:storygreen: :s2: Nothing Beats Being Back !

récit
fm19

#21
Header%20PL
Results

11 Août 2018 - 15h00
Craven Cottage - Londres (25 700 spectateurs)

Fulham FC 1-1 West Ham Utd
: Luciano Vietto (87’) - Aaron Cresswell (65’)
: Aaron Cesswell (7.70)

David Moyes :
«L’entrée en matière est intéressante, nous avons globalement dominé cette rencontre en nous créant les meilleures situations. Il nous a peut-être manqué un peu de justesse, de sang-froid en première période pour convertir nos occasions. On s’est lancé dans un bon état d’esprit en seconde et on a su concrétiser notre temps fort par un but. Seulement derrière, on a trop reculé et on s’est fait étouffé par le pressing de Fulham. L’erreur de relance de Fabianski sur le but n’est pas de sa seule responsabilité, le bloc était trop bas, la passe en retrait inadaptée et les solutions insuffisantes pour relancer convenablement, n’allons pas l’accabler si facilement. On aurait pu repartir avec une victoire, mais nous sommes lucides aussi pour admettre que le nul est mérité.»


19 Août 2018 - 15h00
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 4-1 Burnley FC
: Jack Wilshere (13’, 74’), Mark Noble (65’, 71’) - Robbie Brady (62’)
: Mark Noble (9.10)

David Moyes :
«C’est un résultat très satisfaisant, Burnley est une équipe dangereuse, imprévisible, très physique. Nous avions axé notre préparation sur cet aspect défensif et coups de pieds arrêtés, car ils peuvent à n’importe quel moment vous punir sur ces situations. On a su répondre à ce défi et même les mettre en difficulté à la récupération et en les contrant. Il est dommage d’encaisser ce but encore une fois sur une erreur d’inattention mais c’est une donnée mineure en comparaison avec le résultat. L’entrée de Marko Arnautovic était encourageante oui, disponible, volontaire et auteur d’une passe décisive. J’attends ça plus régulièrement de sa part.»


25 Août 2018 - 15h00
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 2-3 Hudderfield Town
: Lucas Perez (37’, 47’) - Ramadan Sobhi (5’), Laurent Depoitre (51’), Chris Schindler (pen. 92’)
: Lucas Perez (8.80)

David Moyes :
«C’est le genre de match ou on manque de chance et ou l’adversaire va tout réussir ou presque. On se fait surprendre dés l’entame du match sur un centre anodin mais derrière, on a cette force de caractère pour revenir, égaliser, prendre l’avantage en début de seconde période et puis il y a ce coup-franc, cette frappe déviée par le dos d’un défenseur qui termine dans le petit filet… On tente le tout pour le tout, on touche le montant, on tombe sur un gardien en forme parfois et il y a cette perte de balle et ce penalty, c’est le football.»

Player Deception

#22

Un départ mi figue mi raisin sec…

Le nul face à Fulham avec une égalisation dans le money time mais surtout la défaite face à Hudderfield à la 92’ alors que tu avais réussi à prendre l’avantage 2-1 dommage


#23

Oui, c’est moyen comme début, manque de concentration en fin de partie…

J’en profite pour vous dire : Tous les scores sont cliquables et le classement aussi !


#24

Nice la presentation ! Debut mitigé mais ça va s’améliorer j’en suis certain, le temps que l’équipe reprenne ses marques !


#25

belle prez mais début moyen pour le moment. J’imagine ta réaction au pénalty à la 92e contre huddersfield


#26
Header%207

La première déconvenue de la saison est arrivée, à domicile qui plus est, contre la formation en forme de ce début de saison, Huddersfield. Les hommes de David Moyes, fébriles en entame de match et naïfs en fin de rencontre, se sont incliné par deux buts à trois sur leur pelouse du London Stadium, un résultat difficile à avaler tant les efforts furent intenses. Quatre-vingt seize heures plus tard, c'est un nouveau déplacement et un nouvel écrin qui attend de pied ferme les Hammers : The Hawthorns et West Bromwich Albion pour le compte de la Carabao Cup, une rencontre piège contre une équipe revancharde après sa descente en seconde division et qui compte en son sein, des joueurs comme Craig Dawson, Jack Livermore, Jay Rodriguez ou encore Dwight Gayle.

Organisé avec quatre défenseurs (Masuaku, Ogbonna, Diop, Zabaleta), un milieu récupérateur (Rice), deux milieux axiaux (Snodgrass, Wilshere), deux ailiers (Arnautovic, Antonio) et un buteur (Perez), les joueurs ont su répondre présents dans le défi physique imposé par les Baggies. Intraitable sur son flanc gauche, Masuaku a désorganisé à lui tout seul la défense adverse par ses ouvertures et centres millimétrés, et fut auteur de deux passes décisives (une pour Antonio et une pour Wilshere), qui ont grandement contribué à la victoire des siens. Autre remplaçant ayant fait une bonne impression, Marko Arnautovic marque des points au fil des matchs et va poser bientôt un véritable casse-tête à son entraîneur, lui qui est capable d’évoluer à gauche en lieu et place de Felipe Anderson, dont l’adaptation est difficile et en tant que buteur, ou Lucas Perez vient de scorer pour la première fois de la saison et semble difficile à déloger du onze. D’une manière générale, la totalité des joueurs ont livré une prestation d’ensemble satisfaisante et le succès par trois buts à zéro ne souffre d’aucune contestation, d’un point de vue occasions ou statistiques.

L’aspect le plus important reste sans doute la réaction immédiate après la défaite enregistrée en championnat, la force mentale du groupe étant à souligner dans ces conditions. Au prochain tour, alors que tous (ou presque) voulaient un affrontement 100% local avec Millwall pour un derby bouillant, c’est finalement à un pensionnaire de Premier League que West Ham va devoir se frotter, puisque les hommes de Marco Silva, Everton, se déplaceront à Londres au prochain tour. Auteur d’un début de saison catastrophique, dernière place en championnat, le second club de Liverpool devra déjà se montrer irréprochable dans cette compétition au cas ou la saison ne se déroule pas de la façon prévue initialement. Réponse attendue fin septembre.


Carabao Cup : West Brom 0-3 West Ham
Informations : Statistiques + Compositions
Tirage au Sort : Troisième Tour

Bas

#27
Header%20PL
Results

01 Septembre 2018 - 15h00
Vitality Stadiym - Bournemouth (11 464 spectateurs)

Bournemouth FC 1-1 West Ham Utd
: Adam Smith (24’) - Felipe Anderson (90’)
: Adam Smith (7.70)

David Moyes :
«On ne fait pas forcément un bon match, trop d’imprécisions dans les transmissions, dans les offensives, on reste beaucoup trop naïf défensivement alors qu’on s’est déjà fait punir sur des situations similaires. Bien sur, ce but dans le temps additionnel est un peu l’arbre qui cache la forêt mais il va être important, indispensable même, de profiter de la trêve internationale qui arrive pour discuter, travailler et se ressaisir pour faire un bon match déjà et tenter de ramener un bon résultat de Cardiff dans quinze jours, dans une rencontre déjà très importante.»


17 Septembre 2018 - 20h00
Cardiff City Stadium - Cardiff (33 162 spectateurs)

Cardiff City 0-1 West Ham Utd
: Aaron Cressell (64’)
: Aaron Cresswell (8.50)

David Moyes :
«Comparé à il y a deux semaines, cette fois-ci, nous avons su enfin répondre présent durant quatre-vingt dix minutes. Il reste beaucoup de travail à effectuer au niveau du réalisme devant le but, on a trop de situations confuses, trop gâchées et on manque de sang-froid pour finir les actions. Il faut retenir du positif et c’est également un motif de satisfaction de constater qu’enfin, nous parvenons à garder notre cage inviolée. Les gars ont bossé durement toute la partie pour réussir cela et c’est bien pour le moral de tous d’avoir atteint cet objectif.»


23 Septembre 2018 - 13h30
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 2-2 Arsenal FC
: Felipe Anderson (38’), Marko Arnautovic (40’) - Alex Iwobi (15’), Lucas Torreira (54’)
: Felipe Anderson (8.30)

David Moyes :
«Un derby, pour n’importe qui, c’est toujours spécial. On a débuté la rencontre trop timidement, on s’est contenté de regarder jouer Arsenal et on a était puni très logiquement par ce but sur coup de pied arrêté, un autre aspect ou on doit s’améliorer. C’est la réaction qui m’a plu, cet honneur, cette fierté pour bousculer un adversaire plus fort et plus expérimenté, et cette force de caractère pour égaliser d’abord et prendre un but d’avance ensuite afin de retourner totalement la situation, passant du dominé à celui qui domine. On peut bien sur regretter de prendre ce second but mais on ne peut rien reprocher aux joueurs ce soir, qui furent exemplaires quatre-vingt dix minutes durant.»


