:storygreen: :s3: RB Saragosse - Un parfum d'Europe

liga
redbull
fm19

#1

Ca c’est du teasing !


#2
histoire
boss%200
Dietrich Mateschitz est un entrepreneur autrichien.
Dans les années 80, alors qu’il est employé par le groupe allemand Blendax, il part en Thailande et découvre la boisson énergisante Krating Daeng (Taureau rouge).
Conscient de l’énorme potentiel de cette boisson, il rencontre Chaleo Yoovidhya, alors propriétaire de TC Pharmaceuticals, qui a développé et commercialisé cette boisson.

Les deux hommes s’associent, chacun a hauteur d’un milliard de dollar, se répartissant 49% du capital (les 2% restant sont pour le fils Chaleo) et ils adaptent la boisson au marché européen.
La Red Bull GmbH est née !
Krating Daeng devient alors Red Bull, la boisson est moins sucrée et devient gazeuse.

Le lancement de la Red Bull sera officiel en 1987 et en Autriche ! Le succès est au rendez vous et la marque se développe très rapidement en Europe au début des années 90.

Cependant, la boisson est dite énergisante et contient de la caféine et d base de taurine (un acide aminé).
Des cas d’événements mortels ont pu être associés à une consommation excessive de la boisson, c’est donc pour “des raisons sanitaires” que la Red Bull est interdite dans certains pays, comme en France de 1996 jusqu’en 2008.

Autorisé dans 25 des 27 pays de l’Union Européenne, la France sera l’un des derniers bastions à céder.
Il faut préciser que Red Bull était la 3eme boisson non alcoolisée la plus vendue et consomme au Monde en 2007, juste derrière Coca et Pepsi !

Mais Red Bull n’est pas qu’une boisson !
L’entreprise base sa stratégie marketing sur les sensations fortes !
Très rapidement leader dans le monde de la nuit, l’entreprise mise sur le sport.

Le but de l’entreprise n’est plus de vendre de la boisson, mais de découvrir des gens doués et de les aider à s’accomplir - Dietrich Mateschitz au Magazine GQ.

Présent dans la Formule depuis les année 90, en étant actionnaire et sponsor de l’écurie Sauber, puis Arrows en 2001.
En 2014, Red Bull rachète l’écurie Jaguar à Ford et la renomme Red Bull Racing, en 2015 c’est Minardi qui est racheté et qui passe sous le nom de Toro Rosso.
Red Bull mise sur les jeunes talents et en 2008 Toro Rosso signe sa première victoire à Monza avec un certain Sébastien Vettel.
En 2010 Red Bull Racing devient Champion du Monde constructeur et Sebastien Vettel devient le plus jeune champion du Monde.

Très présent dans les sports extrême, Red Bull s’associe a plus de 500 athlètes et pas loin de 600 manifestations sportives mais aussi culturelles (Danse, Esport, Skate, MotoCross etc…)

Red Bull gère donc 2 écuries de Formule 1, 5 clubs de Football et un club de Hockey et prochainement une 6eme équipe de football !

Lorsque j’investis dans une discipline ou un événement sportif, je veux être responsable de A à Z du succès ou de l’échec, le cas échéant. Où est l’intérêt de s’engager dans le foot si c’est juste pour coller un logo Red Bull sur le maillot des joueurs ? - Dietrich Mateschitz à L’Equipe


#3

Ca m’intéresse :smiley:


#4

ahhh on va bien kiffé je sens. J’ai pas encore réfléchis a ma game FM19 encore


#5

J’avais pas vu que c’était FM 2019. Ca c’est de l’anticipation !


#6

On est avant gardiste nous !!

Le jeu est meme pas sortie que la story est lancée :sunglasses:


#7

Aaaaaah j’aime quand tu te lance dans une story RedBull :wink: et encore plus quand c fm19 :+1:


#8

Quel teasing :smiley:


#9

Mdr j’adore la presentation


#10

Ça promet !


#11

Moi je me pose surtout la question de la ville où sera implanté le nouveau RB.


#12

ça sent la petite ville genre Hambourg mais en Espagne


#13

Ibiza avec Boriello :heart_eyes:


#14
projet

Red Bull aujourd’hui est une marque mondialement reconnu, fini la canette énergisante. La marque doit être associée à la réussite.

Très présent dans les sports mécaniques, ils ont plusieurs titres de champion du Monde constructeur et de pilote. Red Bull bat ses propres recors puisque Sebastien Vettel fut le plus jeune vainqueur et le plus jeune pôle man, puis battu par Max Vertsappen en 2016.

Dans le football aussi c’est une reussite.

