:storygreen: :s19: :watford: D.Fletcher - Dans les pas de Sir Ferguson

5 J'aime
Titre

s15

Breaking News


Play_04


7 J'aime

Important ça pour les revenus commerciaux :wink:

Hum ! Et un petit screen du jeunot coréen ?

Sinon pépouze c’te moitié de saison ! :heart_eyes:

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


En effet, ça reste un aspect qui n’est pas à négliger. Bon après, nous sommes loin d’être financièrement dans le besoin, loin de là :wink:


Patience, le screeen est prévu au moment de l’arrivée de Noh Woon-Jae, en janvier 2035, donc dans une petite année IG :wink:

Oui, une première partie parfaite. Je ne pouvais pas rêver mieux je pense. En espérant que cette excellente dynamique se poursuive


A suivre…
3 J'aime
Titre

s15

Bonjour à tous,

Nous sommes au cœur d’une saison exceptionnelle, que ce soit en Premier League comme en C1. Pour autant, tout peut très vite s’écrouler. Il faudra être attentif et développer notre meilleur football pour réaliser nos objectifs.


Les rencontres


11
Date Lieu Adversaire Score Buteurs
03/01/2034 D Manchester City 3-0 Fullarton(22, 70), Padovesi(56)
07/01/2034 E Arsenal 0-2 Padovesi(43), Pearson(70)
11/01/2034 D Chelsea 3-1 Flanagan(11), Padovesi(71), Geller(73)
14/01/2034 E Luton 1-4 Fullarton(7, Pen 25, 54), N. Douglas(89)
17/01/2034 D Manchester United 2-0 Padovesi(Pen 66), Fullarton(69)
28/01/2034 E Leeds 1-5 Glendon(31), Fullarton(35, 67), Fernandez(51), Geller(80)
04/02/2034 D Reading 1-0 Fullarton(53)
18/02/2034 E Newcastle 0-4 Haaland(11), Pearson(24, 66, 72)
25/02/2034 D Burnley 4-0 Flanagan(21, Pen 26, 50), N. Douglas(87)
04/03/2034 E Crystal Palace 0-1 Flanagan(66)
12/03/2034 D Everton 1-0 Geller(70)
28/03/2034 D Tottenham 3-1 Mepham(19, 89), Molesley(70)
01/04/2034 E Leicester 1-1 Pearson(59)
08/04/2034 D West Bromwich 1-0 Fullarton(70)
18/04/2034 E Sheffield United 1-4 Fullarton(21), Flanagan(30), Pearson(81, 88)
22/04/2034 D Southampton 2-1 Fullarton(Pen 2), Geller(90+1)
29/04/2034 D Liverpool 1-1 Pearson(90+2)
06/05/2034 E West Ham 1-3 Flanagan(10), Pearson(60), Ferder(64)
14/05/2034 E Brighton 1-3 Fullarton(36, 51, 72)

2034 commence fort avec cinq rencontres au sommet en ce mois de janvier. Là où nous aurions pu clairement y laisser des plûmes, nous nous en sortons admirablement bien, battant les deux clubs de Manchester, Arsenal, Chelsea et Luton, nos ennemis de toujours.

Nous enchainons lors des deux mois suivants par six victoires, toutes aussi belles les unes que les autres puisque nos filets ne tremblent qu’une fois, à cause d’une frappe déviée par un Tim Furness bien malchanceux.

Nous commençons à marquer le coup lors du mois d’avril, en concédant le partage face à une formation de Leicester pourtant en position de relégable, puis en enchainant quelques victoires compliquées. Lorsque nous recevons Liverpool, la messe est déjà dite en Premier League et le club champion ne fait déjà aucun doute. Mais pas question de perdre. Nous voulons terminer la saison invaincu. Réduit à dix suite à l’expulsion de Ian Waddell, nous encaissons un premier but à la 70e. Mais c’est notre légendaire Billy Pearson qui nous sauve la mise d’un superbe rush en solitaire dans les arrêts de jeu, nous permettant d’accrocher le partage.

Nous terminons la saison en mode détente. J’opère une large revue d’effectif pour les déplacements sur la pelouse de West Ham puis de Brighton, ce qui ne nous empêche pas de l’emporter à chaque fois.


Premier League_ Profil

Sans surprise, nous terminons en tête du championnat, avec une confortable avance sur notre dauphin, Liverpool. C’est Manchester United qui ferme la marche.

En plus de terminer la saison invaincue, un exploit en soi et la seconde fois que nous le réalisons sous mon mandat, nous nous payons le luxe de battre le record de points de Premier League. A saison exceptionnelle, résultat exceptionnel.


Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble

Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble-2

En cette fin d’exercice, nous présentons à la fois la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat. C’est une grande satisfaction pour moi. Car c’est le résultat de beaucoup de travail et d’une rigueur irréprochable en match.


Premier League_ Joueurs - Général

Premier League_ Joueurs - Général-2

Comme depuis plusieurs saisons, Ian Fullarton termine meilleur buteur avec ses 31 réalisations, talonné de près par l’artilleur argentin des Reds. Billy Pearson figure lui à la 3e place de ce classement tandis qu’il est également présent à la 4e place des meilleurs passeurs d’Angleterre.


1301426

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
21/01/2034 4e tour D Leeds 3-0 Fernandez(18), Molesley(70), Haaland(73)
28/02/2034 5e tour E Derby County 0-1 Haaland(48)
18/03/2034 1/4 D Leicester 2-0 Flanagan(70), Ferder(87)
15/04/2034 1/2 N Hull 4-0 Haaland(17, 26, 58), Lynch(74)

Fin janvier, nous retrouvons Leeds dans le cadre du 4e tour de la FA Cup. Victoire sans surprise et assez facile devant nos supporters, malgré la présence de l’équipe B sur la pelouse.

Un mois plus tard, nous nous déplaçons dans le stade de Derby County. Le match se révèle piégeux par excellence avec une formation adverse dure sur l’homme mais nous nous en sortons grâce à notre légende norvégienne qui inscrit le seul but de la rencontre en début de seconde période. Il aurait pu mettre un doublé même, si seulement sa seconde frappe n’avait pas été refusée pour un hors jeu litigieux.

Nous retrouvons ensuite Leicester, en difficulté en Premier League, dont nous nous débarrassons grâce aux remplaçants avant d’affronter Hull dans le cadre de la demi-finale. Nos adversaires n’existent à aucun moment et nous arrivons en finale grâce à une victoire autoritaire et sans surprise. Ce sera Manchester City, dans l’obligation de gagner pour sauver une saison décevante que nous retrouverons en finale.


Manchester City - Watford_ Résumé

J’aime le beau football, le jeu au sol, la technique. Mais ce que j’aime encore plus, c’est de gagner.

Nous ouvrons le score assez rapidement grâce à une très belle frappe à l’extérieur de la surface d’Haaland. Nous dominons la rencontre sans toutefois parvenir à se mettre à l’abri. A force de jouer avec le feu, nous en payons le prix. Gregor Canazza nous crucifie d’une frappe à bout portant. Tout est à recommencer.

Malgré les prolongations, nous ne parvenons pas à reprendre la main. Ce sera aux penaltys que tout se jouera. Nos artilleurs ne tremblent pas au moment de conclure. Tout le contraire des Skyblues. Au terme de cette rencontre, nous nous en sortons avec une nouvelle FA Cup, et un 3e trophée pour cette saison 2033-2034.


1301394

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
15/02/2034 1/8 aller E RB Leipzig 0-2 Fullarton(15), Pearson(Pen 80)
07/03/2034 1/8 retour D RB Leipzig 1-1 Fullarton(25)
04/04/2034 1/4 aller D OL 5-0 Fullarton(7, 15, 64, 89), N. Douglas(90+2)
12/04/2034 1/4 retour E OL 1-3 Haaland(89)
25/04/2034 1/2 aller E Rangers 1-1 Fullarton(80)
03/05/2034 1/2 retour D Rangers 2-0 Flanagan(38), Geller(69)

Nous démarrons notre printemps européen par une double confrontation face au champion d’Europe en titre. Nous nous mettons à l’abri sur leur pelouse, en l’emportant par 2 à 0 avant de terminer le travail par un triste partage devant nos supporters.

Au tour suivant, nous retrouvons une fois de plus les français de l’OL. Je ne sais pas combien de fois nous les avons affrontés en C1, mais ça chiffre pas mal ! Si nous les champions français sur notre pelouse avec une belle manita, nous ne passons pas loin de la catastrophe chez eux avec une défaite assez lourde ! Heureusement que le score du match aller était si large, sans ça, nous ne passions pas.

Nous retrouvons en demi-finale mes compatriotes des Rangers, coaché par Joe Allen, ancien préparateur de Watford. Le match aller se révèle compliqué. Nous encaissons rapidement et derrière, les écossais bétonnent. Nous égalisons vraiment sur un coup de chance.

Au match retour, nous nous en sortons mieux, dominant globalement la rencontre. Ainsi, nous nous qualifions pour la finale de la C1, la seconde en trois ans. D’ailleurs, petit fait amusant, nous retrouverons l’AS Roma que nous avions affronté lors de ce dernier titre.


Roma - Watford_ Résumé

Nous connaissons bien la Roma maintenant. C’est un adversaire que nous avons affronté à plusieurs reprises ces dernières années. Ainsi, je sais quoi faire pour nous donner une chance de l’emporter.

Nous mettons dès les premières minutes de jeu beaucoup d’intensité avec un pressing agressif et assez haut sur le terrain. C’est quelques minutes avant la fin de la première période que nous ouvrons le score grâce à notre Billy Pearson national.

A l’heure de jeu, l’anglais de 30 ans double la mise avant que notre buteur écossais, Ian Fullarton vienne enfoncer le clou 10 minutes plus tard. A quelques minutes de la fin, c’est mon autre compatriote, Geller qui inscrit le quatrième but de la rencontre. Le pion de Lemoine en fin de partie ne changera rien. C’est bien nous qui soulevons la quatrième Ligue des champions de l’histoire du club. Quelle fierté !


Les divers




Encore une fois, nos équipes jeunes sortent de bons résultats. Il faut dire qu’en plus d’avoir une certaine quantité de joueurs plutôt prometteurs, l’académie compte deux staffs (Pour les U23 et les U18) fort doué dans leur domaine.






Multiples récompenses pour les joueurs et moi. Et c’est tout à fait mérité. Que ce soit Ferder ou Douglas, les deux ont réalisés une excellente saison.


Darren Fletcher_ Boîte de réception-9

Pas de surprises dans les récompenses des supporters. Que ce soit dans l’équipe de la saison qui est tout simplement mon onze type ou dans les nominations que Ferder a dominé. Bien que j’aurai longuement hésité avec Pearson pour le titre de joueur de la saison.



Les tops et flops


  • Les tops :

:top1:
1394631880
PEARSON Billy
Poste : Milieu offensif
Rôle : Ailier intérieur
Matchs : 49(1)
Buts : 39
Passes décisives : 20
Homme du match : 16
Note moyenne : 7,78/10

Billy Pearson, joueur clé par excellence, est une fois de plus, le joueur a mettre le plus en avant en cette fin de saison. Déterminant tout au long de l’exercice, que ce soit dans le jeu, dans la finition ou simplement dans la bonne vie du groupe, il aura été monstrueux. A 30 ans, l’anglais est tout simplement au top de sa forme.


1394631861
FULLARTON Ian
Poste : Attaquant
Rôle : Attaquant défensif
Matchs : 45(2)
Buts : 39
Passes décisives : 6
Homme du match : 8
Note moyenne : 7,48/10

L’arrivée de la légende Haaland l’a peut-être perturbé en début de saison. Mais cela n’aura pas duré longtemps. Car rapidement, l’écossais se sera remit dans le droit chemin pour sortir une nouvelle saison XXL. Premier défenseur, buteur hargneux mais toujours juste, il est à l’image de ce que j’aime chez un joueur : technique mais courageux au possible. Bref, indissociable des succès du club.


:top3:
1394631959
FERDER Morgan
Poste : Milieu défensif
Rôle : Meneur de jeu en retrait
Matchs : 48(8)
Buts : 3
Passes décisives : 13
Homme du match : 7
Note moyenne : 7,62/10

Libéré de toute concurrence avec le départ de Flavio Costa, Morgan Ferder a brillé, et c’est peu de le dire. Par son jeu, son toucher de balle, sa vista, il me fait penser à Pirlo. La saison pleine que l’anglais vient de sortir atteste du formidable niveau de jeu qu’il est capable d’avoir. D’ailleurs, le sélectionneur anglais lui a offert ses premières minutes en début de saison avant de l’installer comme un indiscutable dans son double pivot, un signe qui ne trompe pas au regard de la qualité des milieux anglais.


  • Les flops :

:cj:

A proprement parler, Mihael Busnja et Alban Lafont ne sont pas des flops. Ils n’ont juste aucune possibilité de bouleverser la hiérarchie des gardiens. Pas mauvais quand je fais occasionnellement appel à eux (8 rencontres pour le croate, 1 pour le français), ils ne sont pas exceptionnels non plus.

:cr:

Je peux chercher encore et encore, je n’ai pas de joueur à épingler comme gros flop de la saison. J’aurai pu parler de Toby Lynch qui peine à s’imposer ou encore de Toby Murray que j’ai intégré en seconde partie de saison à l’équipe professionnelle, mais ce sont de jeunes joueurs qui ont le temps de sortir les dents.


En vrac


Voici quelques infos en vrac concernant l’effectif.

  • Ben Chilwell prends effectivement sa retraite en fin de saison. Il sera prochainement nommé préparateur U18

  • Simone Padovesi va partir. L’italien est sur la liste des transferts, conformément à ce que je lui avais promis il y a un an.

  • Cinq joueurs s’envoleront prochainement pour le Japon afin de disputer la Coupe du monde sous les couleurs des Three Lions. Il s’agit de Matt Glendon, Billy Pearson, Josh Flanagan, Morgan Ferder, Alfie Williams et Peter McDonald (En prêt) . A l’exception de ces deux derniers, tous sont titulaires.

  • 13 joueurs de Watford vont participer à la Coupe du monde. En plus des anglais, il y aura Mihael Busnja (Croatie), Simone Padovesi (Italie), Jim Douglas, Ross Geller et Ian Fullarton (Ecosse), Craig Davies (Pays de Galles) et Mathias Green (Danemark)(En Prêt).

  • Sunderland ayant remporté la Championship et nous rejoignant donc en Premier League, notre partenariat s’arrête ici. Alors, heureux @kevos ? :grin:


L’académie


Darren Fletcher_ Boîte de réception-3

Ce n’est pas une grande génération de joueurs qui se présentent aux tests de l’académie mais mon directeur sportif, Troy Deeney, identifie deux joueurs qui un jour pourrait intégrer l’équipe première.


Watford_ Jeunes à l'essai

Le premier est un de mes compatriotes. Andy McBride est un milieu offensif gauche, plutôt complet pour son âge. Pas mauvais dribleur ou technicien, il brille surtout par son inspiration dans la prise de décision. Déterminé, il semble prêt à tout donner pour l’équipe. Et c’est ça que je cherche.


Watford_ Jeunes à l'essai-2

Le second est un jeune belge du nom de Franck Guyot. Le grand défenseur central (1m90 !) est lui aussi assez complet pour son poste. Lors du match entre les joueurs à l’essai et les U18, c’est surtout son sang-froid qui m’a marqué. D’ici quelques années, il pourrait devenir un assez bon central. C’est tout ce que je lui souhaite en tout cas.




Une Coupe du monde des clubs, une Premier League, une FA Cup et une Ligue des champions, une belle moisson ! Le seul regret que je pourrai avoir est cette Community Shield que nous n’avons pas réussi à emporter et qui était un de nos objectifs.

Qu’importe, la route est longue et j’aurai bien le temps de la soulever à nouveau.

Prochain post, le bilan des 15 saisons.

A bientôt ! :watford:




11 J'aime

Superbe saison !

Par contre c’est quoi ces adversaires rencontrés en C1 ? :scream:

On pourrait limite croire que c’est un parcours d’Europa League :smiley:

3 J'aime

Un invincible de plus.
Bienvenue dans ce club très fermé :heart: Et quelle saison monstrueuse !

1 J'aime

Magnifique Story, je viens de tout lire :heart_eyes: :heart_eyes: :heart_eyes:

1 J'aime

Ouf, puissants ces résultats

1 J'aime

A 0-3 contre Lyon, tu n’as pas eu peur de vivre la plus grosse déconvenue FM de l’histoire ? :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Tu as battu la Roma… Au revoir !

3 J'aime

Que dire mise à part un grand bravo

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Merci :slight_smile:
Avec le prisme IRL, oui ce serait un parcours de C3 mais en 2034, ce sont des adversaires redoutables. Leipzig a remporté la Ligue des champions la saison passée, Lyon vient de remporter la Ligue 1 pour la seconde fois consécutive et réalise de bonnes performances européennes (1/4 ou 1/2 de C1) depuis plusieurs années, et enfin les Rangers sont des habitués des coups d’éclat européens.

Enfin, la Roma a gagné la C1 en 2031 et a atteint la finale en 2032 :slight_smile:


Merci ! Un club qui me plait bien ça :wink:


Merci beaucoup, bienvenue ici. Tu pourras encore en profiter un moment, c’est loin d’être fini :wink:


Comme ma … planète :sac:


J’avoue que je n’étais pas au mieux pendant le match, surtout que c’était 3-0 à la mi-temps. Mais on a été solide en seconde période, ça m’a rassuré :slight_smile:


Et c’était pas la première fois. Deuxième finale de Ligue des champions que nous gagnons au détriment des italiens. Alors, heureux ?


Merci de ton passage ici :slight_smile: C’est vrai, il n’y a pas grand chose à dire, c’est une superbe saison, il sera difficile de faire aussi bien


A suivre…
4 J'aime
Le courrier des lecteurs


Merci :slight_smile:
Avec le prisme IRL, oui ce serait un parcours de C3 mais en 2034, ce sont des adversaires redoutables. Leipzig a remporté la Ligue des champions la saison passée, Lyon vient de remporter la Ligue 1 pour la seconde fois consécutive et réalise de bonnes performances européennes (1/4 ou 1/2 de C1) depuis plusieurs années, et enfin les Rangers sont des habitués des coups d’éclat européens.

Enfin, la Roma a gagné la C1 en 2031 et a atteint la finale en 2032 :slight_smile:


Merci ! Un club qui me plait bien ça :wink:


Merci beaucoup, bienvenue ici. Tu pourras encore en profiter un moment, c’est loin d’être fini :wink:


Comme ma … planète :sac:


J’avoue que je n’étais pas au mieux pendant le match, surtout que c’était 3-0 à la mi-temps. Mais on a été solide en seconde période, ça m’a rassuré :slight_smile:


Et c’était pas la première fois. Deuxième finale de Ligue des champions que nous gagnons au détriment des italiens. Alors, heureux ?


Merci de ton passage ici :slight_smile: C’est vrai, il n’y a pas grand chose à dire, c’est une superbe saison, il sera difficile de faire aussi bien


A suivre…
3 J'aime

Non désolé, pour moi les mecs ça peut aller partout sauf dans mon cul et dans mon lit

2 J'aime

C’est pas ce que j’ai entendu… :sac:

2 J'aime

Titre


Quinze saisons.

Voilà déjà quinze saisons que je suis devenu coach. Il est temps de faire le point sur ce qu’il s’est passé ces cinq dernières années, comme ce fût le cas pour les cinq ans puis les dix ans.


Note de l’auteur : J’ai laissé les résultats des dix premières années dans les tableaux afin d’avoir une vision globale de l’évolution des championnats et autres compétitions.


Les championnats


11

Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool :chelsea: Chelsea
20-21 :liverpool: Liverpool :mancity: Manchester City :arsenal: Arsenal
21-22 :manunited: Manchester United :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool
22-23 :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United :mancity: Manchester City
23-24 :watford: Watford :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool
24-25 :watford: Watford :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool
25-26 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
26-27 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
27-28 :liverpool: Liverpool :watford: Watford :manunited: Manchester United
28-29 :liverpool: Liverpool :watford: Watford :mancity: Manchester City
29-30 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
30-31 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :mancity: Manchester City
31-32 :liverpool: Liverpool :watford: Watford :manunited: Manchester United
32-33 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
33-34 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United

Comme depuis presque dix ans, une tendance se dégage. Le titre se joue entre Liverpool et Watford tandis que Manchester United occupe la dernière marche du podium à l’exception de la saison 2030-2031 où c’est City qui termine troisième.

Ce classement relativement figé n’est pas une surprise. Puisque sont représentés les trois équipes les plus puissantes d’Angleterre à l’heure actuelle. Manchester City vivote financièrement parlant, Chelsea n’arrive pas à passer un cap en championnat, Tottenham fait le yoyo entre le bon et le médiocre tandis qu’Arsenal a définitivement basculé dans la masse qui se bat au mieux pour une qualification en Ligue Europa. Et même les outsiders comme Everton ou Luton semblent stagner depuis plusieurs saisons.

Bref, je ne suis pas convaincu que cette dynamique changera. Et ce n’est pas moi qui vait m’en plaindre.


22

Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :schalke: Schalke 04
20-21 :redbull: RB Leipzig :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund
21-22 :munich: Bayern Munich :dortmund:Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
22-23 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :dortmund: Borussia Dortmund
23-24 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
24-25 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
25-26 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :schalke: Schalke 04
26-27 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
27-28 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :dortmund: Borussia Dortmund
28-29 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :dortmund: Borussia Dortmund
29-30 :munich: Bayern Munich :bayer: Bayer Leverkusen :redbull: RB Leipzig
30-31 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :bayer: Bayer Leverkusen
31-32 :munich: Bayern Munich :bayer: Bayer Leverkusen :redbull: RB Leipzig
32-33 :bayer: Bayer Leverkusen :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig
33-34 :schalke: Schalke 04 :dortmund: Borussia Dortmund :munich: Bayern Munich

Si le Bayern Munich a d’abord maintenu son incroyable domination sur la Bundesliga, les résultats sont moins positifs sur ces deux dernières saisons. Le talent est là mais ni Gerrard ni Pochettino n’ont su pousser l’effectif à mieux, en témoigne ces résultats et l’absence de performances notables en Ligue des champions. Derrière, plusieurs clubs se sont disputés pour le podium, sans s’installer de façon vraiment durable. Le Borussia Dortmund en est le bon exemple puisque le club réalise en alternance une bonne saison suivie d’une passablement moyenne.


67

Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
20-21 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :valencia: Valence CF
21-22 :real: Real Madrid :barca: FC Barcelone :valencia: Valence CF
22-23 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :valencia: Valence CF
23-24 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
24-25 :atletico: Atletico Madrid :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid
25-26 :atletico: Atletico Madrid :real: Real Madrid :barca: FC Barcelone
26-27 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
27-28 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
28-29 :barca: FC Barcelone :atletico: Atletico Madrid :real: Real Madrid
29-30 :atletico: Atletico Madrid :real: Real Madrid :barca: FC Barcelone
30-31 :atletico: Atletico Madrid :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid
31-32 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
32-33 :real: Real Madrid :barca: FC Barcelone :atletico: Atletico Madrid
33-34 :barca: FC Barcelone :atletico: Atletico Madrid :real: Real Madrid

S’il y a quinze ans de cela, Valence semblait s’inviter à la course au titre, c’est aujourd’hui terminé. Nous retrouvons toujours les trois mêmes clubs, à savoir le FC Barcelone, l’Atlético Madrid et le Real Madrid pour se battre pour le titre. Au moins, pas de surprise. Ce qui est cependant dommage, c’est que cette immobilisme ne profite pas vraiment aux équipes espagnoles sur la scène continentale, du moins pas aux mastodontes qui enchainent les contre-performances en C1.


32

Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :juventus: Juventus :lazio: Lazio :napoli: Naples
20-21 :juventus: Juventus :napoli: Naples :roma: Roma
21-22 :inter: Inter :milan: Milan :juventus: Juventus
22-23 :inter: Inter :napoli: Naples :juventus: Juventus
23-24 :inter: Inter :roma: Roma :juventus: Juventus
24-25 :roma: Roma :milan: Milan :inter: Inter
25-26 :inter: Inter :milan: Milan :roma: Roma
26-27 :milan: Milan :inter: Inter :roma: Roma
27-28 :juventus: Juventus :inter: Inter :roma: Roma
28-29 :juventus: Juventus :milan: Milan :inter: Inter
29-30 :juventus: Juventus :milan: Milan :roma: Roma
30-31 :inter: Inter :juventus: Juventus :roma: Roma
31-32 :juventus: Juventus :inter: Inter :roma: Roma
32-33 :juventus: Juventus :inter: Inter :roma: Roma
33-34 :juventus: Juventus :inter: Inter :milan: Milan

C’est assez amusant de dire cela étant donné que la Juventus a reprit le contrôle du championnat depuis un moment maintenant, excepté cette parenthèse enchantée de l’Inter, mais la Serie A est peut-être l’un des championnats les plus excitants d’Europe. Si le titre ne change pas de mains, la bataille pour son acquisition fait rage de la première à la dernière journée. L’Inter, la Roma (qui brille sur la scène européenne) et le Milan sont les trois équipes a tenter de reprenre le titre.


16

Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :paris: PSG :lyon: OL :losc: LOSC
20-21 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
21-22 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
22-23 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
23-24 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
24-25 :paris: PSG :losc: LOSC :monaco: AS Monaco
25-26 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
26-27 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
27-28 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
28-29 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
29-30 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
30-31 :lyon: OL :paris: PSG :monaco: AS Monaco
31-32 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
32-33 :lyon: OL :paris: PSG :losc: LOSC
33-34 :lyon: OL :rennes: Rennes :paris: PSG

Le PSG dominait outrageusement la France depuis bien longtemps. L’arrivée d’investisseurs ambitieux du côté de Lyon n’avait malheureusement pas aidé à changer cela. Jusqu’à cette saison 2030-3031 où l’OL est redevenue ce club dominant du début des années 2000. Depuis, c’est une formation qui compte à l’échelle nationale mais également européenne grâce à de belles épopées en Ligue des champions.


Les compétitions européennes

1301394

Saisons :top1: :top2:
19-20 :liverpool: Liverpool :barca: FC Barcelona
20-21 :liverpool: Liverpool :juventus: Juventus
21-22 :barca: FC Barcelona :watford: Watford
22-23 :barca: FC Barcelona :mancity: Manchester City
23-24 :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
24-25 :manunited: Manchester United :barca: FC Barcelona
25-26 :inter: Inter :barca: FC Barcelona
26-27 :watford: Watford :liverpool: Liverpool
27-28 :watford: Watford :paris: PSG
28-29 :inter: Inter :liverpool: Liverpool
29-30 :paris: PSG :mancity: Manchester City
30-31 :roma: Roma :juventus: Juventus
31-32 :watford: Watford :roma: Roma
32-33 :redbull: RB Leipzig :manunited: Manchester United
33-34 :watford: Watford :roma: Roma

Si les clubs anglais ont bien été représentés avec quatre finalistes en cinq éditions, soit autant que les italiens, nous seuls parvenons à ramener ce trophée prestigieux à notre peuple. Les autres vainqueurs ? Le PSG, la Roma et le RB Leipzig, soit des équipes qui obtiennent ainsi leur premier titre européen.

En tout cas, je remarque une chose. Si l’Angleterre dominait la compétition avec six victoires entre 2020 et 2029, ce n’est plus le cas depuis cinq ans. Certains clubs se sont énormément améliorés et en récoltent aujourd’hui les fruits.


1301396

Saisons :top1: :top2:
19-20 :arsenal: Arsenal :benfica: Benfica
20-21 :redbull: RB Leipzig :manunited: Manchester United
21-22 :manunited: Manchester United :juventus: Juventus
22-23 :watford: Watford :chelsea: Chelsea
23-24 :chelsea: Chelsea :roma: Roma
24-25 :arsenal: Arsenal :wolfsburg: VFL Wolfsburg
25-26 :real: Real Madrid :spurs: Tottenham
26-27 :spurs: Tottenham :mancity: Manchester City
27-28 :spurs: Tottenham :bel: KRC Genk
28-29 :benfica: Benfica :spurs: Tottenham
29-30 :manunited: Manchester United :bayer: Bayer Leverkusen
30-31 :schalke: Schalke 04 :chelsea: Chelsea
31-32 :levante: Levante :chelsea: Chelsea
32-33 :rennes: Rennes :wolfsburg: Wolfsburg
33-34 :chelsea: Chelsea :ajax: Ajax

La troisième fois fût la bonne. C’est ce qu’on dû se dire les joueurs de Chelsea après leur récente victoire en Ligue Europa, après deux finales perdues. Le reste, une victoire de Manchester United et surtout de plus modestes écuries européennes, preuve si c’était nécessaire que le niveau global du football européen s’est amélioré.


1301398

Saisons :top1: :top2:
21-22 :worlfsburg: VFL Wolfsburg :atalanta: Atalanta
22-23 :sevilla: Seville FC :feyenoord: Feyenoord
23-24 :schalke: Schalke 04 :sociedad: Real Sociedad
24-25 :betis: Betis Seville :alkmaar: AZ Alkmaar
25-26 :worlfsburg: VFL Wolfsburg :marseille: OM
26-27 :worlfsburg: VFL Wolfsburg :tur: Fenerbahçe
27-28 :por: Braga :marseille: OM
28-29 :ger: FC Cologne :alkmaar: AZ Alkmaar
29-30 :marseille: OM :betis: Betis Seville
30-31 :fiorentina: Fiorentina :gent: La Gantoise
31-32 :valencia: Valence :manunited: Manchester United
32-33 :francfort: Eintracht Francfort :eng: Luton
33-34 :hibernian: Hiberian :por: Braga

Pas grand chose à dire sur cette coupe d’Europe destinée aux petits clubs. Etonnament, Manchester United et Luton arrivent en finale mais s’y cassent les dents, des résultats bien décevants quoi.


1301397

Saisons :top1: :top2:
19-20 :chelsea: Chelsea :liverpool: Liverpool
20-21 :liverpool: Liverpool :arsenal: Arsenal
21-22 :liverpool: Liverpool :redbull: RB Leipzig
22-23 :manunited: Manchester United :barca: FC Barcelona
23-24 :watford: Watford :barca: FC Barcelona
24-25 :chelsea: Chelsea :liverpool: Liverpool
25-26 :manunited: Manchester United :arsenal: Arsenal
26-27 :real: Real Madrid :inter: Inter
27-28 :watford: Watford :spurs: Tottenham
28-29 :watford: Watford :spurs: Tottenham
29-30 :inter: Inter :benfica: Benfica
30-31 :paris: PSG :manunited: Manchester United
31-32 :roma: Roma :schalke: Schalke 04
32-33 :watford: Watford :levante: Levante
33-34 :redbull: RB Leipzig :rennes: Rennes

Pas de surprise, c’est à chaque fois le vainqueur de la précédente C1 qui a soulevé ce trophée, première compétition de la saison.


Les compétitions internationales


EURO 2020


UEFA Euro_ Phases


EURO 2024


UEFA Euro_ Phases-2


Euro 2028


UEFA Euro_ Phases


Euro 2032


UEFA Euro_ Phases


Après sa victoire en 2028, l’Angleterre réalise le doublé au terme d’un parcours maitrisé. Une bien belle manière d’agrandir le palmarès de la nation, alors que mon pays, l’Ecosse, échoue en quart. Quelle déception pour moi évidemment.


Coupe du monde 2022


Coupe du Monde de la FIFA_ Phases


Coupe du monde 2026


Coupe du Monde de la FIFA_ Phases


Coupe du monde 2030


Coupe du Monde de la FIFA_ Phases-2


Si Les Three Lions marchent bien sur la scène européenne, difficile d’arriver au bout sur la scène mondiale. Après deux défaites en finale, les anglais échouent en demi, face au futur vainqueur.


Coupe du monde 2034


Coupe du Monde de la FIFA_ Phases


L’Angleterre est au sommet du monde ! Après sa victoire lors de l’Euro 2032 et considérée comme immense favorite, l’équipe anglaise n’a pas déçu. Porté par une génération exceptionnelle, Billy Pearson, Josh Flanagan, Morgan Ferder (Watford) et Joe Langford, Alan Moore (Liverpool), auteure de performances incroyables, les Three Lions ont roulé sur tout le monde.




Prochain post : La présaison de la :s16:
A bientôt ! :watford:




11 J'aime

Tu n’aurais pas la Jupiler Pro League pour moi :smiley: ?

1 J'aime

Rennes à jamais les premiers en Europa League ! :heart_eyes: