:aide: Où vais je jouer cette saison ?

envie
doute
clubs

#563

Voilà une bonne destination pour notre ami @lo.simon. Il aime les défis difficiles… :slight_smile:


#564

Déjà testé mais pas extra à jouer j’ai envie de chaleur et envie d’exotisme :slight_smile:


#565

Quoi ? Deux cailloux au large de Terre-Neuve, ce n’est pas exotique ? Puis, tu as bien deux ou trois mois sans neige par année…

:wink:


#566

Le championnat est composé de 3 équipes est pas très jouable


#567
Pourquoi pas très jouable ?

#568

peu de match pas passionnant, pas de qualif pour une compet continentale en plus il fait froid lol

Mais l’équipe nationale c’est pas mal


#569

Bonjour à tous !
Alors voila, je serai tenté pour lancer ma première story, mais je ne sais pas encore quel club choisir
J’hesite entre plusieurs challenges, que j’ai mis dans ce google form.
Vous avez la possibilité de proposer un autre club / nation avec le choix ‘Autre’

Merci de votre aide :slight_smile:


#570

Mes bons amis,

Le temps est venu pour moi de changer d’endroit. Je ne ressens plus le thrill de jouer avec L.A. Je me réserve mes prochaines migraines MLS avec l’Impact, et l’équipe nationale canadienne. Mais pas tout de suite.

Avant cela, le téléphone rouge du Kremlin sera utilisé, le Tsar requiert mes services. Reste à savoir pourquoi…

  • Zenit: Excédé par l’attitude arrogante de Roberto Mancini au Zenit, le club de son coeur, Monsieur Poutine a décidé de remplacer l’Italien par un homme de son entourage, un de ses sbires obéissant et dévoué: le Russo-Canadien Mark Beaubien. Le but est simple: russifier le club et gagner des titres, ce que Mancini n’a même pas réussi à faire avec toutes ses vedettes étrangères. En outre, tout transfert étranger devra être soumis au Tsar pour acceptation.

  • Excédé par l’attitude arrogante de Roberto Mancini au Zenit, le club qui jadis faisait battre son coeur, Monsieur Poutine a profité de la montée du second club de Saint-Petersbourg, le FK Tosno, en Premier League pour y injecter une somme colossale d’argent frais (et propre évidemment) dans les infrastructures du club et d’y placer un de ses proches au poste de coach: le Russo-Canadien Mark-Beaubien, fidèle parmi les fidèles. Le Tsar devra rester discret, mais agira comme souscripteur pour éponger toutes dettes ultérieures. Le but est de dépasser le Zenit avec une politique axée quasi essentiellement sur la formation. En outre, tout transfert étranger devra être soumis au Tsar pour acceptation.

  • Excédé par les exactions des hooligans du CSKA Moscou et par la gestion catastrophique des finances du club, le Tsar entend bien placer à la tête du club un de ses plus prosélytes suppôts, le Russo-Canaden Mark Beaubien, afin de remettre de l’ordre dans la soue à cochon, notamment avec une gestion saine des finances.

  • Le Tsar est également capable de bonté et ne dédaigne pas de récompenser ses oublieux vassaux ayant servi avec abnégation et oubli de soi de par le passé. C’est pourquoi il veut me récompenser en m’envoyant dans la Capitale du Sud, Krasnodar, la ville où il fait si bon vivre dans la Fédération de Russie. Il m’offrirait au passage le poste d’entraîneur au club phare de la ville, le FK Krasnodar, le club russe possédant les meilleures structures de formation du pays. Le club, malgré son centre de formation au top et les milliards de Roubles, n’est pas parvenu à accrocher le moindre titre après 7 ans passés en Premier League. Il est temps que cela change, avec des joueurs locaux. Une fois encore, tout transfert étranger devra être soumis au Tsar pour acceptation.

Quel défi préféreriez-vous suivre, sous l’égide de Monsieur Poutine ?

  • Zenit
  • FK Tosno
  • CSKA Moscou
  • FK Krasnodar

0 votant


:storygold: :s3: :mex: De la Babylone des Caraïbes à la Cité des Anges :us: :underage:
#571

Je dirai Krasnodar ou Tosno, il faut faire de la formation :slight_smile:


#572

La formation et des règles de recrutement à l’étranger très strictes, cela va de soi.

En même temps, c’est un peu ce qui se passe au CSKA: que des Russes quasi, mais une gestion calamiteuse des finances. Un club à la dérive qui vit ses dernières années de bonheur… sauf si un Harpagon débarque pour nettoyer les écuries…


#573

Perso j’ai commencé avec la Nati pas les Suisses mais la Nati du prince Hans le Liechtenstein :slight_smile: et c’est super fun !


#574

Après 10 votes, Tosno a pris la tête…

L’avantage de Tosno, c’est que Monsieur Poutine tirera les ficelles dans l’ombre, avec roublardise et ingérence permanente. Une basse vengeance tapi dans le noir. Bon, le Russe n’est pas con, il verra bien que Tosno a des installations rutilantes tombées du ciel, il verra que quelque chose se trame en coulisse, ce qui augmentera la réputation du club immanquablement. Le Russe voit clair mais pose peu de questions, voire aucune.

Le CSKA, c’est celui qui me tente le moins. Moscou encore, des voyous comme supporters, des lendemains difficiles à l’horizon. Bon, le club joue la Champions League, mais avec $2M à rembourser chaque mois à des usuriers jusqu’en 2023, on va devoir se qualifier chaque année pour les groupes de la CL, ou couper dans le gras. Et l’air de rien il n’y a pas tant de gras que ça. Heureusement, dans le cas du CSKA, Monsieur Poutine exigera probablement de recruter des Africains, des musulmans, des juifs, etc. afin de mater le noyau dur des supporters, qui en plus d’être soûlaud et bagarreur, a la réputation d’être raciste. En plus, les installations sont devenues moyennes, faute de moyen… Un club légendaire, celui de l’armée rouge, qu’il va falloir manoeuvrer doucement, comme une fiancée (pas Beatrice, une vraie fiancée), si on ne veut pas le briser.

Krasnodar, c’est le plus beau défi en fait: un club riche et des installations ultramodernes (20 en formation). Mais là aussi un effectif plein d’étrangers… Monsieur Poutine ordonnera de faire le ménage, c’est certain.

Enfin, le Zenit. Pour moi, le défi le plus excitant. Un entraîneur italien qui rit ouvertement au nez du président. Monsieur Poutine lui a dit la saison dernière qu’il y avait trop d’étrangers dans l’équipe, le coach a dit que le président avait raison, et que fait-il ensuite ? Il recrute 5 Argentins à prix d’or !!! Inutile de dire que Monsieur Poutine est hors de lui ! Dehors le bouffeux de spaghettis, il faut un proche collaborateur malléable, obéissant et docile pour revendre toute cette armada étrangère et mener l’équipe russifiée vers les sommets, ce que Mancini n’a même pas été foutu de faire malgré ses noms ronflants. Des étrangers ? Peut-être un ou deux, ou alors des russophones !

Bref, je penche quand même pour le Zenit moi, le club que Messieurs Poutine et Medvedev supportent en plus…

Enfin, je prends votre pouls quand même… :slight_smile:


#575

Bon, le CSKA me tente bien finalement, même si les bons joueurs russes sont bien rares malheureusement… Impossible de faire sans quelques gros bras venus de l’étranger.

Dites, quelqu’un a déjà essayé un des deux clubs allemands en difficulté: Stuttgart ou le Werder Brêmes ?

Et la Chine, quelqu’un a déjà essayé ?

J’ai beau chercher, j’ai trop envie de retrouver mes amis, surtout Monsieur Poutine ! :slight_smile: )


#576

Vu que la majorité a voté le FK Tosno essaye, ce sera un beau défi tout de même, y a juste du pognon, mais tout est à faire là-bas. Au pire, si tu n’accroches pas ou que ça ne marche pas tente le 2e club qui a 31% de votes. Dans FM, l’un des meilleurs moyens de savoir “la fameuse réussite” c’est de pratiquer des tests.


#577

La chine est un très bon défi. mais au niveau recrutement d’étranger tu es pas mal limité. Pour les clubs allemands, Stuttgart est plus interressant car ils sont plus dans l’ombre.
En Russie, le CSKA, ils ont pas mal de jeune chaque saison.
Et le Brazil !?


#578

Je te verrai bien au Brésil en série B ou C histoire de faire remonter l’International en série A ou le FK Tosno est pas mal.

La Chine c’est cool, j’y ai joué et j’ai bien aimé. Honk kong aussi et Singapour c’est assez fun.


#579

En Chine, le problème, c’est le niveau des joueurs chinois. On a des millions et des millions pour recruter cinq étrangers (dont seulement trois peuvent être sur la feuille de match je crois), mais pas de bons joueurs chinois. À ce compte-là, je préfère la MLS où le niveau des Américains est nettement supérieur.

Stuttgart… Le défi semble intéressant, un ancien grand à relever.

Tiens, comme ça, quels sont les anciens grands à relever ? Il y a Parme, Aston VIlla, Leeds…

Tosno… Oui, j’ai mis de très belles infrastructures, rajouter un peu d’argent (une dizaine de millions de $$$, pas des sommes folles non plus), un sugar daddy souscripteur (le Tsar doit rester discret), mais que des étrangers et quelques Russes prêtés. Le défi risque d’être long… Le CSKA, il y a de quoi faire tout de suite, et surtout de très très bons joueurs russes.


#580

“grand” !? pas sur mais intéressant:

Sunderland
Tenerife
Lens
Sheffield W.
Nottingham Forest
Auxerre
Charlton
Blackburn
Majorque
Santander
Munich 1860
Karlsruhe


#581

Lens c’est pas mal et il y a plein de jeunes à très bon potentiel ^^


#582

Sunderland, c’est vrai. J’y ai déjà pensé. Ipswich aussi… mais le CHampionship, bof, tout comme l’Angleterre en fait.

Auxerre, c’est Guy Roux. Sans Guy Roux, c’est un club de campagne.

Majorque et Tenerife, j’y ai pensé aussi…

Je ne sais pas, c’est l’Allemagne qui me tente là, mais il y a trop d’argent dans ce championnat je trouve…

Je sais, je suis chialeux… :slight_smile:

Russie ou Allemagne, voire Italie.