:storygreen: :intro: đŸ‡ČđŸ‡œ :atletico_san_luis: El AtlĂ©tico Mexicano

INTRODUCTION

11220

NOMINATION DE MARK BEAUBIEN

ÉtĂ© 2023. Je suis en train de boire une pintje sur le Zeedijk avec mon pote Yannick Carrasco. Le bougre parle de partir jouer en Arabie saoudite.

« Ils sont fous ces Arabes, me dit-il, ils paient de salaires de ouf ! »

Je veux bien, mais moi les pays peu frĂ©quentables, j’ai beaucoup de mal avec ça


« Tu rigoles ? Tu as entraĂźnĂ© en Russie, tu as entraĂźnĂ© en Chine, tu ne vas pas me dire que l’Arabie saoudite est infrĂ©quentable ? Tu es le spĂ©cialiste des pays particuliers. Tiens, en parlant de pays particuliers, le Mexique, cela ne t’intĂ©resse pas ? Tu en as marre de la MLS, la Russie c’est mort, la Chine bof
 Ta maman est mexicaine en plus, non ? »

Dans une autre dĂ©cennie, j’avais en effet tentĂ© ma chance au Mexique, Ă  Cancun, sans grand succĂšs
 Une demi-saison et j’étais retournĂ© en MLS
 Il faut avouer que j’avais passĂ© plus de temps dans les lieux de luxure de la Babylone des CaraĂŻbes avec mon ami Eduardo Braun Burillo
 J’étais un oiseau de nuit, et de proie, dans mes jeunes annĂ©es
 Enfin, la quarantaine quoi. Avec la cinquantaine on s’assagit.

Put1, j’en fumais du bon Ă  l’époque : La Babylone des CaraĂŻbes

« L’AtlĂ©tico Madrid a investi en Liga MX il y a 5 ans, Ă  San Luis Potosi, me dit Yannick. Le club a Ă©tĂ© promu en Liga MX juste avant la pandĂ©mie et le moratoire sur les promotion/relĂ©gation mais stagne depuis lors. Ils se cherchent un nouveau coach et les candidats qui sortent des sentiers battus ne se bousculent pas au portillon. »

Le Mexique ! L’AtlĂ©tico San Luis ! Et pourquoi pas ?

Par l’entremise de Yannick, j’ai pu prendre contact avec Alberto Marrero, le prĂ©sident de l’AtlĂ©tico San Luis, ou plus exactement le lien entre l’AtlĂ©tico Madrid, actionnaire majoritaire du club mexicain (51%), et l’AtlĂ©tico San Luis, dirigĂ© au day-to-day par Jacobo Payan Espinoza, actionnaire minoritaire du club (30%) et homme d’affaires bien connu de la ville de San Luis Potosi.

Alberto Marrero
marrero

Jacobo Payan Espinoza
jpayan

Le duo m’a demandĂ© de laisser sa chance lors de l’Apertura 2023 Ă  l’entraĂźneur actuel, le BrĂ©silien Gustavo Leal. En cas d’échec de sa part, j’aurai ma chance.

Gustavo Leal n’a pu obtenir mieux qu’une piùtre 17e place, avant-dernier donc, lors de l’Apertura


Marrero a hésité, Payan a soutenu ma candidature, promesse fut tenue :

VOILÀ COMMENT JE SUIS DEVENU COACH DE L’ATLÉTICO SAN LUIS !

LA LIGA MX

La Liga MX est un championnat particulier. Elle est composĂ©e de 18 Ă©quipes et est sĂ©parĂ©e en deux phases : l’Apertura (Ouverture) et la Clausura (Fermeture). Chaque phase se compose de 17 rencontres de championnat (les clubs s’affrontent une fois), puis la Liguilla (Play-Offs) avec les 10 meilleures Ă©quipes classĂ©es.

La Liguilla : les 6 premiers sont qualifiĂ©s pour les quarts de finale ; le 9e reçoit le 10e pendant que les 7e et 8e jouent un aller-retour ; le gagnant entre le 7e et le 8e passe en quarts de finale (7e tĂȘte de sĂ©rie) ; le perdant entre le 7e et le 8e reçoit le vainqueur entre le 9e et le 10e pour la 8e tĂȘte de sĂ©rie.

Les rĂšgles d’effectif sont particuliĂšres aussi. La nationalitĂ© du joueur n’est pas le critĂšre unique, le but est d’ĂȘtre considĂ©rĂ© comme « NĂ© au pays », soit ĂȘtre nĂ© au Mexique et s’ĂȘtre entraĂźnĂ© au pays entre son 12e et 21e anniversaire.

Le tout si j’ai bien compris bien sĂ»r. J’en saurai plus dans une saison Ă  vrai dire.

Lors de l’enregistrement, on peut avoir un maximum de 9 joueurs « Pas NĂ© au Pays » (PNP) ; sur la feuille de match, 8 PNP max et sur le terrain 7 PNP max.

Le but de la manƓuvre est de contrer les nombreuses naturalisations d’Hispanophones puisque, afin d’obtenir la citoyennetĂ© mexicaine, seulement deux ans sont nĂ©cessaires pour les Espagnols, Portugais et ressortissants de l’AmĂ©rique latine, contre 5 ans pour tous les autres.

Bref, on va s’amuser ! Je touche ma bille quand il faut se casser la tĂȘte !

SAN LUIS POTOSI

San Luis Potosi est la capitale de l’État du mĂȘme nom. La ville s’étend sur 385 kmÂČ, compte environ 1,3M d’habitants et culmine en moyenne Ă  1864 m d’altitude. Son nom provient du roi de France Louis IX, saint patron de la ville, et des riches mines boliviennes de Potosi. Pourquoi Potosi ? La raison principale de la fondation de la ville, Anno Domini 1592, Ă©tait la prĂ©sence de mines d’argent et d’or dans les environs. Sans doute espĂ©raient-ils que ces mines seraient aussi prolifiques que celles de Bolivie, dĂ©couvertes 40 ans plus tĂŽt


SLP est situé à 363 km au N-NO de Mexico City et est la 11e ville du Mexique.

La Cathédrale de San Luis Potosi
centre slp

Les cascades de Tamul
cascadas SLP

EL ATLÉTICO DE SAN LUIS

L’histoire des clubs mexicains est souvent confuse, entre rachats, dĂ©mĂ©nagements, faillites


L’AtlĂ©tico San Luis est nĂ© le 28 mai 2013, le jour-mĂȘme oĂč le San Luis FC a disparu.

Le San Luis FC Ă©tait l’équipe de la ville de SLP, Ă©voluant en Liga MX. Or, le club a dĂ©mĂ©nagĂ© Ă  Chiapas au terme de la Clausura 2013, laissant la ville orpheline de club de Football. Inadmissible selon Jacobo Payan Latuff, le pĂšre de notre actuel prĂ©sident faisant fonction. Le pĂšre a donc rachetĂ© la franchise de VĂ©racruz pour la dĂ©mĂ©nager Ă  San Luis. Le club conservait une Ă©quipe mais se retrouvait maintenant en Ascenso MX (Division 2).

L’AtlĂ©tico a dĂ» patienter jusqu’en 2019 pour enfin accĂ©der Ă  la Liga MX, juste Ă  temps avant le moratoire sur la promotion/relĂ©gation qui doit durer jusqu’en 2026. En effet, depuis 2020, il n’y a plus de promotion ou de relĂ©gation entre la Liga MX et l’Ascenso, pour des raisons financiĂšres. Au lieu de cela, il y a des amendes pour les mauvais Ă©lĂšves, et salĂ©es. Est-ce mieux ? Aucune idĂ©e
 mais le Mexique me sidĂ©rera toujours.

Les annĂ©es troublĂ©es de la pandĂ©mie passĂ©es, le club vivote dans le fond du tableau de Liga MX, malgrĂ© le partenariat qui pourrait s’avĂ©rer trĂšs intĂ©ressant avec l’AtlĂ©tico Madrid, intervenu en mars 2017.

LE STADE

Lien Google Street : Estadio Alfonso Lastras

00.0 resume 2

VISION DU COACH

Les dirigeants veulent surtout faire progresser le club. Le premier objectif sera d’installer l’équipe solidement en Liga MX, pour Ă©viter toute mauvaise surprise lorsque les relĂ©gations redeviendront rĂ©alitĂ© (malheureusement non-programmĂ©es dans FM). Pour ma part, j’espĂšre bien pouvoir venir bousculer les grosses cylindrĂ©es le plus rapidement possible, surtout en Liguilla.

L’effectif, Ă  mon arrivĂ©e, est bien Ă©quilibrĂ©. Le Onze est intĂ©ressant mais la profondeur semble un peu lĂ©gĂšre. Le point positif, c’est la prĂ©sence de plusieurs bons joueurs mexicains, et un petit budget pour renforcer lĂ  oĂč il le faut. Évidemment, la premiĂšre annĂ©e (ou premiĂšre demi-annĂ©e, la Clausura 2024) servira Ă  faire l’état des lieux. Qui mĂ©rite sa place et qui devra faire ses valises, surtout parmi les joueurs PNP. Le but est d’avoir une bonne ossature mĂ©xicaine et de l’entourer des meilleurs joueurs PNP possibles.

Cela me rappelle la Russie finalement : dĂ©penser sans compter pour conserver nos meilleurs joueurs nationaux et les entourer de pĂ©pites et/ou de bonnes affaires sur le marchĂ© Ă©tranger. Évidemment, le Mexique n’est pas la Russie : ici, il faudra essentiellement se concentrer sur le marchĂ© sud-amĂ©ricain pour trouver des joueurs intĂ©ressĂ©s, mĂȘme si l’effectif de l’AtlĂ©tico compte quand mĂȘme un Allemand (aussi Polonais et Argentin) et mĂȘme un Français qui s’est perdu loin de chez lui. Je compte aussi faire jouer mes contacts en MLS pour trouver l’un ou l’autre joueur intĂ©ressĂ©.

Enfin, n’oublions pas que l’AtlĂ©tico de Madrid est l’actionnaire majoritaire, et qu’il existe de facto un partenariat sportif entre les deux clubs. Cela pourrait nous donner l’occasion de faire venir en prĂȘt des joueurs trĂšs intĂ©ressants.

VoilĂ , le dĂ©cor est plantĂ©. La prĂ©sentation de l’effectif, avec les quelques retouches depuis mon arrivĂ©e, suivra bientĂŽt. Comme de coutume, la partie se jouera en devises locales
 Sortez vos calculatrices pour compter.

MX$1M reprĂ©sente €55K (au Mexique, le sigle $ se trouve sur les billets de banque, mais je rajouterai un M devant pour Ă©viter la confusion).

15 « J'aime »

bonne aventure dans ce club et pays !
Y a un moyen de rendre la promo/relégation via un mod ?

1 « J'aime »

Le Mexique, ça m’intĂ©resse !

Je ne connais pas grand chose Ă  leur championnat mais j’ai hĂąte de dĂ©couvrir ça.

Chouette intro :wink:

1 « J'aime »

Pas Ă©vident, car la relĂ©gation se fait au pourcentage de points selon les trois derniĂšres saisons, et la promotion aprĂšs un barrage entre les vainqueurs d’Ouverture et de Fermeture. Je me dĂ©brouillais pas trop mal avec l’Éditeur dans le temps, mais là


Quant aux updates qu’on trouve sur sigames ou autre, je ne leur fais pas trop confiance.

1 « J'aime »

CLAUSURA 2024 : PRÉSENTATION

11220

LE CLUB

L’AtlĂ©tico San Luis possĂšde des infrastructures moyennes, qu’il nous faudra amĂ©liorer si nous voulons pouvoir vraiment progresser. Les restrictions d’effectif font en sorte qu’un bon centre de formation est devenu vital si on veut se frayer une place parmi l’élite.

CĂŽtĂ© finances, il y a de quoi faire puisque nous avons un budget transfert de MX$70M (€3,85M). Par contre, notre masse salariale de M$145M (€8M) est utilisĂ©e Ă  100%.

00.0 resume 1

00.6 Atlético San Luis_ Infrastructures

Comme mentionnĂ©, les dirigeants veulent que la rĂ©putation du club s’accroisse, avec quelques restrictions bien peu gĂȘnantes en matiĂšre de contrats.

01.1 vision dir

Pour les supporters, la formation semble revĂȘtir une certaine importance alors que dĂ©passer notre rival de QuerĂ©taro est primordial Ă  leurs yeux.

01.2 vision supp

L’EFFECTIF

La Clausura dĂ©bute mi-janvier, juste aprĂšs la fermeture du mercato domestique. Cependant, nous avons jusqu’au 31 janvier pour enregistrer les 40 joueurs autorisĂ©s ; jusqu’à cette date le marchĂ© des transferts Ă©trangers reste ouvert.

La configuration qui saute aux yeux, et d’ailleurs proposĂ©e par l’IA lors de mon intronisation au poste d’entraĂźneur, est le 4-4-2 diamant. C’est dĂ» au fait que, Ă  mon arrivĂ©e, nos meilleurs Ă©lĂ©ments offraient une belle ligne Ă  4 derriĂšre, quatre milieux centraux et deux attaquants. Cela n’a guĂšre changĂ© malgrĂ© quelques ajustements de ma part.

DĂ©part

Au singulier car il n’y a eu qu’un seul dĂ©part est Ă  signaler, celui du milieu brĂ©silien Rodrigo Dourado. EstimĂ© par mon staff comme un de meilleurs joueurs de l’équipe, il arrivait en fin de contrat en juin 2024 et avait clairement fait savoir qu’il partirait au terme de son contrat. J’ai tentĂ© de le proposer pour sa valeur, P25M, pour Ă©viter de tout perdre pour six mois et les Corinthians ont fait une offre. Dourado retourne donc au BrĂ©sil contre la somme de M$25M.

Cela m’arrange bien finalement, car le joueur Ă©tait fragile et Ă©tait plutĂŽt un milieu dĂ©fensif, comme tous mes autres bons milieux centraux. On va pouvoir partir Ă  la recherche d’un milieu offensif, avec une place de PNP libre en plus.

Comme en Russie, on doit se battre bec et ongles pour conserver les joueurs locaux, mais un PNP est facilement remplaçable.

