:storygold: :s12: La ruée vers l'or (334.000€/mois.)


#761

J’ai adoré te suivre sur cette story, dommage que ça se termine comme ça mais bon quand la motivation n’y est plus faut pas forcé ! J’espère qu’on te reverra sur FM19 !


#762

Bravo pour tous ton parcours :wink:


#763

C’était un superbe parcours, dommage d’arrêter aussi brutalement, mais ca fait parti du foot! Et j’espère te revoir sur le 19 :wink:


#764

Beau parcours !
Vivement le prochain challenge sur le 2019 :wink:


#765

:sleepy:, je venais de tout me lire… et je suis un peut dans le meme type de partie, je suis partie de rien et je monte petit a petit…


#766

un bien bon parcours. il ne manque qu’une conclusion hollywoodienne pour rejoindre les stories légendaires @JeffZeze


#767

ou une sextape avec rosie…:drooling_face:


#768

Flashback…

Noël 2025, Paris

Costard cravate, évidemment, je n’ai pas tenté le pari de l’originalité comme Kylian Mbappé au costume rouge vif, me contentant d’un trois pièces bleu marine sur mesure. Ce genre d’évènements, on est là à la fois pour voir et se faire voir, on ne va pas le nier.

Cette remise des trophées est une consécration pour moi : ma belle saison avec le PSV suivi de ma nomination à la Real Sociedad a mis en lumière mon travail depuis le début de ma carrière, et la rapidité de mon ascension en a fait une success-story à la mode. Téléfoot, le CFC, Stade2 m’ont récemment invités et je goûte avec plaisir à cette consécration, même si je ne dévoile qu’à demi-mot que mon ambition est toujours de devenir l’entraîneur le mieux payé du monde.

Sous les caméras des chaînes sportives et de quelques généralistes, je reçois mon titre d’entraîneur français de l’année, serrant la main sportivement à Mickaël Landreau hauteur d’une belle saison avec Bordeaux, et de Jean Pierre Papin, l’une de mes idoles, qui fait des merveilles en Belgique à Ostende. Me voilà récompensé comme le meilleur entraîneur français, c’est une belle satisfaction, même si la statistiques importante c’est que je suis l’entraîneur français le mieux payé au monde.

Champagne, petits fours, interview, discussion avec quelques présidents de clubs français (tiens, Nasser a l’art de mélanger conversation mondaine et entretien d’embauche c’est amusant), long échange avec Griezmann, tout heureux de m’avoir vu remettre la Real Sociedad sur les hauteurs de l’Espagne, ou avec Philippe Montanier qui refuse de me dire la vraie raison de son départ après une 4ème place identique à la mienne.

Le reste de la soirée se déroule dans une boîte branchée de la capitale, avec champagne à volonté, les bouteilles coulent à flot, j’ai sympathisé avec Papin et quelques joueurs de l’équipe de France et quelques huiles de la FFF. Toujours bon d’enrichir son carnet d’adresse, même si peu de clubs français peuvent me faire progresser dans la hiérarchie des salaires mondiaux. Nasser étant déjà reparti, c’est cuit de ce côté là.

3h du mat’, bien alcoolisé, la piste de danse est transformée en piste de drague, et certaines WAGS ont du soucis à se faire devant l’attitude de leur mari bien alcoolisés. De mon côté, une charmante brune a retenu mon attention, et après de longs échanges de regards et de sourire, un verre offert, et une invitation chuchotée, nous voilà en train de danser l’un contre l’autre.

“Et bien, Rosie, te voir à un évènement foot me surprend énormément, tu te passionnes pour le sport maintenant ?”
Elle est gênée, mais les lumières sombres masquent son super visage qui rougit.
“Je m’y suis un peu intéressée depuis 2/3 ans tu sais, j’ai suivi tes récents exploits, j’ai même vu un de tes matchs avec le PSV contre Paris”
“Oh tu es de retour en France ?”
“Oui, depuis peu, et je compte partir bientôt, peut être l’Italie… ou l’Espagne”
“Et bien, que des pays de foot, ou peut être d’art, qu’est-ce qui t’amènes là bas ?”
Ses bras autour de mon cou, elle me regarde dans les yeux
“Arrêtons de parler boulot tu veux bien, j’aimerai profiter de cette danse avec l’homme le plus classe que j’ai vu depuis des années… tu as tellement fait de chemin John…”

Mon hôtel n’était qu’à 5 minutes à pied, le plus dur était sûrement d’éviter les paparazzis… et de ne pas retirer tous nos vêtements dans l’ascenseur de l’hôtel… Joyeux Noël…


#769

Flashback…

Octobre 2026, San Sebastian

“Aaaah John, j’adore ta piscine… il faut vraiment que je prenne plus souvent des vacances ici…”

Mignonne petite Rosie. Je souris de la voir se baigner dans ma piscine chauffée. Ma villa est beaucoup plus confortable que la première que j’avais loué en arrivant ici. La vue sur la baie est magnifique, et je profite de la piscine toute l’année maintenant. Il faut bien ça pour me détendre vus les résultats de mon équipe…

Ma belle naïade vient très souvent me voir depuis un an et demi. Bien entendu, la presse n’a pas raté l’occasion de shooter quelques photos, mais bon, je n’ai rien à cacher. Rosie, elle, assume maintenant son divorce à venir et vient de plus en plus souvent me voir… surtout depuis ma belle augmentation de l’été. Coïncidence ? Hum, on va dire qu’elle est retombée amoureuse de moi. Je la joue calme sur les cadeaux, préférant miser sur les sorties et les activités pour la séduire. Cela semble marcher… Mais nous n’avons jamais reparlé du passé. Peut être aujourd’hui ?

Dîner romantique en ville, balade sur la plage, retour à la maison, dernière coupe de champagne avant une nouvelle nuit agitée ? Ou une discussion…

“Tu sais Rosie, on a jamais reparlé du passé…”
“John… je… j’ai été bête, je le reconnais, j’ai fait des erreurs de jeunesse…mais regarde nous, regarde où nous en sommes, on a progressé, tu es devenu quelqu’un, j’ai réalisé la plupart de mes rêves…”
“Je sais, je sais… C’est pour ça que je me demandais… je sais que tu es en plein divorce, mais une fois que ce sera réglé… voudra-tu venir t’installer ici à la villa ?”

Grand sourire, réponse positive, long câlin, dernière coupe avant la nuit encore plus chaude qu’attendu…

Happy end ?


#770

Pffffff elle le mérite pas, jette la comme une cat…


#771

Ah John qui se fait avoir par une michto, terrible…


#772

du coup il va pas lui rester beaucoup a la fin du mois…


#773

:joy::joy:


#774

C’est fou comment Rosie attiré par les billets est revenu vite HHAAH

Du coup tu démissionnes pour voir si elle restera ?


#775

trop tard il a démissionné


#776
Flashbacks…

Mars 2027

“Et voilà le dernier carton”
Une Rosie radieuse, et superbe avec son mini short et son débardeur me regarde, toute fière de nos efforts. Tous ses cartons sont maintenant entreposés en vrac dans toutes les pièces de la maison. J’avais assez peu meublé la ville, et je me suis débarassé des meubles pour lui laisser la place de choisir les siens, laissant uniquement un immense matelas dans notre chambre, ambiance très minimaliste donc. Quel meilleur moyen d’accueillir une femme que de la laisser changer notre demeure ?

Je souris, heureux de la voir si heureuse. Je la serre contre moi et l’embrasse à pleine bouche. Je lui souris, puis la laisse toute heureuse défaire ses cartons pendant que je vais à l’entraînement.

En sortant de la maison, je récupère le journal dans la boîte aux lettres, et le met rapidement à la poubelle. Elle ne lit pas très bien l’espagnol, mais quand même, pas besoin de tomber sur le gros titre du jour :

Je grimpe dans un taxi et appelle mon propriétaire pour la villa “Oui Señor Pilar, j’ai libéré la villa comme convenu aujourd’hui, vous me direz si il y a un problème pour l’état des lieux la semaine prochaine. Bon par contre je dois vous parler de quelque chose : mon ex copine trainait beaucoup autour de la maison ces dernières semaines, j’ai presque pris peur ces derniers jours. J’espère qu’elle ne causera pas de problème mais… n’hésitez pas à appeler la police si jamais elle rôde autour de la maison, il n’y a que ça qu’elle comprenne. Oui, merci Señor Pilar, je vous souhaite bonne continuation aussi !”

Je souris… savourant ce petit plaisir que je viens de m’offrir !


#777

:shocked:

L’enfoiré, il l’a baisé et s’est vengé au propre comme au figuré :sac:


#778

L’ENFOIRÉÉÉÉ En principe on pardonne à une jolie fille, la rancune n’est pas la bonne solution


#779

Ouais mais je suis un beau garçon je peux me permettre :smiley:


#780

Belle vengeance! Je suis fier de Pizzapan :smiling_imp: