:storygreen: :s12: :watford: D.Fletcher - Dans les pas de Sir Ferguson

Oui, on veut cette 5 PL de remportée !
Sympas cet interview :slight_smile:

1 J'aime

J’adore ces interviews c’est vraiment très sympa ça rend la storie plus vivante…

3 J'aimes

Dix ans, purée ça passe vite !

1 J'aime

Il reste encore du chemin à parcourir pour remporter les 13 PL de Ferguson :sac:

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Je l’attends aussi avec impatience. A la cinquième, je demande une étoile sur le maillot :grin:
Merci


J’adore aussi les écrire. J’essaie de toujours trouver des petits trucs pour rendre cette story immersive au fil des saisons :wink:


Très vite même :wink:


Ah ça. 27 ans ne seront pas de trop. Surtout quand je vois la concurrence de Liverpool


A suivre…
3 J'aimes
Titre

s10

Bonjour à tous.
après une préparation plutôt réussie, il est temps de faire le point sur la première moitié de saison qui vient de s’écouler. Pour rappel, nous poursuivons véritablement trois objectifs : Remporter ou bien figurer en Premier League, en FA Cup et en Ligue des champions. Y-sommes-nous arrivés ?


Les rencontres


1301428

Watford - Liverpool_ Résumé

Notre saison débute par le Community Shield où nous rencontrons une fois de plus Liverpool. Après deux défaites, nous tenons enfin notre revanche.

Dans un match intense, technique et agressif, c’est Billy Pearson qui marque le seul et l’unique but de la partie en s’échappant à la 36e de la vigilance de l’arrière garde des Reds. Après avoir dribblé 3 joueurs, il fusille à bout portant son coéquipier en sélection, Alan Moore.

Si les hommes de Jürgen Klopp poussent pour revenir au score, nous tenons bons et soulevons pour la 3e fois cette coupe. De bon augure pour la suite de la saison ?


1301397

Comme la saison passée, nous retrouvons les londoniens de Tottenham après leur seconde victoire en Europa League.


Watford - Tottenham_ Résumé

Privé de plusieurs joueurs suspendus (Pearson, Mepham, Hughes) ou blessés (Chalobah, Wan-Bissaka), nous peinons vraiment face à nos adversaires du jour. Les deux équipes se retrouvent au coude à coude et se montrent tout aussi mauvaise offensivement parlant. Il faut d’ailleurs attendre le début de la prolongation pour que les filets tremblent pour la première et la dernière fois de la rencontre.

C’est Jake Giles, entrant en jeu quelques minutes avant, qui ouvre la marque d’une tête plongeante. je saute sur l’occasion et décide de bétonner après cela. Si je suis un adepte d’un jeu offensif et débridé, je me rends bien compte des limites actuelles de mon effectif. Le trophée ou le beau jeu ? Mon choix est vite fait.


11
Date Lieu Adversaire Score Buteurs
04/08/2028 E Luton 0-2 Fullarton(17), Giles(88)
12/08/2028 D Southampton 3-0 Fullarton(8), Elliott(47), Wassmer(63)
19/08/2028 D West Bromwich 2-1 Chalobah(66), Grealish(90+3)
26/08/2028 D Leicester 1-0 Pearson(19)
09/09/2028 E Arsenal 0-2 Chilwell(84), Fullarton(90+1)
16/09/2028 E Brighton 0-3 Elliott(15), Wassmer(48), McArthur(89)
23/09/2028 E Tottenham 3-1 Pearson(3, 61, Pen 83)
30/09/2028 D Wolverhampton 3-2 Fullarton(23), Pearson(41), Wassmer(88)
14/10/2028 E Manchester United 1-3 Hughes(23), Longstaff(33, 75)
21/10/2028 D Manchester City 2-1 Chilwell(6), Chalobah(Pen 67)
28/10/2028 E Burnley 1-1 Chalobah(85)
04/11/2028 E Sheffield United 2-2 Elliott(50), Mepham(81)
17/11/2028 D Chelsea 1-1 Giles(64)
25/11/2028 D Leeds 3-0 Giles(20), Hughes(46), Grealish(61)
29/11/2028 E Liverpool 0-1 Fullarton(70)
02/12/2028 D Crystal Palace 3-0 Wassmer(43), Chalobah(Pen 84), McArthur(90+1)
09/12/2028 E West Ham 2-1 Longstaff(78)
16/12/2028 D Bournemouth 1-0 Grealish(12)
23/12/2028 D Everton 4-0 Grealish(7), Fullarton(13, 44), Geller(69)
26/12/2028 E Wolverhampton 0-2 Glendon(45+1), Fullarton(63)

Pour une fois, nous lançons notre campagne de Premier League par un déplacement. Mais, dans le cadre d’un derby. Honnêtement, on peut espérer mieux pour un début. Mais qu’importe. Mes joueurs se montrent à la hauteur de l’événement et pendant plus de eux mois, nous maintenons notre dynamique ultra-positive de victoires. Ni Arsenal ni Tottenham ni même les deux clubs mancuniens ne parviennent à nous faire chuter dans nos certitudes.

Puis arrivent les nuages sombres. Burnley est la première équipe qui arrive à tenir tête, immédiatement imité par Sheffield United et Chelsea. Les absents sur blessures n’expliquent pas tout. Honnêtement, nous jouons mal sur ces trois rencontres. Perdre face à Chelsea aurait même été totalement mérité tant nous avons été mauvais.

Finalement, nous nous reprenons en tapant Leeds avant d’enchaîner avec Liverpool. Si West Ham nous inflige notre seule défaite de la première partie de saison et s’impose encore plus comme notre kryptonite, nous terminons l’année 2028 sur une bonne note, grâce à trois victoires consécutives.


Premier League_ Profil

C’est en tête que nous passons à la nouvelle année. Avec 3pts d’avance sur nos principaux concurrents, on ne peut vraiment pas se relâcher l’espace d’un instant. Comme depuis plusieurs saisons maintenant, c’est sur de petits détails que la saison va se régler je pense. Derrière, Chelsea et Arsenal me semblent déjà trop distancé pour représenter une véritable menace. La couronne se jouera entre Liverpool et Watford.

A noter, la saison moyenne de Manchester City, 6e, qui vient de se séparer de son coach de longue date, Zinédine Zidane et surtout de Manchester United et Tottenham, respectivement 12e et 13e.


Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble

Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble-2

En terme de buts inscrits, Liverpool nous dépasse, et dde loin. Cela ne me surprend pas. Haaland avait une influence folle devant et portait littéralement tout notre secteur offensif. Depuis son départ, il n’y a pas de tête qui dépasse véritablement, en témoigne les trois meilleurs buteurs du club (11 buts chacun) que sont Fullarton, Giles et Elliott, soit un titulaire et deux joueurs de rotation.

Heureusement, nous pouvons toujours compter sur notre défense de fer, la meilleure du royaume. Quitte à ne pas être aussi bon devant, autant rester safe derrière.


1301427
Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
20/09/2028 3e tour D Barnsley 4-0 Giles(3), Molesley(34), Elliott(58, 69)
24/10/2028 4e tour E Huddersfield 0-3 Fullarton(16, 44), Geller(82)
12/12/2028 1/4 D Chelsea 3-2 Elliott(50), Giles(61), McArthur(63)

Cette saison encore, nous n’avons aucun objectif dans cette compétition. C’est donc systématiquement l’équipe B ou presque que j’aligne. Nous commençons notre campagne par la réception de Barnsley. Les pensionnaires de Championship ne peuvent rien face à nous et s’inclinent lourdement.

L’histoire se répète sur le terrain d’Huddersfield. Avec presque la même équipe que pour la rencontre précédente, à l’exception de Ian Fullarton aligné pour qu’il reprenne confiance en lui, nous écrasons sans aucune difficulté toute velléités offensives de nos adversaires.

C’est finalement en quart de finale que nous rencontrons le plus gros morceau, Chelsea. Au terme d’une rencontre hachée, nous sortons vainqueur grâce à une excellente prestation d’Harvey Elliott, encore une fois intenable sur son côté gauche.

En janvier, nous rencontrerons Manchester United lors de deux confrontations pour décider de quelle équipe ira en finale. Ce sera deux matchs particuliers. D’une part parce que Manchester United, d’autre part, son nouveau coach n’est autre que Wayne Rooney, un de mes anciens coéquipiers.


1301426

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
30/12/2028 3e tour D Milwall 3-0 Elliott(30), Monczuk(41), Oliveira C.S.C.(72)

Nous débutons la FA Cup un peu plus tôt que les saisons précédentes, par la réception de Milwall. Malgré l’équipe B alignée, nous l’emportons sans forcer, pas vraiment une surprise face à un adversaire bien inférieur à nous.


1301394

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
13/09/2028 Groupe E D Benfica 1-1 Wan-Bissaka(65)
26/09/2028 Groupe E E Milan 3-2 Pearson(12), Fullarton(86)
17/10/2028 Groupe E E Betis Seville 0-4 Giles(46, 51, 67, 84)
01/11/2028 Groupe E D Betis Seville 4-0 Elliott(19, 90+1), Geller(73), Mepham(87)
21/11/2028 Groupe E E Benfica 1-2 Elliott(10, 53)
06/12/2028 Groupe E D Milan 0-1

Quelle campagne européenne de piètre qualité ! Indigne d’un champion d’Europe !

Nous débutons par la réception de Benfica. Devant notre public, les portugais nous donnent une leçon de football en ouvrant rapidement le score et en accentuant la pression sur notre surface au fil des minutes. Ce n’est que grâce à un but chanceux sur corner que nous parvenons à accrocher le nul.

Le second match est encore pire puisque nous nous inclinons à San Siro. Les milanais ne sont pas là pour faire de la figuration et leur football débridé nous prend à la gorge et nous inflige une défaite plutôt inquiétante.

Avec un petit point en deux rencontres, nous ne sommes pas au mieux. Et je suis à titre personnel fort inquiet. Heureusement, nous nous relançons face aux espagnols en les battant à deux reprises par 4-0. Puis, nous nous débarrassons de Benfica devant leur public.

La dernière rencontre est l’occasion de laver l’affront du match aller. Occasion gâchée. Nous perdons misérablement à l’issue d’une rencontre d’une nullité offensive sans pareil.


Ligue des Champions_ Profil

Malgré un parcours moyen, nous nous qualifions pour la suite de la compétition, à 6pts du Milan. Néanmoins, la presse sportive nous tombe dessus à n’en plus finir. Un peu normal à vrai dire. Pour un double tenant du titre, nous ne nous sommes pas montrés sous notre meilleur jour.



:eng: x4 :esp: x3 :ita: x3 :fra: x2 :ger: x2 :nld: x1 :por: x1

Nous héritons d’un gros tirage. Le FC Barcelone, multiple tenant du titre, est une équipe qui fait peur. Et il y a de quoi. Les catalans dominent l’Espagne depuis un moment maintenant. Je regrette d’autant plus de ne ps avoir su atteindre la 1ere place car le tirage du Milan est plutôt abordable.

Pour le reste, si les clubs anglais restent les plus représentés, il y a pas mal d’espagnols et d’italiens. Cela promet de belles batailles au printemps.


Le point sur l’effectif


:100:

Depuis le départ d’Erling Haaland, Billy Pearson est devenu notre atout offensif numéro 1. Toujours dans les bons coups, il se montre intraitable dans le dernier comme l’avant dernier geste. Il pourrait faire mieux je pense. Mais, sa saison est l’image de tout le secteur offensif, en berne par rapport aux exercices précédents. Autre satisfaction, le milieu de terrain. Que ce soit les titulaires (Chalobah - Hughes - Longstaff), comme les joueurs de rotation (Geller - Wassmer), tout le monde ou presque met la main à la pâte et fait plus que le job. Cela devient difficile de choisir qui joue quelle rencontre.

:75:

Malgré son statut de joueur de rotation, Harvey Elliott semble avoir passé un cap en ce début de saison. Meilleur buteur du club à égalité avec Giles et Fullarton, il me bouscule dans mes certitudes. Jack Grealish est encore devant lui dans la hiérarchie. Mais pour combien de temps ? Plus longtemps s’il continue de m’impressionner ainsi.

Autre satisfaction, comme d’habitude j’ai envie de dire, Chris Mepham. Véritable pilier de ma défense, il reste saison après saison l’un des joueurs majeurs de notre réussite. En tout cas, personne n’arrive à le bousculer dans la hiérarchie, et de loin. De plus, il possède cette capacité à faire briller son partenaire en défense centrale, peu importe le joueur.

:50:

Avec 11 réalisations en 24 rencontres (et 6 passes décisives), Ian Fullarton est loin de réaliser une mauvaise saison. Seulement voilà, passer après un monstre comme Haaland induit que peu importe ce que tu fais, si tu ne parviens pas à égaler voir dépasser ses standards, tu réalises une mauvaise saison. En tout cas, moi j’ai confiance en lui. Je le sens capable d’aller plus haut encore. S’il a connu quelques difficultés à s’intégrer dans le collectif, je pense que la seconde partie de saison pourrait être à son avantage.

:25:

S’il ne réalise foncièrement une mauvaise saison avec ses 4 buts et 6 passes décisives en 20 matchs, Jack Grealish tire un peu la langue sur cette première partie. Est-ce un contrecoup de l’Euro ? Possible. Il n’a pas eu vraiment de repos entre cette compétition où il aura été au bout en étant un joueur majeur des Three Lions, et la saison du club. A 33 ans, c’est normal de connaitre un coup de moins bien comme cela. Mais bon, j’espère qu’il va malgré tout se reprendre. Parce que derrière, ça pousse fort.


Le mercato


Pas de mouvements pour cet hiver. Cela ne sert à rien de perturber l’effectif en plein milieu de saison comme ça.


Departs :

Date Nom Prénom Destination indemnité
Total 0M €


Arrivees :

Date Nom Prénom Provenance Indemnité
Total 0M €


Les divers



C’est à l’occasion de la seconde journée de championnat que nous avons pu inaugurer notre nouveau stade en compétition internationale. Je suis ému et nostalgique. J’aimais beaucoup Vicarage Road, l’atmosphère qui hantait ses lieux. Mais bon, c’est aussi ça le progrès. On a pas toujours de prise dessus.



Récompense méritée pour Jim Douglas. Je me satisfait vraiment d’avoir tenté le pari du jeune écossais et laissé partir Plizzari parce que depuis cela, il me rend bien toute la confiance que je lui ai accordé.




Au passage en l’an 2029, nous nous trouvons en tête en Premier League, qualifié en FA Cup et en Ligue des champions. De plus, nous avons déjà garni notre armoire à trophée de deux coupes mineures en début de saison. Bref, que du bon.

Mais l’équipe ronronne. Je suis un éternel insatisfait, je le sais. Mais je sens que mes hommes sont capables de plus, capables de mieux. Et je vais tout faire pour arriver à cela.

Prochain post : Le point de fin de saison :watford:




7 J'aimes

Seule défaite contre mes Hammers.
Viens la que je te fasse un petit bisou :heart:

1 J'aime

Bravo pour ta première place, heureusement que Liverpool ne fut pas intraitable lors de sa première moitié de saison :slightly_smiling_face:

1 J'aime

Très gros début de saison mais Liverpool n’est pas loin…
Campagne compliqué en Europe en revanche avec cette 2ème place derrière Milan, Barcelone en huitièmes c’est un tirage compliqué mais Watford n’est pas le tenant du titre pour rien :sac:
En tout cas l’absence d’Haaland doit se faire ressentir :sweat_smile:

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Je savais que tu allais être content de cette victoire de West Ham. Ca sauve un peu leur saison moyenne :grin:


Merci. Ca se joue à pas grand chose avec les Reds au final. 3pts, c’est pas énorme. Les deux clubs ont chacun un gros gros rythme


En effet, Liverpool ne veut pas nous lacher.
On a pas eu de chance, à tomber dans un groupe pareil. Honnêtement, Milan et Benfica ont fait de sacrés investissements structurels et ont bien progressé. Barcelone reste un adversaire coriace. Ce n’est pas la première fois qu’on les affronte, il faudra donner le meilleur de nous-même.

L’absence de Haaland se fait fort ressentir même. Offensivement, on est fort à la traîne. Toute l’équipe a levé le pied depuis que le norvégien est parti


A suivre…
5 J'aimes
Titre

s10

Bonjour à tous.

Après une première partie de saison assez bonne, nous entamons 2029 avec la possibilité d’encore remporter chacune des compétitions que nous disputons. Ce serait beau pour ma dixième saison à la tête de Watford. Mais la tâche sera vraiment ardue. J’en ai bien conscience.


Les rencontres


11
Date Lieu Adversaire Score Buteurs
06/01/2029 E Manchester City 1-1 Grealish(14)
10/01/2029 D Tottenham 1-0 Fullarton(30)
13/01/2029 D Manchester United 1-1 Fullarton(72)
16/01/2029 E Southampton 0-1 Geller(48)
27/01/2029 E Everton 0-1 Fullarton(41)
02/02/2029 D Luton 1-0 Hughes(Pen 31)
17/02/2029 E Bournemouth 0-0
24/02/2029 D West Ham 1-0 Molesley(84)
05/03/2029 E Crystal Palace 0-2 O’Connor C.S.C.(2), Longstaff(11)
11/03/2029 D Liverpool 0-1
17/03/2029 D Sheffield United 2-1 Molesley(15), Giles(45)
31/03/2029 D Burnley 2-0 Pearson(23), Grealish(85)
07/04/2029 E Leeds 1-1 Geller(60)
18/04/2029 E Chelsea 1-3 Pearson(25, 79), Giles(66)
21/04/2029 D Arsenal 2-1 Pearson(21), Fullarton(46)
28/04/2029 D Brighton 3-0 Pearson(37), Hughes(44), Elliott(89)
05/05/2029 E West Bromwich 0-3 Grealish(11), Pearson(50, 88)
13/05/2029 E Leicester 2-3 Pearson(8), Glendon(16), Fullarton(63)

Janvier débute de manière morose. Nul face aux deux clubs mancuniens, et une série de victoire étriquée. Comme en février. Si nous comptons plusieurs absents dans nos rangs, et pas des moindres (Pearson, Longstaff, Giles), cela ne peut en aucun cas justifier une telle baisse du rendement offensif.

Si nous repartons en avant en mars face à Crystal Palace, nous chutons à Anfield. Une défaite déterminante pour la suite… Nous le savions pourtant. Il y a tellement peu de marge avec les Reds que chaque faux pas se paye cash. Mais là, c’est grave.

Début avril, nous ne parvenons pas à faire mieux qu’un triste nul sur le terrain de Leeds. A la fin de la rencontre, je pousse une sacrée gueulante dans le vestiaire. Cela semble faire son effet. Puisque les cinq dernières rencontres se terminent sur une victoire, tout en affrontant tout de même Chelsea puis Arsenal. Mais est-ce que ce sursaut d’orgueil nous aura permis de ne pas sombrer au classement ?


Premier League_ Profil

Et c’est encore raté !
Pour la seconde saison consécutive, nous échouons à la seconde place, derrière Liverpool. Objectivement, nous n’avons pas connu d’un point de vue comptable une si mauvaise seconde partie de saison, avec une défaite et quatre partages. Mais les hommes de Klopp ont réussi à faire mieux que ça, ne s’inclinant qu’une seule fois, face à Arsenal. Ils ont été meilleurs que nous, voilà c’est tout. Il faut l’admettre et se remobiliser pour la saison prochaine.

C’est Manchester City qui occupe la troisième marche du podium, bien loin derrière nous. A part Tottenham, 11e, tout les gros tiennent plus ou moins leur rang.


Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble

Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble-2

Si nous pouvons nous targuer d’être la meilleure défense de la compétition, juste devant Liverpool et loin devant une surprenante équipe de Luton, nous ne présentons que la 4e meilleure attaque du royaume. 71 buts inscrits, c’est peu, très peu par rapport à nos adversaires et surtout nos standards.


1301427

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
03/01/2029 1/2 aller E Manchester United 1-3 Togwell(44), Hughes(48), Giles(79)
24/01/2029 1/2 retour D Manchester United 4-2 Pearson(7, 28), Hughes(Pen 46), Fullarton(90+1)

Malgré le fait que j’aligne systématiquement des équipes largement remanié, nous atteignons sans encombre les demi-finales. C’est Manchester United qui se dresse en face de nous. Au terme de deux rencontres globalement bien maîtrisés, nous nous qualifions pour la finale où nous devons retrouver notre plus grand rival, Liverpool.


Watford - Liverpool_ Résumé

Au terme d’une rencontre plus cérébrale qu’offensive, c’est finalement les Reds qui soulèvent le trophée. Malgré quelques occasions, nous ne parvenons pas à prendre l’avantage en première période. C’est finalement le buteur gallois, Burnett qui délivre les siens à la 70e, d’une belle frappe enroulée.

Je ne suis pas spécialement déçu, ce n’est pas une compétition prioritaire. C’est vrai qu’un trophée de plus, c’est toujours agréable. Mais à choisir, je préfère me concentrer sur d’autres coupes.


1301426

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
20/01/2029 4e tour E Norwich 1-0

Norwich, 16e de Championship à la mi-saison, a tout de la victime parfaite. Pourtant, au terme des 90 minutes, c’est bien nous qui faisons la grimace. Car à l’issue d’une rencontre assez terne, ce sont bien nos adversaires qui fêtent cela comme s’ils avaient gagnés la Ligue des champions. En même temps, battre un quadruple vainqueur de Premier League, et tenant du titre en FA Cup, ce n’est pas rien, surtout lorsqu’on est à l’échelon inférieur.

Je suis déçu, vraiment déçu. Notre saison commençait si bien…


1301394

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
20/02/2029 1/8 aller D FC Barcelone 0-0
14/03/2029 1/8 retour E FC Barcelone 1-3 Fullarton(47), Elliott(64), Chilwell(90+2)
03/04/2029 1/4 aller E Liverpool 2-0
11/04/2029 1/4 retour D Liverpool 2-1 Longstaff(28), Pearson(70)

Retrouver le FC Barcelone dans une double confrontation, ce n’est jamais un cadeau, et ce, même si nous avons fort souvent affronté les espagnols ces dernières saisons. Devant notre public, nous accrochons le nul. C’était l’objectif. Privé de Pearson, Fullarton, Hughes, Mepham et Chilwell, nous pouvions difficilement faire mieux. Au retour, nous prenons le dessus en seconde mi-temps. Après avoir encaissé un but dans les 10 premières minutes sur corner, nous faisons preuve de caractère pour revenir au score et prendre le dessus sur l’équipe de Valverde.

En quart, nous retrouvons un adversaire bien trop connu. Et oui, les Reds se dressent sur notre route. Un seul club anglais se retrouvera au tour suivant, eux ou nous. Sur leur pelouse, nous nous écroulons dans les grandes largeurs. 2-0, c’est un score bien gentil par rapport à ce qu’on aurait mérité tant nous avons proposé une bouillie de football.

Mais voilà, il faut repartir au combat. Tout n’est pas perdu. Au Stade de Watford, devant des supporters en furie, nous ouvrons le score en première mi-temps avant de doubler la mise. Mais les hommes de Jürgen Klopp ne baissent pas les bras et inscrivent le but de la qualification à la 88e minute.

Après deux couronnes consécutives, nous nous retrouvons au tapis. Cruel mais juste. Nous n’aurons jamais réussi à être aussi incisif que les deux dernières éditions.


Les divers



Au lendemain de la dernière rencontre de la saison, le club annonce un agrandissement notable du stade, un an seulement après son inauguration. Logique, nous jouons à guichet fermée quasi à chaque réception. Mais bon, ils auraient pu se décider de construire directement plus grand alors. Ce n’est pas comme si on avait de l’argent à dépenser.


Darren Fletcher_ Boîte de réception-2

Pour la première fois depuis mon arrivée au club je pense, je suis totalement d’accord avec les choix des supporters. L’équipe de la saison est cohérente et représentative des performances individuelles, même si la présence de Wan-Bissaka au détriment de Monczuk pourrait être discuté, tout comme celle d’Elliott à la place de Grealish.

Que Fullarton soit le jeune et la recrue de l’année ne me surprend pas. Oui, il est loin d’afficher les statistiques d’Haaland. Mais il ne faut pas oublier que le norvégien n’a pas toujours été cette icone. Il faut laisser le temps à l’écossais de s’approprier le front de l’attaque.

Enfin, que notre capitaine soit nommé joueur de la saison est une belle récompense. Mais elle est surtout représentative du mal qui nous ronge. Car ce n’est pas normal que notre meilleur joueur, un des indiscutables du onze de départ, soit un type de 34 ans. Globalement, l’équipe vieillit et nous avons bien du mal à nous regénérer. Ce n’est pas Wan-Bissaka (31 ans), Mepham (30 ans), Chilwell (32 ans), Chalobah (34 ans), Hughes (34 ans), Longstaff (30 ans) ou encore Grealish (33 ans), tous parmi les dix joueurs les plus utilisés qui diront le contraire.



Les tops et flops


  • Les tops :

Avant tout, faisons abstractions des performances de la saison passée. Car au petit jeu e la comparaison statistique, tout le monde perd cette saison.


:top1:
1394631880
PEARSON Billy
Poste : Milieu offensif
Rôle : Ailier intérieur
Matchs : 38
Buts : 18
Passes décisives : 14
Homme du match : 9
Note moyenne : 7,54/10

Avec le départ d’Erling Haaland, il nous fallait un leader offensif, un joueur qui prenne les choses en mains. Pearson a, en partie du moins, reprit le flambeau. Joueur le plus impliqué dans les buts inscrits, il a été avant tout un détonateur, celui qui casse les lignes et permet aux autres d’avoir le temps et l’espace pour briller.


:top2:
28058513
CHALOBAH Nathaniel
Poste : Milieu défensif
Rôle : Meneur de jeu en retrait
Matchs : 39(4)
Buts : 4
Passes décisives : 6
Homme du match : 5
Note moyenne : 7,40/10

Eternel Chalobah.
Je lui ai mis Vreman dans les pattes voilà deux ans. Qu’importe. Le milieu anglais se nourrit de la concurrence, je ne vois pas d’autre explication. Car à 34 ans, il est toujours plus indispensable. Précieux dans l’apport défensif comme dans la conversion, Chalobah ne semble jamais tirer la langue. Excellent leader, il est toujours autant respecté par ses coéquipiers.

Ses performances me font toujours plus m’inquiéter du moment où il ommencera à véritablement fort décliner. Parce que je ne sais pas comment il pourrait être remplacé.


:top3:
1394631861
FULLARTON Ian
Poste : Attaquant
Rôle : Attaquant défensif
Matchs : 43
Buts : 18
Passes décisives : 10
Homme du match : 3
Note moyenne : 7,11/10

Je ne vais pas revenir sur les circonstances de son arrivée. Fullarton a fait, il y a un an d’ici, un choix courageux, celui de se confronter à une équipe ambitieuse qui ne pardonne aucun faux pas. Disons qu’il m’a convaincu. 18 buts (et 10 assists en 43 rencontres), ce n’est pas à la hauteur des buteurs qui l’ont précédés. Mais cela ne l’empêche pas d’être le second joueur le plus impliqués sur nos pions, juste derrière Pearson.

En tout cas, j’ai bon espoir. Je pense que dans une équipe qui tourne mieux, il peut être létal. Il va falloir bien réfléchir à l’intersaison à comment l’entourer au mieux. La connexion avec l’ailier droit est déjà prometteuse. Reste à trouver le troisième larron.


  • Les flops :
:cj:

Cantonné à un rôle de doublure, Tony McArthur n’aura jamais réussi à vraiment bouleverser la hiérarchie. Pas mauvais lorsqu’il est sur le terrain, il n’est pas exceptionnel non plus.

Coen Vreman déçoit également. Irrégulier depuis son arrivée il y a deux ans, il ne parvient toujours pas à se montrer comme le successeur de notre capitaine. Il risque fortement de partir cet été en cas de bonne offre.

:cr:

Je n’ai pas de joueur particulier à pointer du doigt au point d’y mettre une carte rouge. Cette toute l’équipe, moi y compris, que je veux pointer du doigt. La perte d’Haaland a été rude. Mais cela ne justifie pas le manque de présence et de réussite devant. Un joueur comme Pearson qui est notre meilleur buteur avec 18 réalisations en avait tout de même inscrit 33 la saison précédente. Il va clairement falloir se reprendre si nous voulons de nouveau remplir nos objectifs. Parce que là, c’est insuffisant.


L’académie


Darren Fletcher_ Boîte de réception

Promotion décevante. Je m’attendais à mieux. J’espérais mieux. Nous allons devoir nous contenter de cela. Des jeunes sans vraiment de potentiel, du moins pas pour jouer en Premier League. J’espère que la saison prochaine, nous aurons un peu plus de chance.




La saison avait si bien commencé ! En août, nous soulevons la Community Shield puis la Supercoupe d’Europe. Le 1er janvier 2029, nous basculons dans la seconde partie de saison, en tête en Premier League, qualifié en C1, en FA Cup et en Carabao Cup. A la mi-mai, nous pouvons juste constater que nous avons échouer à peu près partout. Je suis déçu. Cela fait longtemps que nous n’avions pas produit une saison si décevante.

L’intersaison promet d’être agité. Il est plus que temps de se bouger et de faire quelque chose pour se reprendre.

A bientôt ! :watford:




8 J'aimes

Eh ben la…
Même moi, la surprise est totale !
Second en championnat, finaliste en Carabao Cup et éliminé prématurément en Cup et en C1…

Tu tombes sur un énorme Liverpool en plus, quel dommage et quelle(s) deception(s)…

1 J'aime

C’était courageux que de laisser filer Haaland, cela apporte une nouvelle motivation pour toi je trouve !

1 J'aime

Difficile saison la perte d’Haaland a vraiment pesé sur tes performances…

Mais le saison reste correcte mais sans être fabuleuse tu nous as tellement habitué à mieux.

Hâte de voir ton mercato pour redresser la barre.

1 J'aime

Tu t’es fait surclassé par la grosse équipe de Liverpool sur pratiquement toutes les compétitions, dommage :slightly_frowning_face:

1 J'aime

Bref, il était une fois Liverpool…

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


On a beaucoup trop perdu pied sur la seconde partie de saison, ce qui explique ces résultats décevant. Avec une équipe de Liverpool aussi forte, pas possible de connaitre le moindre faux pas sous peine d’être directement sanctionné.


Un départ qui se paye cash. Mais nécessaire pour lancer une nouvelle ère du côté de Watford.


Oui, la saison n’est pas incroyablement mauvaise, mais au regard de nos ambitions, ça ne va pas. L’été va être l’occasion d’apporter des corrections à l’effectif, même si dans l’ensemble, il est très bon. C’est surtout une expression collective qu’on doit retrouver je pense.


Liverpool a une énorme équipe. Leur onze est sans doute le meilleur d’Europe. J’aurai aimé faire mieux mais collectivement, on a trop pêché que pour ça.


Klopp est toujours au sommet. Le meilleur entraîneur à l’heure actuelle, et depuis des années maintenant


A suivre…
6 J'aimes

Excellente partie avec Watford bravo à toi et merci pour la présentation très sympa à suivre. Bonne chance pour la suite pour la reconquête de titres :wink:

Merci beaucoup, ce genre de commentaire fait toujours plaisir. On va faire de notre mieux pour récupérer un maximum de titres la saison prochaine :slight_smile:




Titre

Dix saisons.
Après cette décennie à la tête de Watford, il est temps de faire le point sur ce qui s’est passé pendant cette période. Zoom sur les cinq grands championnats, les coupes européennes ainsi que les compétitions internationales principales.


Note de l’auteur : J’ai laissé les résultats des cinq premières années dans les tableaux afin d’avoir une vision globale de l’évolution des championnats et autres compétitions.


Les championnats


11
Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool :chelsea: Chelsea
20-21 :liverpool: Liverpool :mancity: Manchester City :arsenal: Arsenal
21-22 :manunited: Manchester United :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool
22-23 :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United :mancity: Manchester City
23-24 :watford: Watford :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool
24-25 :watford: Watford :mancity: Manchester City :liverpool: Liverpool
25-26 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
26-27 :watford: Watford :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
27-28 :liverpool: Liverpool :watford: Watford :manunited: Manchester United
28-29 :liverpool: Liverpool :watford: Watford :mancity: Manchester City

Nous dominons le championnat pendant quatre années consécutives. Une belle performance, magnifique même. Mais voilà, Liverpool n’est pas une équipe prête à abdiquer et est tout le long un adversaire plus que coriace. Au point que les Reds reprennent la couronne sur ces deux dernières saisons.

Au final, les deux clubs mancuniens, Liverpool et nous représentons le sommet de la chaîne alimentaire de la Premier League. En tout cas, sur la durée. Il faut tout de même remonter en 2020-2021 pour trouver un autre club sur le podium.


22
Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :schalke: Schalke 04
20-21 :redbull: RB Leipzig :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund
21-22 :munich: Bayern Munich :dortmund:Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
22-23 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :dortmund: Borussia Dortmund
23-24 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
24-25 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
25-26 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :schalke: Schalke 04
26-27 :munich: Bayern Munich :dortmund: Borussia Dortmund :redbull: RB Leipzig
27-28 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :dortmund: Borussia Dortmund
28-29 :munich: Bayern Munich :redbull: RB Leipzig :dortmund: Borussia Dortmund

En Allemagne, rien ne bouge. Le Bayern Munich continue d’empiler les titres, malgré une concurrence plus accrue, principalement du RB Leipzig, club le plus constant parmi les rivaux. Dortmund a la capacité de renverser l’ordre établi mais paye son irrégularité chronique. En tout cas, rien ne semble pouvoir faire bouger les choses à court-terme. Car Munich a une des équipes les plus complètes d’Europe et une flopée de jeunes fort prometteurs.


67
Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
20-21 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :valencia: Valence CF
21-22 :real: Real Madrid :barca: FC Barcelone :valencia: Valence CF
22-23 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :valencia: Valence CF
23-24 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
24-25 :atletico: Atletico Madrid :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid
25-26 :atletico: Atletico Madrid :real: Real Madrid :barca: FC Barcelone
26-27 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
27-28 :barca: FC Barcelone :real: Real Madrid :atletico: Atletico Madrid
28-29 :barca: FC Barcelone :atletico: Atletico Madrid :real: Real Madrid

Si l’Atletico reprend le dessus pendant deux saisons, le FC Barcelone, toujours entrainé par Ernesto Valverde récupère sa couronne pour ne plus la lâcher. Quand au Real Madrid… La maison blanche est un peu le Poulydor du football espagnol. Toujours bien classé, elle n’arrive jamais à conclure. Problématique pour une équipe si ambitieuse.

Derrière , c’est le désert, ou presque. Si Valence a bénéficié de plus de fond grâce à un rachat du club, ils n’ont pas su investir suffisamment intelligemment que pour bouleverser l’ordre.


32
Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :juventus: Juventus :lazio: Lazio :napoli: Naples
20-21 :juventus: Juventus :napoli: Naples :roma: Roma
21-22 :inter: Inter :milan: Milan :juventus: Juventus
22-23 :inter: Inter :napoli: Naples :juventus: Juventus
23-24 :inter: Inter :roma: Roma :juventus: Juventus
24-25 :roma: Roma :milan: Milan :inter: Inter
25-26 :inter: Inter :milan: Milan :roma: Roma
26-27 :milan: Milan :inter: Inter :roma: Roma
27-28 :juventus: Juventus :inter: Inter :roma: Roma
28-29 :juventus: Juventus :milan: Milan :inter: Inter

Animé le championnat italien ! Ces cinq dernières années, la botte connait pas moins de quatre champions différents. Après une victoire surprise de la Roma, les deux clubs milanais se répondent avant qu’une Juventus retrouvée ne reprennent les commandes.

Globalement, la Serie A est peut-être le championnat qui s’est le plus développé. Gros investissements au niveau des structures, dans les transferts, l’argent a coulé à flot en Italie. Mais les dépenses ont été dans l’ensemble plutôt intelligente. les grands clubs ont réussi à aller chercher d’excellents joueurs de Premier League. D’ailleurs, les meilleurs de notre championnat sont régulièrement annoncé partant vers l’Italie.


16
Saisons :top1: :top2: :top3:
19-20 :paris: PSG :lyon: OL :losc: LOSC
20-21 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
21-22 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
22-23 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
23-24 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
24-25 :paris: PSG :losc: LOSC :monaco: AS Monaco
25-26 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco
26-27 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
27-28 :paris: PSG :monaco: AS Monaco :lyon: OL
28-29 :paris: PSG :lyon: OL :monaco: AS Monaco

Le PSG domine toujours le football français, c’est un fait. Malgré de gros investissements, Lyon n’arrive toujours pas à montrer la régularité nécessaire pour devenir le club qui fera tomber les parisiens. Pour autant, l’écart se resserre progressivement. Au point d’espérer un jour un changement ? Je l’espère pour les supporters des autres clubs.


Les compétitions européennes

1301394
Saisons :top1: :top2:
19-20 :liverpool: Liverpool :barca: FC Barcelona
20-21 :liverpool: Liverpool :juventus: Juventus
21-22 :barca: FC Barcelona :watford: Watford
22-23 :barca: FC Barcelona :mancity: Manchester City
23-24 :liverpool: Liverpool :manunited: Manchester United
24-25 :manunited: Manchester United :barca: FC Barcelona
25-26 :inter: Inter :barca: FC Barcelona
26-27 :watford: Watford :liverpool: Liverpool
27-28 :watford: Watford :paris: PSG
28-29 :inter: Inter :liverpool: Liverpool

Pas vraiment de changement en C1, les clubs anglais dominent le tableau avec trois victoires et deux finalistes en cinq éditions. Pourtant, on assiste à la résurrection de l’Inter après des années de vaches maigres. Après un retour au premier plan en Italie, le club de Simeone remporte deux fois la Ligue des champions.


1301396
Saisons :top1: :top2:
19-20 :arsenal: Arsenal :benfica: Benfica
20-21 :redbull: RB Leipzig :manunited: Manchester United
21-22 :manunited: Manchester United :juventus: Juventus
22-23 :watford: Watford :chelsea: Chelsea
23-24 :chelsea: Chelsea :roma: Roma
24-25 :arsenal: Arsenal :wolfsburg: VFL Wolfsburg
25-26 :real: Real Madrid :spurs: Tottenham
26-27 :spurs: Tottenham :mancity: Manchester City
27-28 :spurs: Tottenham :bel: KRC Genk
28-29 :benfica: Benfica :spurs: Tottenham

Une constante ? La présence de Tottenham en finale sur les quatre dernières éditions (deux victoires). Pour le reste, la domination anglaise reste totale avec au moins une équipe du royaume lors de chaque finale.

Avec sa victoire lors de la dernière édition, Benfica montre enfin que le rachat du club n’a pas été vain. Contrairement à l’OL, racheté la même année, les portugais ont réussi à franchir le cap entre être un bon club et être un club qui gagne.


1301398
Saisons :top1: :top2:
21-22 :worlfsburg: VFL Wolfsburg :atalanta: Atalanta
22-23 :sevilla: Seville FC :feyenoord: Feyenoord
23-24 :schalke: Schalke 04 :sociedad: Real Sociedad
24-25 :betis: Betis Seville :alkmaar: AZ Alkmaar
25-26 :worlfsburg: VFL Wolfsburg :marseille: OM
26-27 :worlfsburg: VFL Wolfsburg :tur: Fenerbahçe
27-28 :por: Braga :marseille: OM
28-29 :ger: FC Cologne :alkmaar: AZ Alkmaar

Huit ans après sa création, il n’y a toujours aucun club anglais qui a remporté cette troisième coupe d’Europe. Ce sont plutôt les allemands, avec Wolfsburg et Cologne qui dominent le tableau.


1301397
Saisons :top1: :top2:
19-20 :chelsea: Chelsea :liverpool: Liverpool
20-21 :liverpool: Liverpool :arsenal: Arsenal
21-22 :liverpool: Liverpool :redbull: RB Leipzig
22-23 :manunited: Manchester United :barca: FC Barcelona
23-24 :watford: Watford :barca: FC Barcelona
24-25 :chelsea: Chelsea :liverpool: Liverpool
25-26 :manunited: Manchester United :arsenal: Arsenal
26-27 :real: Real Madrid :inter: Inter
27-28 :watford: Watford :spurs: Tottenham
28-29 :watford: Watford :spurs: Tottenham

Domination anglaise bonjour !
A l’exception de l’édition 2026, ce sont toujours des équipes anglaises qui se battent pour la Supercoupe.


Les compétitions internationales


EURO 2020

UEFA Euro_ Phases

EURO 2024

UEFA Euro_ Phases-2

Euro 2028

UEFA Euro_ Phases

Dernière compétition internationale de ces cinq dernières années. Et on peut remarquer le retour au premier plan des anglais et surtout des écossais qui atteignent tout de même la finale après avoir sorti l’Allemagne et le Portugal.


Coupe du monde 2022

Coupe du Monde de la FIFA_ Phases

Coupe du monde 2026

Coupe du Monde de la FIFA_ Phases

Si l’Angleterre connait un beau parcours en sortant l’Espagne, puis le Portugal, champion d’Europe en titre, elle échoue en finale face à une surprenante équipe du Mexique. Ces derniers peuvent remercier le transfuge de Liverpool, Angel Ramos qui se révèle être le meilleur joueur du tournoi, inscrivant même l’ensemble des buts de son équipe à partir des quarts.




Voilà pour le bilan des 10 ans. la préparation de ma 11e saison à la tête de Watford débutera dans 15 jours. D’ici là, portez-vous bien.

A bientôt ! :watford:




11 J'aimes

Tu me déçois @Rhino ; je m’attendais à un point sur le championnat belge :sob:

Bon maintenant on n’est pas encore en 2034, le Standard n’a plus été champion ça doit être ça :kappa:

1 J'aime