:storygreen: :s28: From Troufions to Trophées : Kaposvar :hon:

Avoue que tu as la rage de voir le Balmaz réussir sans toi !
Toi qui croyais être le seul messie des orange et noir, tu as trouvé aussi fort que toi !
Enfin… Aussi « fort »… On se comprend !

Tu n’as plus qu’à créer un nouvel entraineur qui sera le Loozar de 2014 et tout devrait bien se passer pour ta première place :kappa:

2 J'aimes

Imagine si tu rates le titre de D2 Hongroise en venant de Chelsea.

Non je rigole !

Mais imagine quand même.

4 J'aimes

Super début de saison y’a moyen que le Balmaz craque et que tu lui passes devant
En attendant c’est vraiment excellent ce que tu proposes

1 J'aime

J’ai rattraper mon retard. :clap:

C’est quoi ce match ??? :sweat_smile: :sweat_smile:

2 J'aimes

Maintenant que tu est dans ton élément, tu ne peut plus te permettre d’échouer. À voir si tu n’a pas perdu les bonnes vieilles habitudes des tréfonds du football :joy:

1 J'aime

J’adore ta carrière, des choix de club incompréhensible, genre tu pourrais passé du Real Madrid à un Club du Tonga ça me choquerais même pas :joy:

1 J'aime

@gwendil35 Au point où on en est, même le rugby n’a pas toujours ces scores-là :sac:
@Insigne Je vais te dire c’est quoi ce bordel : deux défenses catastrophiques face à deux attaques de feu, une réussite insolente + la magie des petits championnats, et le résultat final est un match absurde à tous les niveaux :kappa:
@luigimario12 Je n’exclus pas le matage de boules du programme de ce voyage, mais j’ai aussi prévu de vous ramener des photos. Du pays, pas des culs :face_with_monocle:
@Wasyl Oui, j’ai oublié de préciser mais c’est un trio de tête qui se bat pour deux places, ce qui rajoute encore un peu de tension :astonished:
@DuckyEtienne Nan ce qui me fait rager, c’est que Marseille vient d’attendre la finale de la C1 dans ma save (perdue face à Dortmund) en étant emmené par exactement les mêmes joueurs que ceux que j’avais il y a quelques saisons :kappa:
@xTeh Nom d’un petit bonhomme, le FC Twitter lance une attaque sur le flanc droit :scream:
@Missille Oh, un compliment, merci :hugs:
@Tatoo_64 Bonne question !









J’ai pas la réponse, mais bonne question.
@SxVindicate Normalement ça devrait aller, le club est lui-même déjà un peu favori de ce championnat et j’ai déjà quelques tactiques cheatées pour passer facilement ces basses divisions :kappa:
@geoff2803 En vrai, si on met de côté les sélections nationales et ce dernier changement de club, ça a presque toujours été sur une pente ascendante ! Mais là, ça part un peu en couille, il faut l’avouer :kappa:

Salut les enfants !

Aujourd’hui, on met fin à une saison chaotique. Remettons-nous dans le contexte : d’un coté, il y a un coach récemment viré d’un club de renommée mondiale, avec qui il venait de soulever une Europa League ; de l’autre, il y a une équipe hongroise méconnue tout juste descendue en D2. Au milieu, il y a la rencontre improbable entre Loozar Loozarowitz et Kaspovar.

Kaposvar, maintenant armé d’un entraineur expérimenté dont on se demande ce qu’il fout là, avait tout ce qu’il fallait pour remplir son objectif, à savoir : finir champion de D2. Mais à la mi-saison, un Balmazujvaros solide lui bloque la première place, grâce à son parcours sans faux pas :astonished:

Avançons le curseur de six mois, et voyons voir si mon retour en Hongrie a finalement accouché d’une belle saison…

Donc je résume l’intro : si je finis champion, c’est cool, sinon c’est la honte.

Et si vous suivez ce récit depuis le début, vous savez que, quand bien même mes résultats sont souvent à la hauteur des attentes, un ratage d’anthologie n’est jamais à exclure.

Heureusement, ce sera pas cette année :

Deux défaites et treize victoires : je pense que le bilan est correct.

Remarquez également ce 10-3 contre Dunaujvaros, qui bat une fois de plus le record de la plus large victoire de l’histoire de la D2 hongroise :

Encore un record, c’est fatigant à force :kappa:

Bref, Looloo n’a pas fait le travail qu’à moitié. Toujours attaché à ses principes d’attaque à outrance, le technicien israélien pourra même se targuer d’être le premier à avoir atteint la barre des 100 buts en championnat, établissant ainsi un nouveau record :

Avec tout ça, je ne peux que finir premier, n’est-ce pas ?











Oui alors vous allez rire mais…







Nan je déconne, évidemment que je suis premier :

J’empoche un nouveau titre et le Balmaz m’accompagne pour la montée en D1. L’invasion israélo-luxembourgeoise de la Hongrie est en route, AHAHAHAH !

Mes objectifs sont remplis, j’ai laissé ma marque, rien à ajouter, on enchaîne.

Chose assez rare dans mon récit : j’ai fait des recrutements importants lors du mercato d’hiver.

Pécs a sorti le chéquier pour faire péter la clause libératoire de Pintér, mon meilleur défenseur. Fort heureusement, à ce niveau, tu peux encore racler les fonds de poubelles des autres championnats pour constituer un onze compétitif. Grâce à ce privilège unique de mange-merderie, j’ai pu faire venir ces deux bonshommes :

Ah, ça change de Chelsea, y’a pas à dire.

Et le recrutement s’est montré payant !

Mais à part eux deux, ce sont toujours un peu les mêmes têtes qui ressortent du lot : Magyar, Kissi et Koteles en attaque, Maj et Duba sur les ailes. Magyar était d’ailleurs pas loin de remporter le titre de meilleur buteur de D2…

…mais le Balmaz est revenu lui couper l’herbe sous le pied au tout dernier moment.

D’ailleurs, la clause de Magyar a aussi été payée par un club de D1, donc je perdrai mon meilleur attaquant l’an prochain. Mais bon, on trouvera bien un rebut de D2 néerlandaise qui voudra tenter sa chance chez nous, tôt ou tard :kappa:

Bien sûr que dans la vraie vie, cette tactique ne tient pas la route plus de trente secondes, mais je ne me laisse pas intimider par des choses aussi frivoles que le bon sens.

Bon alors là en revanche, ça n’a pas trop bougé.

Les dépenses du club étant presque parfaitement contrecarrées par ses revenus, le graphe des finances est resté incroyablement plat, exactement comme l’électroencéphalogramme de l’arbitre de la dernière finale de FA Cup.

Et pourtant, les revenus étaient en baisse :

Mais on dirait bien que la hausse de l’affluence a compensé ce truc-là.

6500 spectateurs pour une D2 hongroise. Au Havre, IRL, c’est environ 8000. Je sais pas quelle conclusion en tirer, mais si je devais en déduire quelque chose…ça ne ferait pas plaisir aux dirigeants du HAC :kappa:

Bon alors en revanche, la formation n’est pas fameuse ici.

Un seul joueur digne d’intérêt, qui présente en plus l’avantage de jouer à un poste qui colle avec ma formation.

Encore que, avec sa faible détermination, il serait tout à fait capable de partir en dépression après avoir loupé un tacle à l’entrainement.

Mission accomplie : Kaposvar revient en D1 et empoche le titre. On a tellement bien fessé cette D2 que les records vont garder une trace de nos cinq doigts pour un long moment.

J’ose espérer que cette saison est la première d’une longue série de belles prestations. Mais c’est difficile de se projeter dans le lointain futur, sachant que je ne sais même pas à quoi peut prétendre une équipe pareille en D1.