03.5 dourado out 25M a

Le Onze pressenti

L’équipe prĂ©sentait une faiblesse au but. J’ai alors jouĂ© la carte de l’expĂ©rience tout en gagnant du temps : nous avons fait signer sans compensation Jonathan Orozco, trĂšs expĂ©rimentĂ© gardien de 37 ans qui compte 10 sĂ©lections avec El Tri. Contrat d’un an, le temps de se retourner.

orozco

À droite, je conserve Ricardo Chavez qui me semble tout Ă  fait au niveau. Il a cependant fallu le prolonger avec un salaire de M$10M par annĂ©e.

chavez

Idem à gauche, je joue la continuité avec Aldo Cruz. Un latéral sans réelle faiblesse : accélération, placement, tacle, décision, centre
 il ne lui manque quasi rien.

cruz

Comme DCD, nous pourrons compter sur la grande expĂ©rience de Julio CĂ©sar Dominguez. Il est toujours vert pour son Ăąge mais voilĂ  un autre joueur qu’il faudra songer Ă  remplacer plutĂŽt tĂŽt que tard.

dominguez

Premier joueur PNP, l’Espagnol Unai Bilbao. C’est notre vice-capitaine, lui aussi a Ă©tĂ© prolongĂ© par mes soins.

bilbao

Le capitaine prend place devant la dĂ©fense : Javier GĂŒemez.

guemez

Les deux milieux centraux devant notre capitaine sont AndrĂ©s Iniestra et l’Uruguayen Juan Manuel Sanabria. Leur rĂŽle est encore Ă  dĂ©terminer.

Il faut avouer que les trois milieux centraux sont assez semblables.

iniestra

sanabria

Le dĂ©part de Dourado a rapidement Ă©tĂ© comblĂ© par l’arrivĂ©e d’un autre BrĂ©silien : AndrĂ© Anderson. ListĂ© par la Lazio, nous avons pu faire venir le meneur de jeu au Mexique pour la somme de M$14M (€770K). Il sera en soutien derriĂšre les deux attaquants.

anderson

Devant, nous pourrons compter sur le duo offensif PNP composĂ© du BrĂ©silien Leo Bonatini et de l’Ivoirien Franck Boli (croisĂ© rĂ©cemment dans ma courte story avec l’Impact de MontrĂ©al). Les joueurs hors continent amĂ©ricain (du Nord au Sud) sont rares en Liga MX, sauf quand ils passent par la MLS avant, comme Boli.

bonatini

boli

Commentaires sur le Onze

Six joueurs mexicains, cinq PNP, c’est une excellente moyenne si on compare Ă  certaines autres Ă©quipes de la igue, et non des moindres. Évidemment, parmi les Mexicains, nous avons Dominguez et Orozco qui en sont au crĂ©puscule de leur carriĂšre. Il faudra y penser dĂšs cette saison.

Le principal souci, c’est la tactique en elle-mĂȘme. En effet, jamais je n’ai expĂ©rimentĂ© une telle tactique, plutĂŽt habituĂ© que je suis Ă  Ă©voluer en 4-3-3, 4-2-3-1 ou 5-3-2. La Clausura 2024 sera l’occasion de tester et, si cette tactique ne donne pas entiĂšre satisfaction, d’évoluer petit Ă  petit vers une configuration qui m’est plus familiĂšre.

La seconde ligne

Le banc revient, quant Ă  lui, Ă  un positionnement plus classique, en 4-3-3.

Dans les buts, Andrés Sanchez, titulaire à mon arrivée mais que je trouve un peu juste pour occuper ce poste.

sanchez

À droite, c’était le vide total sur la banc. J’ai Ă©tĂ© chercher un autre Mexicain trĂšs expĂ©rimentĂ©, Jesus Dueñas. Libre de contrat, il nous rejoint pour un an ; une autre solution d’attente.

duenas

Pareil Ă  gauche, rien de probant Ă  mon arrivĂ©e. Pour le moment, il est possible que ce soit l’AmĂ©ricain Joey Skinner, recrutĂ© par l’entraĂźneur U23, qui assure la profondeur, mais cela prendrait « bĂȘtement » une place de PNP. Dueñas pourrait aussi assurer les deux cĂŽtĂ©s de la dĂ©fense, voire demander Ă  Bilbao.

Rien n’est encore certain donc Ă  la gauche de la dĂ©fense, il se peut que je tire une derniĂšre cartouche sur le marchĂ© des transferts d’ici fin janvier pour stabiliser la dĂ©fense.

skinner

Les deux doublures au centre seront Jordan Silva et Eduardo Aguila. Le premier nommĂ© nous est actuellement prĂȘtĂ© par Cruz Azul et se joindra au club en juin, le second nommĂ© est un jeune arrivĂ© au club Ă  l’ñge de 16 ans.

silva

aguila

Comme milieu dĂ©fensif, le perdu, SĂ©bastien Salles-Lamonge, nĂ© Ă  Tarbes. Il sort du centre de formation de Rennes, pas le pire de l’Hexagone. Je me demande comment il a fini Ă  San Luis Potosi
 Est-il assez bon pour occuper une place de PNP ? Son avenir en dĂ©pendra.

salles-lamonge

Les deux milieux centraux, parmi lesquels on retrouve un meneur de jeu allemand (et polonais et argentin), Mateo Klimowicz. D’abord prĂȘtĂ© par Bielefeld, il semble s’ĂȘtre plu au point de signer Ă  San Luis. Il sera accompagnĂ© par Juan David Castro, qui arrive en fin de contrat en juin.

Les deux joueurs ne devraient pas faire de vieux os au club : les places de PNP sont prĂ©cieuses et l’Allemand faiblard tandis que Castro ne devrait pas ĂȘtre prolongĂ©.

klimowicz

castro

Comme son nom ne l’indique pas, notre ailier droit est mexicain, il s’appelle JĂŒrgen Damm. J’aime revoir une tĂȘte connue, lui qui est passĂ© par la MLS auparavant. Quand mĂȘme 12 sĂ©lections avec El Tri, il a sa place sur le banc.

damm

Sur le flanc gauche, un nouveau venu qui nous a rejoint sans compensation : Jairo Torres. C’est toujours surprenant de trouver de bons joueurs locaux libres, cela cache sans doute quelque chose. Nous verrons.

torres

Enfin, en pointe, Jose de Jesus Gonzalez, un joueur qui a déjà beaucoup voyagé à seulement 25 ans. Autre gage que quelque chose cloche avec lui. Nous verrons également.

dejesus gonzalez

Commentaires sur le banc

Il reste des zones de faiblesse. San Luis n’est pas au top de la ligue, on voit clairement pourquoi. On aligne trois joueurs PNP parmi le second Onze, trois joueurs qui n’ont pas un niveau extraordinaire (Skinner a la jeunesse pour lui par contre). Il reste du travail, beaucoup de travail, si on veut jouer plus que les trouble-fĂȘte.

Il pourrait me rester une place de PNP Ă  pourvoir pour renforcer la dĂ©fense, peut-ĂȘtre pour un joueur trĂšs polyvalent.

Les autres joueurs inscrits

On a ratissĂ© large parmi les U23 et mĂȘme les U18, puisque nous avons droit Ă  40 joueurs enregistrĂ©s. Jusqu’à prĂ©sent, 39 joueurs sont inscrits, avec un souci : il y a 10 PNP. À la fin du mois de janvier, il faudra en retirer un, voire deux, entre Skinner, Vitinho et Yan Philipe.

On va pouvoir attaquer la Clausura 2024. Je terminerai pour la prĂ©sentation de l’effectifd par un aperçu des 17 autres joueurs inscrits, par ordre alphabĂ©tique :

abitia

alba

alcocer

arce

canamar

elicerio

gutierrez

lopez

macias

martinez

moreno

rios

robles

rodriguez

ruiz

vitinho

yan philipe

5 « J'aime »

Sympa le Mexique. Ca change. Le niveau est assez similaire chez pratiquement tous les clubs.

1 « J'aime »

Haaa le Mexique c’est pas courant! Cela m’intĂ©resse!

Je m’ennuie en Europe on dirait
 :slight_smile: À part en Russie ! Mais pour le moment, c’est mort la Russie


CLAUSURA 2024 : JORNADA 1

11220

Sondage

L’idĂ©e pour cette story Ă©tait un format « Un match par jour ». Je ne vous promets rien mais je vais essayer de m’y tenir.

Qu’en pensez-vous ?

Un jour, un match
  • Waow, trop cool !
  • Bof, pourquoi pas

  • Pfff ça pue le ratage !
0 votant

Últimas noticias

Alors que la saison va commencer, jetons un coup d’Ɠil sur les prĂ©visions des media ainsi que sur deux ou trois rĂšgles encore Ă  prĂ©ciser.

Prévisions des media

Clairement, les media mexicains ne nous placent pas parmi les candidats sérieux au titre
 à nous de les faire mentir !

01.1 bkm

Le Mexique, un championnat homogĂšne ?

Je lis parfois, de ci de lĂ , que toutes les Ă©quipes se valent au Mexique. C’est vrai et pas vrai en mĂȘme temps.

C’est certain que, quand on compare avec la France ou l’Espagne, ou les championnats d’Europe de l’Est, le championnat mexicain est plus homogĂšne. Il est cependant plus dĂ©sĂ©quilibrĂ© que le championnat voisin, la MLS.

Dans un championnat long comme la Liga MX, la profondeur est primordiale, et lĂ  on ne peut pas mettre toutes les Ă©quipes au mĂȘme niveau.

De plus, avec les rĂšgles d’effectif, la qualitĂ© des joueurs mexicains (les NP « NĂ© au pays ») joue un rĂŽle essentiel, et tous les clubs ne sont pas logĂ©s Ă  la mĂȘme enseigne, loin de lĂ .

Enfin, il y a les budgets aussi. Des clubs comme Cruz Azul, Monterrey ou le Club AmĂ©rica ont des budgets bien plus Ă©levĂ©s que Necaxa, San Luis ou QuerĂ©taro. Ce ne sont pas tous les clubs qui pourraient se permettre de faire signer AndrĂ©-Pierre Gignac (Tigres) par exemple. Pour preuve, notre Français s’appelle SĂ©bastien Salles-Lamonge


Le meilleur moyen de performer, c’est les Pesos ou la formation. Comme en Russie, le championnat a fortement resserrĂ© les rĂšgles d’étrangers au cours de la derniĂšre dĂ©cennie. Les clubs mexicains n’ont plus le choix : soit ils forment les joueurs de demain, soit ils auront besoin de grosses sommes pour en acquĂ©rir des bons.

Les cocientes

Prenons le temps de comprendre comment fonctionnent les cocientes.

Comme je le disais, les clubs de Liga MX ne descendent plus depuis 2020, suite au moratoire de 6 ans minimum. À la place, la ligue a implantĂ© un systĂšme d’amendes pour aider financiĂšrement les clubs de l’Ascenso. Les trois derniers clubs aux cocientes se partagent donc une amende totale de M$180M (€10M environ) comme suit : M$100M pour le 18e, M$47M pour le 17e et M$33M pour le 16e. Ces amendes sont Ă  payer une fois par annĂ©e, Ă  la fin de la Clausura.

En fait, le classement par coefficients tient compte des trois derniĂšres annĂ©es, au pourcentage. Les trois derniers au pourcentage sur les trois derniĂšres annĂ©es se partagent l’amende.

Voici le tableau alors que commence la Clausura 2024. Pour une raison que j’ignore (un bug certainement), l’annĂ©e 2022/23 n’a pas Ă©tĂ© prise en compte dans FM.

San Luis a peu d’avance sur les dĂ©linquants


01.2 moyenne

Club Necaxa – AtlĂ©tico San Luis

Pour ouvrir le bal, dĂ©placement chez un candidat Ă  l’amende. L’effectif est au complet mais je prĂ©fĂšre commencer avec un 4-3-3-MD. On verra Ă  la maison pour tester le 4-4-2-Diamant. Damm et Klimowicz sont sur les ailes, AndrĂ© Anderson et Bonatini sur le banc.

AprĂšs un bon dĂ©part et un tir de Klimowicz sur le montant (7e), les deux Ă©quipes se neutralisent, laissant peu d’occasions aux attaquants d’alerter les portiers. Il a fallu un magnifique envoi des 30 mĂštres de Sanabria pour nous offrir les trois premiers points.

Un match peu passionnant mais trois points Ă  la clĂ©, c’est ce qui compte le plus Ă©videmment. PremiĂšre apparition pour Orozco qui a Ă©tĂ© rassurant dans les buts.

02.1 Club Necaxa - Atlético San Luis_ Résumé

La deuxiÚme journée demain !

8 « J'aime »

CLAUSURA 2024 : JORNADA 2

11220

Últimas noticias

Le staff de recrutement est sur les charbons ardents pour trouver une recrue derriĂšre, idĂ©alement sur le flanc gauche pour seconder Aldo Cruz. Cela pourrait aussi ĂȘtre un joueur Ă  droite si la piste est meilleure. Une chose est certaine, nous devons nous renforcer derriĂšre car Dueñas est seul pour doubler les deux flancs de la dĂ©fense.

Seul le marchĂ© des transferts Ă©trangers est encore actif. Un prĂȘt est tout Ă  fait envisageable Ă©galement.

AtlĂ©tico San Luis – MazatlĂĄn

AprĂšs Necaxa, Mazatlan, une autre Ă©quipe Ă  notre portĂ©e. On va tester le 4-4-2-Diamant malgrĂ© la suspension d‘Iniestra, qui sera remplacĂ© par le Français Salles-Lamonge au poste de meneur de jeu. Sanabria sera notre carrilero pour tenter de couvrir les cĂŽtĂ©s.

03.0 Atlético San Luis - Mazatlån_ Vue d'ensemble

La nouvelle tactique n’a pas donnĂ© le rĂ©sultat escomptĂ©. AprĂšs une heure de jeu et avoir frĂŽlĂ© le 0-2 (but annulĂ© pour un hors-jeu limite), je dĂ©cide de repasser en 4-3-3-MD avec la montĂ©e au jeu de Damm et Klimowicz. Changement gagnant : nous avons ensuite dominĂ© largement les dĂ©bats pour arracher un point grĂące Ă  un tout gros travail de Damm sur son flanc.

Ce JĂŒrgen Damm me plaĂźt, il est rapide et remuant comme ailier droit. Je comprends mieux pourquoi il a 12 sĂ©lections au compteur avec l’équipe nationale mexicaine.

03.1 Atlético San Luis - Mazatlån_ Résumé

03.2 class

Le mot du coach

La tactique 4-4-2-Diamant ne semble pas optimale. Comme il n’y a pas de rencontres amicales pendant la trĂȘve de NoĂ«l entre l’Apertura et la Clausura, je n’ai pas eu le temps d’expĂ©rimenter.

Deux solutions s’offrent à moi :

  1. On persévÚre avec cette tactique mais attention de ne pas terminer sous la 15e place aux cocientes
  2. On profite de l’intĂ©rĂȘt que suscite actuellement LĂ©o Bonatini (PNP) pour le vendre et on revient Ă  une tactique « classique » en 4-2-3-1 ou 4-3-3-MD.

La seconde solution me paraĂźt la meilleure, libĂ©rant une place de PNP qui pourrait servir Ă  recruter un MOD ou MOG sur le marchĂ© Ă©tranger d’ici fin janvier, en plus du DG ou DD, voire de faire d’une pierre deux coups. Ce serait alors Ă  JosĂ© de Jesus Gonzalez d’assurer joint en pointe, il en a le niveau.

Comme toujours, tant que le marchĂ© des transferts n’est pas clos, le cerveau est en Ă©bullition !

Sondage

GĂ©rants d’estrade, quelle solution prĂ©conisez-vous ?
  • 1 : on persĂ©vĂšre en 4-4-2-Diamant
  • 2 : on remanie l’effectif pour revenir Ă  un attaquant de pointe
0 votant
6 « J'aime »

CLAUSURA 2024 : JORNADA 3

11220

Últimas noticias

Rien de bien nouveau au cours de ces trois jours qui sĂ©parent la 2e et la 3e journĂ©e de championnat, si ce n’est que les recruteurs continuent leur travail, que notre DC vĂ©tĂ©ran Dominguez manquera le prochain match et que les supporters semblent vouloir approfondir le 4-4-2-Diamant. À mĂ©diter.

QuerĂ©taro – AtlĂ©tico San Luis

Le derby ! Inutile de dire que je ne me risquerai pas au 4-4-2-Diamant dans un derby, encore moins quand on Ă©volue Ă  l’extĂ©rieur. Dominguez est lĂ©gĂšrement blessĂ©, Silva entre dans l’arĂšne ; Damm et Klimowicz sur les ailes, Boli en pointe.

JĂŒrgen Damm ! AprĂšs avoir trouvĂ© le poteau Ă  la 16e, le diable d’ailier droit reprend par deux fois des envois repoussĂ©s pour inscrire deux buts avant le repos. QuerĂ©taro perd totalement pied aprĂšs l’expulsion mĂ©ritĂ©e de Montecinos et s’effondre.

Énorme victoire chez notre ennemi jurĂ© ! Damm de nouveau au-dessus du lot, le saison part bien !

04.1 Querétaro FC - Atlético San Luis_ Résumé

04.2 class

Le mot du coach

Comment se passer d’un joueur dans la forme de JĂŒrgen Damm ? Le 4-4-2-Diamant devra attendre je crains, nous comptons trop sur notre ailier droit.

7 « J'aime »

Mon conseil :
Joue avec le 433 et propose ton 442 losange aux entrainements. Un moment, de toute façon, ta tactique va s’essouffler.

Je jouerai plus central en losange et un B2B Ă  la place du rĂ©cupĂ©rateur. Pour les latĂ©raux, celui cotĂ© carrilero moins offensif que l’autre.

1 « J'aime »

QuĂ©rĂ©taro, l’ex de Maradona :smiling_face_with_three_hearts:

Je ne suis pas spĂ©cialiste, mais de ce que j’ai lu il semblerait que le carrilero devrait plutĂŽt se trouver du cĂŽtĂ© du back plus offensif pour justement couvrir le flanc. Je ne suis vraiment pas habituĂ© Ă  ce rĂŽle, je prends tous les conseils.

Comme vous l’avez vu, j’ai du mal Ă  faire « un jour, un match Â». J’ai eu beaucoup de travail dehors ce weekend, surtout qu’il faisait magnifique au QuĂ©bec. Ne vous inquiĂ©tez pas s’il y a un ratĂ© de temps en temps, surtout le weekend ou je mĂšne une vie en gĂ©nĂ©ral normale (loin de l’ordi), surtout l’étĂ©. :slight_smile:

1 « J'aime »

Merci @Groot ! :slight_smile:

1 « J'aime »

Je vois l’inverse justement. Un milieu qui va sur le cĂŽtĂ© combinera plus avec le latĂ©ral moins offensif.

Le plus offensif avec le MO et l’attaquent moins offensif.

Faut des spécialistes là :slight_smile:

CLAUSURA 2024 : JORNADA 4

11220

Últimas noticias

Rien de nouveau sous le soleil du Mexique lors des six jours entre les deux rencontres. Les recruteurs continuent leur travail de recherche pour dénicher un dernier renfort avant la fin du Mercato.

AtlĂ©tico San Luis – Santos Laguna

C’est la rencontre au sommet entre les deux premiers au classement. Si tĂŽt dans la saison, cela ne veut pas encore dire grand-chose si ce n’est que les deux Ă©quipes sont en forme. Il faut quand mĂȘme signaler que Santos Laguna a fait l’acquisition de Carlos Vela Ă  l’intersaison.

Retour Ă  la maison rime avec 4-4-2-Diamant. Ben oui, j’écoute les supporters moi. Puis, pas le choix, il faut au moins deux tactiques si on ne veut pas frapper un mur Ă  la 10e journĂ©e. On revient donc Ă  la planche Ă  dessin pour trouver la solution miracle au milieu : un carrilero Ă  droite ou un Ă  gauche ? Le carrilero du cĂŽtĂ© du latĂ©ral offensif ou bien du cĂŽtĂ© du latĂ©ral dĂ©fensif. Qu’à cela ne tienne : j’aligne carrĂ©ment deux carrileros (Iniesta et Sanabria) devant un meneur de jeu en retrait (GĂŒemez) et derriĂšre un milieu offensif de soutien, AndrĂ© Anderson. C’est ce que certains prĂ©conisent avec une tactique Ă©troite comme celle en diamant.

