nous l’aurons perdu. Le public n’a pas répondu présent avec seulement 316 spectateurs alors que nous pouvions faire un énorme pas vers le titre en cas de victoire… Cela commence à me fatiguer…

49

Après le nul logique contre la réserve de Boulogne malgré l’avantage pour notre équipe, nous avons remis ça contre Beauvais, en perdant l’avantage de notre but d’avance. C’est une constante de mon équipe : réussir à gâcher un bel avantage. Heureusement, nous avons enchaîné de belles performances contre toutes les autres équipes, et nous voici arrivés à la dernière journée du championnat dans une situation… stressante !

02

Nous avons toujours la main sur le titre, mais à quoi cela tient ? Notre excellente différence de buts nous préserve d’un retour de Noyon. Nous avons toutes les cartes en main pour être champions : tout meilleur résultat que celui de Roye-Noyon nous assurerait le titre. Notre rival est donc la dernière équipe à pouvoir nous empêcher d’être champion !

Au niveau du match de la dernière journée, nous reçevrons Aulnoye, le 5ème. Un match prenable, mais pas simple. Roye-Noyon se déplace chez Wasquehal, le 6ème. Nous avons donc un léger avantage, mais tiendra t-il ? Réponse d’ici quelques heures…


#135

chaud cette fin de saison. BOn courage.


#136

60ème minute

Je me plais à penser que dans 30 ans, quand j’arrêterai ma carrière d’entraîneur (si je tiens aussi longtemps), je me souviendrai de certains détails, de certains moments. De simples détails qui m’auront marqué. Je pense avoir vécu l’un de ceux là.

60ème minute, 0-0 chez nous. Du côté de Roye-Noyon, Wasquehal mène 1-0, la soirée est donc réussie. Et dans la même minute, tout va basculer. J’apprend à peine que Noyon vient d’égaliser et de revenir à notre niveau que l’arbitre décide de siffler un penalty totalement inexistant. Je peste, je rage, je hurle, mais rien n’y fais… Aulnoye va prendre l’avantage… à moins que la barre transversale s’interpose ! Nous nous dégageons sous les acclamations du public. Sur la contre attaque nous obtenons un bon coup franc. Superbement frappé, il trouve la tête de mon défenseur centrale qui vient crucifier le gardien adverse, nous prenons l’avantage !

C’est la 80ème qu’un second but viendra seller notre victoire, nous permettant d’oublier de suivre l’autre match à distance ! Et au coup de sifflet final, de célébrer notre titre de champion ! Dans l’autre match à suivre de la soirée, Roye-Noyon s’est écroulé dans les 5 dernières minutes, sûrement avertis de notre victoire inéluctable.

47

47

A noter les saisons cauchemardesques des trois derniers du championnat. De notre côté seulement 8 matchs sans victoire, c’est remarquable ! L’an dernier le second avait terminé la saison à 54 points, j’aurai été sacré champion beaucoup plus tôt !


#137

Pour information les championnats sélectionnés dans cette partie :

  • 5 divisions françaises
  • 4 divisions anglaises
  • 3 divisions allemandes, italiennes, espagnoles
  • 2 divisions portugaises, russes, turques, néerlandaises, belges
  • 1 division chinoise

Etant en 5ème division avec un petit palmarès, une réputation nulle et un diplôme tout basique, je pense que je n’attire pas les foules.
Je n’ai pas candidaté en N2, j’ai tenté N1, troisième division espagnole et deuxième division turque.

On me rit au nez à chaque candidature… Décisions imminente donc :slight_smile:


#138

Bravo pour le titre.


#139

GG pour le titre hâte de voir ce que tu vas faire la saison prochaine en N2 avec St Quentin ou dans un autre club ^^


#140

Bravo pour le titre. :excited:
Hate de voir si tu reste ou tu part :wink: