:storygreen: :Saison 1: Ode au jeu

récit

#1

Son nom ne me disait rien et,comme tout le monde ici, je fus surpris et sceptique en l’entendant pour la première fois… Ciaran Bean… Le monde virtuel des réseaux sociaux s’en était donné à coeur joie dès les premiers instants de sa nomination officielle.
Ce n’est qu’en le voyant que je fus moins circonspect. Je connaissais ce gars car il m’avait marqué.
Il fallait remonter deux ou trois ans en arrière. Notre ville avait organisé un tournoi international de football à 11.

Pas la peine de chercher de futurs cracks parmi ces jeunes âgés de moins de 13 ans. C’était plutôt d’une qualité moyenne. Outre l’équipe locale, je me souviens de cette équipe irlandaise de Cork ou, plutôt, de Waterford. Elle semblait un peu au dessus du lot grâce à une organisation sans faille et à un numéro 10 technique qui gommait nombre des défauts de ses coéquipiers.
En finale, elle dominait aisément les jeunes locaux sans pour autant avoir réussi à prendre l’avantage. Le numéro 10 irlandais entreprit alors une série de dribbles qui l’amenèrent face au gardien mais un peu décalé. Au centre, son 9 était seul. Il tenta néanmoins une frappe puissante au 1er poteau que notre gardien dévia un peu par hasard sur son montant avant que la balle ne sorte en corner.

Ce fut la dernière du jeune prodige (enfin pour ce niveau). Alors qu’il s’élançait pour tirer le coup de pied de coin, il fut remplacé. Deux événements me marquèrent à ce moment-là:

  • il ne fut pas surpris de son remplacement
  • son entraîneur discuta un long moment avec lui de façon apaisée.

Je dois avouer que cela m’intrigua surtout que, finalement, les Irlandais, dont le jeu perdit en constance à partir de ce moment-là, s’inclinèrent sur un corner bien négocié par les locaux. Un match qu’ils auraient certainement gagné avec leur 10…


#2

Merci Groot :slightly_smiling_face:


#3

Après le match, je trouvais Ciaran Bean en pleine discussion avec le président du club local, Bard Dalen.

Celui-ci m’invita à me joindre à eux

-Sven! Viens nous voir! j’expliquais au coach adverse que je me demandais encore comment nous avions pu gagner ce match.

L’entretien était en anglais et, je dois bien l’avouer, je n’étais pas très l’aise avec cette langue. Bard assurait donc la traduction.

-Peut-être que si vous n’aviez pas sorti votre 10…

Bean sourit.

-Peut-être oui… Mais quelle leçon est ce que j’inculque à mes joueurs si je le laisse sur le terrain? J’ai toujours pensé, et c’est ce que je leur apprends, que le football est un sport, comme tout sport collectif, où l’on gagne ensemble. Si, pour gagner, je commence à pardonner l’individualisme sous prétexte qu’il est “perpétré” par un élément plus fort que les autres, que vont-il penser?

Pour être franc, nous étions bien en peine pour répondre. Il n’attendait probablement pas de réponse d’ailleurs…

-Ils vont penser que ce que je leur apprends est du vent, que seule la victoire est belle, que, finalement, mes beaux concepts dépendent de l’importance des matchs et que sais-je encore? J’ai choisi de coacher parce que j’aime le fait que 11 à 20 gars, avec leurs qualités et leurs défauts, se fondent dans une certaine idée du collectif, une idée partagée et inaliénable, la base de tout…

-S’il avait marqué, vous l’auriez sorti?

-Bien sûr. Je dois partir. A bientôt

Il nous laissa là, avec nos réflexions, et s’éloigna en courant vers le bus dans lequel des gamins rieurs le chambraient sur sa façon de courir. Puis, ils entonnèrent un chant que je ne compris pas en tapant des mains. On se demandait vraiment qui avait gagné aujourd’hui


#4

HAAA une nouvelle aventure de @veddam


#5

J’espère que ce sera aussi croustillant que t’es galères sur UDE! Et en plus un “petit” à CelticGone!
J’en salive d’avance! :bave:


#6

Ca a l’air très sympa :slight_smile:


#7

Je sens venir une story avec Athlone Town en Irlande :slight_smile:


#8

Tu es très perspicace :clap:

mais ce n’est pas cela du tout… :great:


#9

Ces souvenirs me firent mieux comprendre la décision de Bard. Nommer Ciaran Bean au poste d’entraîneur de l’équipe première n’était donc pas une lubie mais plutôt motivé par l’envie d’avoir un style de jeu plus attractif et plus en accord avec les aspirations de Bard.
Jusqu’à présent, l’équipe se contentait d’un jeu assez stéréotypé avec des gars costauds devant et costauds derrière, quelques costauds éventuellement au milieu et deux rapides sur les côtés. Ajoutez à cela beaucoup de centres, de longs ballons et, parfois, un éclair de génie d’un milieu et vous aviez l’essentiel du jeu pratiqué dans notre championnat…

Mais, habilement, Bard se garda, en conférence de presse, de dévoiler les vraies raisons de la nomination de Bean. Il préféra noyer le poisson ne parlant que de renouvellement, de fin de cycle…

Je fus surpris de voir que Bean avait déjà bien potassé l’organigramme du club, le staff et les finances.
Il n’eut donc aucun mal à s’exprimer sur ces sujets en conférence de presse

-Bien sûr, j’aimerais pouvoir étoffer le staff mais j’ai bien conscience que nous n’avons pas des crédits illimités. Plusieurs préparateurs sont très spécialisés et sont bons dans leur domaine comme Bermudez ou Tornqvist et d’autres ont plusieurs casquettes comme André Nevstad qui est à la fois Directeur sportif et recruteur, ce qui n’est pas forcément incompatible mais un peu difficile à gérer simultanément. Les ajustements se feront petit à petit bien sûr. L’idée n’est pas de révolutionner bêtement ce qui fonctionne bien.

-Les finances ne sont pas mon sujet favori mais le but est d’être proche de l’équilibre à la fin de l’année, ce qui ne devrait pas être facile même si nous savons être raisonnables. De fait, nous avons un petit budget transfert d’environ 6000€ qui, à mon avis, ne sera pas utilisé et une marge de 6000€ environ sur les salaires mensuels. Il y trois équipes, il faudra composer avec. Je ne me servirai de la masse salariale que si j’estime qu’un manque doit être comblé impérativement. Je ne pense pas néanmoins que cela permettra d’atteindre un solde équilibré.

C’était clair et absolument réaliste. Pas de langue de bois, de phrases toutes faites mais pas non plus matière à polémique. Les journalistes étaient un peu décontenancés car ils entendaient peu parler comme cela d’habitude.


#10

Tu vas coacher le ODD Grenland en Norvège ?


#11

:clap:

mais non…

:dicaprio:


#12

Très intéressant. Vivement la suite.


#13

Merci :grinning:


#14

Bon, j’arrête de torturer lo.simon… :grinning:

Il faut dire que nous étions situés sur une île de 165 km2 (20km sur 15km au plus large) peuplés par 12000 âmes dont la moitié était concentrée dans la ville où nous nous trouvions au moment de la conférence de presse, Ulsteinvik.

Hareidlandet, était perdue au milieu d’un archipel d’autres îles plus ou moins grandes. Cela pouvait donner des photos saisissantes…

Mais cela donnait aussi la mesure des difficultés rencontrées par notre club, l’IL Hodd.

Pourtant, depuis sa fondation en 1919, le club avait quand même évolué 6 saisons en D1 (dont la dernière en 1995, c’est vrai), passé le plus clair de son temps en D2 (meilleur classement depuis 2000: 3ème) mais venait de descendre en D3 (qui s’appelle Seconde DIvision…). Son plus grand fait d’armes? La conquête de la coupe de Norvège en 2012…

Bref, c’était une équipe instable, capable d’exploits comme de saisons ratées sans que l’on puisse clairement identifier des raisons objectives.

Bard voulait passer un cap mais Bean était-il l’homme de la situation?

Dans tous les cas, c’était celui qui se rapprochait le plus de sa philosophie.


#15

Je suivrai.


#16

Ta place en tribune…


#17

Merci Veddam loool intérressant cette équipe


#18

Bard avait tenu à assister à la première réunion entre Bean et le staff et il m’avoua qu’il assisterait sûrement à d’autres plus tard tant il avait apprécié les méthodes de l’Irlandais.

Tout d’abord, il avait voulu avoir une vision des effectifs des trois équipes (1ère, réserve et U19) présentés
sans distinction.

-Qu’on le veuille ou non, on a tendance à avoir, après un certain temps dans un club, une approche un peu systématique voire routinière des joueurs, des tactiques… Vous allez me présenter les joueurs de l’équipe première, je vais être tenté de vous faire confiance puisque vous êtes là depuis plus longtemps que moi et mon jugement sera déjà faussé. Je ne discute pas sur votre capacité à évaluer les joueurs, loin de là, mais je pense néanmoins qu’il y a peut-être des paramètres qui ne sont pris en compte ou remis en cause: soit par habitude, soit parce qu’ils ne vous semblent pas importants pour le système tactique appliqué… Je pense qu’il faut se forcer à se remettre souvent en question que ce soit dans la gestion des entraînements, l’évaluation des joueurs, les soins, les analyses… Bon… Voyons voir ce que nous avons là…

-Trois gardiens pour trois équipes, j’espère qu’ils sont solides… J’aime bien Urke car il est plutôt complet même si cela reste dans la moyenne. Sa marge de progression semble très réduite mais il n’est déjà pas si mal en l’état. Je préfère un joueur moyen partout mais constant qu’un type un peu doué qui rate 1 match sur trois.
Mais je dois avouer que j’aime bien aussi le profil joueur d’Alme même s’il a quelques lacunes (puissance, concentration ou sorties…). Il est plutôt habile et c’est une qualité que j’aime bien dans le football.
Concernant Skogsbakken, son manque de technique est rédhibitoire pour moi. On va voir comment il évolue mais un gardien qui ne peut compter ni sur son physique ni sur une certaine adresse avec ses pieds me semble un peu limité.

-Est ce que c’est un axe de recutement?

-Non, on a deux bons gardiens pour l’équipe 1. On bricolera pour les autres équipes en attendant des jours meilleurs financièrement.

-Alors là, il faut qu’on m’explique…


#19

-Un arrière gauche pour trois équipes, il n’y a, pour moi, que deux possibilités: soit toutes les équipes jouent avec trois défenseurs centraux et sans latéraux mais, sauf le respect de mes joueurs, c’est extrêmement difficile à mettre en place chez des équipes au niveau bien supérieur à Hodd et, donc, j’imagine mal que cela soit réalisable ici, soit…

-nous faisons du bricolage…

-C’est cela… J’imagine que vous faites jouer des défenseurs droits à gauche?

-Exactement… C’est loin d’être l’idéal…

-Disons que, défensivement, vous pouvez espérer ne pas voir trop de différences si ce n’est que l’on défend, à priori, plus facilement sur son bon pied. Mais offensivement, du moins quand l’équipe a le ballon, c’est compliqué de faire des passes le long du couloir, de centrer et certaines passes axiales demandent même un placement différent de votre corps… Sauf, bien sûr, si vous avez des latéraux avec deux pieds très forts…

-Ce qui n’est pas le cas…

-Ceci dit, sans faire offense à ce brave Kelmendi, je me demande si un bon latéral droitier ne serait pas préférable à ce poste… Il a vraiment très peu de qualités, pour ne pas dire pas du tout, et ne sera probablement jamais un joueur de l’équipe première…


#20

-A l’époque, au rugby, lorsque l’on ne savait pas trop quoi faire d’un joueur, on le mettait sur une aile, c’est ce qui a dû se passer pour Fjortoft… Je sais qu’il peut encore évoluer mais, sincèrement, un peu comme Kelmendi, il ne peut que faire le nombre en U19…
En revanche, j’aime bien ce que dégage le petit Ushey. Il peut basculer vers le bon car il n’en est pas très loin techniquement et physiquement. En même temps, il pourrait presque faire un défenseur central, non?
Breivik… Très sincèrement, même si je vois très bien les qualités de vitesse, de placement ou de marquage qui peuvent le cantonner à ce poste, il a aussi des manques qui sont gênants dans ma vision tactique: sa conduite de balle est nulle, son endurance est plutôt faible, son sens collectif est moyen… Pour moi, c’est comme avoir un véhicule tout terrain alors que je veux faire de la vitesse, les deux roulent et vont m’amener du point A à B mais je vais rester frustré.
J’imagine que Saetre est dans la pile des latéraux pour ne pas avoir de réflexion du style: trois latéraux pour trois équipes, c’est un peu léger… Blague mise à part, on dirait un Breivik qui a régressé… Il fera un latéral très moyen et un milieu central tout juste acceptable…