29 Septembre 2018 - 15h00
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 2-0 Crystal Palace
: Andryi Yarmolenko (3’), Marko Arnautovic (36’)
: Marko Arnautovic (8.30)

David Moyes :
«Voici enfin l’exemple type d’une rencontre maitrisée de bout en bout, les statistiques ne mentent pas, on a acculé notre adversaire dans sa moitié de terrain en leur laissant seulement deux possibilités de frappes sans en cadrer une seule. Nous étions partout, avec un jeu offensif enfin au rendez-vous, des bonnes passes, des dédoublements, des décalages, des actions et du réalisme, enfin ! Sans être non plus un match référence devant un adversaire au niveau similaire, nous allons pouvoir nous appuyer sur ce succès pour construire ceux de demain.»

Player Deception

#28

Quel départ canon d’Huddersfield et de Cardiff qui malgré une défaite face à West Ham reste à la 5éme place du classement.

J’allais “critiquer” le 2-2 face à Arsenal mais quand tu vois leur classement et leur nombre de points tu te dis que le point du match nul s’est pas si mal.


#29
Header%208

Quel coach, dans l'ère moderne, n'utilise pas les coupes nationales pour faire tourner son effectif et ainsi donner aux remplaçants une chance de s'exprimer et mieux même, de briguer une place de titulaire ? Très peu voir aucun, excepté ceux disposant d'un effectif réduit. David Moyes lui, ne déroge pas à la règle et profite actuellement de la Carabao Cup pour faire tourner son effectif un maximum, au niveau des gardiens, des défenseurs et du système offensif, un peu moins en ce qui concerne les milieux, un secteur ou West Ham est limité en nombre. Et preuve en est que ça porte ses fruits puisque après avoir éliminé West Bomwich Albion pour son entrée en lice dans la compétition, c'est Everton qui est venu se casser les dents au London Stadium, confirmant si besoin en était, que les Toffees vivent un début de saison cauchemar...

C’est porté par un excellent Michail Antonio, auteur d’un triplé, que West Ham a su faire la différence assez rapidement, les hommes de Marco Silva se montrant trop distants entre les lignes, trop imprécis dans les transmissions et étonnamment trop déconcentré en phases défensives. Sur une perte de balle à vingt mètres des buts, c’est ainsi que le premier but est arrivée lorsque le milieu des Hammers a su faire preuve de puissance pour priver Phil Jagielka du ballon. C’est d’ailleurs aussi pour ça que Antonio fut priorisé pour occuper le flanc droit du milieu de terrain, pour sa puissance, son activité et sa qualité aérienne, trois ingrédients qui pouvaient mettre à mal Leighton Baines et ce fut le cas, l’ancien international anglais se révélant totalement impuissant devant les chevauchées incessantes de son vis-à-vis. Et malgré la révolte de Richarlison, sans aucun doute le meilleur de son équipe, c’est une nouvelle défaite pour Everton qui, en plus d’être en difficulté en championnat, se voit déjà éliminé d’une coupe nationale. Bien que soutenu pour le moment, une solution va rapidement devoir être trouvée par Marco Silva, lui qui pourrait voir le spectre d’un licenciement pointé le bout de son nez en cas de non amélioration.

La prochaine étape donnera une nouvelle fois une équipe de Premier League au menu. Tous les supporters sont déçus naturellement, car Millwall est qualifié également mais le tirage n’a pas décidé de rapprocher les deux équipes, c’est Pep Guardiola et son Manchester City qui redront visite aux Hammers pour le tour suivant, soit le tenant du titre pour David Moyes. Sans être un match décisif, ce sera sans doute un match référence en cas de succès pour West Ham qui, si il venait à écarter les Citizens, se verraient ouvrir une voie royale de remporter la compétition. Mais ne brûlons pas les étapes !


Carabao Cup : West Ham 3-2 Everton
Informations : Statistiques + Compositions
Tirage au Sort : Quatrième Tour

Bas

#30

quel match d’Antonio


#31

Cela faisait longtemps que je n’était pas passé. Tu es un peu en dent de scie, mais ton groupe va monter en puissance. Antonio s’il est aussi efficace qu’à FIFA c’est du tout bon :slight_smile:


#32

Début de saison qui correspond a peut près au niveau du club.
Tu va pouvoir accrocher l’Europe je pense.


#33
Header%209

La situation d'un gardien de but est difficile, de surcroit lorsqu'il est remplaçant. Adrian San Miguel de son vrai nom en fait l'amère expérience depuis la venue au club de Lukasz Fabianski, lui qui était titulaire indiscutable depuis son arrivée doit désormais se contenter d'une place de remplaçant derrière le polonais, toujours rassurant en championnat. Une situation que le portier espagnol ne supporte plus, lui qui a expressément demandé un entretien avec David Moyes pour mettre les cartes sur la table, un rendez-vous ou il n'a guère obtenu de garantie(s) et il ne s'en est pas caché dans la presse, révélant les relations complexes avec le coach écossais avant d'affirmer haut et fort qu'il quitterai le club cet hiver en cas d'opportunité intéressante.

Contacté par la presse, David Moyes de son côté, n’a pas démenti les tensions actuelles avec son gardien de but, mais explique également que déballer ses états d’âmes dans la presse n’arrange en rien sa situation et également par respect pour le groupe. Un point de non-retour est-il atteint entre les deux hommes ? Sans doute, mais force est de constater que les choix de l’écossais ne permettent pas actuellement à Adrian de contester quoi que ce soit, car Fabianski abat un boulot respectable dans les cages et ce n’est pas les deux bonnes performances livrées en Carabao Cup par l’espagnol qui peuvent inverser la tendance. En fin de contrat en juin prochain, les options sont limitées actuellement puisque aucun club n’a manifesté un quelconque intérêt pour le joueur. Pire même, un temps intéressé, le Bétis Séville, son ancien club, s’est même retiré de la course, réticent de faire revenir un joueur au caractère difficile et incapable d’accepter la concurrence…

Si la franchise a parfois du bon, elle peut aussi se révéler fatale et il y a fort à parier désormais que Adrian pourrait se contenter uniquement des matchs de la réserve en attendant la prochaine fenêtre des transferts ou pire, la fin de son contrat si aucun intérêt n’est montré cet hiver. La période actuelle des rebelles du football n’est pas forcément appréciée des clubs et le récent exemple de Adrien Rabiot avec le PSG le prouve bien. Adrian a opté pour la franchise et le déballage sur la place publique, il saura au cours des prochaines semaines si cette option était la bonne…

Bas

#34

Qu’il se casse :joy:


#35
Header%2010

Après trois mois de compétitions, les premiers bilans sont déjà dressés et West Ham ne déroge pas à la règle. Fort de son début de saison conforme aux ambitions des dirigeants, David Moyes sort actuellement en position de force après sa nomination qui avait soulevée nombre d'interrogations. Sixième en championnat et toujours en course en Carabao Cup, les hommes du technicien écossais montent en puissance au fil des semaines et ce, malgré quelques points faibles visibles et que Moyes lui-même, a déjà remonté à ses supérieurs.

Conscient de la volonté de Adrian de jouer et lassé de ses états d’âmes dans la presse, David Moyes s’est résolu à la céder cet hiver ou au pire, de le laisser partir gratuitement en fin de saison, une solution de remplacement étant la promotion de Nathan Trott, jeune portier du club promis à un bel avenir et qui pourrait grandir dans l’ombre de Lukasz Fabianski. Derrière, la concurrence entre les défenseurs se déroulent bien actuellement et les déceptions sont peu nombreuses. La seule incertitude concerne peut-être le poste de latéral droit ou Pablo Zabaleta vieillit et ou Ryan Frederiks, débarqué cet été de Fulham, peine à confirmer son potentiel. Sans amélioration notable de ce dernier, une recrue pourrait débarquer plutôt l’été prochain et mettre à mal les situations des joueurs présents et de Sam Byram qui, prêté à Middlesbrough, déçoit actuellement et ne sera sans doute pas retenu également. Au milieu, l’ensemble est homogène et travaille autant que possible, Pedro Obiang s’est bien remis en question et travaille beaucoup aux entraînements pour gagner sa place. La quantité pose problème plus que la qualité et si la volonté de recruter n’est pas à exclure, le repositionnement de Robert Snodgrass n’est pas à exclure non plus. Bon sur coups de pieds arrêtés et très bon frappeur, sa technique pourrait faire mouche à un poste plus reculé, lui qui n’a plus ses jambes de vingt ans pour évoluer sur une aile. La fin de saison sera décisive dans ce secteur.

Le gros chantier du club, comme depuis de nombreuses saisons, reste le secteur offensif. En cas de proposition correcte, Chicharito ne sera pas retenu avec son salaire colossal et Andy Carroll, en fin de contrat l’été prochain, ne sera sans doute pas prolongé. En prêt actuellement en seconde division, Jordan Hugill ne devrait pas trouver d’avenir à Londres et va sans doute devoir se trouver une porte de sortie. Titulaires, Marko Arnautovic pourrait trouver une issue sur une aile, ou sa technique et sa vision sont intéressantes alors que Lucas Perez, volontaire mais irrégulier, se présente comme la seule solution potable pour les Hammers. Alors que le marché des transferts hivernal approche, il y a fort à parier que West Ham sera un acteur majeur, même si David Moyes explique à qui veut bien le croire qu’il ne recrutera pas pour le plaisir.

Bas

#36

Tu as un très gros chantier devant toi. Un joueur pourrait être pas mal. Je sais pas s’il est pas mal dans FM19 mais Tom Lawrence de Derby County est pas mauvais. Tu pourrais aussi pourquoi pas prendre un Nathan Redmond.


#37

Je rejoins @longday
Gros chantier en perspective. Et pour résumer, tu pourrais vendre tout le monde en focntion du prix.


#38
Header%20PL
Results

06 Octobre 2018 - 15h00
American Express Community Stadium - Brighton (30 666 spectateurs)

Brighton & Hove Albion 2-1 West Ham Utd
: Pascal Gross (44’), Glenn Murray (95’) - Andryi Yarmolenko (51’)
: Anthony Knockaert (8.30)

David Moyes :
«C’est fatiguant parce qu’on est toujours sanctionné sur les mêmes choses, sur les mêmes actions, les mêmes faits de jeu. On fait un bon match dans l’ensemble, dans l’envie et juste avant la pause, on prend un but sur coup de pied arrêté qui sanctionne pas nécessairement une mauvaise mi-temps, on arrive à revenir au score et en fin de match, au bout du temps additionnel, alors qu’il y a trois minutes, après cinq, on encaisse sur un corner ou Murray est tout seul… Ces fautes d’inattentions finissent par nous coûter cher, et ce serait bien que les gars réalisent qu’il faut être concentré du début à la fin.»


22 Octobre 2018 - 20h00
London Stadium - Londres (57 000 spectateurs)

West Ham Utd 1-0 Southampton
: Angelo Ogbonna (48’)
: Angelo Ogbonna (8.00)

David Moyes :
«L’irrégularité, c’est notre maitre mot cette saison. On a eu quinze jours pour bosser et enchaîner les séances, coup-franc, corner, touche, situation d’attaque-défense, pour expliquer aux gars les fondamentaux dans un match, bien défendre, la concentration et une fois cette base acquise, penser à attaquer intelligemment. On a une situation de match intéressante puisqu’on gagne, tout n’est pas encore parfait, le timing est sans doute trop court pour vérifier la qualité de ces efforts, d’autant plus que la prochaine rencontre est à Wembley contre Tottenham…»


27 Octobre 2018 - 13h30
Wembley - Londres (90 000 spectateurs)

Tottenham Hotspur 2-0 West Ham Utd
: Son Heung-Min (3’), Alli (30’)
: Son Heung-Min (8.50)

David Moyes :
«Les supporters sont mécontents bien sur, deux frappes dans le match, une seule cadrée, on a était étouffé quatre-vingt dix minutes durant, Tottenham étant trop offensif, trop rodé et trop virevoltant pour nous. On constate le fossé qui sépare notre équipe du haut niveau, ne serait-ce qu’en championnat, et c’est fondateur pour la suite, c’est sur tous les aspects négatifs que nous devons baser notre travail et progresser. C’est la déception qui prime ce soir, mais nous allons faire en sortes de répondre présent au match retour devant notre public.»

Player Deception

#39

Mois décevant. Tu aurais du prendre 6 points facilement, car même si je respecte Brighton, je pense que tu es au dessus.

Bref, faudra vite repartir de l’avant sur le mois prochain pour aborder le boxing day avec plus de sérénité.


#40

Un peu de mal en ce moment pour les Hammers.