:storygreen: :s1: Quand y en a marre, y a Colmar


#1

Bonjour, je m’appelle François Pignon.

Mon nom ne vous dit rien c’est normal, ma carrière de footballeur n’a jamais vraiment décollé. J’ai été formé au FC Metz, mon club de cœur, celui de mon enfance où j’espérais bien me faire un nom et les mener vers les sommets… des ambitions de gamin qui se sont heurtées à la dure réalité de la vie et de mon talent.

J’ai bien fait quelques apparitions en Ligue 2 mais rien de bien marquant et puis j’ai été prêté une fois, deux fois, trois fois… j’ai commencé à écumer l’Est de la France de petit club en petit club. Mulhouse, Sarreguemines, Épinal et puis Colmar où j’ai posé mes valises à l’âge de 25 ans.

Finalement c’est là, à Colmar, que j’ai trouvé un semblant de stabilité. J’ai commencé à jouer très régulièrement, je me suis fait une place au sein de l’équipe et j’en suis devenu un taulier au fur et à mesure des saisons. J’étais un des meilleurs milieux de terrain du Championnat amateur et j’ai vu un moment les portes du football professionnel se rouvrir devant moi.

Mais rien de concret et j’ai passé au final 8 saisons à Colmar. Je m’y suis marié, mes enfants y ont intégré l’école de foot et je me suis fait un solide groupe d’amis. Lors de ma retraite, les supporters m’avaient même préparé un chant :

"Aussi robuste qu’un bûcheron
Toujours prêt à aller au charbon
Pour lui toujours nous chanterons
Pignon Pignon Pignon "

Après quelques années en retrait du monde du football, ce sont finalement les dirigeants de Colmar qui sont venus me voir. L’entraîneur venait de démissionner pour des problèmes familiaux et la saison de National allait commencer. Bien décidé à rendre à ce club un peu de ce qu’il m’avait donné, j’ai relevé le défi.

C’est ainsi que moi, François Pignon, je suis devenu l’entraîneur du SR Colmar en juillet 2014, pour le pire et surtout pour le meilleur.

Saison 1 en national (2014-2015)

La saison commence bien, un nul, une défaite certes mais surtout des victoires qui font qu’au bout de 10 journées nous nous retrouvons en 1ère position. Je me dis tant mieux, on nous voit jouer le milieu de tableau, au moins ces points pris en début de saison nous éviterons des mauvaises surprises dans 6 mois.

Sauf que là tout s’emballe, les victoires s’enchaînent, l’écart se creuse. Il y a quelques nuls de temps en temps mais aucune défaite et ça dure, ça dure,… L’équipe est en feu, on est bon et on a parfois une réussite à peine croyable, on remonte parfois des écarts de 2 buts pour finir par s’imposer.

On reste invaincus pendant 24 rencontres en championnat. Dans le même temps on fait un petit parcours en coupe de France où on est sorti 2-0 par le PSG après 4 tours, tombés avec les honneurs.

Au final la nouvelle fatidique tombe enfin, la montée en ligue 2 puis le titre de national nous sont assurés. C’est un choc pour moi, un tel résultat dés ma 1ère année comme entraîneur c’est inespéré et en même temps ça me fait peur. J’en ai tant vu des équipes réussir une “montée surprise” pour se faire fracasser dans la division du dessus… hors de question que ça nous arrive.

Je sais que je peux compter sur mes joueurs et sur un en particulier, Youssouf Touré. Il nous a porté toute cette saison en marquant plus de 30 buts en championnat. Je vais avoir besoin de lui et des autres car il va être compliqué de beaucoup recruter : pour la montée en ligue 2 le club acquiert le statut professionnel mais les installations ou encore le stade ne sont pas au niveau et moderniser tout ça va demander du temps et de l’argent.

Quoi qu’il en soit, moi qui m’attendait à une petite carrière paisible dans un petit club pour rester en contact avec le milieu du football je me suis bien fait avoir par le destin. Reste à savoir ce qu’il me réserve pour les saisons à venir, se maintenir en ligue 2 et faire franchir des paliers à ce club ne va pas être simple…

à suivre ^^


#2

Colmar et sa Foire aux Vins :heart:.


#3

Bonne Aventure avec Colmar :wink:


#4

J’adore cette ville, il y a 2 mois j’y étais en week-end avec Madame, je ne peux donc que suivre :heart_eyes:


#5

François Pignon, rien que le nom …
ca me rappele un film ça


#6

“Il est mignon, Monsieur Pignon! Il est méchant, Monsieur Brochant”
Désolé, c’était trop tentant… :sac:
Allez bon courage à toi!


#7

François Pignon, ce n’est pas seulement “Le Dîner de Cons”, c’est aussi “Le Placard”…


#8

vous préférez que je poursuive mon histoire en commentaire ou que je mette à jour mon message au fur et à mesure?


#9

Commente ça sera plus facile pour suivre :smiley:


#10

Saison 2 ligue 2 2015-2016

Malgré de faibles moyens j’arrive tout de même à faire un recrutement satisfaisant. En national on plantait 5 buts par match mais on en prenait 3, il me fallait donc une meilleure défense.

J’ai donc cassé la tirelire du club pour faire venir Adama Soumaoro en DC de la réserve du Losc. En plus je me suis fait prêté Cédric Houtondji DC de la réserve de Rennes et Jessy Galves y Lopes, jeune milieu offensif de 20 ans en provenance du championnat belge. A cela s’est ajouté l’arrivé de Paul Delecroix comme gardien en provenance de Niort tout juste rétrogradé en National.

La saison fut difficile au début, puis les liens se faisant, nous avons mis petit à petit une distance raisonnable entre nous et la zone rouge jusqu’à rêver de milieu de tableau.

Dans le même temps, après 2 tours en coupe de la ligue pour nous faire la main, nous attaquons la coupe de France. Après plusieurs clubs amateurs, c’est Reims puis Troyes, deux pensionnaires de Ligue 1 que nous faisons tomber.

La fièvre de la coupe s’empare de Colmar quand en demi-finale nous piochons le PSG (encore) et le jour J, l’ambiance dans la ville est magnifique. Mais le miracle n’eut pas lieu.

Nous n’avons pas démérité, une défaite 1-3 après prolongations où nous nous sommes même payé le luxe de mener 1-0 entre la 96e et la 102e suite à un sublime coup franc direct de mon DD Malik M’tir.

Le bilan de cette saison est très satisfaisant, demi-finale de coupe et une 9e place inespérée en ligue 2. En plus de ça, nous joueront l’année prochaine dans un stade flambant neuf de 10 000 places, finis les matchs reportés à cause de la pelouse calamiteuse. Mon seul regret est le faible rendement de ma recrue star (Soumaoro)… qu’il est vexant d’avoir à mettre 200k € sur le banc à chaque match…

Cette première saison en ligue 2 est une réussite et je suis acclamé par les supporters, mais il y a encore l’euphorie de la montée, reste à savoir comment les choses vont se passer quand les têtes se seront refroidies.

Je vous laisse, j’ai un match des u19 à superviser, apparemment certains ont du potentiel.

à suivre ^^


#11

Après 2 saisons en ligue 2, la 3e se termine par une inattendue 2e place et une montée en l1… et ça commence sur les chapeaux de roues!!!


#12

Enorme “hold-up” face à l’OM !


#13

Ah ma nouvelle ville :heart_eyes: COLMAR :heart_eyes:


#14

Vraiment bon de commencer en Ligue 1 sur une victoire, contre l’OM qui plus est !