Bref, beaucoup d’inattendus pour la prochaine saison. À bientôt :raising_hand_man:

8 J'aimes

On parie combien la descente directe en D2, avec un choke exceptionnel qui suit une première partie de saison qui te laissait croire au titre de D1 ? :kappa:

2 J'aimes

Une vision très encourageante du football hongrois :thinking:

Je n’en attendais pas moins d’un coach tel que Loozarowitz :kappa:

Bon, t’as martyrisé la D2, maintenant reste à voir à quelle sauce tu vas te faire déguster l’an prochain :smirk:

2 J'aimes

Cette blague a déjà été faite très récemment par un de vos petits camarades :kappa:

Oh bordel ! J’ai rigolé à ça… Je dois être surement fatigué :sweat_smile:

2 J'aimes

Franchement, je ne sais pas quoi dire… Du coup, je t’ai fais une carte Magic

Loozar_Loozarowitz-thumb
8 J'aimes

Pas sûr que ça plaise à Orban :joy:

1 J'aime

Franchement à une époque tu pouvais pas lire le récit de Loozar en public, de crainte que les gens autour voient des choses obscènes. Mais ce temps est révolu et en plus, Loozar devient bon sur FM.

Tout fout le camp

5 J'aimes

@LindexV Mh…c’est pas entièrement faux, encore que je ne crois pas tout de suite au titre, mon optimisme a assez pris cher comme ça :kappa:
@Insigne Okay c’est peut-être UN PEU réducteur, j’avoue, n’oublions pas que la terrifiante équipe de Videoton a déjà sorti les Girondins de Bordeaux de l’Europa League il y a pas très longtemps :sac:
@luigimario12 Oui, il est même possible que je l’ai déjà MOI-MÊME faite, c’est difficile de se renouveler après une soixantaine d’épisodes :kappa:
@DuckyEtienne Oh mon Dieu elle est magnifique, tu m’as même attribué une punchline qui venait pourtant de ton récit :heart_eyes: Avec peut-être un petit erratum, c’est que je ne laisse pas les clubs tomber en liquidation judiciaire, mais ce n’est un point de détail
@Wasyl Vu qu’il a probablement un compte en banque caché au Luxembourg et profitant de la fiscalité avantageuse comme tous les politiciens pourris jusqu’à la moelle, il a pas intérêt à s’en plaindre s’il veut pas voir son compte clôturé :kappa: Entre lui et Soros, la Hongrie a quand même un sacré lot de mecs qui sentent le souffre à trois kilomètres :sac:
@Missille On peut s’arranger pour ramener du contenu pas regardable en public, mais c’est à tes risques et périls :kappa:

Salut bande d’indépendantistes québécois #leQuebecSeraJamaisUnPays

Promus en D1, champion de D2, plusieurs records à la clé…il va sans dire que la saison 2041-2042 de Kaposvar a été très belle sur plus d’un aspect. Grâce au recrutement surprise d’un coach de Premier League, les verts et blancs ont pu rapidement remplir leurs objectifs et rêver d’en atteindre d’autres. Bon et puis, le fait qu’ils eussent été favoris du championnat a certainement aussi un peu aidé :sac:

Aujourd’hui, à l’aube de la saison 2042-2043, Kaposvar est de retour dans l’Élite, et va se confronter aux meilleures équipes de Hongrie. On va enfin savoir si monsieur Loozarowitz est le meneur d’homme qu’il prétend être :kappa:

L’an dernier, il était difficile de mesurer l’évolution du club, car Kaposvar était favori de son championnat, et le succès était donc attendu. Cette saison, en revanche, mon équipe sera enfin testée contre des grosses cylindrées…

La bonne nouvelle, c’est que les places de relégables devraient, théoriquement, être occupées par des équipes encore plus boiteuses que la mienne. Mais il ne faudrait pas que cela nous détourne du fait que la saison risque de nous paraître longue :sac:

On signe pour un maintien ? On signe pour un maintien.

Là, c’est le moment où je casse la tirelire, où je pars racler le fond des poubelles de deuxième division anglaise, et où je prie pour que les quatre étoiles noires sur le rapport de l’adjoint se transforme en étoiles jaunes. Mais nous reviendrons sur notre recrutement plus tard, car BORDEL, vous n’êtes pas prêt.

En attendant, regardons les résultats :

Hey, c’est pas mal.

7 victoires, 5 nuls, 5 défaites, et quelques résultats pas dégueulasses comme cette victoire 1-0 contre Debrecen juste avant la trêve hivernale…victoire qui a d’ailleurs pas mal fait rager l’entraineur débrécénois (oui c’est comme ça que ça se dit).

D’ailleurs je sais pas c’est quoi le délire avec les entraîneurs hongrois, mais depuis que je suis en D1, j’ai reçu un nombre étonnamment élevé de messages qui cherchent à minimiser les accomplissements de mon équipe.

Je prend un malin plaisir à entretenir le feu de leur rage avec l’essence de mes bons résultats :supervillain:

Bons résultats qui m’ont valu d’être harcelé par des tas de clubs plus gros :

La magie du combo multilingue + petit championnat.

Avec tout ça, on en oublierai presque de parler de mon classement :

7e ! Nous sommes en milieu de tableau. Pas d’inquiétude quant à nos objectifs de début de saison : nous devrions pouvoir nous sauver.

Quant aux places européennes…je n’ai pas regardé combien de places qualificatives avait la Hongrie, mais de toute façon, je pense que les fortes têtes du championnat ont déjà trop d’avance, donc on ne va pas compter là-dessus cette année.

À moins que nous ne nous qualifiions oui, il y a bien deux i en remportant une des deux coupes que jouent les clubs professionnels hongrois ! Commençons par la coupe nationale :

Après avoir sorti deux équipe de D2, on se fait surprendre par les amateurs de Tököl. L’ironie, c’est que des blessures de certains remplaçants m’avait poussé à aligner une quasi-équipe A contre Tököl…donc ouais, belle humiliation :kappa:

Passons maintenant à la Coupe de la Ligue ! Pour rappel, le format de la CdL hongroise est assez rigolo, puisque les 32 équipes professionnelles sont réparties en 8 groupes de 4, un peu comme à la Coupe du Monde.

Et moi, mon groupe, il a cette tête :

Prenable ? Peut-être. Ma B est déjà du niveau de la D2, après tout…

Mais c’est peut-être pas assez :sac:

Je sais pas ce que j’ai, mais depuis que je suis en Hongrie, je suis vachement dépensier.

Vachement dépensier MAIS en joueurs gratuits, faut pas déconner non plus :kappa:

Vous l’avez remarqué : cet été, j’ai perdu Duba, Magyar et Kissi, mon meilleur ailier et mes deux meilleurs attaquants. Deux des trois meilleurs joueurs de la saison passée ont donc pris la poudre d’escampette…

Juste avant de me mesurer à l’Élite magyare, ce genre de perte tombe assez mal…mais en contrepartie, ça m’a poussé à aller dégoter de nouvelles recrues qui se sont révélées pas dégueulasses.

Awounyo remplacera Duba sur l’aile gauche ; Trabelsi aidera à faire tourner le milieu de terrain ; Quigley renforcera la défense, avec un éventuel soutien de McDowell, recruté pour sa jeunesse et sa polyvalence ; enfin, Hill et Greenhop formeront mon nouveau duo d’attaquant. Je serais curieux de savoir combien de temps j’ai passé sans recruter six joueurs comme ça :thinking:

Remarquez que aucune de mes recrues n’est hongroise ; ça aussi, c’est un drôle de motif récurrent depuis que je suis arrivé ici. Un motif visible jusque dans le staff du club, qui se fait progressivement Grand Remplacer par de la racaille luxembourgeoise :

Mais revenons à nos joueurs si vous le voulez bien.

Les joueurs dont les noms sont mis en surbrillance par un filtre blanc sont ceux de mon équipe B. On ne va pas trop se pencher dessus, même si chacun a eu sa dose de moments forts pendant les matches de coupe.

On va plutôt s’intéresser aux autres joueurs, et en particulier à ceux qui ont la meilleure note moyenne de ce semestre : Hill et Greenhop, mon duo d’attaquants. Je vous l’avais dit qu’on pouvait percer en Hongrie, même en venant de D3 anglaise :kappa:

Mes recrues défensives ont des notes un peu plus basses, mais il faut dire qu’ils se mesurent à des attaques autrement plus dangereuses que celles de D2, donc je les excuse :sac:

En tout cas, ça faut plaisir de voir des cercles verts de plus en plus remplis dans mon Onze de départ.

Tous ces recrutements, forcément, ça a significativement augmenté la masse salariale :thinking:

Et pourtant, bizarrement, je n’ai bouffé que la moitié du budget qui m’est alloué.

Du coup, ma gestion des salaires est considérée comme étant bonne :kappa: Encore que j’ai pas vu les primes de classement de la D1 hongroise, donc peut-être que l’investissement sera effectivement payant.

La promotion a fait du bien à mes abonnements, qui augmentent de 32%. Du coup, je suis curieux de savoir quel impact CETTE saison aura sur les ventes d’abonnements, si on continue sur cette bonne lancée.

Réponse dans 6 mois.

Kaposvar réussit son retour en D1 : mon club est bien installé en milieu de tableau, très loin devant la zone de relégation que nous devions éviter au début de la saison.

J’ai une bonne avance qui limite les dégâts en cas de choke, mais le haut du tableau est un peu trop loin pour moi. Et comme je suis déjà éliminé de toutes les coupes, c’est une fin de saison très pépère qui m’attends pour les six prochains mois. Et ça fait longtemps que j’ai eu l’occasion de dire ça, tiens !

À bientôt :raising_hand_man:

10 J'aimes

Bon par contre si tu commences à partir dans le complotisme Anti-Soros, ça va pas le faire.

Au passage GG pour la gestion économique, tu es un escroc de première ligne :kappa:

1 J'aime

Ah merde, j’ai rigolé à ça ? Je croyais tellement à un screen remplis de vert que y’a eu un bug cerveau :joy:. Bon ok tu m’as convaincu : je continuerai de suivre ce récit car tu arrives encore à me surprendre :kappa:

2 J'aimes

Et même pas il choke son retour en D1 l’animal! Ce n’est plus Loozar, c’est pas possible

1 J'aime

La honte Tököl au cul :kappa:

Belle première partie de championnat sinon :smiley:

1 J'aime

Sympa les collègues entraîneurs en mode Thibaut Courtois :joy:

1 J'aime

@LindexV Ce n’est une escroquerie voyons, je joue selon les règles du jeu, aussi biaisées soient-elles :kappa:
@luigimario12 Je suis moi-même parfois surpris des événements de cette save, donc tu n’as pas fini de suivre ce récit :sac:
@Missille Du calme, c’est la Hongrie, je n’ai jamais vraiment choke dans ce pays :dsk:
@Wasyl J’allais faire le rabat-joie et dire que ça ne se prononce pas comme ça, mais en fait, même avec la prononciation Teukeul, le jeu de mots marche, du coup c’est très fort :kappa:
@DuckyEtienne Mon Dieu j’imagine très bien le parallèle :kappa: « On a perdu contre un Kaposvar qui ne jouait à rien. Je prendre perdre avec Szigetmolokolovesdododok que gagner avec Kaposvar »

Salut à tous ! Pour commencer cet épisode, je tenais à rappeler que nous vivons dans un Univers où Rudi Garcia élimine la Juve et où Choupo-Moting permet au PSG d’atteindre les demies de la Ligue des Champions. En d’autres termes : non, ma partie dans Football Manager n’est pas si bizarre que ça :kappa:

D’ailleurs cette fin de saison 2042-2043 ne sera pas bizarre du tout, puisque Kaposvar a quasiment rempli son objectif de maintien en D1 hongroise. Et puisque nous n’avons pas encore les armes pour rivaliser avec les cadors du championnat, et que la Hongrie dispose d’un nombre restreint de places européennes, c’est une fin de saison assez chiante qui se profile.

Allez je suis sympa, je vous partage quelques uns de mes fantasmes les plus fous

Au premier semestre, j’ai dû essuyer un nombre anormalement élevé de critiques de la part de mes semblables, qui estimaient que mon équipe était en surrégime. Du coup, cette 2e moitié de saison allait être l’occasion de leur montrer que leurs propos ne sont que les artefacts de leur jalousie !

6 victoires, 2 nuls, 5 défaites : voilà un bilan digne d’une équipe de milieu de tableau. Notez les sympathiques 6-5, 4-4, 7-1 ou encore 6-2.

Le bilan aurait pu être encore meilleur si nous n’avions pas perdu notre meilleur MOC sur blessure…

…mais ça n’aurait probablement pas changé BEAUCOUP de choses, car Kaposvar finit 7e.

Et hop, maintenu ! Pas de surprise par rapport à ce qu’on savait déjà depuis le Nouvel An : Kaposvar est maintenant une équipe de D1, c’est acté.

Par rapport aux attentes en début de saison, en revanche, c’est une belle performance :smiley: Mon équipe devait lutter pour le maintien, mais à la place, elle s’est confortablement installée dans le ventre mou. Et même si « ventre mou » ne sonne pas très sexy, il n’empêche que, pour Kaposvar, ça correspond à une performance historique.

Ces résultats ont apparemment fait pas mal de bruit au-delà des frontières magyares, puisque, à peine la saison conclue, j’ai été HARCELÉ par les clubs en quête d’un nouvel entraineur :

Tellement harcelé que j’ai l’impression d’être une fille qui se balade seule dans Caucriauville à 22H. Quelque part, ça prouve que je m’en tire plutôt bien avec cette équipe.

Mais loin de moi l’idée de tirer toute la couverture ; ces succès, je les dois aussi aux qualités individuelles de mes joueurs…

…et en particulier d’un joueur, arrivé à la mi-saison, dont j’avais complètement oublié l’existence avant qu’on ne me rappelle que j’avais acté son transfert il y six mois :

Luis Vera, jeune équatorien sorti de NULLE PART, débarque chez nous en temps qu’agent libre. Et quand je dis qu’il sort de NULLE PART, c’est littéral : il n’avait joué dans aucun club avant de rejoindre Kaposvar !

Et une fois sur un terrain, il fait ça :

12 matches, 10 buts, 6 passes dé’, le tout à 18 ans. Ce wonderkid exceptionnel sera probablement lorgné par une trouzaine de clubs d’ici l’an prochain, alors avant qu’on ne me chipe ma pépite en or massif, je compte bien presser du jus de Vera jusqu’à la dernière goutte :drooling_face:

Mais évitons de sombrer déjà dans la Vera-dépendance, car mon petit Luis n’est pas le seul bon joueur de cet effectif. Nathan Hill, meilleur buteur du club cette année, pourra notamment évoluer à ses cotés. De même, Awounyo, sur l’aile gauche, devrait alimenter cette attaque de feu, même s’il faudra bientôt lui recruter un homologue sur l’aile droite.

Au milieu, Trabelsi a montré qu’il avait les ressources pour remplacer Novothny, mais le départ imminent de Consigliere et l’évolution lente de McDowell risquent de poser problème.

Enfin, en défense…bah je sais pas trop quoi en penser, mais je crois qu’on va aussi recruter dans ce secteur :kappa:

À condition que mes finances me l’autorisent. Et c’est là que le bât blesse.

Tous ces recrutements, tous ces renforts d’un coup, ça a évidemment eu un impact significatif sur les finances. Bien que je n’ai toujours pas bouffé mon budget salarial, le club perd plus d’argent qu’il n’en gagne, et je vais devoir me séparer de certains gros salaires.

Et pourtant, c’est pas faute d’avoir des revenus en hausse !

Mais j’ai peut-être un peu trop fait le fou avec les joueurs sans contrats.

Heureusement, ma U18 me fournira en jeunes joueurs pas chers.

Hey non, c’était une blague.

Un seul joueur correct : lui.

Cependant, son potentiel a lentement descendu à 3 étoiles au cours des derniers mois, du coup je commence à perdre espoir vis-à-vis de ses chances de s’imposer au haut niveau.

Kaposvar est maintenu en D1, s’est installé en milieu de tableau, et compte dans ses rangs un nouveau wonderkid. Cette saison 2042-2043 aura accouché du meilleur classement de l’histoire du club, mais cette évolution sportive encourageante a un prix…Prix que Kaposvar galère à payer, et qui pourrait nous jouer des tours :dizzy_face:

Je vais devoir réduire nos dépenses, mais par où commencer ?

  • Laisser partir Greenhop, qui a 31 ans et qui vieillit
  • Laisser partir McDowell
  • Laisser partir un de nos défenseurs
  • Laisser partir un des préparateurs parce que pourquoi pas
  • Ouvrir un Onlyfans et y vendre les nudes de Lorena Bernal, la femme de Mikel Arteta
  • Trouver un travail au lieu d’attendre le RSA à la fin de chaque mois
  • agaaaa gneuuuu prout

0 votant

6 J'aimes