:storygreen: :s3: :asc: L'Amiens SC va découvrir l'Europe :asc:

récit
fm18

#21

Une superbe série de bons résultats ! Good Luck pour la suite et pour l’autre là : Au Bûcher !!!

#22

Quel trou de b… ce Zungu !


#23

CFC

Hervé Mathoux : Il y a un peu plus de trois mois, il est sorti de l’anonymat en faisant la une de tous les journaux sportifs. Son équipe, l’Amiens SC, se retrouve à la 4eme place du championnat pour la première année de son histoire dans l’élite du football français. Merci d’accueillir notre invité, Nicolas Dupuis !

Nicolas Dupuis : Bonsoir tout le monde !

Hervé Mathoux : Auriez-vous imaginer, il y a 6 mois de cela, être invité au Canal Football Club en tant que manager d’un club de Ligue 1 ?

Nicolas Dupuis : Non pas du tout. Je me rend compte que j’ai une chance extraordinaire au fur et à mesure, c’est compliqué de se dire que ce n’est pas un rêve mais bien la réalité.

Marie Portolano : Pour les rares personnes qui ne connaissent pas votre histoire, votre nomination au poste de manager de l’Amiens SC est sortie de nulle part. Vous avez 20 ans et n’avez aucun diplôme d’entraîneur. Votre seule expérience footballistique vient du jeu vidéo Football Manager. Ce n’est pas compliqué d’arriver dans un vestiaire professionnel en étant plus jeune que vos joueurs et surtout en n’ayant aucun fait d’arme à votre actif ?

Nicolas Dupuis : J’avais peur justement de la réaction des joueurs quand j’ai mis mes pieds dans le vestiaire pour la première fois. Je ne m’attendais pas du tout à un tel soutien, immédiatement du moins. Les gars ont tout de suite étaient réceptifs à mon discours et je n’ai pas eu à les motiver plus qu’ils ne l’étaient pour se mettre au travail.

Pierre Ménès : Concrètement, tu fais quoi dans le club ? J’arrive pas à comprendre pourquoi on te présente comme manager et non comme entraîneur.

Nicolas Dupuis : Je combine toutes les facettes de l’entraîneur, si ce n’est la gestion de l’entraînement car j’estime ne pas avoir les compétences pour, ainsi qu’un travail interne qui peut se rapprocher du rôle de directeur sportif. C’est moi par exemple qui ait initié les premiers contacts avec nos 4 recrues du mercato et qui a mené les discussions jusqu’à la signature.

Hervé Mathoux : Vous ne semblez pas convaincu Pierre.

Pierre Ménès : Honnêtement, je ne crois pas une seconde au projet du club amiénois, je ne vais pas dire le contraire parce que t’es là. Pour moi, Bernard Joannin est un amateur ! Je n’ai rien contre toi, mais j’estime que tu n’as rien à faire sur un banc de Ligue 1. Maintenant, si ça marche, je serai le premier à faire mon mea culpa, mais pour moi le “projet” mis en place à Amiens est voué à l’échec. Ce sera un miracle si le club ne fini pas aux oubliettes aux côtés d’Evian Thonon Gaillard ou de Arles Avignon

Dominique Armand : Pour l’instant Pierre, le travail de Nicolas est plus que honnête avec une très belle 4e place avec huit journées et déjà des coups d’éclats avec le match nul inaugural contre le PSG et une belle victoire l’OM. Le club est la quatrième meilleure attaque et la cinquième meilleur défense du championnat et semble avoir trouvé un véritable rythme de croisière avec six matchs sans défaites de rang. Reste maintenant à savoir si l’Amiens SC peut continuer à aligner ce genre de performances sur les 30 matchs restants, mais il y a déjà une base solide sur laquelle s’appuyer.

Habib Beye : Ce qui me surprend le plus moi, c’est l’intelligence et la maturité dans le recrutement. On parle quand même de Sulley Muntari, ancien vainqueur de la C1 et de Mirko Vucinic qui s’est forgé un très jolie palmarès en Italie obtenu gratuitement. J’aimerais savoir comment tu as a réussi à les convaincre de venir jouer à Amiens pour un entraîneur novice dans son métier.

Nicolas Dupuis : Tout passe principalement par le discours dans ce genre de négociations. Les deux étaient libres de tout contrat et le fait d’évoluer en Ligue 1, championnat dans lequel ils n’ont jamais mis les pieds, m’a permis de faire un grand pas en avant. L’argent n’était pas du tout le problème dans les négociations. J’étais la grande interrogation pour Sulley et Mirko. Ils ont connus des entraîneurs de calibre mondial, c’est bizarre comme situation de se retrouver avec un parfait inconnu non diplômé après cela. Mais finalement, ils ont décidés de me faire confiance en ayant conscience de pouvoir marqué l’histoire du club et l’aidant à se maintenir pour sa première dans l’élite.

Hervé Mathoux : Pensez vous que votre histoire peut pousser d’autres clubs à, eux aussi, sauter le pas et à recruter des joueurs de Football Manager à défaut de recruter de vrais entraîneurs ?

Nicolas Dupuis : Il est trop tôt pour le dire. Cela dépend beaucoup des résultats que j’obtiendrais en fin d’année. Et outre les résultats, le pari est beaucoup trop risqué pour un club professionnel. Ma nomination aurait pu faire fuir les sponsors et faire imploser le club.

Hervé Mathoux : Merci Nicolas d’être venu sur le plateau du Canal Football Club, en espérant pour vous que votre belle histoire se poursuit le plus longtemps possible.

Nicolas Dupuis : Merci à vous pour l’invitation !


#24

Match n°9 :


Fin de série de six matchs sans défaites pour l’Amiens SC dans ce match extrêmement triste défensivement. Aucune des deux équipes semblent avoir voulu défendre, ce qui fait le bonheur de Ola Toivonen, le Suédois auteur de deux buts et une passe décisive. Cette défaite fait très mal pour les amiénois qui perdent Gaël Kakuta sur blessure et Prince Gouano suite à un second carton jaune en 7 minutes. Les hommes de Mickaël Debève prennent une bouffée d’oxygène grâce à cette victoire qui leur permet de sortir de la zone rouge.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “Je suis extrêmement déçu de ce que l’équipe a montré ce soir, surtout d’un point de vue défensif. A aucun moment dans le match on a semblé être supérieur au toulousains. Le seul point positif de ce match est le premier but de Mirko sous nos couleurs, en espérant que ce premier but en amène d’autres. Concernant la blessure de Gaël, elle ressemble fortement à celle de Mirko en début de saison.”

Le meneur de jeu picard Gaël Kakuta souffre bel et bien d’une torsion de la cheville et manquera les quatre prochaines semaines de compétition. Dans l’ordre des choses, c’est l’Iranien Smaan Ghoddos qui prendra sa place.



Match n°10 :


Un Benoît Costil de gala permet aux Girondins de Bordeaux de venir prendre un point au Stade de la Licorne face à des amiénois dangereux en attaque et totalement apathique en défense. Les picards pourront avoir des regrets avec le but refusé sur hors-jeu pour Mirko Vucinic à la 38e minutes. Nicolas Dupuis pourra se satisfaire de la performance de Saman Ghoddos pour sa première dans le onze de départ. Les hommes de Gustavo Poyet ont su faire preuve d’opportunisme, avec deux buts inscrits sur trois tirs cadrés seulement. Prochaine étape pour les deux équipes, la Coupe de la Ligue.
Nicolas Dupuis au micro de Canal + : “Encore une fois, notre défense n’était pas à la hauteur ce soir. Il aura fallu deux buts encaissés pour qu’elle rentre dans le match, ce qui ne pardonne pas à ce niveau. On peut s’estimer malchanceux d’être tombé face à un Benoît Costil en état de grâce, malgré notre attaque qui a su être dangereuse à de nombreuses reprises. Je ne reviendrais pas sur le but refusé à Mirko, depuis le banc je n’ai pas pu voir si il était vraiment en position de hors-jeu”

Nouveau coup dur pour l’Amiens SC avec la blessure à l’entraînement de Mathieu Bodmer, la veille du match de Coupe de la Ligue pour lequel ce dernier était mis dans le onze de départ par Nicolas Dupuis.


Cette blessure n’est pas la seule avec laquelle devra composer le jeune manager de club picard. Lors de la même séance, Lacina Traoré se blesse lui aussi peu de temps après son coéquipier. C’est un second coup dur pour Amiens à la veille du premier match de coupe de la saison.




La Coupe de la Ligue n’étant pas un objectif pour l’Amiens SC, c’est l’occasion pour Nicolas Dupuis de faire un premier turnover cette saison, avec cette composition totalement inédite. De nombreux joueurs feront leur première apparition de la saison : Jean Christophe Bouet (ex-Dunkerque), Jérémy Corinus (ex-Bordeaux), Madih Talal (ex-Angers), Guessouma Fofana, Charly Charrier et le héros de la montée, Emmanuel Bourgaud.

3e tour de Coupe de la Ligue :


Dans ce match entre club de Ligue 1, ce sont les amiénois de Nicolas Dupuis qui s’impose. Ce dernier pourra se satisfaire de sa décision de faire un turnover complet. Les canaris ne se sont jamais montrés dangereux et les défaites s’enchaînent, ce qui met Claudio Ranieri dans une situation délicate. Les remplaçants picards ont montrés un très bon état d’esprit dans ce match où beaucoup d’entre eux ont joués leur carte à fond pour prouver à leur manager qu’ils ont leur place dans cet effectif.
Nicolas Dupuis au micro de France 3 : “Je suis très heureux de la victoire ce soir. J’ai vu des joueurs extrêmement motivés souhaitant me montrer qu’ils ont le niveau pour jouer en Ligue 1. Au vu de leur performance, je ne peux qu’apprécier notre profondeur de banc. Ne pas faire de remplacements est forcément un pari risqué, mais je ne voulais pas prendre le risque de perdre un titulaire sur blessure. Même si cette compétition ne fait pas parti de nos objectifs, je suis satisfait de la qualification.”


#25

Très sympa l’interview CFC ! :wink:

Et ça colle bien à la réalité ! :+1:


#26

L’interview pour le CFC est vraiment bien faite ! En tout cas, superbe début de saison !


#27

Menés aussi qu’on qu’IRL, j’aime :smile:


#28

Match n°11 :

Encore une fois, la défense amiénoise a pris l’eau sur ce match qui, sur le papier, avait tout pour être intéressant. La première mi-temps fut extrêmement fade et se résume à 45 mi-temps de jeu au milieu de terrain, sans que chaque équipes n’arrivent à se porter vers l’avant. Au retour des vestiaires, le même ennui jusqu’à l’ouverture du score des hommes de Nicolas Dupuis à l’heure de jeu et l’égalisation 6 minutes plus tard des bretons. Le coup de sang de Sulley Muntari, qui se prend deux cartons jaunes en deux minutes suite à des fautes autant grossières qu’inutile sur Lucas Deaux, pénalise complètement Amiens qui craque à deux reprises dans le temps additionnel.
Nicolas Dupuis au micro de Bein Sport : “Il n’y a rien qui va en ce moment en championnat. Notre défense est totalement à la rue ! Quand je vois mes joueurs aujourd’hui, j’ai l’impression que le maintien est assuré et qu’ils n’attendent qu’une chose, le départ en vacances. Il y a un problème de comportement et ce sera à moi d’y remédier.”


Match n°12 :


Dans ce match entre deux équipes en difficulté en championnat ces derniers temps, ce sont les picards qui repartent du Stade de la Mosson avec les trois points. Pourtant, la première mi-temps fut dominé de A à Z par les hommes de Michel Der Zakarian face à des amiénois en manque total de motivation et qui perdent Stiven Mendoza sur blessure. C’est avec un tout autre visage que l’Amiens SC est revenu des vestiaires, avec une équipe qui a retrouvé sa défense et qui se retrouve menaçante sur coup de pied arrêtés. Harrison Manzala et Guessouma Fofana, qui se sont plaint dans le semaine de leur temps de jeu, ont sortis une prestation remarquable en seconde période et prouvent à leur manager qu’ils méritent une place de titulaire dans le onze amiénois.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “On a enfin retrouvé un Amiens SC conquérant en seconde période. La blessure de Stiven a eu l’effet d’un électrochoc pour le groupe, qui a su être réceptif en mon discours et qui ont parfaitement retrouvés les ingrédients qui ont fait notre succès en début de saison. Malheureusement, les images sont assez vilaines et je crains le pire pour Stiven. Concernant Harrison et Guessouma, je suis très heureux de ce qu’ils ont apportés à l’équipe ce soir, ils ont un peu élevé la voix cette semaine pour avoir du temps de jeu, et ils ont répondus présent.”

Plus de peur que de mal concernant la blessure de Stiven Mendoza, l’ailier Colombien souffrant d’une torsion du genou. Il manquera deux semaines de compétition.

Cette blessure n’arrive pas seul pour Amiens. En effet, Bakaye Dibassy se plaint de forte douleur au pied durant l’entraînement. Les kinés du club suggère un arrêt de trois semaines pour le latéral malien




A l’approche de la trêve internationale, faisons un point sur les internationaux amiénois.Inter%201Inter%202



Le tirage au sort des huitièmes de finales de la Coupe de la Ligue voit l’Amiens SC se déplacer sur la pelouse de la Berrichonne de Châteauroux, actuel dernier de Ligue 2. Un tirage aisé sur le papier pour les picards.
Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Il est clair que c’est pour nous un excellent tirage. Mais il ne faut pas sous estimé l’adversaire, ce match a également tout pour être un match piège. Il faudra jouer à un très bon niveau pour espérer se qualifier en quart de finale.”


#29

Match n°13 :

Dans un match très agréable à suivre, ce sont les hommes de Leonardo Jardim qui repartent avec la victoire, notamment grâce à un très gros match de Thomas Lemar qui a mis au supplice la défense amiénoise. Les picards peuvent néanmoins garder la tête haute, leur prestation étant loin d’être ridicule face au champion de France en titre. Il aura fallu un grand Jemerson pour calmer une attaque amiénoise dangereuse et très bien rodé. Grâce à cette victoire, les hommes de la principauté reste à trois point derrière le leader parisiens.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “Je ne peux pas en vouloir à mes joueurs ce soir, il n’y a pas à rougir de cette défaite. Seuls nos latéraux ont vraiment souffert, sinon on a réussi à jouer sur un pied d’égalité avec Monaco. Le résultat final me paraît sévère mais quand vous avez plusieurs joueurs de classe mondiale qui jouent à un tel niveau, il est forcément difficile d’obtenir un résultat.”

Match n°14 :

Du réalisme, voilà ce qui aura manqué à Amiens face au FC Metz. Les hommes de Frédéric Hantz ont joués la carte de l’opportunisme avec cette victoire. Les messins se sont contentés de subir les offensives amiénoises et peuvent s’estimer heureux d’avoir marqué sur leur seul véritable occasion. Pour Amiens, la déception est grande. Le but refusé de Kakuta pour une situation de hors-Jeu à la 55e minutes peut laisser des regrets. Les picards doivent se mettre à la recherche de situation pour palier à ce manque criant de réalisme en attaque.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “Dégoutter, tout simplement ! Perdre de cette manière est très dur à encaisser, d’autant plus avec un but refusé. Les joueurs ont pris un réel coup derrière la tête et j’espère pouvoir les remettre dans le droit chemin pour que l’on arrête de perdre la confortable avance prise en début de saison sur la zone rouge.”


Changement d'entraîneur en Ligue 1

La valse des entraîneurs a commencé en Ligue 1 et plus précisément au Stade Rennais avec le licenciement de Sabri Lamouchi et l’arrivé de Laurent Blanc. Nicolas Dupuis aura donc déjoué tous les pronostiques en n’étant pas le premier entraîneur à prendre la porte.

#30

Match n°15 :

Dans ce match de championnat en milieu de semaine, les dijonnais ne semblent pas avoir fait le déplacement au Stade de la Licorne. Outre quelques contre-attaques, les hommes de Olivier Dall’Oglio se sont fait marcher dessus par des amiénois extrêmement dominateur et qui ont laissés que très peu de ballons aux visiteurs (61% de possessions de balles). Sous l’impulsion d’un Saman Ghoddos omniprésent à la mène, les picards se relancent après le terrible coup dur du dernier match. Cette victoire est d’autant plus appréciable pour Amiens avec la mise au repos de certain cadre par Nicolas Dupuis.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “On a vraiment était dominateur dans ce match et c’est forcément une grande satisfaction, d’autant plus que j’ai fais tourner l’effectif. Après un match galère, on est revenu aux bases de notre bon début de saison, avec une forte possession de balle, des ailiers menaçant et un danger permanent sur les coups de pieds arrêtés. J’espère que l’on va commencer à retrouver un peu de stabilité et surtout de la régularité et que l’on va pouvoir enchaîner dès ce samedi face à Rennes.”


Match n°16 :


Dans ce second match cette semaine, les amiénois s’adjuge une deuxième victoire face au rennais de Laurent Blanc. Les visiteurs ont fait preuve d’une certaine maladresse en attaque mais on proposé un jeu propre et la patte du nouvel entraîneur commence à se faire sentir. Cependant, les hommes de Nicolas Dupuis ont parfaitement gérés ce match, en faisait attention aux contre-attaques et allant chercher très haut le ballon. Stiven Mendoza a été précieux pour Amiens en étant dans tous les bons coups.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “Je ne savais pas très bien comment aborder cette rencontre, sachant que le style de jeu de Laurent Blanc et totalement différent de celui de Sabri Lamouchi et que donc on avait que très peu de vidéo à disposition. Finalement nous avons bien manoeuvré cette rencontre en restant sérieux du début à la fin. On fini la semaine avec six points supplémentaires, ce qui est toujours bon à prendre pour assurer très vite le maintien dans l’élite.”

Les picards perdent malheureusement Ronald Zubar sur blessure pour une durée de 4 à 5 semaines suite à une élongation aux adducteurs. C’est un coup dur pour le joueur le 31 ans qui faisait une bonne première partie de saison en rotation.




Les 32e de finales de la Coupe de France marque l’entrée en lice des équipes de Ligue 1. Chacune d’entre elles espèrent tombés contre des équipes des divisions inférieurs. Malheureusement pour l’Amiens SC, les boules ont décidés un tout autre tirage car ils seront opposés au Stade Rennais.
Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Sur les 64 équipes encore en lice, il a forcément fallu que l’on tire un club de Ligue 1. Nous n’avons pas la chance de notre côté mais bon, il faut voir le bon côté des choses. C’est un match qui demandera aux joueurs de jouer à leur meilleur niveau s’ils veulent accéder aux 16e de finale.”


En parlant de coupe, c’est un nouveau coup dur pour l’Amiens SC qui perd le héros de la montée Emmanuel Bourgaud pour une durée estimé entre deux et trois mois suite à une rupture du tendon rotulien. Ce dernier, promis à un rôle de titulaire en coupe nationale, risque de manquer aux picards pour les prochaines échéances.




Changement d'entraîneur

Le second changement d’entraîneur en Ligue 1 a lieu chez les Girondins de Bordeaux où Gustavo Poyet a été mis à la porte et est remplacé par le Bosnien Safet Susic.

#31

Match n°17 :

Dans un match à sens unique, ce sont des lyonnais hors de forme suite à leur match d’Europa League en milieu de semaine qui ont pris le dessus sur l’Amiens SC. Les hommes de Bruno Génésio n’ont pas eu à forcer leur talent pour prendre le contrôle du match. Les picards ont totalement déjoués, ne montrant rien d’intéressant dans le jeu. Même le penalty généreusement accordé aux locaux n’a pas suffit à se remettre sur les bons rails, Gaël Kakuta voyant sa frappe échouer sur le poteau d’Anthony Lopes. Un niveau de jeu inquiétant avant les 8e de finales de Coupe de la Ligue.
Nicolas Dupuis au micro de Bein Sport : “Je ne sais pas du tout ce qu’il c’est passé cet après-midi. Je n’ai à aucun moment eu l’impression d’avoir une chance dans ce match, tellement mes joueurs ont semblés absents. J’ai bien fait comprendre à mes hommes que ce genre de prestations est totalement inacceptable et j’espère voir un tout autre visage en Coupe de la Ligue.”


4e tour de Coupe de la Ligue :

Face à lanterne rouge de Ligue 2, Nicolas Dupuis a encore une fois décidé de faire tourner son effectif. Les amiénois se sont contentés de contrôler le jeu, sans prendre beaucoup de risques face à des hommes de Cédric Vasseur extrêmement motivés. Les castelroussins ont néanmoins su se montrer dangereux en fin de rencontre avec la quasi totalité de leurs tirs effectués dans le dernier quart d’heure. Cette élimination est un mal pour pour un bien pour La Berrichonne qui pourra désormais se concentrer sur le maintien en Ligue 2. Pour Amiens, ce sera leur seconde apparition au stade des quarts de finales de la Coupe de la Ligue.
Nicolas Dupuis au micro de France 3 : “Ce match avait tout pour être piégeux sur le papier. Malgré avoir su gérer le match sur 70 minutes, nous avons réussi à nous faire peur en fin de match. Au final, on passe encore un tour dans la compétition et les joueurs présents sur le terrain auront une nouvelle occasion de se montrer en quart de final.”



