:storygold: :s12: La ruée vers l'or (334.000€/mois.)


#841

45

Tu as une boule de cristal ? :smiley:


#842

Wah c’est chaud ce match contre Leipzig mais avec une équipe à bloc au retour, ils sont prenables! Il va falloir être solide!


#843

Ca devait être mon soir, j’avais pronostiqué une victoire de Bruges sur Fantasy So Foot, j’ai pris la blinde de points :heart_eyes:


#844

Tu peux encore gagner la Serie A après cette défaite de la Juve :slight_smile:


#845

Cutrone :heart_eyes:
Bonne chance pour le retour quand même !!


#846

Il a l’air excellent ! Hyper rapide en plus. Cette équipe de Leipzig me plaît bien :slight_smile:


#847

Rush final compliqué à négocier si tu choppes deux titres sur trois ce sera déjà une grande réussite


#848
Demi finale d’Europa League - match retour

Au moins deux buts à marquer sans en encaisser. Obligation de gagner de deux buts d’écart ou d’en mettre au moins 3, ce n’est pas le scénario le plus favorable pour nous déplacer en Allemagne contre Leipzig l’un des clubs les plus dépensiers au monde. Allons nous réussir à réaliser l’exploit ?

46

Des enfants contre des adultes comme dirait l’autre. C’est une lourde défaite et une lourde déception. Mon équipe type qui prend l’eau à ce point là, cela ne m’était pas encore arrivé cette saison. On aura fait illusion 60 minutes en étant mené 1-0 puis 2-0. Le retour à 2-1 aurait pu lancer une folle remontée, mais nous n’avons jamais réussi à mettre le pied sur le ballon. Notre milieu a trop mal joué pour que l’on puisse espérer quelque chose. On quitte donc la tête basse cette compétition. Au moins je ne ressasse pas le match aller, même avec but d’avance on aurait pris l’eau au retour.

De mon côté, je commence à avoir une relation compliquée avec la compétition : une demi finale perdue et une finale perdue, ça fait déjà pas mal à ressasser…

26

Arsenal a eu du mal mais a tenu bon et se qualifie pour une finale Angleterre contre Allemagne. Aucun club italien en finale donc.


#849

Le coefficient européen de l’Italie en est-où dans le jeu ?

Le fait d’avoir 2 demi finalistes ne devrait pas faire de mal …


#850

Dur cette lourde défaite, tu avais pourtant réalisé le parcours parfait jusqu’ici… Dommage…


#851

4ème, devant la France. Je posterai ce soir les chiffres exacts et l’influence de la saison.

@Wasyl update:

L’Italie est 2ème sur l’année pour l’instant, mais il y’a les finales… Et la Juve est en finale de la LdC contre Manchester United. Deux clubs anglais, ils finiront donc 1er largement cette année au coefficient

Très dur surtout que c’est la première fois de la saison que j’ai senti mon effectif incapable de répondre au challenge adverse. Je me suis senti très loin d’eux, c’est fou. Ce qui veut dire que pour la LdC l’an prochain, il faut renforcer.

Encore plus dur :


#852

La vache j’aurais pas cru contre le RB…:scream:


#853
La course au titre

Juventus

16

Napoli

53
14

Lazio

51
40

La Juve lâche au pire moment ! Une défaite et un nul pendant que nous faisons carton plein c'est tout bénéf pour nous, surtout que la Lazio a aussi lâché des points !
37

Nous voilà donc avec 3 points d’avance sur la Juve et un match de retard sur eux ! Avec 9 points d’avance sur la Lazio et un match de retard sur eux, je ne devrais plus être rattrapé. Le titre me tend les bras !


#854

Ololo fais pas le con


#855
Les nouveaux rois d’Italie ?

Coupe d’Italie, finale.

30

Serait-ce la fin de la domination totale de la Juve sur l’Italie ? Tout accaparés par leur finale de LdC à venir, les bianconeris ont du faire tourner légèrement leur effectif (5/11 titulaires lors de leur dernier match de LdC). L’occasion pour nous de leur prendre ce titre et de montrer qu’avec la voie royale qui peut nous mener au titre nous sommes l’équipe de l’année !

16

#856

Je vais plus suivre cette storie lol


#857

Bientot une grosse augmentation de salaire :joy:


#858

Redbull te donne des ailes … sauf pour l’ami @JeffZeze qui s’est crashé :smirk:


#859

L’hégémonie de la Juve prend enfin fin, ça fait plaisir :slight_smile:


#860

Consécration !!!

Les confettis lâchés dans le stade San Paolo n’en finissent plus de tomber sur la foule, les joueurs, moi. Un public stressé, qui nous a vu galérer pendant 72 minutes avant de trouver l’ouverture dans la défense du Chievo. Et la libération n’est venue que dans les arrêts de jeu quand nous avons doublé la mise, lançant idéalement l’ambiance de folie qui s’est poursuivi des heures durant dans le stade, autour, et dans toute la ville.

Si la Coupe avait déjà lancée les festivités, ce titre obtenu avec une certaine avance sur la Juve ravit au plus haut points les supporters qui n’ont pas manqué de scander mon nom.

44



Les dirigeants me félicitent, ma prime de victoire en coupe s’ajoute à celle du championnat, et me voilà obtenir une belle cote auprès des supporters et de mes dirigeants. L’occasion de négocier un nouveau contrat ?