Le club du coeur : le FC Liefering appartient u groupe depuis 2012.
C’est le second club de Salzburg, qui évolue aussi à la Red Bull Arena.
Le club evolue actuellement en D2 Autrichienne.

La vitrinne : Red Bull Salzburg, racheté et renommé en 2005.
Anciennement Austria Salzburg, le club va revenir sur le devant de la scène autrichienne grâce à l’investissement de la marque dans le club. Mais l’investissement est aussi basé sur des actifs puisque l’ancien stade (16.000 places) est ré aménagé jusque 30.000 places, un stade couvert, avec restaurants, centres de loisirs, parcours de santé sur plus de 15 hectares.
Salzburg domine facilement son championnat, remportant neuf titres de Champion (sur treize).
Entre 2014 et 2017 la domination est totale puisque le club réalise a quatre reprise le doublé Coupe Championnat.
Le club commence a se faire un nom en Europe, demie finaliste de l’Europa League la saison dernière contre l’Olympique Marseille.

Le Rêve Américain : New York Red Bull
C’est en 2006 que les Metrostars passent sous le nom de RB New York.
Franchise historique de la MLS puisque l’une des franchise fondatrice.
Le Soccer commence à prendre Outre Atlantique, et pas uniquement chez les filles, et NY veut “surfer” sur la vague et parvient à attirer des grands noms comme Thierry Henry, Rafael Marquez, Tim Cahill ou encore Juninho.
Le club atteint la Finale de Coupe MLS en 2008 et échoue bien souvent en Demie Finale et/ou en Finale de Conférence, sans parvenir a remporter de trophée.

En 2008 Red Bull prend possession de la Soccer School Lavanttal de Sogakope, au sud-est du Ghana qui est renommé le RB Ghana.
Le club sera dissout en 2014, car le lieu est estimé trop isolé et trop loin des grandes villes par le Directeur du Football chez RB : Gérard Houiller.
Meme si le club est dissous, on sait que le groupe travaille toujours avec de nombreux scouts en Afrique.

Un an auparavant, c’est un club de Sao Paulo qui est sponsorisé par la marque et on assiste a la naissance du RB Brasil. Le but est d’accompagner les jeunes brésiliens, cela ressemble plus à une école de football qu’un club qui veut s’imposer comme un grand.

La très complexe entrée en Allemagne : RB Leipzig
Le Groupe avait prévu de racheter un club existant en Allemagne, d’en changer le nom et les couleurs.
Beckenbauer, ami et conseiller du milliardaire autrichien lui conseille de s’implante a Leipzig, une ville traditionnelle du football allemand avec un stade de 44.000 places.
En 2006 le groupe formule une offre au club de FC Saschen Leipzig mais l’opération ne se fera pas car les supporteurs du club s’oppose fermement a cette transaction et les lois allemandes interdisent aux sociétés de posséder plus de 51% d’un club.
Le groupe ouvre alors des discussions avec les dirigeants de St Paulli, Munich 1860 et le Fortuna Dusseldorf, avec toujours un refus catéforique des supporters.
En 2009, RB rachète le SSV Markanstädt, club amateur situé a 13km de Leipzig.
Le lois allemandes ne permettant a un club d’avoir le nom d’une entreprise, le club est appelé RasenBall Leipzig.

"Quand nous voulons être les meilleurs, nous devons affronter les meilleurs, c’est pourquoi aujourd’hui nous voulons reprendre un club en Espagne. il suffit de regarder les dernières campagnes européennes pour se rendre compte que les meilleures équipes sont en Liga.
Aucun autre Championnat ne peut se venterd’avoir des clubs aussi compétitif que le Barca, le Real et l’Atlético.
Un cran en dessous vous avez le FC Séville, Valencia, Bilbao… Très clairement c’est ici qu’est le plus beau des challenges pour nous !"

Plusieurs projets sont à l’étude, comme l’entreprise l’a déjà fait, elle souhaite acquérir un club déjà existant, d’en changer le nom et les couleurs et s’estime prête à investir dans la rénovation du Stade s’il le faut.

Comme ce fut le cas avec le RB Paris, l’entreprise va s’appuyer sur des connaissances (joueurs, anciens joueurs, entraineurs…) qui ont déja joué et travaillé pour des clubs de l’entreprise pour lancer ce nouveau projet.

Maintenant reste à définir où se projet se lancera, si on imagine peu de candidat en Liga, plusieurs clubs en Liga Adelante seraient ouvertes aux négociations.


#15

@louhic s’il te faut de l’aide pour le logo ou les maillots tu me dit.


#16

Je vais suivre ça, un projet qui me met l’eau à la bouche !


#17

C’est bien parti tout ça :slight_smile:


#18

Tellement hate de lire ça :smiley:


#19

en liga adelante je verrais bien Lorca qui est un club mort


#20
ou%20avec%20qui

Alors que l’annonce a été faites sur l’arrivée de RB dans le football espagnol, le projet commence à prendre forme.

"La situation financière des certains clubs en Espagne font que nous avons pas mal de pistes actuellement. Certains président sont même venus nous démarcher directement en nous proposant de racheter leur club.
C’est une nouveautés pour nous, cela prouve que nous jouissons d’une bonne réputation ici, et tout le chemin parcouru depuis nos débuts et les premiers rachats, très compliqués à Liepzig par exemple." -déclarait Dietrich Mateschitz dans les colonnes de Marca.

Si beaucoup de noms de ville circulent quant au fait d’accueillir Red Bull, on peut annoncer avec certitude que l’arrivée de deux noms.

celades
Albert Celades ancien milieu défensif, international A à 4 reprises, formé a la Masia et ayant porté le maillot du FC Barcelone et du Real Madrid a 70 reprises chacun. Il compte a son palmarès 4 Liga et 2 Coupe d’Espagne.
Après le Real, il rejoint Saragosse entre 2005 et 2008 avec qui il dispute 70 rencontres et est finaliste d ela Coupe d’Espagne en 2006.
En 2009 il rejoint le RB New York, il met fin a sa carrière de joueur en 2010 et se consacre à ses diplomes d’entraineurs.
De 2014 a 2018 il devient sélectionneur Espoirs après avoir eu les U-16.
En 2018 Julen Lopetegui, alors nouveau sélectionneur de la Roja le choisit comme Adjoint.

On connait la suite, Lopetegui est officialisé à la tête du Real, et débarqué le lendemain par la fédération.
Hierro prend l’interim de la Roja durant le Mondial, avec Celades en adjoint mais ce n’est que temporaire.

Alors annoncé du cote du Real pour être l’adjoint de Lopetegui, Albert Celades qui connait la maison Red Bull est aujourd’hui annoncé comme l’adjoint.
Adjoint de qui ? Telle est la question !

soriano
Jonathan Soriano 32 ans, buteur.
“Nul n’est prophète en son pays” Formé a l’Espanyol de Barcelone, il est annoncé comme un prodige. Il intègre l’équipe première a 19 ans. N’ayant pas le temps de jeu souhaitée, il enchaîne les prêt de D2 mais lorsqu’il revient a l’Espanyol, le duo Luis Gracia / Tamudo est au dessus.
Il rejoint alors l’équipe B du Barca avec il obtient la montée de D3 en D2. Il marque alors 32 buts en D2, l’équipe B du Barca termine a la troisième place et Soriano est transféré au RB Salzburg. en 2011.
En six saisons en Autriche, Soriano inscrira 172 buts en 202 apparitions, qui fera de lui le meilleur buteur de l’histoire du club avec à son palmares 5 Championnats et 4 Coupe d’Autriche.

Alors qu’il devait rejoindre la China pour un dernier gros contrat, l’arrivée en Liga de la marque change ses plans et voila l’ultime occasion pour lui de briller en son pays !


Si le projet commence à prendre forme, il reste deux grosses inconnus et pas des moindres. Ou sera basé le club ? et Qui en sera l’entraîneur principal ?

Logo%20neutre
Red Bull Quoi ?

Selon la presse espagnole, voici les clubs qui sont pressenti pour passer sous le pavillon autrichien.

- Red Bull Malaga ? Non cela n’est pas un nouveau cocktail alcoolisé mais c’est bien l’une des pistes les plus sérieuses.
En effet le club Andalou est dans la tourmente depuis plusieurs saisons. Début des années 2010 tout le monde pensait que le club s’installerait comme un “cador” de Liga avec l’arrivée du Cheikh Al Thani qui va débloquer d’énorme fonds pour mettre en place une équipe solide (Mathijsen, Julio Baptista, Ruud Van Nistelrooy, Martin Demichelis, Jérémy Toulalan, Santi Cazorla, Nacho Montreal…) le tout mené par Manuel Pellegrini.
En deux saisons, le club termine 4eme de Liga et se hisse en Quart de Finale de Champions League.
L’UEFA sanctionne alors le club, le suspendant d’une futur campagne européenne et écope d’une amende de 300K pour non paiement des salariés du club et a d’autres clubs de l’administration.

Le Cheikh annonce qu’il n’investira plus d’argent, Pellegrini annonce alors qu’il quittera le club en fin de saison et les cadres partent les uns après les autres.
Petit à petit le club retombe dans le milieu de tableau et s’enfonce chaque saison un peu plus bas au point d’être relégué en Liga Adelante à l’issue de la saison 2017/2018.
Le moment est peut être venu pour le Cheikh Al Thani de se retirer ?

- Red Bull Oviedo? Pour que la belle histoire continue ?
Le Real Oviedo n’est pas le plus connu, ni le plus historique du football espagnol mais son histoire reste belle et pleine de valeur.
Milieu des années 2000, Le Real Oviedo fait face a une double rétrogradation qui l’envoie alors en 4eme Division. Il y a d’abord une descente sportive puis une rétrogradation par la fédération suite a des plaintes de joueurs pour non paiement.
De plus le club doit faire face à sa propre Mairie qui souhaite faire grandir l’autre club de la ville au depend du RO, club historique.
Les supporters du Real ont alors mis la main à la poche en travaillant bénévolement pour le club afin qu’il puisse régler ses factures. Le club peut compter sur ses fidèles puisqu’en D4 le club compte 20.000 abonnés et parvient à accueillir 27.000 spectateur pour des matchs de D4.
Le club parvient a revenir en Liga Adelante fin des années 2000 mais sera a nouveau relégué.

De nouveau ancré dans des problèmes financiers, ce sont des joueurs formés au club qui vont acheter des actions du clubs (Juan Mata, Santi Cazorla, Miguel Perez). Le Real Madrid aidera également financièrement le club mais c’est la prise de pouvoir du Mexicain Carlos Slim Helu, qui devient actionnaire principal du club, investissant 2M€ qui sauvera le club de la liquidation.
La singulière et difficile période que traverse actuellement le club, son histoire au sein du football professionnel espagnol et surtout le soutien de son extraordinaire public ont amené notre groupe à se décider en faveur de ce projet .
Aujourd’hui promu en Liga Adelante, le savoir faire de RB pourrait être un plus dans l"histoire du club, mais rien ne nous dit que le président mexicain (l’un des plus riches au monde) voudra vendre le club et surtout les supporters, les fidèles, seront ils disposés a voir un tel changement au sein de leur club ?

- Red Bull Saragosse? Un club qui court après son passé !
Saragosse a connu ses plus fastes années dans les années 60, depuis plus grands choses.
Fin des années 90 on a cru au retour des aragonais, sous l’impulsion de Victor Fernandez, jeune entraîneur de 30 ans qui va mettre en place un jeu alléchant, qui sera récompensé par un trophée européen en 1995 (Victoire contre Arsenal en Coupe des Vainqueurs de Coupe)
Début des années 2000, le club remporte la Coupe d’Espagne (2001 vs Celta Vigo) après avoir atteint la 4eme place de Liga en 99/2000.
La saison suivante le club est relégué mais remonte et sous l’impulsion d’Agapiti Iglesias, nouveau président du club, qui investira plus de 10M€ le club va retrouver des couleurs grâce au recrutement de Pablo Aimar, Diego Milito, Ricardo Oliveira, Peter Luccin … le club va terminé 6eme de Liga mais sera relégué la saison suivante.
A l’image du FC Metz, le Real Saragosse est aujourd’hui dans l’incapacité de se stabiliser en Liga, pire encore, cela fait trois saisons que le club ne parvient pas à retrouver l’élite du football espagnol.

- Red Bull Santander? Le 22 janvier 2011, Santander est racheté par Ahsan Ali Syed, un riche homme d’affaires indien, pour 40 millions d’euros. “Je veux bâtir une équipe européenne, comme Malaga ou City” Il prévoit d’investir près de 100 millions d’euros dans le club d’ici 2015.
L’histoire dira qu’il réussira comme Malaga puisque aujourd’hui le club est en 3eme Division et bien loin des standard de Man City !
En 2012 suite a une mauvaise gestion financière et sportive, le club est relégué en Liga Adelante. La mauvaise gestion se poursuit et le club terminera a la dernière place et subira une nouvelle descente.
Pour la seconde fois de son histoire (100 ans d’existence le club va évoluer en troisième division.
Le club va rebondir en remportant son groupe de Segunda B et ca créer l’exploit d’atteindre les 1/4 de finale de Copa del Rey contre la Real Sociedad, après avoir sorti le FC Séville et Almeria (D1).
Non payé depuis plus de 7 mois, les joueurs encouragé par leur supporter refuseront de jouer ce quart de finale de Coupe du Roi ! Restant dans le rond central, ils font gréve et demande la démission du président et du conseil d’administration.
La rencontre ne sera pas joué, l’arbitre stoppe la rencontre après seulement 40 secondes de jeu, le lendemain Tuto Sanudo devient le nouveau président du club, anciens joueurs et supporter sont aujourd’hui au commande de leur club, mais le club est toujours en Segunda B.