:storygreen: :s2: Nothing Beats Being Back !

récit
fm19

#81

la finale est proche en carabao mais attention de ne pas sous-estimer les rovers


#82
Header%20PL
Results

01 Janvier 2019 - 13h30
Turf Moor - Burnley (19 045 spectateurs)

Burnley FC 0-0 West Ham Utd
: -
: Issa Diop (7.30)

David Moyes :
«Les matchs s’accumulent et la fatigue se fait sentir… Nous réalisons une bonne partie malgré les conditions et les conditions usées et même si nous manquons de réalisme pour tuer ce match, ça reste très encourageant globalement. Burnley est une équipe très dure, très agressive sur le porteur de la balle, c’est une façon de jouer qu’il faut respecter, ça gâche un peu la liberté du jeu parfois mais ce n’est pas fait méchamment, du moins, je l’espère.»


13 Janvier 2019 - 16h00
John Smith’s Stadium - Huddersfield (24 554 spectateurs)

Huddersfield Town 0-2 West Ham Utd
: Maximiliano Gomez (45’), Felipe Anderson (89’)
: Aaron Cresswell (7.90)

David Moyes :
«L’entrée de Gomez est très intéressante, très impressionnante avec un buteur sublime et une passe décisive sur le second but. Son physique, son adresse devant le but et son activité sont des atouts précieux pour nous, on le voit ne serait-ce que sur ce premier match. C’est réconfortant de voir la récompense du travail que nous avons abattu depuis des semaines sur le plan défensif et aussi d’un point de vue offensif. Aujourd’hui, les ingrédients font une bonne recette, et il faudra se servir de cette rencontre pour avancer et confirmer surtout !»


19 Janvier 2019 - 15h00
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 3-2 Bournemouth
: Maximiliano Gomez (22’, 64’), Issa Diop (36’) - Jordan Ibe (30’, 60’)
: Maximiliano Gomez (8.80)

David Moyes :
«Nous sommes actuellement sur une dynamique fabuleuse, c’est très positif pour la confiance, pour l’esprit de groupe et d’un point de vue comptable bien entendu. Néanmoins, veillons à ne pas se voir trop beau trop rapidement, car nous pouvons rapidement retomber sur terre. Les deux buts que nous encaissons sont logiques, Bournemouth est une équipe imprévisible et capable de créer le danger sur plusieurs fronts. Deux buts devant son nouveau public pour son premier match à domicile, c’est également un début de rêve pour Max Gomez, nous sommes heureux pour lui.»


29 Janvier 2019 - 19h45
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 3-0 Cardiff City
: Angelo Ogbonna (3’), Maximiliano Gomez (12’), Felipe Anderson (88’)
: Angelo Ogbonna (8.40)

David Moyes :
«Il était important de gagner, nous ne sous-estimons pas Cardiff mais à la situation actuelle du classement, nous devions engranger les trois points et consolider notre place en première partie de tableau. Les gars ont su répondre à mes attentes et aux attentes aussi des supporters qui, avec une telle série, attendent de nous désormais un football offensif, des buts et des victoires. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour réaliser ces souhaits, mais nous ne pouvons pas tout gagner non plus, même si ça ne me dérangerai pas.»

Player Deception

#83

Maximiliano Gomez est déjà en grande forme…

L’écart se creuse en M.Utd, toi & les Wolves…


#84

Gomez est une bonne recru au vu de ses sorties.


#85
Header18

C'est avec un certain relâchement au match retour que West Ham s'est offert le droit de prendre un billet pour Wembley afin de disputer le mois prochain la finale de la Carabao Cup, après avoir écarté logiquement et sérieusement une équipe de Blackburn Rovers motivée mais trop limitée pour enrayer la dynamique actuelle des Hammers. Dire que la différence était déjà faite au match aller serait osée, mais ce fut tout de même le cas avec deux buts pour et aucun encaissé sur la pelouse de Ewood Park. Il ne restait qu'à confirmer au match retour.

Au final, c’est un succès plus étriqué mais non moins mérité au retour, avec des buts de Lucas Perez et Aaron Cresswell, qui a suffit aux hommes de David Moyes pour entériner la qualification. On peut saluer la performance des Rovers au retour, le courage et la tentative de contrarier les plans des locaux, mais la belle aventure s’arrête sur la dernière marche avant la finale, un parcours déjà héroïque pour eux. En face, ce sera un gros poisson de Premier League qui se dressera devant West Ham United puisque, sans surprise, Liverpool a disposé de Oxford United (4-0, 0-0) et s’offre donc aussi le droit de convoiter ce trophée d’ici quelques semaines. La rencontre, déjà très attendue par tous les supporters, offrira sans doute un spectacle intéressant et même si les Reds auront les faveurs des pronostics, il ne faudra pas sous-estimer les Hammers.

En 124 ans d’existence, West Ham n’a jamais remporté cette compétition au contraire de Liverpool, déjà vainqueur à huit reprises de cette coupe nationale, dont la dernière fois en 2012. Emmené par le meilleur buteur de la compétition, Michail Antonio, il faudra attendre de lui qu’il soit à son meilleur niveau tout comme ses partenaires pour espérer contrarier, embêter et mettre en difficulté la machine de Jürgen Klöpp, qui semble imbattable en ce moment et déjà promis au sacre national.


Carabao Cup : Blackburn Rovers 0-2 West Ham | West Ham 2-1 Blackburn Rovers
Informations : Statistiques + Compos (Match Aller) | Statistiques + Compos (Match Retour)

Bas

#86

GG mec, un titre peut être :slight_smile:


#87
Header19

Le premier mois de l'année en Angleterre signifie souvent calendrier chargé et accumulation des matchs mais aussi de la fatigue. En plus du championnat et de la Carabao Cup, c'est une entrée en matière en FA Cup que West Ham a du affronter, tout d'abord contre Barnsley puis, cruel tirage, contre Manchester United en tour suivant, le premier adversaire recevant sur sa pelouse alors que les hommes de José Mourinho eux, venaient au London Stadium. Plus en difficulté de manière surprenante contre les pensionnaires de seconde division que contre les Reds Devils, les Hammers sont néanmoins parvenu à passer les deux tours de la compétition.

Oakwell, pelouse de Barnsley FC, n’est pas forcément une forteresse cette saison mais West Ham s’est cassé les dents là-bas durant quatre-vingt dix minutes. Bien regroupé dans un 4-4-2 très axial et très rapide en contres-attaques, les locaux ont eu le mérite de tenir tout le match et d’arracher un replay inespéré au London Stadium une semaine plus tard. Cependant, à l’extérieur, la marche était trop haute pour eux et ils se sont incliné logiquement, non sans poser des soucis encore une fois aux hommes de David Moyes. Le principal est assuré mais on ne peut que saluer le courage et l’abnégation de cette équipe de tenir tête à une formation de Premier League. En parlant d’ailleurs d’abnégation, si il y a bien une équipe que West Ham souhaite battre pour prendre sa revanche, c’est bien Manchester United, qui avait laissé un goût amer à sa dernière visite en championnat avec son anti-jeu et sa tactique ultra-défensive. Mission remplie également, le système du portugais étant cette fois-ci impuissant devant la volonté des Hammers de briller et de s’envoler pour le prochain tour de la compétition.

José Mourinho peut faire la moue, avec une sixième place en championnat, une élimination précoce en Carabao Cup et une sortie de route prématurée en FA Cup, son avenir s’obscurcit considérablement à Manchester… Au prochain tour, hasard du tirage ou simplement manque de chance, c’est à nouveau un cador qui rendra visite à West Ham puisque c’est cette fois-ci Chelsea qui se présentera. Un autre gros test pour David Moyes et ses joueurs.


FA Cup : Barnsley 1-1 West Ham | West Ham 3-1 Barnsley
Informations : Statistiques + Compos (Barnsley) | Statistiques + Compos (Replay)

FA Cup : West Ham 3-1 Manchester Utd
Informations : Statistiques + Compositions
Tirage au Sort : Cinquième Tour

Bas

#88

Mourinho le betonneur…
Bien fait pour son égo surdimensionné! Je suis ravi bien que je le fus encore plus IRL quand il a été ENFIN dégagé du club!
Bon début de saison… Et serait-ce l’année des coupes pour les Hammers? :stuck_out_tongue:


#89

Bravo pour ces victoires, jamais évident d’affronter des petits surmotives en coupe.
Et pas de chance au tirage


#90

Allez Mourinho, tu reviendra avec ton jeu dégelasse :slight_smile:


#91
Header20

Nous sommes actuellement à quatre mois de la fin de saison et David Moyes, en fin de contrat dans cinq mois, reste en attente d'un retour de la part des dirigeants. Actuellement, aucune discussion contractuelle n'est prévue entre les différentes parties et, interrogé peu après la nouvelle année par un reporter de Sky Sports, le propriétaire de West Ham, David Gold, avait simplement affirmé qu'il n'était pas opportun de discuter de ça maintenant et que la décision, positive ou négative, serait prise en temps voulu par tout le monde. Alors oui, posons-nous la question : David Moyes se verra-t-il signifier la sortie pour la seconde fois en deux ans ?

