:nba: :s3: NBA Stories : Charlotte Hornets : Gare aux Frelons !

nba

#21

@Deco suggère de recruter un arrière/ailier supplémentaire dans la rotation. L’option la plus judicieuse me semble pour l’instant être Marshon Brooks, un arrière/ailier scoreur. C’est un bon scoreur donc, qui a joué la fin de la saison dernière chez les Grizzlies, où il a fait du beau travail. Il pourrait être recruté au salaire minimum jusqu’à la fin de saison. Cependant, c’est un défenseur médiocre, et on pourrait également garder une rotation extérieure semblable, en responsabilisant pourquoi pas un peu plus Malik Monk qui fait une belle saison.

  • Recruter Marshon Brooks
  • Responsabiliser Malik Monk

0 votant


#22

Au final, j’ai voter responsabiliser Monk. Je suis pour promouvoir les jeunes. Et comme c’est une saison presque de transition, autant en profiter.


#23
:rotating_light: WOJ BOMB :rotating_light:

Je crois que le Woj a quelque chose d’intéressant pour nous en cette Trade-Deadline :sac:

image

Le choix de trade qui l’a emporté est donc le trade A, qui nous permet de récupérer Montrezl Harrell dand la raquette, avec l’immense Boban. On ne recrute donc pas Marshon Brooks.

Avec ce trade, notre nouvelle raquette titulaire est un duo Harrell - Hernangomez, tandis qu’en sortie de banc on a MKG et ce bon vieux Boban. Je ne vous mets pas le détail de la rotation car pour l’instant je pense laisser pas mal de libertés au coach Borrego.

Prochain arrêt … les Play-Offs?

A SUIVRE…

#24

Allez attrape nous les playoffs :slight_smile:


#25
LA DERNIERE LIGNE DROITE

Ça y est, la saison régulière st terminée, on a joué les 28 derniers matchs, après avoir échangé Zeller et Kaminsky contre Harrell et Boban Marjanovic. Mais avant de vous dévoiler les résultats obtenus, et donc si on réussi à se qualifier pour les Play-Offs, attardons nous donc d’abord sur comment ce trade a pu faire évoluer notre jeu, et dans quelle mesure il a pu gommer ou non les défauts trouvés plus tôt.

Portrait Rapide

A l’issue des 54 premiers matchs, on avait fait un premier bilan, dans lequel on avait vu qu’on était la 12ème attaque et la 23ème défense de la Ligue. En gardant à l’esprit que les changements sont intervenus à 28 matchs, de la fin, je vous donnerai pour ce qui concerne les statistiques d’équipes les stats sur les 30 derniers jours, soit les 15 derniers matchs de la saison, avec un calendrier relevé.

Sur ces 15 derniers matchs, on a le 7ème Offensive Rating de la Ligue, avec 111.6 points inscrits pour 100 possessions, on a donc réellement progressé en efficacité offensive, sans pour le moment chercher à aller plus loin. pour ce qui est de la défense, on a un Defensive Rating de 109.3, le 17ème de la NBA. Au global, on a le 10ème différentiel, 2.3, le 4ème de l’Est sur les 30 derniers jours.

Lors de notre premier bilan, on avait vu qu’on était une équipe correcte à 3pts, mais mauvaise pour ce qui est de la précision intérieure. A 3pts, c’est encore mieux, on est sur le mois écoulé la 2ème équipe de la Ligue derrière les intouchables Warriors, avec 40.3% de réussite du parking. Et pour ce qui est de à la réussite globale, on est à 48.4%, ce qui nous donne une réussite à 52% dans la raquette, alors qu’on n’était qu’à 48% à la Trade-Deadline.

On a donc une amélioration notable depuis l’échange de Montrezl Harrell et Boban, on verra dans quelle mesure ils y on participé.

La Raquette : Enfin de la Domination?

La raquette, venons y. Avant l’arrivée des nouveaux joueurs, on était une équipe moyenne de la Ligue (17ème en nombre pour 100 possessions). Et sur les 15 derniers matchs? C’est simple, les choses ont bien changé, ont est 6èmes pour ce qui est de la cueillette sous les cercles, un domaine déterminant du jeu.

Individuellement, on avait des problèmes structurels aux postes 4 et 5, et c’est dans ce but qu’on a procédé à un échange avec les Clippers. Voyons comment les choses ont évolué (les statistiques individuelles sont sur la saison, pas disponibles sur le mois écoulé).

image
  • Pivots

Au poste de pivot, c’est nettement moins brouillon que sur le début de saison, la hiérarchie est cette fois clairement établie, on n’a plus 4 joueurs qui se partageaient le temps de jeu, les joueurs ont enfin des statuts établis au poste 5. Comme c’était le plus convaincant lors du mini-remaniement, Hernangomez a été intronisé dans le 5, et Boban Marjanovic assure l’interim en sortie de banc.

En terme de stats brutes, ce n’est pas le poste où on est le plus impressionnants, Hernangomez est a 8.5 points et 7 rebonds, Boban à 9 points et 5 rebonds. Mais il ne faut pas oublier que les 2 joueurs ont eu un temps de jeu moins important sur le début de saison, et sont respectivement à 20 et 15 minutes de temps de jeu en moyenne. Ainsi, si on regarde leurs statistiques par 36 minutes, Hernangomez est en 15 points et 13 rebonds, et Boban est en 23 - 13.5. On est donc tout de même plutôt impactants au poste 5.

  • Ailiers Forts

Le poste 4, c’est clairement celui pour lequel on attendait le plus de changements, étant donné que c’est le poste auquel on fait jouer Montrezl Harrell, qui est rentré immédiatement dans le 5, sortant Williams de la rotation. Avec 15 points et 7.5 rebonds, à 57% au tir en 27 minutes sur la saison, je crois qu’on peut dire qu’ son arrivée règle la problématique d’attaque sur ce poste. MKG lui, est toujours répertorié comme un spécialiste défensif, on n’analysera donc pas ses stats offensives, peu importantes étant donné son rôle.

En défense, on a une vraie amélioration pour ce qui est de la contestation des tirs. Williams et MKG étaient à 52% tous les 2 de tirs encaissés lors des 54 premiers matchs, Harrell est à 47%, et MKG est à 44%. Oui, 44% alors qu’il était à 52% à 28 matchs de la fin. Si on considère qu’il a continué à concéder à peu près autant de tirs pat match, cela veut dire qu’il n’a encaissé que 29% des tirs concédés sur la fin de saison. Non facteur offensif, mais véritable roc en défense, il en ferait presque oublier que Montrzl Harrell est lui aussi très fort dans ce domaine.

On pourrait croire que n’avoir aucun intérieur au dessus des 10 rebonds est inquiétant, mais 2 choses sont à prendre en compte : Boban et Herangomez sont desservis par leur temps de jeu du début de saison, alors qu’ils sont très impactants dans ce domaine, et on a 5 joueurs à au moins 3.5 rebonds par match en excluant les intérieurs.

Un Second Mâle Alpha?

C’était LE problème du début de saison, en dehors de Kemba Walker, personne n’osait vraiment prendre le rôle de deuxième option offensive, on était “trop soft”.

En premier lieu, commençons par un bref tour des stats de Kemba Walker. Dans sa lignée du début de saison, il est toujours à 24 points par match, 4 rebonds et 5 passes, le taulier, Franchise Player et All-Star, rien à rajouter.

La dernière fois, on avait analysé le manque de second alpha à travers l’Using Rate et les “Estimated Added Wins”, regardons donc à nouveau ces 2 indicateurs, et analysons les évolutions de ces derniers.

Pour ce qui est de l’USG%, c’est beaucoup mieux. Au moment du dernier bilan, les seuls joueurs au dessus des 10% de taux d’usage étaient des extérieurs. Et maintenant? Boban est à 24%, et Harrell à 21%. Ca peut sembler un petit changement, mais ça signifie que le danger viens maintenant de partout, et que nos intérieurs n’hésitent plus à prendre leurs responsabilités.

Pour ce qui est des EWA, comme elles représentent un nombre de victoires apportées par le joueur, elles sont plus importantes que lors du dernier bilan, comme on a joué plus de matchs. En bon taulier, Kemba est à 12.8.
Lamb a continué sur sa lancée, avec 4.5 victoires ajoutées, mais ce n’est plus le 2ème joueur de l’équipe pour ce qui est des EWA, mais le 4ème. En effet, Harrell est vraiment TRES impactant, il finit la saison à 10 d’EWA, et Boban à 5.3.

C’est simple, depuis l’échange fait avec les Clippers, plus de joueurs prennent leurs responsabilités, et les joueurs acquis sont vraiment impactants, on peut enfin dire que notre problème de deuxième mâle alpha est en voie de résolution.

Et alors, au Final?

Et alors, au final? Maintenant qu’on a vu que cette fin de saison était plutôt belle dans les chiffres, à combien de victoires a-t-on fini la saison? En Play-Offs?

On finit 6èmes de l’Est ! On finit la saison avec un bilan de 41 victoires pour 41 défaites, on affrontera les Bucks au premier tour des Play-Offs !

A SUIVRE…

#26

Gg pour la qualification en play-off ! :slight_smile:


#27

Tiens donc ! :grin:


#28
FEAR THE DEER

Avec notre bilan équilibré de 41 victoires pour 41 défaites, on est opposés au premier tour des Play-Offs au Bucks d’un Giannis Antetokoumpo MVP omnipotent. On ne donne pas cher de notre peau, et l’objectif est plus d’engranger de l’expérience et de faire bonne figure que de réellement l’emporter.

Bucks2015
Game 1

On n’a pas l’avantage du terrain dans cette série, les 2 premiers matchs se déroulent donc dans le Wisconsin, à l’extérieur. Ce game one, c’est tout simplement la perfection de ce qu’on peut proposer avec cet effectif, on sort les crocs des le premier match de la série.

Kemba inscrit 27 points, Harrell 23 et Hernangomez finit à 17 points et 16 rebonds, on a tout bonnement atomisé les Bucks sur le match. On prends 66 rebonds au total, et Milwaukee ne finit qu’à 27% au tir, Giannis à 6/21. Ce premier match de la série est tout simplement une orgie des 2 côtés du terrain. 117-66, impressionnant.

Game 2

Atomiser les Bucks, chez eux lors du Game 1, on va dire que ça n’a pas plu au Greek Freak, Giannis Antetokoumpo. Et il nous l’a bien fait comprendre, 34 ponts, 14 rebonds, 7 passes, 3 interceptions et 4 contres, une ligne de stats ressemblant à un code wifi. Et à ses côtés, Brogdon et Brook Lopez sont aussi en feu, ils mettent respectivement 22 et 20 points, tout en adresse.

De notre côté, Kemba Walker est passé au travers, il n’a prit que 10 tirs sur le match, seulement 9 points, il est passé totalement au travers, et les 25 points de Boban n’ont pas suffi à compenser. On s’incline plutôt logiquement 111 à 86, un match à oublier pour Kemba. 1-1.

Game 3

On rentre en Caroline du Nord pour les Game 3 et 4, et on peut dire que les choses se passent mieux. Comment résumer ce 3ème match en 2 mots? Game. One. Kemba se réveille et met 28 points, Harrell inscrit 20 points et prend 10 rebonds, et on peut noter les 16 points du petit Mile Bridges.

On prend tous les rebonds, Giannis ne rentre que 7 de ses 20 tirs et les Bucks finissent à 34% de réussite au tir. On l’emporte 125 à 81, on mène la série 2 victoires à 1.

image
Game 4

Toujours pas de match serré dans cette série. Encore une fois, Giannis s’est faché, 35-15-7, à 10/13 au tir, tout simplement inarrêtable. Avec un Brogdon à 25 points, à 10/12, un grand Kemba était nécessaire. Il ne rentre que 5 de ses 14 tirs, 16 points, et même si les autres joueurs ont été très corrects, on ne peut pas espérer gagner en Play-Offs sans son Franchise Player au niveau. Les Bucks égalisent 2 victoires partout après 4 matchs.

Game 5

Plutôt un bon match dans l’ensemble. Tony P retrouve ses 20 ans, et met 23 points, Bridges lui les a, et en met 20. Montrezl Harrell nous sort un gros 18-13, 16 points aussi pour Hernangomez. Et Kemba? 7 tirs pris seulement, un seul mis et seulement 3 points. Bon. 3 points. On s’incline 106-96, alors que Giannis ne met “que” 26 points. 3 à 2 pour les Bucks, on a peut être laissé passer une belle occasion.

Game 6

Un match à élimination directe très défensif, les 2 équipes sous les 40% au tir. Tout s’est décidé pendant le “Clutch Time”. Brook Lopez à 27 points, face à 21 points de Boban. Un Giannis à 26 points et 13 rebonds, face à seulement 19 points de Kemba. Montrezl prend 9 rebonds, mais ne met que 2 points. Nos 2 premières options offensives, qui auront pourtant fait de très bons matchs pendant ces Play-Offs faillissent au moment le plus important. On s’incline dans les derniers instants 97-94.

4-2 pour les Bucks de Milwaukee, c’est fini, direction les Bahamas pour nos Frelons. On aura vraiment fait bonne figure, c’était l’objectif initial, mais c’est vraiment frustrant de perdre comme ça. Il y avait de la place.

Arbre Final

Nos bourreaux du Wisconsin n’auront pas fait long feu, face au futur finaliste, les Celtics. C’est un sweep en bonne et due forme face aux hommes de Brad Stevens

Et ce sont les Nuggets qui l’emportent, inattendu mais pas si surprenant que ça quand on y pense. Le tout au bout d’un Game 7 au cours duquel Nikola Jokic, le “Jokair” inscrit 36 points, prend 10 rebonds et délivre 8 passes décisives, le tout en étant pivot. Il finit bien sûr MVP des Finales, et c’est comme ça que se finit la saison 2018-2019, au bout du suspens.

A SUIVRE …

#29

Et bah de sacrées surprises dans ces playoffs ! GS sorti par Houston ça peut se comprendre, mais Denver qui fait d’aussi bons playoffs, c’est énorme (mais réaliste, car Houston manque d’expérience pour conclure, on l’a vu l’an dernier).

De ton côté, Kemba a soufflé le chaud et le froid, c’est dommage qu’il n’ait pas été à la hauteur de l’enjeu… Tu avais récupéré l’avantage du terrain, puis ça s’est essouflé.

Content de voir que TP a fait un gros match de playoffs.

Bon en tout cas c’est de bon augure pour l’an prochain même si tout va être chamboulé chez toi avec le cas Walker à gérer !


#30

Denver c’est vraiment possible qu’ils fassent quelque chose cette année, si tous les joueurs et surtout Jokic sont au niveau ils peuvent l’emporter dans toutes les séries de cette campagne ci, du moment que les Rockets sortent les Warriors


#31

Yes faut juste sortir les Warriors. Derrière y’a pas grand monde avec l’expérience des matchs couperets. On l’a vu l’an dernier avec Houston et Boston qui se chient dessus au moment de conclure.
Denver, j’ai peur que ce soit le profil qui finisse premier de la conférence mais qui s’écroule au premier ou deuxième tour, je leur souhaite pas !


#32

C’est dommage (non je ne le pense pas :stuck_out_tongue:).

Sinon c’est bien réaliste pas comme FM qui colle Guingamp vice-champion.


#33

Dommage pour l’élimination mais c’était prévisible. Finir 6eme à l’est est déjà une belle performance.
On voit que le trade a fait beaucoup de bien à l’équipe ! (d’ailleurs tu joues les matchs ou tu les simules ?)
Hate de voir la FA et la draft. Je me demande ce que tu comptes faire de Kemba. Mérite-t-il de rester vu sa perf sur la saison ? Surtout vu le contrat qu’il risque de te demander. En tout cas, bien envie de voir les trades potentiels et les FA intéressés à te rejoindre !


#34

En MyLeague je joue jamais les matchs moi même, ça fausse trop le jeu, donc soit je simule, soit je fais un simcast (tu vois le score qui évolue, comme ça tu te rends compte de la physionomie du match) ou alors je lance le match en IA vs IA, en regardant d’un oeil, généralement en bossant
Pour Kemba, il a fait une saison de All-Star, il a choke 1-2 matchs en PO, mais on va quand même essayer de le garder, c’est toujours le Franchise Player


#35

Ca ce passe comment pour la draft, ce sont des regens comme dans FM, ou des vrai jeunes lors de la première?


#36
JOUR DE DRAFT

C’est le jour de la draft, les futures pépites de la NBA vont bientôt savoir quelle équipe les a choisies, c’est aujourd’hui que le futur de la Ligue se construit. Avec notre bilan de 41 victoires et 41 défaites pendant la saison régulière, on obtient le 16ème choix de cette Draft.

DRAFT

Avec ce pick, 2 choix s’offrent à nous : soit on choisit le 16ème rookie de cette Draft 2019, soit on l’échange pour libérer du cap-space, en récupérant une la meilleure contrepartie possible.

Un Trade?

Le but premier d’un trade serait de libérer du cap space, il est donc bon de connaitre l’état de nos finances pour l’année à venir, et éventuellement pour l’année suivante.

En considérant que MKG, Biyombo et Marvin Williams vont lever leurs options joueurs à cette intersaison (l’échéance est après le jour de la draft, rien n’est donc fixé pour l’instant et on ne peut pas encore les échanger), on a d’ores et déjà $94.54M de dépensé sur la saison à venir. Et à ça, il faut rajouter les potentielles resignatures de Kemba et de Lamb. Cette intersaison ne sera donc pas celle de l’arrivée d’un nouveau All-Star à Charlotte, mais pourquoi pas capitaliser pour l’an prochain?

Toujours en partant du principe que Batum prendra son énorme option à $27M la saison prochaine, on attaquera la Free Agency 2020 avec $53M, auquels il faudra retrancher les contrats de Kemba (max $34.8M) et Lamb si on leur en propose. Il nous resterait donc une petite vingtaine de millions en banque si Kemba est toujours sous contrat et pas Lamb, environ $5M si ils sont encore tous les 2 chez nous.

En fait, c’est simple : dans l’état actuel des choses, si on conserve Lamb, il nous manquera à peu près $10-15M pour pouvoir proposer un contrat max à l’intersaison 2020, où Anthony Davis, Draymond Green et Andre Drummond seront potentiellement agents libres (il n’est pas garanti que ces joueurs signent chez nous au final). LE joueur qu’on devrait échanger pour offrir un contrat max à un AD ou un Draymond l’an prochain, c’est Nicolas Batum. Voyons donc ce qu’on nous propose en échange de Nicolas Batum et de notre 16ème choix.

C’est l’offre réaliste la plus intéressante qu’on nous fait en échange de Batum et de notre pick de draft. Pourquoi réaliste? A l’été 2018, les Suns ont proposé 1 an à $15M à Trevor Ariza, pour venir apporter de l’expérience à cet effectif, et former les jeunes postes 2 et 3 de l’Arizona, Booker, Jackson et Mikal Bridges. TJ Warren a exprimé ses envies de départ, et les dirigeants des Suns croient moins en son potentiel qu’en ceux des autres ailiers.

D’un point de vue financier, les Suns n’ont pas de problème, tous leurs jeunes sauf Booker sont dans leur contrat rookie jusqu’à au moins la fin de l’année à $27M de Batum. De plus, ils n’ont pas besoin de gagner dans l’immédiat. Dans l’idée, ce serait un échange d’un joueur plus fort contre un autre plus expérimenté. Ça nous permettrait de gagner un peu plus de $15M de cap-space pour l’été prochain, et c’est pour ça qu’on devrait aussi envoyer notre pick de draft chez les cactus. On récupérerait aussi De’Anthony Melton dans l’affaire, qui a finit dans la All-Rookie 2nd Team 2019, et qui ferait un très bon 3ème meneur jusqu’à la retraite de TP.

Choisir un Rookie

Si on peut monter un trade, on peut aussi rester plus sages, et miser sur notre 16ème choix de Draft en sélectionnant un rookie. Laisser moi vous décrire les 3 jeunes qui me semblent le plus intéressant, avant de choisir si vous préférez en sélectionner un ou échanger notre pick.

  • Abe Cage
Abe%20Cage2

Le premier rookie que je voudrais vous présenter, c’est Abe Cage. C’est un swingman (2 ou 3) d’1.98m pour 101kg. Pour l’instant, il n’est excellent nulle part, notre scout lui voit une note générale de 70 mais il semble pouvoir bien progresser et devenir un très bon joueur NBA à terme, dans un registre de joueur complet dans l’aile.

  • Dorell Richardson
Dorell2

Avec ses 2.13m pour 109kg, Dorell Richardson est un beau bébé. C’est bien entendu un pivot, même s’il peut aussi dépanner au poste 4. A priori, c’est un bon rebondeur et un défenseur intérieur correct. Notre recruteur ne lui voit pour l’instant que 67 de note générale, il semble pouvoir devenir un très bon joueur, peut être meilleur que Cage, mais c’est un projet sur le long terme, et il a déjà 23 ans. A noter que notre scout a repéré 2 autres pivots intéressants annoncés au 2nd Tour.

  • Luigi D’Angelo
Luigi

En parlant de projet, nous y voici Luigi D’Angelo. A la manière d’un Ginobili dans son temps, D’Angelo se présente à la Draft dès maintenant mais ne viendra en NBA que dans un an, le temps pour lui de bien progresser. Intrinsèquement, c’est peut être le joueur avec le potentiel le moins haut des 3 même si le niveau actuel semble équivalent, mais clairement, c’est un Kyle Korver en puissance au poste 2-3, il tourne à 48.3% à 3 points en Euroligue, 48%. Tout simplement.

En somme, un choix s’offre à nous : on peut essayer d’assainir nos finances pour l’an prochain en récupérant un TJ Warren, ou de miser sur notre 16ème choix de draft.

  • Trade Batum/Warren
  • Drafter Abe Cage
  • Drafter Dorell Richardson
  • Drafter Luigi D’Angelo

0 votant

Prochain arrêt, la Free-Agency !

A SUIVRE …

#37

Perso le trade.
Tu récupères un nba ready (déjà 81 de gen, et que 25 ans) ainsi que du cap.
Les 3 autres : le pivot, tu as déjà Hernangomez et Harrell à ce poste qui sont encore jeune. Les 2 autres arrières me font moins rêver. En plus, tu aurais un meilleur 5 en faisant ce trade que sans. Puis un 16eme pick qui devient vraiment bon, ça met du temps.


#38
:rotating_light: WOJ BOMB :rotating_light:

Encore une fois, le fameux Adrian Wojnarowski nous montre qu’il est le meilleur insider de la NBA, avec une info qui pourrait vous intéresser :

On a donc finalement échangé notre 16ème choix et Batum contre Melton, TJ Waren et du cap space. On n’a donc pas sélectionné Cage, D’Angelo ni Richardson. A moins que…

Je ne comprends pas comment il a pu tomber si bas, il était annoncé bien plus haut que ça, mais on a finalement pu le récupérer au 2ème tour avec notre 47ème choix. Il n’a pas encore le niveau pour intégrer réellement la rotation, mais il semble avoir un bon potentiel.

A SUIVRE …

#39

Alors enfait, perso je mets toujours des rookies fictifs, comme les regens de FM. Ya plein de classes de draft faites par la communauté, mais elles ont certains défauts pour moi : si on les prends à chaque fois, toutes les parties se ressemblent beaucoup ; les rookies draftés haut sont souvent cheatés (le top 5 au dessus de 90 de GEN en 2 ans…) ; et puis dans ces classes là, on n’a aucune possibilité de faire un steal, de transformer un pick bas en bon joueur, et donc pour moi ça fait perdre de l’intérêt à la draft.


#40

Yeah ! Au final très bon choix ! Tu libères du cap space, tu récupères un bon joueur et un prospect que tu avais déjà repéré !

Maintenance, place à la négociation avec Kemba !