:storygold: :s12: La ruée vers l'or (334.000€/mois.)


#781

Le sourire aux lèvres, je constate les 4 appels en absence sur mon téléphone, et la dizaine de SMS passant très rapidement du questionnement aux insultes et aux menaces. Mon plan a enfin fonctionné. La vengeance est un plat qui se mange froid il paraît, je savoure ce plaisir glacé, heureux d’avoir prix ma revanche… et d’avoir profité d’elle en plus. Moralement j’ai un peu culpabilisé, mais après tout, ne lui ai-je pas rendu la monnaie de sa pièce ?

Je jette le téléphone dans une poubelle de l’aéroport, ayant pris soin de casser la carte SIM prépayée achetée depuis quelques mois. J’ai l’impression d’être un agent secret, je fais ça par plaisir et non pas par besoin, aucune autre info compromettante sur la SIM, mais je me suis cru dans un film.

Je quitte donc San Sebastian avec un mélange de tristesse pour mon dernier échec, mais aussi de satisfaction quand à mon objectif initial : la vengeance. C’est elle qui m’a amené ici, qui m’a permis d’accumuler de l’argent, de la gloire, et même quelques femmes. Je ne regrette donc rien, et c’est avec un sourire froid que cette page de ma vie se tourne…


A moins que…

Les passagers du vol Iberia 8329 à destination de Naples, embarquement prévu 17h20, sont priés de se présenter porte F


#782

Quelle chute!

:clap:


#783
T’as intérêt à avoir un bon contrat dans le futur …


Va falloir payer une pension alimentaire petit cachotier :smirk:
Oui oui j’ai été fouiller son instagram :sweat_smile:

#784

:smiley: C’était pas planifié :stuck_out_tongue: J’ai laissé le chômage tourner, et puis voilà :slight_smile:

Ahah j’ai vu, son bébé est né depuis :slight_smile:


#785

Sympa d’avoir baiser deux fois Rosie lol


#786

Naples :heart_eyes:


#787

Ce retournement de situation :bave:
En italie en plus ! le rêve !


#788

Le Napoli :heart_eyes::heart_eyes:


#789

Napoli, 3 mois plus tard

Lunettes de soleil sur le nez, chemise ouverte et manches retroussées, je savoure la chaleur du soleil sur mon visage. D’une côte à une autre, de l’Atlantique à la Méditerranée, me voilà toujours dans des conditions de rêve et retombé sur mes pattes. Depuis trois mois maintenant, je suis logé et nourri aux frais du mythique club de Naples. Officiellement sous le titre de conseiller sportif, absolument absent de la hiérarchie jusqu’alors, je suis en fait le nouveau coach du SSC Napoli dès la fin de la saison.

Le Napoli, je l’ai surtout suivi lorsqu’il est remonté en Serie A et a rapidement tenu tête à la Juventus sans jamais réussir à leur piquer le titre. D’abord premier poursuivant, l’ancien club de Maradona a plutôt du mal à se qualifier régulièrement pour la Ligue des Champions ces dernières années, malgré la deuxième masse salariale de la botte italienne. Il faut dire que la Serie A est dominée pour la 15ème fois en 16 ans par la Juventus, seul le grand Milan a réussi il y’a deux ans à leur voler le trône. Mais la domination semble partie pour durer, à moins que…

Me voilà donc, avec des objectifs plus humbles que celui-ci : se qualifier en Ligue des Champions, atteindre les demi finales de l’Europa League, et… S’amuser en coupe d’Italie. Rien d’impossible vu l’équipe sérieuse que j’ai à ma disposition. Côté contractuel, j’avoue avoir du renoncer à certains luxes, même si mon salaire est très satisfaisant :

53

Une belle régression mais de l’ambition : Napoli a le potentiel pour être le club numéro 2 en Italie, m’assurant encore plus de visibilité sur la scène européenne, et me permettant de viser un très gros contrat… à la Juve ou en Angleterre. En tout cas je retrouve des infrastructures de dingue, largement meilleures que celles de la Sociedad, pour un club qui n’a pourtant quasiment sorti aucun jeune depuis quelques années, je tâcherai d’y remédier.

Je le disais, j’ai à ma disposition une belle équipe, que j’ai à peine retouché par rapport à l’an dernier. Leur quart de finale de Ligue des Champions prouve qu’ils ont largement le niveau pour la tâche à accomplir, et je me contente de recruter trois joueurs pour combler les postes qui étaient trop courts ou occupés par des joueurs en prêt.

Un effectif solide, avec quelques vedettes internationales, mais un vestiaire très sain. Quelques cadres vieillissants qu’il faudra remplacer par des jeunes du club pour via des recrutements qui viendront dans les prochains mercato. J’ai de quoi attaquer la saison gonflé à bloc en tout cas. J’ai pu observer l’équipe pendant 3 mois, repérer les forces et les faiblesses, influer sur les prolongations, la politique vis à vis des jeunes, la réserve et le recrutement. C’est un luxe qui m’a fait beaucoup de bien ! J’ai donc pu préparer une belle quantité de matchs amicaux pour mettre en place une nouvelle tactique :

56

Surprise : la Real Sociedad m’a contacté pour le jubilé de Oyarzabal, mon ancien meneur de jeu. Nous avons fait une belle campagne de matchs amicaux, et notamment battu la Lazio et la Roma ainsi que quelques équipes moyennes européennes. Le Real nous a largement surclassé, mais je suis très satisfait, et surtout j’ai hâte de commencer la saison, un petit match pour commencer ? Oui oui, juste un déplacement sur le terrain de la Juventus !

Une belle histoire pour commencer ?

08

La saison à peine commencée, les dirigeants de Napoli sont encensés pour m’avoir choisi, et les médias commencent à imaginer que la Juventus pourrait ne pas aller au bout. Peut être un peu tôt pour s’emballer, mais je suis très heureux de ce premier résultat !


#790

Que c’est beau! Ca me fait rêver! :heart_eyes:


#791

Ah du coup c’est repartit, quel suspense :drooling_face:


#792

Quelle magnifique story !


#793

Mais cette reprise avec cette pseudo fin :drooling_face:


#794

C’est reparti pour une nouvelle aventure en Italie cette fois, en tout cas la préparation est bonne et le premier match est de bon augure pour la suite de la saison.


#795

Vous avez cru à la fin vous ? Ahah, c’était possible, mais non j’ai pris plaisir à me lancer avec Naples !


#796

Napoli!!! Sois le digne héritier de Sarri mon grand! :heart_eyes: :bave:


#797
L’hiver au chaud

En rejoignant Napoli, je savais que j’allais avoir à faire avec le groupe le plus talentueux que j’ai jamais coaché. Si le PSV la dernière année ou la Real Sociedad avaient plein de gros joueurs, j’ai l’impression qu’ici j’ai sous mes ordres quelques stars qui vont faire tourner la tête de toute l’Europe. Chelsea, United, Madrid, Paris, les prétendants pour mes joueurs sont nombreux, et me qualifier pour la Ligue des Champions est l’objectif numéro 1 du club pour garder tous ces joueurs.

Les stars

Khaled Al-Hadi, buteur

Au club depuis trois, Al-Hadi est un produit du centre de formation de Metz. Recruté pour 12M€ à l’époque, il sortait d’une saison à 17 buts et 2 passes en Ligue 1. Bon sur le terrain, il a mis un an avant de se mettre à être réellement productif avec 15 buts et 4 passes l’an dernier. Cette année il devrait exploser, les médias estimant sa valeur autour de 60M€. Son salaire de 1,12M€/mois fait de lui la vedette de l’équipe.

Luiz Henrique, buteur

Avec Al-Hadi, il forme un duo monstrueux en attaque. Lui est arrivé au club il y’a 6 ans depuis Flamengo pour 16M€. Il claque 17 buts la première année, 23 la seconde et 20 buts en moyenne depuis, avec un creux l’an dernier, correspondant à la mauvaise saison du club (14 buts). Evalué autour de 60M€, il est le buteur titulaire du Brésil.

Carlos Guilherme, défenseur droit

Lui n’a pas encore eu sa chance au Brésil, avec seulement deux sélections. Mais depuis 4 saisons avec Naples (arrivé des Corinthians pour 9M€), il cartonne avec sa pire saison à 9.26 de moyenne. Participant au jeu (4 passes de moyenne par an), il a un profil offensif. Il est le leader de ma défense, et l’un de mes deux hors UE avec son compatriote Henrique.

Amadou Diawara

Dernière “vedette” de l’équipe (je pourrai présenter 3 ou 4 autres stars), Diawara est le plus ancien, et le plus respecté dans les vestiaires. Au club depuis 10 ans (acheté à 20 ans pour 14,5M€ à Bologne), il n’a jamais voulu partir et s’affirme comme le roc du milieu de terrain. Distribuant des caviars et marquant parfois (3 buts et 4 passes de moyenne par an), c’est un joueur qui soulage toute une équipe. Taulier de la Guinée (90 sélections), il est encore estimé à plus de 50M€.

Ce quatuor est la base de mon projet, et les conserver est mon objectif numéro 1, j’ai passé l’été à repousser des avances de grands clubs et je continuerai à le faire tant qu’ils voudront jouer chez nous. En attendant de rejoindre la grande Coupe des Champions, nous avons du jouer l’Europa League. Avec quels résultats ?


Europa League

18

Un seul faux pas mais pas des moindres : une grosse défaites à Bruges avec mon équipe B qui n’a pas existé du match. Dommage, car Bruges a de son côté fait carton plein. Notre dernier match a été une correction, mais pas suffisante pour récupérer l’avantage sur eux, la faute à une déconcentration après un but marqué. Dommage, nous finissons donc deuxième du groupe.

40

Le tirage au sort nous offre un match pas simple mais surtout un petit clin d’oeil de l’histoire :

33

Ce ne sera pas facile, mais Marseille a perdu des points contre Levante, et a battu Feyenoord et un obscur club turc, pas non plus un rouleau compresseur. Je pense que l’on peut s’estimer favori dans cette double confrontation qui sentira bon la ferveur du passé ! N’oublions pas que mes dirigeants m’ont demandé une demi finale !


Championnat

Côté championnat, même si l’objectif est de se qualifier pour la LdC, au fond de moi j’aimerai que l’on concurrence la Juve le plus longtemps possible, comme à la belle époque. Notre victoire d’entrée de jeu m’a montré qu’on pouvait avoir les dents longues et de l’ambition. Alors comment s’est déroulée notre première partie de championnat ?

07

Je suis pleinement satisfait de notre moitié de saison, nous avons remporté quelques gros chocs (Inter, Juve) et avons dominé la plupart des petites équipes. Mes regrets vont pour les points perdus contre des équipes à priori abordables.

Equipes nous ayant battu : Carpi (inadmissible), Lazio (chez moi…), Milan (encore chez moi…)
Equipe ayant fait nul : Fiorentina (encore des points perdus à la maison), Perugia (décevant), Roma (après avoir mené 2-0).

Seulement 6 équipes nous ont fait perdre des points ce qui est plutôt pas mal. Il faudra corriger le tir contre les petits (Carpi, Perugia) et aller chercher des points contre les gros que nous avons quasiment tous reçus. Quelles conséquences au classement ?

50

Je n’ai que très peu été premier, mais la Juve a mis longtemps à démarrer sa saison, n’accédant à la première place qu’à la 13ème journée… pour ne plus la lâcher ! La surprise c’est la Lazio qui était en tête il y’a peu, et Cagliari qui a fait un superbe début de saison. La Roma était relégable au bout de quelques matchs mais a bien redressé la barre. Les deux milans déçoivent pour l’instant.

Nous sommes en tout cas au coude à coude avec la Juve, et l’ambiance sera chaude quand nous les recevrons…au prochain match ! Nous avons fait un petit écart avec la Lazio mais surtout avec le 4ème à 11 points, et la place en Ligue des Champions paraît un objectif facile à atteindre. J’aimerai m’accrocher à cette seconde place, et pourquoi pas rêver de mieux !


Coupe d’Italie

La Coupe n’était pas un objectif pour mes dirigeants, mais je considère que si je peux aller loin en faisant tourner, pourquoi ne pas aller chercher un titre qui crédibiliserait le projet et donnerait envie aux joueurs de rester tout en perpétuant une bonne dynamique ?

56

Pas de dentelle contre une équipe de Serie B, et encore moins contre la Roma. Nous avions fait tourner des deux côtés, et mes remplaçants ont massacré les romains ! La Sampdoria paraît un adversaire prenable (15ème en championnat), je suis donc optimiste même si cette compétition me sert avant tout à faire tourner !

Ma seule inquiétude : la santé financière du club :

Apparement c’est récurrent et les primes de fin d’année rattrapent tout ça, mais je déteste être dans le rouge !

Rendez-vous en Juin pour un bilan de la fin de saison !


#798

Très bon début de saison que ce soit en championnat et en Europa League. En championnat tu vas devoir te battre avec la Juventus pour le titre et en Europa League c’est dommage cette 2ème place pour un but encaissé à domicile mais le tirage est largement abordable pour ton équipe avec l’OM.
Tu as un sacré duo de buteurs en tout cas avec Al-Hadi et Henrique :astonished:


#799

Oui ils sont énormes, je fais tourner un peu pour les autres, mais ces deux là ont un sacré potentiel, c’est un régal de les avoir devant, et ça me fait plaisir de repasser à un système avec deux attaquants :slight_smile:
J’espère me battre pour le titre, mais il va falloir rester constant. En Europa je pense qu’on peut battre quasi tout le monde, donc je suis confiant, pourquoi ne pas la gagner ? :slight_smile:


#800

j’ai tout lu en quelques jours et c’est vrmt excellent
en + tu joues Naples en ce moment c’est nickel, profites bien avant que Rosie ne refasse surface pour se venger