Le tirage des quarts de final de la Coupe de la Ligue n’aura pas était clément cette fois ci avec l’Amiens SC qui sera opposé à l’Olympique Lyonnais.
Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Forcément on aurait aimé tomber contre l’une des deux dernières équipes de Ligue 2, mais arrivé à ce stade de la compétition, il reste beaucoup de grosses équipes. On ne peut pas être déçu de ce tirage, cela reste un match de gala qui se jouera devant nos supporters.”


#32

Une belle revanche à prendre pour le coup face à Lyon ^^


#33

Match n°18 :

Dans ce match de promus les amiénois pourront nourrir des regrets en obtenant qu’un seul point au Stade de l’Aube, tant ils ont semblés supérieur à la formation de Jean-Louis Garcia. Refusant le jeu, faisant tourner la balle derrière, les troyens, sous l’impulsion de Samuel Grandir, ont réussis à marquer à deux reprises sur deux contre-attaques grâce au rentrant Bryan Pelé. L’Amiens SC arrive finalement à faire exploser la défense locale à deux reprises en deux minutes et la dernière frappe de Saman Ghoddos à la 94e échouera sur la barre transversale d’un très bon Mamadou Samassa.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “J’ai beaucoup de mal à me satisfaire d’un point acquis en fin de match, tant nous méritons beaucoup plus sur ce match. J’ai un sentiment de colère contre cette équipe de Troyes qui a décidé de refuser le jeu tout le match. J’ai senti mes joueurs agacés pendant 90 minutes et il y a un véritable esprit de revanche qui règne dans le vestiaire. Ils veulent déjà rejoués et c’est forcément une bonne choses avant le match de mercredi.”

Match n°19 :

Pour le second match opposant amiénois et nantais cette saison, les hommes de Nicolas Dupuis ont totalement dominés leur sujet pour un deuxième match consécutif. Les canaris n’étaient pourtant pas loin du hold-up avec l’ouverture du score totalement contre le cours du jeu de l’Argentin Emiliano Sala. Il aura fallu 80 minutes pour que les picards concrétises enfin l’une de leurs offensives grâce au duo Stiven Mendoza / Serge Gakpé qui se sont échangés les faveurs. Amiens marquera à trois reprises en 10 minutes grâce aux deux hommes et obtiennent une victoire plus que mérité bien que compliqué à aller chercher qui clôt leur très bonne première partie de saison.
Nicolas Dupuis en conférence de presse : “Les gars ont joués de manière remarquable et sont enfin récompensés par une victoire. Le match de Troyes était vraiment resté en travers de la gorge de tous le monde. La rentrée de Serge nous a vraiment permis de passer à la vitesse supérieur et son entente avec Stiven a fait des miracles. On finit une année 2017 sur une bonne note et nous avons une bonne base de travail pour la suite de la saison. La trêve va faire beaucoup de bien.”

L’Amiens SC finit l’année 2017 à une très belle 7e place au classement et est l’une des belles surprises de la saison. En bas de tableau, on notera la dernière place du Stade Rennais et l’avant dernière des Girondins de Bordeaux.

Classement

#34

Les Girondins pff…

En revanche, tu carbures avec Amiens, bravo.


#35

Gakpé qui met un doublé contre son ancien club :sob:


#36








BILAN : “Je suis plutôt satisfait de cette première partie de saison. Je savais que le groupe était suffisamment bon pour le maintien, pour autant je ne nous voyais pas si proche des places européennes après 19 matchs. On ne va pas s’emballer et viser plus haut que le maintien, tout peut encore arriver, mais être considérée aujourd’hui comme une bonne équipe de Ligue 1 est forcément une satisfaction."

DIRIGEANT : “La confiance aveugle que m’apporte les dirigeants du club est quelque chose de très important pour moi. J’ai pu nous construire un bon staff de Ligue 1 sans devoir faire de concessions et les résultats obtenus montrent que je ne me suis pas tromper.”

MERCATO : “Il est vrai que j’aimerai beaucoup renforcer l’équipe pendant le mercato d’hiver, notamment en défense. Nos latéraux sont très souvent en difficulté et une grande partie des buts concédés viennent des côtés. Néanmoins les finances du club ne me le permettent pas. Nous allons donc travailler pendant la trêve avec nos quatre latéraux pour qu’ils puissent s’améliorer sur les faiblesses de leur jeu. Je sais qu’ils sont motivés et je leur fais confiance pour redresser la barre.”

RECRUES : "Le bilan pour nos recrues de l’été est globalement positif. L’apport de Sulley Muntari au milieu de terrain est important et c’est surtout son impact dans le vestiaire qui m’impressionne. Saman Ghoddos répond parfaitement à nos attentes en rotation de Gaël Kakuta. Il a une très bonne vision de jeu et est toujours présent dans les bons coups. L’apport défensif de Ronald Zubar est très bon également en rotation. Sa récente blessure lui a mis un coup d’arrêt, mais il a toujours joué à un bon niveau de jeu quand il était sur le terrain. Le bilan le plus mitigé est pour Mirko Vucinic qui n’apporte finalement que très peu à l’équipe. Il semble dépassé quand il est sur le terrain et ne montre aucun signe encourageant à l’entraînement. Bien qu’il ait perdu sa place de numéro 1 en attaque, j’espère que son expérience nous sera bénéfique en fin de saison, une période compliqué pour certains joueurs.”


#37

Le mercato d’hiver est une période souvent agitée qui permet aux équipes de perfectionner leur effectif pour la fin de saison. Au vu des finances du club, il sera très difficile pour l’Amiens SC d’être actif sur ce mercato. Néanmoins, les premières journées sont bien remplis pour les picards. C’est dans le journal local que le manager Nicolas Dupuis s’exprime sur la première semaine de mercato.

Prolongation de Khaled Adénon

Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “La prolongation de Khaled est une très bonne chose pour le club. On ne pouvait pas se permettre de le laisser partir librement en fin de saison et il n’avait aucune envie de quitter le club. Au vu de sa première partie de saison, il mérite amplement ce nouveau contrat et que son aventure se poursuit du côté du Stade de la Licorne.”

Vente de Bongani Zungu (2M) au Club Bruges KV

Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Je refuse de parler de Bongani. Son comportement a déçu beaucoup de monde et je suis content de cette séparation.”

Départ libre de Mirko Vucinic à Al-Wahda (fin de saison)

Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Mirko n’a jamais trouvé son rythme dans ce championnat, ce qui m’attriste beaucoup pour lui qui se faisait un plaisir de découvrir la Ligue 1. Nous n’avons pas souhaité renouveler l’expérience la saison prochaine avec lui. Il a l’opportunité de s’offrir une retraite dorée, bien à lui. Il finira la saison à nos côtés car il souhaite continuer d’aider Moussa et Lacina à l’entraînement.”
Le départ en fin de saison de Mirko Vucinic ne semble pas poser de problèmes aux supporters amiénois qui se félicite de la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Lorenzo Callegari / Transfert libre (Actif en fin de saison)


Les amiénois commence leur recrutement d’été dès le mercato d’hiver avec la signature libre de Lorenzo Callegari, jeune joueur à fort potentiel en provenance du Paris SG. Ce dernier est parti au clash avec le club de la capitale l’été dernier car il n’a pas eu de bon de sortie, les parisiens ont donc mis le joueur au placard et ne le prolonge pas.
Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Lorenzo sera une très bonne solution en sortie de banc l’année prochaine, en attendant qu’il se développe et qu’il puisse prétendre à un rôle de titulaire. L’obtenir gratuitement est un réel plus pour nous. Ce sera à nous de le remettre en rythme durant l’été pour qu’il puisse briller de nouveau sur un terrain.”

Vladlen Yurchenko / Transfert libre (Actif en fin de saison)

Encore une transfert gratuit en Picardie avec la signature de l’Ukrainien Vladen Yurchenko en provenance de Bundesliga et plus précisément du Bayer Leverkusen. Le meneur de jeu aura à coeur de relancer sa carrière sous le maillot amiénois après n’avoir jamais réussi à obtenir une place dans la rotation de Leverkusen.
Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “C’est une vraie réussite de faire venir librement un joueur d’une telle qualité comme Vladen. Il n’a jamais eu sa chance au Bayer Leverkusen alors qu’il est pétri de talent. Sachant qu’il nous ait impossible de conserver Gaël à la fin de son prêt, avoir une telle solution de remplacement est un cadeau du ciel. Le championnat de France peut lui convenir et il aura l’occasion d’exploser sous nos couleurs.”



Problème Image

Il y a un problème d’upload avec certaines images, je n’arrive à le régler. Cliquez sur les images pour les voir en intégralité.


#38

Un recrutement interressant et une très belle 1ère partie de saison :slight_smile:


#39

@NicoLesBonsTuyaux grâce à @Steven tu ne devrais plus rencontre ce soucis sur tes screens :hoho:


#40

La Coupe de France est toujours un événement particulier dans la saison en France, avec les exploits des petites équipes, les contres performances des clubs de Ligue 1… Pour l’entrée en lice de ces derniers, beaucoup de club de l’élite s’arrêteront d’entrée.
Troyes se fait éliminer par Lille, club de L1 (1-1, victoire au pénalty) ; Nice par Clermont, club de L2 (0-1) ; Dijon par Valenciennes, club de L2 (0-1) ; Caen par le FC Mantois 78, club de National 2 (2-0). La sensation de ces 32e de finales est l’élimination du Paris SG par le ES Segré, club de DH (2-1), un résultat qui restera dans l’histoire comme le plus gros upset de l’histoire de la compétition.




32e de finale de la Coupe de France :Dans cette opposition entre club de Ligue 1, ce sont les hommes de Laurent Blanc qui obtiennent leur ticket pour les 16e de finale de Coupe de France. Face à une équipe bis d’Amiens, les rennais ont maîtrisés le match de bout en bout avec une grosse activité offensive. Les amiénois, qui ont néanmoins étaient dangereux à chaque occasion, peuvent s’estimer heureux de ce score serré, tant la défense était à la rue pendant 90 minutes.
Nicolas Dupuis au micro d’Eurosport : “Nous n’avons rien montrés, cette élimination est plus que mérité. Nos joueurs ont eu du mal à se remettre dedans après la trêve hivernale et Laurent Blanc a bien fait d’aligner son équipe type au vu du résultat obtenu. Cette compétition étant loin d’être un objectif, on accepte volontiers l’élimination, bien que notre prestation fut moyenne et que j’aurais aimé voir un meilleur niveau de jeu de la part de mes joueurs.”



1/4 de final de la Coupe de la Ligue :On a eu le droit à un quart de final de très bonne facture entre l’Amiens SC et l’Olympique Lyonnais. Il n’aura fallu qu’une minute de jeu aux hommes de Bruno Génésio pour ouvrir le score par l’intermédiaire de Maxwel Cornet. Le reste de la première mi-temps aura vu une très nette domination des visiteurs sur des amiénois n’arrivant pas à se projeter vers l’avant. Le discours de Nicolas Dupuis dans les vestiaires a ensuite totalement changé le cours du match en seconde période. Deux corners en deux minutes auront permis à Khaled Adénon de donner l’avantage au sien avec un doublé. La suite du match est désastreuse pour Lyon qui frôle la correctionnelle à plusieurs reprises. Les picards accède pour la première fois de leur histoire en demi finale de la Coupe de la Ligue.
Nicolas Dupuis au micro de France 3 : “Je suis extrêmement heureux d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club avec cette première qualification en demi finale ! On a eu deux visages dans ce match, c’est peut-être le seul point noir de ce soir. En sortant des vestiaires, j’ai dit aux joueurs de s’appuyer sur notre gros point fort, les corners, car je sentais une légère fébrilité dans le jeu aérien des lyonnais. Khaled prouve encore une fois que c’est l’un des meilleurs joueurs du championnat dans le domaine aérien et son doublé le montre bien. Cette compétition n’était pas une priorité cette saison, mais au vu de nos résultats je pense que l’on est en droit de rêver.”


Cette victoire arrive avec une mauvaise nouvelle pour Amiens qui devra faire sans Serge Gakpé pendant 4 semaines suite à une torsion de la cheville. Avec un mois de janvier extrêmement chargé qui verra jouer les picards 5 fois avant la fin du mois, cette blessure est évidemment un coup dur.Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “La blessure de Serge arrive au mauvais moment avec notre calendrier surchargé. Elle limite les rotations et c’est le physique des joueurs qui risque d’en prendre un coup. C’est un mois charnière dans notre saison et c’est à la fin de celui-ci que l’on en saura plus sur notre niveau de jeu.”


Nicolas Dupuis et ses hommes seront opposés à l’OGC Nice en demi finale de Coupe de la Ligue, un bon tirage pour les deux équipes qui évitent le Paris SG et l’Olympique de Marseille.
Nicolas Dupuis dans le Courrier Picard : “Au vu des équipes restantes dans la compétition, je pense que nous avons eu le “meilleur” tirage possible, même si à ce stade de la compétition il n’y a que des grosses équipes. Ce sera un très bon match face à Nice qui est une équipe joueuse.”