:storygreen: :s1: :bel: Soccer story - RWD Molenbeek

Les résultats sont plutôt bon. La victoire face à l’Union et le nul ramené de Bruges c’est très positif même. A Malines, c’est toujours difficile.

Anderlecht dernier avec un petit point ? :thinking:

1 « J'aime »

Plutôt positif ce début de saison, ça sent bon pour la suite…

1 « J'aime »

Ca sent l’interdiction de transfert et de compétition européenne tout ça :kappa:

1 « J'aime »

un bon début

drole d’histoire avec l’ol

1 « J'aime »















PUB CLIQUEZ ICI

9 « J'aime »

Esperons que Jeff retrouve son football !

1 « J'aime »

Aïe, le mois qui vient de s’écouler…

1 « J'aime »

Mieux qu’IRL. Bravo à toi.

1 « J'aime »

A un moment de la saison il me semble que le RWDM etait aussi bien classé.

1 « J'aime »

Avec autant de nouveaux joueurs, va pas falloir chômer pour créer une cohésion d’équipe qui aidera sans aucun doute à aller chercher de meilleurs résultats

1 « J'aime »





Anderlecht (16e) et l’Union SG (14e) sont à la recherche d’un entraîneur.

Pierre Sage, l’homme à la tête de l’Olympique Lyonnais, n’est pas du genre à se taire… En effet, il a exprimé publiquement une profonde inquiétude quant au management de William B. Beauregard.

C’est au cœur du Groupama OL Training Center, le nouveau sanctuaire des lyonnais, que Pierre Sage a laissé échapper ses frustrations. « La gestion de Florent (Sanchez) et de Mamadou (Sarr) à Molenbeek est tout simplement catastrophique », déclare-t-il avec une pointe d’amertume dans la voix. Ces deux jeunes, prêtés avec l’espoir de voir leur talent s’épanouir, semblent piétiner dans l’ombre.

Les mains croisées, l’entraîneur français ne mâche pas ses mots. « On a confié des joyaux à Beauregard, dans l’espoir qu’ils reviennent plus forts. Mais à voir la façon dont les choses évoluent là-bas, j’ai de sérieux doutes sur ses intentions ». Sage pointe du doigt un possible manque de compréhension quant au travail en réseau, à cette mécanique subtile qui lie les clubs dans un ballet complexe de prêts et d’échanges.

« Est-ce que Beauregard a réellement assimilé l’importance de tisser des liens solides entre nos clubs affiliés, ou bien se sert-il simplement du groupe Eagle pour atteindre des objectifs personnels » ? interroge-t-il, les sourcils froncés. Un doute flotte dans l’air, une ombre planant au-dessus des ambitions collectives.

Alors que le soleil se couche sur les rives du Rhône, la saga continue…

PUB CLIQUEZ ICI

12 « J'aime »

Au moins c’est dit. Il n’a pas tort sur le fond mais la forme laisse à désirer.
Après, ces 2 joueurs méritent ils de jouer ?

1 « J'aime »

En même temps, un entraineur qui gagne, a toujours raison.

1 « J'aime »

Avec un OL « fort », un effectif de qualité (academy compris) Molenbeek pourrait être une super experience pour la découverte d’une compétition professionnelle.

Malheuresement, l’OL a perdu de sa superbe et est-ce que c’est dans les projets du Texor et du groupe Eagle?

1 « J'aime »

La bagarre au sein des projets de Textor. On veut du sang :grin:

2 « J'aime »

Ehh… il se prend pour qui le Lyonnais ?
C’est-il posé la question de savoir si ses joueurs étaient seulement au niveau ?

1 « J'aime »






John Textor: William, je t’ai convoqué parce que je suis furieux des performances récentes de l’équipe. La défaite 4-0 contre Anderlecht est inacceptable, surtout compte tenu des investissements que nous avons faits. Qu’est-ce qui se passe?

William B. Beauregard: John, je comprends votre frustration, mais je n’ai aucune autonomie. Je n’ai pas pu composer mon staff et je ne peux pas mettre en place ma stratégie de recrutement.

JT: William, tu es débutant à ce poste. Ton contrat se termine en juin. Tu dois rester à ta place et faire fonctionner l’équipe avec les ressources actuelles.

WBB: John, j’entends ce que tu dis, mais de nombreux joueurs partiront en fin de saison, que ce soit en prêt ou à la fin de leur contrat. Je n’ai pas les moyens de renouveler les contrats actuels. Certains joueurs vont commencer à râler, et l’effet boule de neige sera terrible.

JT: Le business, William, c’est le business. Certains joueurs en fin de contrat seront vendus lors du mercato hivernal. Je ne veux pas te licencier pour éviter des frais, mais si tu n’es pas satisfait, tu as le choix de démissionner.

WBB: John, je veux vraiment créer une identité pour le club, mais avec les restrictions actuelles, je ne vois pas comment cela est possible.

JT: William, nous devons faire des choix difficiles. Si tu ne peux pas faire fonctionner l’équipe dans ces conditions, peut-être devrais-tu réfléchir à ton avenir ici.

PUB CLIQUEZ ICI

9 « J'aime »

Oh la vache, il rigole pas le père Textor !
Faut être conscient des contraintes et de ce que c’est de diriger une équipe quand même.

1 « J'aime »

Ca chauffe ! Va falloir ouvrir le journal des petites annonces !

1 « J'aime »

Ya pas a dire, c’est la crise ! C’est vrai que le 4-0 fait mal, mais le mois est loin d’être dégueulasse.

1 « J'aime »