Septième de Premier League, non loin de certaines places européennes, qualifié pour la finale de la Carabao Cup face au monstre Liverpool et encore en course en FA Cup après avoir éliminé non sans un certain plaisir son ex, Manchester United… Peut-on objectivement espérer mieux que la situation actuelle des Hammers ? Sur le papier, non car le groupe actuel est à sa place au classement et dépasse même les attentes dans les coupes nationales. De plus, d’un point de vue dynamique de groupe, il vit bien, certains se sont révélés sous les ordres du coach écossais (Yarmolenko, Anderson, Cresswell, Diop ou la réussite Gomez) et tous les voyants sont actuellement au vert. Qu’est-ce qui explique cette attente et pire sans doute, cette hésitation ? Si vous nous lisez, sachez que nous-même, nous n’avons pas la réponse à cette question mais qu’en tout état de cause, la situation sera plus à même d’être examinée en fin de saison, sans doute histoire de voir si les deux parties partagent les mêmes points de vues sportifs et financiers, David Moyes ayant déjà affirmé qu’une petite révolution était nécessaire pour adhérer à sa philosophie. La seconde et dernière hypothèse repose sur le fait qu’à bientôt soixante-dix ans, un rachat du club n’est pas à exclure d’ici quelques mois et de ce fait, une négociation pour une prolongation actuellement ne serait pas logique en cas de venue d’un futur repreneur.

Bénéficiant en tout cas d’un soutien sans faille de son groupe et de certaines gloires du club (Carlos Tevez, Rio Ferdinand ou encore Alan Devonshire), David Moyes se retrouve pour la première fois depuis longtemps dans une position de force qu’il avait oublié, arrivant même à inverser totalement la pensée de Rio Ferdinand, lui qui était un fervent critique du coach écossais au moment ou il était aux commandes à Old Trafford. Comme quoi, en matière de football, tout est possible…

Bas

#92
Header21

Lorsqu'on débarque dans un club de Premier League suite à un bon exercice précédent en seconde division et qu'on doit se coltiner la concurrence d'un monument tel que Pablo Zabaleta, ce n'est pas simple de base. Si en plus, lorsque la chance se présente, on n'est pas en mesure de la saisir, la donne devient quasiment mission impossible. Ce problème, ce fut celui de Ryan Frederiks qui, débarqué gratuitement de Fulham cet été, ne se voyait pas rester à West Ham sans un temps de jeu plus important, le tout sans avoir prouvé quoi que ce soit sur les matchs ou il fut titulaire un temps...

De ce fait, le dernier jour du marché hivernal, sur les coups de treize heures, lorsque Newcastle United débarque par surprise avec une offre ronde et nette de dix millions d’euros, les dirigeants ne se posent aucune question et laisse le latéral droit discuter de son futur contrat avec les Magpies. Banco puisqu’à peine une heure après, le fax est transmis à la fédération pour homologuer la transaction et Frederiks s’engage donc pour trois saisons avec le club du nord de l’Angleterre, laissant seul l’expérimenté Pablo Zabaleta pour occuper le couloir. Pas trop longtemps néanmoins puisque deux heures plus tard, avec une offre de huit millions et demi d’euros, c’est un français qui débarque à Londres en la personne de Ruben Aguilar. Lassé de la saison décevante de son club, Montpellier pointe en dernière position au classement de Ligue 1, il a exprimé le désir de s’envoler pour relever un nouveau défi dans un championnat plus relevé, ce que lui offre donc West Ham, ou il devra s’imposer dans un secteur habitué à jouer ensemble et difficile à déloger.

Assez complet, il pourra profiter de la fin de saison actuelle pour s’acclimater à la vie anglaise, à apprendre la langue afin de se fondre dans le groupe et le véritable révélateur sera sans doute la saison prochaine, lorsque West Ham ne pourra compter sur Pablo Zabaleta qui, à bientôt trente-cinq ans, commencera certainement à tirer la langue physiquement. La patience sera donc de mise durant six mois mais à force de travail et d’investissement, Ruben Aguilar se voit sans doute ouvrir les portes d’une place de titulaire chez les Hammers pour les prochaines années.


:eng: : Ryan Frederiks : Départ vers Newcastle Utd (10 M€)
:fra: : Ruben Aguilar : Arrivée de Montpellier Hérault SC (8.75 M€)

Bas

#93

Aguilar, moi je le trouve très bon avec mon équipe…

Tiens tiens tu as changé de skin


#94

Oui Monsieur.
Je suis passé sur le Neub Skin, très propre sur la dernière version.


#95

Voyons s’il va s’adapter à la PL


#96
Header%20PL
Results

03 Février 2019 - 16h00
Emirates Stadium - Londres (60 432 spectateurs)

Arsenal FC 2-0 West Ham Utd
: Danny Welbeck (74’), Pierre-Emerick Aubameyang (84’)
: Nacho Monreal (8.00)

David Moyes :
«C’est un peu la copie conforme de notre match à Anfield contre Liverpool, ou nous livrons une partie courageuse, pleine de bonne volonté et de travail mais où nous finissons un moment par céder, sans doute par usure physique ou devant les assauts répétés… C’est de ma responsabilité de trouver le bon équilibre pour bien défendre et aussi, pourquoi pas, attaquer et poser des problèmes sur des contres-attaques, car il est vrai qu’en restant derrière, on ne risque pas de marquer.»


09 Février 2019 - 15h00
Selhurst Park - Londres (26 297 spectateurs)

Crystal Palace 2-3 West Ham Utd
: Jordan Ayew (6’), Christian Benteke (80’) - Danny Drinkwater (25’), Max Gomez (50’), Rice (79’)
: Maximiliano Gomez (8.30)

David Moyes :
«Nous réagissons directement en battant une équipe de Crystal Palace irrégulière mais dangereuse, elle a des pics de formes sur quelques semaines puis après, elle s’écroule totalement donc nous ne savions pas trop à quoi nous attendre dans ce match. Néanmoins, les gars ont su répondre aux attentes, garder la tête froide après le premier but encaissé et c’est bon pour la confiance et sur le plan comptable évidemment de repartir avec les trois points.»


20 Février 2019 - 19h45
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 0-0 Brighton & Hove Albion
: -
: Aaron Cresswell (7.50)

David Moyes :
«C’est un nouvel axe de progression qu’on va devoir travailler intensément. Une équipe comme Brighton, qui vient dans un schéma classique comme celui-ci avec des intentions avant tout défensives et avec la seule volonté de se projeter rapidement en contres, il faut être lucide et reconnaitre que ça nous pose des problèmes. Il y a de la déception ce soit en voyant la prestation mais il est honnête de reconnaitre également que Brighton a bien manœuvré et mérité le nul.»


27 Février 2019 - 19h45
St Mary’s Stadium - Southampton (31 341 spectateurs)

Southampton 0-0 West Ham Utd
: -
: Arthur Masuaku (7.30)

David Moyes :
«Je continue de penser, de manière isolé peut-être, qu’un nul ici, à Southampton, ça reste un bon résultat et que cette équipe, sur le papier, n’est clairement pas à sa place actuellement. Je n’ai aucune inquiétude sur le maintien des Saints en Premier League, aucune, et je pense que nous pouvons être heureux de repartir avec un point d’ici, car nous avons montré des bonnes choses mais pas suffisamment pour gagner, la finale contre Liverpool est encore présente dans les jambes.»

Player !Deception

#97

C’et un peu en dents de scie mais tu te maintiens dans la zone des “européenisables” :wink:


#98

Je rejoins @veddam sur tes résultats.

A quoi est du selon toi, ce manque de régularité ?

Au dirait que la “rotation” ne prend pas ?


#99

Compliqué à expliquer…

On manque d’inspiration pour faire le jeu contre des équipes plus faibles et fidèle à la réalité, parfois, qu’est-ce qu’on est naïf en défense… Après, la rotation effectivement pose soucis sur certains postes, au milieu avec Obiang et Noble (décevants les deux) et devant ou à part Gomez, c’est vide…


#100

Obligé de rester en 433 vu le nombre de milieux de qualité ?