:storygold: :s7: La ruée vers l'or (40000€/mois)


#101

Comment peut-on autant se ressembler et pourtant ne pas se comprendre ? Avoir les mêmes intérêts, les mêmes objectifs, et pourtant se haïr cordialement ? On devrait regarder dans la même direction, viser la même chose, marcher main dans le main, pourtant on s’oppose quasi quotidiennement.

Je sors de notre réunion avec le comptable du club. Il m’a pourri la vie toute la saison dernière, harcelant le président sur le fait de me laisser les rênes du club au niveau financier, de ne pas respecter la masse salariale prévue ou d’offrir de trop belles primes à mes joueurs. Il m’a uniquement soutenu pour les amicaux de pré-saison après avoir refait quinze fois le calcul des frais d’organisation face aux revenus de billetterie. On a la même passion de l’argent visiblement, mais pas la même façon d’arriver à nos fins. Logique que tout nous oppose.

Pourtant, il m’a félicité lors de cette réunion : notre masse salariale, plafonnée autour de 22.000€ tournait autour de 27.000€/mois l’an dernier. Un bon gros dérapage que j’ai assumé. Cette année, j’ai changé de stratégie de recrutement et nous voilà autour de 23.000€ mensuels, soit une belle baisse, mais pourtant insuffisante à ses yeux pour qu’il considère mon action comme positive. Le bilan de reprise a pourtant commencé avec un état des lieux des recettes des amicaux :

15

En plus de rapporter beaucoup d’argent (près de 4.000 spectateurs contre Sainté, plus de 2.000 contre Metz, Nancy, Lorient et Le Havre), nous avons obtenu des résultats assez inespéré contre des équipes largement plus fortes qui ont fait tourner : taper VA, Metz et Amiens (soit deux L1), et faire des nuls contre Sainté, Brest et Clermont, c’est une sacrée performance. Nous engrangeons 112.000€ de recettes aux guichets, une sacrée performance à renouveler l’an prochain !

Niveau transferts, comme je vous le disais, j’ai axé ma stratégie sur des jeunes prometteurs demandant moins d’argent, ce qui permet de baisser la masse salariale, tout en conservant finalement des postes doublés. J’ai libéré une quinzaine de joueurs, et recruté 6 joueurs.

01

Financièrement, le club est sorti de la zone rouge, notamment grâce aux amicaux, et j’espère qu’une masse salariale mieux contrôlée nous permettra de rester dans le vert toute la saison.

Mon effectif est plutôt complet, avec un deuxième 11 largement plus au niveau que l’an dernier :

50

Je suis vraiment content de mon recrutement. Je pense qu’il y’a moyen de faire quelque chose avec ce groupe que les médias locaux voient finir sur le podium. Moi je vise le titre !

18

Clairement aux vues de ces prévisions, il va falloir faire mieux que Wasquehal. Etonnement Roye-Noyon n’est pas du tout considéré comme un favori malgré leur saison dernière. Etrange…


#102

Money, money, money !

:euro: :euro: :euro:


#103

Le nerf de la guerre !

ezgif-1-8e736ca8f9

#104

Money Money money


#105

Effectivement, ton groupe semble homogène et plutôt fort.


#106

Hey les gars y’a pas que l’argent dans la vie… non je déconne !


#107

Ton gardien tu l’a trouvé sur les réseaux sociaux ? … :musical_note::notes: Pululu :musical_note::notes:


#108

Merde j’ai pas la référence :smiley:


#109

J’avais pas vu le nom du goal je décède :hoho:


#110

Reprise…

Les vacances sont finies, on se replonge dans la vie quotidienne. Je fais l’un des métiers les plus excitants du monde, je ne vais pas me plaindre de devoir écourter mes vacances. Dans un club amateur comme le notre, je fais bien entendu les horaires prévus par mon temps de travail, mais je dépasse bien souvent ce quota. Entre la préparation des entraînements, le suivi de ma formation, les matchs, les déplacements et mon implication dans la vie quotidienne du club, je ne pense pas que l’on puisse me reprocher mon investissement.

Clairement, je ne suis pas ici pour la vie, je ne ferai pas de l’OSQ un club de Ligue 1 dans quinze ans. Mais je ne veux pas que mes ambitions coûtent des emplois, la carrière de joueurs ou cause des soucis à d’autres personnes. Mon ascension ne sera fera pas au détriment des autres, c’est un objectif que je me fixe !

Nous avons repris les chemins des terrains donc, et avons superbement commencé la saison. Nous avons notamment dès le second match de la saison affronté l’US Roye Noyon, nos rivaux depuis que l’an dernier ils nous ont dépassé au classement… et surtout parce que nous n’avons pas réussi à les battre l’an dernier. Nous nous imposons 2-0 sur leur terrain au terme d’un match net et sans bavure. Nous avions tapé largement Marck pour la reprise du championnat, et je nous sentais partie pour un magnifique début de saison…

45

On a vite déchanté ! Tourcoing, pourtant prévu dernier par les médias, nous tape à domicile dans une victoire logique pour eux. Ils ont un début de saison exceptionnel et font mentir les prévisions de la presse locale… qui n’avait peut être pas bien suivi leur recrutement. Si on se rattrape à Maubeuge, on perd à nouveau sur notre terrain contre Wasquehal ce qui a le don de m’énerver fortement ! Si on veut finir sur le podium il faut être intraitable à domicile ! On se reprend heureusement en battant Chambly alors que nous étions menés 2-1 à 10 contre 11. Une superbe victoire au mental, et nous enchainons en explosant Saint-Amand qui n’a pas gagné le moindre match cette saison.


34

Au bout de 7 matchs, nous sommes donc 5ème. Mais nous pouvons rêver de la deuxième place avec notre match en retard. Rien n’est perdu pour l’instant, mais j’espérais faire mieux pour débuter la saison, et les défaites à domicile nous font très mal. Wasquehal n’est que 8ème, aucune excuse pour notre défaite donc. Roye Noyon est toujours au top, et j’espère que l’on va aller les titiller.

Côté stade, la bonne nouvelle c’est que la campagne d’amicaux de l’été semble avoir attiré quelques curieux de plus : une vingtaine de spectateurs en moyenne de plus à chaque match. C’est peu mais toujours ça de pris. Nous perdons de l’argent chaque mois, mais moins que l’an dernier. Ce ne sont pas les recettes au stade qui vont nous apporter la richesse…

38

#111

Déclic…

En football, je considère que le psychologique a un effet assez important sur les résultats. Prenez une équipe classique d’un championnat classique. Globalement, vous savez qu’elle est supérieure à certaines équipes, inférieure à d’autre. Mais sur un match tout peut s’aligner parfaitement ou tout peut se casser la gueule. Le petit poucet peut aller taper le mastodonte du championnat, tout comme la grosse équipe peut voir sa belle série s’enrayer contre un promu décomplexé. Comment gérer cela quand on est entraîneur ? Quand la plus grand des stars ne sait plus mettre un pied devant l’autre ou quand le petit jeune enchaîne les prestations de haut niveau ? C’est l’une des grosses difficultés du métier, et c’est ce qui fait la beauté de ce sport.

A la lutte pour la 5ème place, nous avons enchaîné deux prestations médiocres qui ont commencé à mettre le doute dans mon esprit…

58

Avons nous ce qu’il faut pour aller chercher un bon classement ? Pouvons nous vraiment viser la montée ? Boulogne est certes le favori de la poule, mais nous avons semblé sans arme pour jouer contre eux. Beauvais est annoncé derrière nous, et devant un public venu très nombreux (record d’affluence depuis mon arrivée hors amicaux pour le club), nous n’avons su faire qu’un nul dans notre stade qui est devenu tout sauf imprenable…

Et puis, un déclic… Aucune raison particulière je pense, juste un enchaînement de belles prestations. Un premier match contre une équipe plus faible, puis la coupe de France qui nous met en confiance face à une équipe pourtant du même niveau que nous et un carton 7-0, et les joueurs qui tournent plus régulièrement commencent à délivrer des prestations d’un autre calibre, à dominer les adversaires, et à poser des problèmes à toutes les équipes.

12

Nous passons trois nouveaux tours de coupe, dont deux contre une équipe du même niveau que la notre. Très peu de buts encaissés lors de cette période, et des cartons offensifs : 3,3 buts marqués par match ! Nous redevenons impériaux à domicile, et nous sommes très solides à l’extérieur ! Nos adversaires : 9ème, 14ème, 6ème, 10ème, 12ème. Certes, pas le top niveau, mais pas uniquement les bas-fonds de la division.

Du coup, là où après nos deux matchs ratés je nous voyait autour de la 7ème place, notre série nous emmène beaucoup plus haut :

55

A noter que Saint-Amand n’a pas pris le moindre point en 14 matchs. Nous sommes un très solide 2ème, à l’affut d’un faux pas de Boulogne, et avec une légère marge sur nos poursuivants. Notre série nous permet de rêver à nouveau à la montée ! Côté Coupe de France, nous avons tiré le gros lot : c’est l’équipe de Ligue 2 de Clermont qui viendra nous rendre visite. L’occasion d’engranger un maximum de sous !

53

Mon ami le comptable et moi sommes très entousiastes à l’idée de jouer ce match. Déjà que les primes de Coupe de France nous ont rapporté 35.000€ sur le mois, nous voilà accueillant une grosse équipe. Et qui sait, peut être pouvons nous créer un exploit ?


#112

Une belle période de jouer malgré des petites difficulté au début !

La réserve de Boulogne pourrait ne pas monter si les pros de boulogne sont en national je crois


#113

Ils sont en Ligue 2 l’équipe 1, donc je pense que Boulogne peut monter :frowning: Va falloir batailler pour la première place !


#114

Aïe ! On croit en toi :+1:


#115

belle serie


#116

Vers l’exploit ?

Lorsque mon équipe est en forme, j’ai l’impression qu’elle peut renverser des montagnes et battre n’importe qui. C’est dans cette optique que je rêve d’entretenir notre fantastique dynamique jusqu’à notre match de Coupe de France contre Clermont que j’espère être un feu d’artifice devant un public nombreux !

En attendant, nous ne devons pas oublier que la priorité est le championnat et de pouvoir viser la montée. Nous marchons sur l’eau depuis quelques semaines, et je souhaite que ça dure ! Nous echaînons une dure série avec des matchs contre Aulnoye, notre rival Noyon, et Tourcoing qui est la première équipe à nous avoir battu à domicile en début de saison. Soit les 4, 5, et 6ème du classement, pas une mince affaire…

05

Contre Aulnoye, nous marquons un but dès la première minute et tenons tout le match à l’extérieur. Un super début, un match équilibré, et nous prenons trois points. Derrière nous enchainons contre Roye-Noyon. Le public semble avoir pris la mesure de ce qui devient un derby : plus de 500 personnes dans le public, soit notre meilleure affluence cette saison ! Un match riche en émotion : nous ouvrons le score juste avant la mi-temps. Pendant la seconde mi-temps, notre défenseur axial commet la double boulette : il commet la faute qui provoque un penalty… et son expulsion. Mais le penalty est raté, et nous tenons tout le reste du match. Notre solidité est retrouvée depuis quelques matchs !
Et nous finissons en apothéose avant la Coupe de France avec un carton contre Tourcoing. 4-0 chez eux, nous arrivons dans les meilleures conditions pour ce match ô combien important…

03

Nous sommes leaders du championnat ! Notre super série nous mène vers les sommets. Nous avons même creusé l’écart sur la première équipe hors du podium avec 9 points d’avance. Nous devons maintenant prendre de l’avance du Boulogne et viser le titre, mais ce sera relevé jusqu’au bout !


C’est dans un Stade Paul Debrésie que j’aurai aimé beaucoup plus rempli que nous accueillons Clermont : j’espérai au moins 1000 spectateurs mais seulement 800 spectateurs sont présents au stade. Ligue 2 ou pas, Clermont ce n’est pas l’équipe qui fait rêver. Ils arrivent mal en point chez nous et feront jouer leurs remplaçants…

Nous commençons le match sur les chapeaux de roue, dominant copieusement Clermont. Camara est intenable et provoque un penalty dès la 4ème minute, qu’il transforme lui même… ou plutôt essaye de le faire, puisque le gardien adverse arrête son penalty mal frappé. Qu’à cela ne tienne, deux minutes plus tard, l’arbitre nous accorde généreusement un nouveau penalty cette fois transformé. Camara s’est repris et plane sur ce match en marquant un but 10 minutes plus tard. Nous tenons tout le reste du match et obtenons un superbe résultat face à une Ligue 2 ! C’est une sacrée ambiance dans le stade !

11

Point de vue financier, c’est une belle réussite : avec 13K€ de recettes et 50K€ de prime pour la qualification, nos finances remontent dans le vert, quelle belle opération.

Nous suivons le tirage au sort du tours suivant avec excitation : après une quinzaine de tirages où nous voyons défiler quelques grands noms comme Paris, Nice, Amiens ou Toulouse, nous tirons finalement… l’En Avant Guingamp que nous accueillerons début janvier à Saint-Quentin ! Nous espérons de la ferveur de la part du public et un stade beaucoup plus rempli pour cette énorme affiche !

46

#117

Chaud les marrons mon gars :grin:


#118

Je suis vachement surpris, on tape une L2 en dominant le match, pas de difficulté particulière. Ils avaient bien fait tourner ceci dit.


#119

A l’occasion de notre match contre leur réserve, j’ai eu une petite discussion en aparte avec le président de Chambly Oise, club de National 1. Cela n’a pas échappé aux quelques journalistes locaux présents sur place.


#120

Déjà du changement en fin de saison après le titre et la montée ? Ca serait un joli coup pour toi, tout bénéf !