Rapidement menĂ©s Ă  la suite d’un corner, nous avons redressĂ© la barre pour virer en tĂȘte au repos. Nous sommes revenus sur le terrain pour le second acte avec une vision plus dĂ©fensive, ce qui nous a permis de museler les visiteurs malgrĂ© un peu de panique en fin de rencontre.

C’est une victoire trĂšs encourageante, d’autant plus que nous avons jouĂ© tout le match en 4-4-2-Diamant. Un but et une passe pour Boli, et grosse prestation d’Iniestra dans son rĂŽle de carrilero.

05.0 cal

Nous sommes en tĂȘte !! Pourvu que ça dure, mais ce sera dur !

05.2 class

Prochain rendez-vous : déplacement au FC Juarez, à la frontiÚre US, dans 8 jours.

4 « J'aime »

bien serré le match au sommet !
on verra si la tendance Ă  rester en tĂȘte se poursuit

D’excellents dĂ©buts en tout cas!

CLAUSURA 2024 : JORNADA 5

11220

Últimas noticias

DerniĂšre ligne droite avant la fin du Mercato hivernal. J’ai envoyĂ© mes recruteurs sur tous les fronts pour trouver un renfort sur la gauche de la dĂ©fense oĂč Aldo Cruz est bien seul. Mon but Ă©tait de trouver un joueur en prĂȘt pour Ă©viter de devoir recruter un PNP Ă  la va-vite.

Finalement, mon choix s’est portĂ© sur un Argentin de 29 ans Ă©voluant Ă  Getafe, Fabrizio Angileri. Il nous rejoint pour 11 moispendant lesquels nous devrons fournir une contribution de 80% de son salaire, soit M$5,89M (€324K annuel).

Il a le gabarit d’un titulaire, notre flanc gauche est maintenant bien renforcĂ©.

06.4 angileri

L’enregistrement de l’effectif pour la Clausura est maintenant officialisĂ©. Nous avons enregistrĂ© le maximum permis, soit 40 joueurs, dont 9 PNP : Fabrizio Angileri (ARG) ; LĂ©o Bonatini, AndrĂ© Anderson et Vitinho (BRA) ; Franck Boli (CIV) ; Unai Bilbao (ESP) ; SĂ©bastien Salles-Lamonge (FRA) ; Mateo Klimowicz (POL) et Juan Manuel Sanabria (URU).

Pour rappel, seul 8 peuvent ĂȘtre inscrits sur la feuille de match, ce sera donc le jeune Vitinho qui en fera les frais le plus souvent.

Gouverner, c’est prĂ©voir. Un latĂ©ral droit mexicain, Josecarlos Van Rankin, s’est perdu en PremiĂšre Ligue bulgare. Issu du centre de formation de Pumas, il a Ă©tĂ© essayĂ© par plusieurs clubs (Gualadajara, Santos Laguna, Necaxa et mĂȘme Portland Timbers), sans grand succĂšs. Il arrive en fin de contrat Ă  Etar 1924 et accepte de nous rejoindre en juillet pour un salaire dĂ©risoire (M$630K annuel, environ €35K). Il n’a pas l’étoffe d’un titulaire mais pourrait rendre des services sans occuper une place de PNP.

06.2 van rankin

Lors de ce recrutement, peut-ĂȘtre ai-je Ă©tĂ© inspirĂ© par le fol espoir secret de rencontrer un jour sa sƓur Mariana, la cĂ©lĂšbre actrice de Telenovela ! Je lui ferai envoyer des billets de saison pour elle et ses enfants (pas son mari Eduardo Herrera, footballeur retraitĂ© en 2022 qui a portĂ© des couleurs ennemies).

FC JuĂĄrez – AtlĂ©tico San Luis

C’est en leader que nous nous dĂ©plaçons Ă  Ciudad JuĂĄrez, une des villes les plus dangereuses au Monde. Retour du 4-3-3-MD, qui devient notre tactique loin de nos bases.

Comme contre Santos Laguna, notre premiĂšre mi-temps est mauvaise. La chance (deux poteaux pour les locaux) et un gardien attentif nous permettent de rentrer aux vestiaires en n’étant menĂ©s que d’un petit but. Cruz et Anderson, peu Ă  leur affaire, cĂšdent leur place Ă  Sanabria et Angileri pour la seconde pĂ©riode. Changement gagnant : Damm Ă©galise rapidement d’une tĂȘte piquĂ©e puis Sanabria expĂ©die un boulet des 16 mĂštres, c’est 1-2 via le montant. JuĂĄrez ne s’en remettra pas.

Damm et Sanabria, encore et toujours. Deux joueurs en forme en ce dĂ©but de saison, comme Orozco souvent mal payĂ© malgrĂ© de beaux arrĂȘts.

07.1 FC Juårez - Atlético San Luis_ Résumé

On conserve bien entendu la tĂȘte mais le peloton reste Ă  nos baskets.

07.2 Liga MX_ Phases

Prochaine rencontre : rĂ©ception de l’Atlas Guadalajara, le 4e, dans trois jours.

4 « J'aime »