:storygreen: :s19: :watford: D.Fletcher - Dans les pas de Sir Ferguson

Bon déménagement :wink:

1 J'aime

Bon emménagement futur :slight_smile:

2 J'aime

Bon déménagement Hate de voir la suite

1 J'aime

Je viens de rattraper mon retard !
Tu réalises une belle première partie de saison mais Liverpool est encore plus solide et tu payes les points perdus contre des équipes abordables. En Ligue des Champions, tu réalises une excellente phase de groupe, tu obtiens un tirage très clément :ok_hand:
Pour le départ de Plizzari c’est une bonne chose je pense, tu réussis tout de même à tirer 61M pour un gardien non indiscutable et plutôt numéro 2.

Bon déménagement :wink:

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Merci à vous !


Je n’ai presque aucun regret d’être second. Je pense qu’on a fait la meilleure première moitié de saison possible et que malheureusement Liverpool est au dessus pour l’instant. J’ai mis le paquet sur la C1 aussi, ce qui n’a pas aidé pour certains matchs. Je n’ai pas l’effectif pharaonique des Reds. Mais c’est sans regret ! J’adore mon équipe.

Jusqu’à cette saison, c’était lui le titulaire. Son palmarès, son jeune âge et son niveau ont aidé à faire grimper le prix. On verra dans le futur si c’était judicieux. Si l’Inter soulève la C1 grâce à une grosse performance de sa part, je l’aurai mauvaise :grin:


A suivre…
6 J'aime
Titre

s9

Bonjour à tous. Nous nous sommes quittés en janvier sur une deuxième place en Premier league, à quelques points seulement du leader, Liverpool. En Ligue des champions, tout va pour le mieux pour nous puisque nous sommes qualifiés pour affronter les allemands du Bayer Leverkusen.

Alors, saison de héros ou saison de zéro ?


Les rencontres


11
Date Lieu Adversaire Score Buteurs
09/01/2028 E Luton 1-2 Pearson(13,64)
15/01/2028 D Everton 1-0 Giles(89)
18/01/2028 E Newcastle 0-5 Mepham(16), Haaland(34, Pen 47), Elliott(62), Davies(81)
29/01/2028 D Chelsea 2-0 Giles(2), Molesley(20
05/02/2028 D Leicester 2-0 Grealish(7, 56)
12/02/2028 E Bournemouth 0-2 Longstaff(57), Vermeulen(90+2)
19/02/2028 D Fulham 1-0 Chalobah(Pen 72)
26/02/2028 E Sheffield United 0-1 Haaland(25)
04/03/2028 D West Ham 1-0
11/03/2028 E Manchester City 0-4 Mepham(9), Pearson(21), Haalad(37), Giles(90+2)
28/03/2028 D Burnley 0-1
01/04/2028 E Wolverhampton 0-0
08/04/2028 D Liverpool 2-0 Haaland(34, 50)
19/04/2028 E Tottenham 2-2 Haaland(18, 90+1)
22/04/2028 E Arsenal 0-3 Haaland(18), Pearson(29), Giles(67)
29/04/2028 D Reading 1-0 Pearson(71)
07/05/2028 E Manchester United 2-4 Pearson(2, 61, 78), Giles(87)
14/05/2028 D Brighton 2-1 Pearson(74), Vreman(79)

Nous lançons notre année 2028 par un succès étriqué lors du derby à Luton avant d’enchaîner avec 7 victoires dont quelques face à des adversaires du top 5 comme Everton ou Chelsea.

Début mars, nous nous inclinons pour la première face à un West Ham plutôt revanchard. Les Hammers annihilent toutes nos forces offensive. Si nous passons nos nerfs sur un Manchester City complètement dépassé, nous nous inclinons encore face à Burnley. Un match au scénario similaire à celui face à West Ham. Est-ce le signe de quelque chose ?

Si Nous passons encore à côté de notre rencontre la journée suivante, nous nous reprenons au meilleur moment en battant Liverpool par deux buts à zéro. Malheureusement, nous retombons dans nos travers face à Tottenham en concédant le nul.

Le constat est simple : Si nous voulons repartir avec un cinquième titre de champion d’Angleterre, nous devons prendre chacun de nos quatre derniers matchs comme une finale. Et ça, mes joueurs l’entendent. Nous battons facilement Arsenal avant de nous en sortir grâce à Pearson face à un Reading ultra-défensif. En mai, nous nous débarrassons des Red Devils dans un match où les secteurs offensifs auront été mis en avance avant de battre Brighton malgré une expulsion et un but encaissé dans les dix premières minutes.


Premier League_ Profil

Nous finnissons second à un tout petit point du vainqueur, Liverpool. Notre mois de mars catastrophique aura eu raison de nous. Sans ces deux défaites, nous soulevions sans soucis notre cinquième titre. Je suis déçu évidemment. Mais bon, il faut bien reconnaître que Liverpool a été meilleur sur la longueur.

Derrière, c’est Manchester United qui complète le tableau. Pourtant auteur d’un bon début de saison, Everton craque complètement et termine à une triste 10e place. Nos rivaux de Luton sont eux 14e, pas mal pour un promu.


Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble

Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble-2

Si nous présentons seulement la seconde meilleure attaque, avec 38 buts de moins que Liverpool, nous avons la meilleure défense de la compétition, et de loin. Si le départ d’Armini pouvait laisser craindre le pire, il n’en fut rien. Nous avons parfaitement su digérer cela et intégrer les plus jeunes.


Premier League_ Joueurs - Général

Pour la première fois depuis bien longtemps, Haaland ne termine pas meilleur buteur de PL. Avec ses 29 réalisations, il prend la seconde place de ce classement. Et c’est Pearson qui prend la 3e place.


1301426

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
01/01/2028 3e tour D Manchester United 2-1 Pearson(29), Elliott(59)
23/01/2028 4e tour D West Ham 2-0 Longstaff(40), Giles(57)
01/03/2028 5e tour E Southampton 1-3 Haaland(24), Giles(56, 68)
18/03/2028 1/4 D Manchester City 2-1 Grealish(46), Haaland(81)
15/04/2028 1/2 N Tottenham 1-0 Giles(77)

Hériter d’un club de Premier League pour son entrée en coupe, c’est mauvais signe. Mais hériter d’un club du Big Four, c’est symbole d’une mort assurée. Et pourtant, nous nous débarrassons de Manchester United. Mais ce n’est que le début.

Au tour suivant, nous retrouvons au tour suivant les Hammers avant de battre Southampton sur le terrain. En quart de finale, nous tombons face à Manchester City. Au terme d’une recontre haletante, c’est bien nous qui sortons vainqueur.

Totteham sera notre dernière épreuve avant une finale importante pour répondre à nos objectifs. Le match est haché, compliqué mais au final, nous prenons l’avantage grâce au jeune Jake Giles, auteur d’un somptueux but d’une reprise de volée. Nous aurons connu une campagne pour le moins compliqué. Que des clubs de Premier League et une série de grosses équipes.


Watford - Liverpool_ Résumé

Nous retrouvons les Reds de Jürgen Klopp en finale à Wembley. Nous connaissons une rencontre compliquée. Les deux onze évoluent à un niveau équivalent et cela se voit. C’est en prolongation que tout se joue.

Au-delà des 90 minutes, nous prenons l’avantage physique. Et c’est au terme d’une chevauchée en solitaire que Billy Pearson inscrit le but de la victoire.

Pour la première fois depuis mon arrivée au club, nous soulevons enfin la FA Cup. C’est une soirée magnifique qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. La boucle est bouclée, nous aurons reporté chacune des compétitions que nous aurons disputé.


1301394

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
23/02/2028 1/8 aller E Bayer Leverkusen 0-3 Pearson(49, 79, 85)
14/032028 1/8 retour D Bayer Leverkusen 1-0 Haaland(76)
04/04/2028 1/4 aller E Manchester United 0-2 Pearson(71), Giles(90+1)
12/04/2028 1/4 retour D Manchester United 5-0 Mepham(11), Haaland(15, 42, 56), Pearson(73)
26/04/2028 1/2 aller D Manchester City 2-2 Hughes(17), Pearson(64)
02/05/2028 1/2 retour E Manchester City 0-2 Pearson(19, 90)

Tenant du titre, nous apparaissons parmi les favoris à la victoire finale. Dès les 1/8e, nous nous montrons à la hauteur de notre statut en battant relativement facilement les allemands de Leverkusen, 4-0 sur l’ensemble des deux rencontres.

Au tour suivant, nous tombons face à un adversaire trop bien connu : Manchester United. Pas question de faire du sentimentalisme. Si les Red Devils nous posent des soucis tout au long de la rencontre, c’est bien nous qui l’emportons, grâce à notre meilleure gestion de la fraicheur physique. Au match retour, cette fois chez nous, il n’y a même pas l’ombre d’une discussion possible. Nous atomisons sans aucune difficulté nos adversaires. 5-0, un score presque humiliant pour eux.

Puisqu’on ne peut jamais en rencontrer un sans enchaîner avec l’autre, nous retrouvons le second club de Manchester en demi-finale. Devant les nôtres, nous ne parvenons pas à faire mieux qu’un nul, au terme d’un match assez intense. Je m’en remet à notre pépite anglaise, Billy Pearson pour les vaincre au match retour.

Pour la seconde fois consécutive, nous allons en finale. Cette fois, c’est le PSG, tombeur de Liverpool, qui nous attend. J’ai hâte d’affronter l’équipe d’un grand technicien comme Carlo Ancelotti. Cela promet un grand match.


Paris SG - Watford_ Résumé

Quel match !

Rien qu’en lisant les compositions d’équipe, on pouvait s’attendre à une rencontre marquée par le sceau de l’offensive. Du côté parisien, le trio Havertz, Mbappé et Boukemacha, la nouvelle pépite française, remplaçant Lautaro Martinez, blessé. de l’autre côté mon trio magique, Pearson, Haaland et Grealish.

Si les parisiens prennent l’ascendant grâce un but de Boukemacha, nous répondons par Haaland juste avant la pause. A un partout à la mi-temps, les français ont laissé passer leur chance.

Pourquoi ? Parce que nous gérons bien mieux la rencontre sur le plan physique. Exercant un pressing important dès la reprise du jeu, notre norvégien double le score quelques minutes après le coup de sifflet, avant de sortir à la 75e. Son remplacant, Giles vient marquer la finale de son nom en inscrivant le troisième pion d’un tête rageuse avant de voir notre ailier gauche, Jack Grealish inscrire un doublé en seulement deux minutes.

Si Boukemacha réduit le score en toute fin de rencontre, c’est déjà trop tard. La Ligue des champions est à nous !


Les divers



Le 15 avril, j’ai fêté mon 500e match sur le banc de Watford. Je n’aurai jamais pensé atteindre ce total. Maintenant, cap sur les 1000 rencontres !





On peut dire que les équipes jeunes ont cartonné ! Cela est une source de satisfaction pour moi, le club a vraiment fait les investissements nécessaires pour améliorer notre système de formation et je dois bien reconnaître que l’apport de Troy Deeney dans la recherche de jeunes pépites pour densifier les U18 est indéniable. Je suis bien conscient que tous n’auront pas la chance de jouer avec les A mais ainsi, on maximise nos chances de voir sortir du centre de formation le prochain Haaland ou Pearson.



Récompense logique et totalement mérité. Si j’ai fait le choix en début de saison de l’installer comme numéro 1 indiscutable, c’est bien pour de bonnes raisons. J’espère continuer à avancer avec ce portier. En plus, c’est un compatriote, c’est toujours bon à prendre pour la sélection de mon pays.



Darren Fletcher_ Boîte de réception-7

Si je suis d’accord avec les récompenses attribuées par les supporters, je n’aime pas le onze de la saison. Et ce pour une bonne raison qui se répète de saison en saison ! Pourquoi Lewis Davies et pas Will Hughes ? Je ne comprends pas la défiance des supporters envers un joueur important de l’équipe, qui se révèle excellent à chaque fois que je fais appel à lui. Surtout que depuis plusieurs saisons maintenant, il fait parti des joueurs qui disputent le plus de rencontres. Vraiment, je suis déçu du manque de reconnaissance qu’on lui accorde. D’autant plus que Davies me déçoit toujours plus.


Darren Fletcher_ Boîte de réception-9

Darren Fletcher_ Boîte de réception-10

On a de l’argent, alors autant en profiter. Au lendemain de notre victoire en C1, je demande au club de moderniser notre centre d’entrainement, demande directement acceptée.


Les tops et flops


  • Les tops :

:top1:
1394631880
PEARSON Billy
Poste : Milieu offensif
Rôle : Ailier intérieur
Matchs : 41
Buts : 33
Passes décisives : 12
Homme du match : 16
Note moyenne : 7,97/10

S’il y a bien un joueur qui a progressé cette saison, c’est bien lui. Billy Pearson, retenez bien ce nom parce que vous en entendrez parler au prochain Ballon d’or je pense. Et c’est mérité ! Si ses deux premières saisons chez nous étaient très bonne, c’est lors de celle-ci qu’il a exposé tout son potentiel aux yeux du monde. Second meilleur buteur derrière Haaland, il a martyrisé toutes les défenses d’Angleterre et d’Europe sur son flan droit, n’hésitant pas à repiquer dans l’axe afin de semer la zizanie chez nos adversaires. C’est bien simple, il est à l’heure actuelle un indispensable de mon onze, à l’instar du norvégien, de Chalobah ou encore de Mepham.


:top2:
29086005
HUGHES Will
Poste : Milieu
Rôle : Meneur de jeu avancé
Matchs : 43(1)
Buts : 7
Passes décisives : 14
Homme du match : 5
Note moyenne : 7,35/10

Pour mon numéro 2, je choisis un des grands oubliés de ces dernières années. A 33 ans, Will Hughes a encore réalisé une saison incroyable dans ce rôle de soutien des offensives. Son expérience et sa vista nous ont plus qu’été utile tout au long de cette saison.

Et pourtant, il est oublié de tous. Oublié des supporters qui préfèrent mettre en avant un Lewis Davies irrégulier, oublié du sélectionneur anglais alors que son profil polyvalent et son expérience pourraient rendre de grand service, que ce soit au milieu comme plus haut sur le terrain. Mais moi, je ne l’oublie pas. Will est un de mes hommes de base, le premier nom que je coche lorsque je compose le onze pour le prochain match. Malgré son âge, ce n’est pas prêt de changer.


:top3:
28058513
CHALOBAH Nathaniel
Poste : Milieu défensif
Rôle : Meneur de jeu en retrait
Matchs : 46
Buts : 3
Passes décisives : 13
Homme du match : 6
Note moyenne : 7,62/10

Le temps ne semble pas avoir de prise sur le capitaine. Malgré l’arrivée de Vreman, transféré pour amener une solution de remplacement, Nathaniel Chalobah nous a encore sorti une saison magnifique. Cadre respecté, leader insubmersible, il est un des artisans majeurs de nos succès. A 33ans, il est plus proche de la fin que du début de sa carrière. Mais vu sa grinta, son envie et son professionnalisme, je pense pouvoir compter sur lui encore une paire d’années.


  • Les flops :
:cj:

Malgré un temps de jeu conséquent (39 matchs dont 15 titularisations), Lewis Davies n’aura brillé que pour une chose : son irrégularité. Capable du pire comme du meilleur, parfois dans la même rencontre, il n’a jamais su profiter des absences de Longstaf ou Hughes pour s’installer au milieu de terrain.

Si Davies bénéficie d’une certaine mansuétude des supporters, je suppose de son statut d’enfant du club, je n’ai personnellement plus de patience envers lui. A 24 ans, il est temps de prendre ses responsabilités, ce que le joueur ne fait pas. Le talent il l’a, ça ne fait aucun doute. Mais est-ce qu’il a le mental pour s’imposer dans une équipe compétitive ? Je n’y crois plus.

:cr:

Lui aussi a déçu. Ronnie Cornhill joue de moins en moins (18 matchs dont 41 titularisations), barré par l’incroyable Pearson et par l’éclosion du jeune Ben Molesley. Son avenir apparait comme toujours plus sombre puisque cet été reviendra Tony McArthur qui a fait très bonne impression lors de son prêt au LOSC.

Cornhill est à la croisée des chemins. A l’instar de Davies, il n’est plus un jeune joueur qui peut se permettre de faire preuve de tant d’irrégularité. A 25 ans, il est temps pour lui de voler vers un club de moindre stature afin d’enfin avoir la possibilité de jouer chaque week-end.


L’académie



Cette saison, la série de jeunes passant les test pour intégrer notre académie n’est pas aussi forte que par le passé. Seuls deux joueurs ressortent du lot, sans forcément avoir un potentiel incroyable. Les deux buteurs vont devoir se livrer une guerre sans merci pour s’imposer, au détriment de l’autre.


Watford_ Jeunes à l'essai-2

Si Paulinho évolue à la pointe de l’attaque, il est loin d’être un bon finisseur. Joueur ultra collectif et doté d’une bonne qualité de passe, il a plutôt le profil de l’organisateur. Mais ses défauts sont nombreux et pourraient être un frein à une éventuelle intégration à l’équipe première dans l’avenir. En vrac : Manque de vitesse, de détermination, de sang froid, de capacité à contrôler le cuir. En plus, son jeu de tête est tout simplement mauvais, une hérésie pour un joueur approchant le mètre nonante. Bref, il aura du boulot.


Watford_ Jeunes à l'essai-3

L’argentin Luciano Rizzi présente des capacités plus homogène que son concurrent brésilien. Bon passeur, il est doté d’une bonne technique et d’une vision du jeu plus que correcte. Si ce n’est pas un joueur super rapide, sa capacité à accélérer en fait un profil intéressant. Reste que pour l’instant, c’est bien trop faible pour espérer quoi que ce soit. Lui aussi a du boulot !




Supercoupe d’Europe, FA Cup et Ligue des champions. Voici les trois compétitions que nous avons remporté. Une saison réussie ? Je pense qu’on peut le dire, surtout qu’en championnat, nous n’avons pas démérité par à une équipe de Liverpool toujours plus impressionnante.

La saison prochaine aura un goût particulier. Tout d’abord, nous allons enfin fouler la pelouse de notre nouveau stade. Ensuite, ce sera ma dixième à la tête de Watford. Le temps passe si vite. Et si on fêtait ça en remportant chaque titre possible ? Ce serait vraiment compliqué voir impossible mais pourquoi pas. J’aime les défis et j’ai la chance d’avoir une équipe talentueuse et affamée de succès. A voir !

A bientôt ! :watford:




11 J'aime

Tu fais une saison de malade et pourtant, tu termines second…
La défaite face aux Hammers et les quelques nuls pèsent lourd au final.

Grosse consolation avec la C1 et enfin, cette satanée FA Cup !
Le buteur de Liverpool parait monstrueux aussi avec 32 buts, surtout pour battre Haaland !

1 J'aime

Alala a ce niveau, la moindre erreur se paye cash !!

Une seconde place sans démérité pour autant et 2 coupes à la maison. Peut-être que le ballon d’or va changer de propriétaire ? Hâte de voir la suite :slight_smile:

1 J'aime

Dommage de terminer à un point seulement de la première place :grimacing:
Liverpool doit avoir une sacrée équipe

Au final, c’est quand même deux trophées de plus dans l’armoire :slightly_smiling_face:

1 J'aime

Quelle saison fantastique franchement, du simple fait que ça te désigne comme le successeur de Fergie aux titres remportés. Watford est une machine de guerre maintenant !

1 J'aime

Une belle saison mais la défaite face à West Ham qui lutté pour ne pas descendre à fait très très mal…
Joli victoire en LDC deuxième victoires consécutives dans cette compétition c’est déjà un bel exploit.

Une fois de plus Hugues a fini dans les tops… J’adore ce joueur clairement soucote IRL.

Hate de voir ton mercato.

1 J'aime

Dommage d’échouer pour 1 seul petit point en championnat…
Pour autant la saison est excellente avec plusieurs trophées dont la première FA Cup et la LDC au terme d’une finale d’anthologie contre Paris :clap:
La saison d’Angel Ramos avec 32 buts :shocked:

1 J'aime

Chapeau pour ce nouveau succès en LDC et ta longévité !

Personnellement je me lasse trop des parties une fois que je domine ainsi :frowning: Maintenant je devrais peut-être aller en Angleterre plutôt qu’en Suède pour la concurrence :sweat_smile:

2 J'aime
Le courrier des lecteurs


En Premier League, il y a une telle densité dans la course au titre que le moindre petit coup d’arrêt peut être fatal.
Mais bon, en repartant avec la C1 et la FA Cup, la saison est loin d’être ratée :slight_smile:
Angel Ramos est effectivement très très bon. Le pire, c’est que ce n’est même pas un buteur. C’est un ailier gauche avec un profil d’attaquant intérieur. J’avais voulu le faire venir il y a bien longtemps, lorsqu’il n’avait que 17 ans, mais il avait refusé, on avait pas encore la réputation qu’on a aujourd’hui.


C’est possible qu’Haaland n’ait pas un troisième Ballon d’or de suite. Mais vu sa saison, il y a peu d’autres candidats. Angel Ramos de Liverpool en est un sérieux :slight_smile:


Liverpool a une équipe monstrueuse et surtout beaucoup de stabilité à tout niveau. Jürgen Klopp en est toujours le coach et un certain nombre de joueurs sont là depuis longtemps.


Je suis content de l’effectif qu’on a réussit à bâtir, surtout avec pas mal de stabilité au final. Machine de guerre ? On en est pas loin c’est vrai.


Les hammers de @Irons se sont surpassés pour nous jouer un mauvais tour :wink:
Pareil, Will Hughes est un joueur assez talentueux, qui mériterait d’évoluer à plus haut niveau IRL. Ce qui est étonnant, c’est que même IG, il n’a pas la reconnaissance que son niveau de jeu devrait lui permettre d’avoir


Dommage, mais pas de regret possible. Je pense qu’on aurait pas pu faire mieux. Liverpool réalise une saison de dingue. Mais oui, c’est encore une très bonne saison. On se battra de nouveau pour récupérer la couronne en PL la saison prochaine


Merci !
C’est ma première partie de si longue durée. Honnêtement, je ne me lasse pas du tout, et ce pour différentes raisons

  • Niveau financier : Avec 70M € max à dépenser par saison, je suis vite limité. Surtout que rapidement, il faut débourser ce montant là pour un joueur pas spécialement ultra talentueux. Trouver de bons profils est long et complexe, ça donne beaucoup d’intérêt à la save.

  • Niveau concurrence : Si je domine effectivement la majeure partie des clubs que je rencontre, le duel est âpre avec Liverpool. Depuis longtemps, nous sommes au coude à coude et ils ne montrent aucun essoufflement. Puis c’est la PL. Même des matchs face à des équipes en grande difficulté peuvent devenir de vraies purges pour nous

  • Niveau émotionnel : Si je connaissais très peu Watford avant de tomber sur eux (Puisque avant dernier en novembre 2019, au moment de débuter la save), j’ai pas mal lu et regarder des matchs de l’équipe depuis et je me suis pris d’affection pour les Hornets. Ça aide aussi à garder la fraîcheur de la partie :wink:


A suivre…
10 J'aime

Les ailiers, c’est abusé sur cet opus !

1 J'aime
Titre

s10

Bonjour à tous.

Dix ans. Dix ans que je suis à la tête de Watford. Enfin presque. Ce n’est qu’en novembre que j’attendrai véritablement ce palier assez incroyable. Mais pour cette dixième saison du côté du club anglais, j’aurai fort à faire. Nous avons beaucoup gagné ces dernières saisons, devenant un des meilleurs clubs du royaume, si pas le meilleur. Nos adversaires sont toujours plus déterminés à nous mettre à terre. Puis, il faut penser que l’équipe doit pouvoir se renouveller. Vraiment, il y aura beaucoup de boulot.


Les maillots


28-29_1
28-29_2
28-29_3

Changement d’équipementier et de sponsor pour Watford ! Après New Balance, c’est Nike qui prend la suite pour les prochaines années.


Les objectifs


Premier League : Victoire
Emirates FA Cup : Victoire
Carabao Cup : Sans importance
Community Shield : Sans importance
Ligue des champions : Atteindre la finale
Supercoupe d’Europe : Sans importance

Vision du club : Ne pas recruter de joueur de plus de 30 ans, recruter des U21 pour l’avenir et des U23 pour l’équipe première.

Mes objectifs personnels : Récupérer le titre en Premier League


Le mercato


Cet été, un mercato un poil plus agité que les précédents est prévu. D’une part, j’ai listé certains joueurs que je ne veux plus voir évoluer sous nos couleurs dans les prochains mois. D’autre part, d’autres membres de l’équipe aspirent à se lancer dans un nouveau projet. Enfin, si je n’apporte pas un peu de fraîcheur à l’équipe, j’ai peur que celle-ci ne stagne et ne finisse par régresser.


Departs :


Date Nom Prénom Destination Indemnité
03/07/2028 Bonelli Davide Lazio :ita: 40M €
09/07/2028 Cornhill Ronnie Schalke 04 :ger: 40M €
11/07/2028 Haaland Erling Inter :ita: 170M €
13/07/2028 Vermeulen Ronnie Rangers :eco: Prêt
20/07/2028 Davies Lewis Naples :ita: Prêt (OA : 62M €)
Total 250M €

Le premier départ à recenser est celui de Davide Bonelli. Formé au club, le latéral gauche italien de 25 ans vit depuis toujours dans l’ombre de Chilwell. Au lendemain de notre victoire en Ligue des champions, il me demande par l’intermédiaire de son agent une revalorisation de contrat, assorti d’une garantie d’être le titulaire indiscutable sur le flan gauche. Et ça, c’est non. Aussi bon soit-il, il m’est impensable de le faire passer avant le latéral gauche titulaire des Three Lions, toujours décisif chez nous et à la mentalité impeccable. Je me résous à laisser alors l’italien retourner au pays. Il rejoint la Lazio contre un joli chèque de 40M €.

Six jours plus tard, c’est Ronnie Cornhill qui fait ses valises, direction l’Allemagne. l’ailier droit, lui aussi formé au club, fai parti des joueurs sur qui je ne comptais plus. Quelque chose s’est cassé entre lui et le club en cours de saison. Plus d’envie, de motivation, un niveau de jeu en berne et des relations plus compliquées avec ses coéquipiers. Je le cède sans sourciller contre 40M €, encore un joli pactole, d’autant plus que nous enregistrons le retour de Tony McArthur, auteur d’un excellent exercice en prêt du côté du LOSC.

Le troisième départ fait mal, très mal. Au lendemain de notre finale de C1, Erling Haaland vient me voir, me demandant un bon de sortie. Pas de brouille entre lui et moi ou entre lui et ses coéquipiers, pas de désamour du club ou quoi que soit d’autre. Non, juste une envie à 27 ans et après avoir tout gagné sous la tunique des Hornets de se mettre en danger et de se lancer dans un nouveau projet. Je respecte cela. Après des discussions avec bons nombres de club, c’est finalement les milanais de l’Inter qui emportent le morceau, faisant venir le double ballon d’or norvégien contre la somme astronomique de 170M €.
Haaland aura joué 7 saisons avec nous, inscrivant 228 buts, soit le meilleur total du club. Il aura notamment remporté 4 Premier League et 2 Ligue des champions. C’est un monstre, un monument, une légende absolue qui aujourd’hui quitte le club.

Après quelques bonnes apparitions chez les A la saison passée, Ronny Vermeulen nous quitte pour deux ans. Le buteur belge rejoint l’Ecosse, et plus particulièrement les Rangers. Ce mouvement a lieu dans le cadre d’un transfert d’un joueur du club de Glasgow vers Watford.

Lewis Davies faisait parti des joueurs que je comptais céder dès cet été. Depuis quelques temps, il ne progresse plus, il est temps de le laisser se relancer ailleurs. Malheureusement, nous ne trouvons pas preneur tout de suite. Ce n’est que le 20 juillet que le milieu anglais rejoint l’Italie et plus précisément Naples, dans le cadre d’un prêt avec une option d’achat de 62M €.


Arrivees :

Date Nom Prénom Provenance Indemnité
04/07/2028 Waddell Ian Lazio :ita: Prêt (oa : 17M €)
13/07/2028 Fullarton Ian Rangers :eco: 60M €
Total 60M €

La première arrivée est une celle d’une doublure au poste de latéral gauche. Après avoir tenté Peter Taylor, joueur de Leicester, pendant un moment, je me rabats sur Ian Waddell, jeune international nord-irlandais de 22 ans que le nouvel entraîneur de la Lazio, Antonio Conte, se dépêche de dégager du club romain afin de laisser place Bonelli qui fait lui chemin inverse.

Seconde arrivée et non des moindres, Ian Fullerton quitte les Rangers et nous rejoint contre la somme de 60M €, soit le plus gros transfert du club et le plus gros transfert d’un joueur écossais. Après avoir prospecté longuement et un peu partout our trouver un successeur à Haaland, j’ai fini par jeter mon dévolu sur mon compatriote de 22 ans.

Comme beaucoup de monde je pense, c’est lors de l’Euro que je l’ai véritablement découvert. Nous le suivions d’un œil distrait depuis un moment, qu’on soit bien d’accord mais il aura vraiment marqué cette édition 2028. Avoir mené son pays jusqu’en finale, être le meilleur buteur de sa sélection (4 buts), voilà de belles promesses. Je n’hésite pas un instant et offre 60M € au club de Steve Mandanda pour libérer le joueur. Nous tombons d’accord assez vite, en incluant dans la transaction le prêt de plusieurs joueurs, des jeunes de l’académie et Vermeulen pour deux saisons.


  • Ian Waddell

Ian Waddell_ Profil

Formé au Crusaders, en Irlande du nord, le latéral gauche est vite considéré comme l’un des plus gros espoirs national de ces dernières saisons. En 2024, il fait ses valises direction l’Italie et signe à la Lazio contre presque 500K €. Après deux bons prêts à Carpi puis à Benevento, il est intégré à l’équipe romaine pour la saison 2027-2028.

Mais rapidement, la relation entre le joueur et son équipe tourne au vinaigre et après juste trois petites rencontres, il est mis à l’écart jusque janvier, avant d’être prêté pour la seconde partie de la saison au Genoa.

Waddell est un joueur physique par excellence. Rapide et agile, il est doté d’un excellent volume de jeu. Déterminé, il m’a été décrit par notre équipe de recrutement comme un joueur qui ne lâche rien. Si techniquement, il est un peu en deçà de son concurrent principal, Ben Chilwell, l’international de 22 ans compense grâce à sa grande force de caractère.


  • Ian Fullarton

Ian Fullarton_ Profil

Le natif de Coatbridge débute sa carrière en Ladbrockes League 1 du côté d’Airdrieonians lors de la saison 2022/2023. Après deux exercices plutôt correct, il rejoint les Rangers et s’impose rapidement comme l’arme numéro 1 du second club de Glasgow. Après quatre saisons pleines (131 buts en 220 rencontres), il demande un bon de sortie après l’Euro.

Extrêmement rapide et agile, Ian Fullarton n’en est pas un moins un joueur agressif et doté d’un bon volume de jeu. Déterminé, il est tout à fait capable de multiplier les appels et de semer la zizanie dans les défenses adverses.

Lui aussi n’est pas le joueur le plus technique de l’effectif. Mais le sang-froid et la concentration qu’il affiche lui permet de faire la différence. Clairement, il présente un profil à la fois similaire et différent de celui d’Erling Haaland.



L’équipe première


Nom Prénom Age Nationalité Poste Niveau Statut
Douglas Jim 22 :eco: GB :etoile: :etoile: :etoile: :etoile2: :green_circle:
Busnja Mihael 21 :cro: GB :etoile: :etoile: :etoile: :red_circle:
Verstraeten Arthur 19 :bel: GB :etoile: :etoile: :etoile: :red_circle:
Wan-Bissaka Aaron 30 :eng: :cod: DD :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Monczuk Antoine 23 :fra: DD/DC/DG :etoile: :etoile: :etoile2: :red_circle:
Mepham Chris 30 :wal: :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Glendon Matt 25 :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Wilmot Ben 28 :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile: :yellow_circle:
Richard Romain 23 :bel: DC :etoile: :etoile: :etoile2: :red_circle:
Furness Tim 18 :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile2: :red_circle:
Chilwell Ben 31 :eng: :nzl: DG :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Waddell Ian 22 :nir: DG :etoile: :etoile: :etoile: :red_circle:
Chalobah Nathaniel 33 :eng: MDC/MC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Vreman Coen 24 :nld: :bel: MDC/MC :etoile: :etoile: :etoile: :red_circle:
Hughes Will 33 :eng: MC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Longstaff Sean 30 :eng: MC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Geller Ross 22 :eco: MC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :yellow_circle:
Wassmer Reece 23 :eng: MC/MDC :etoile: :etoile: :etoile: :yellow_circle:
Manninen Tuukka 20 :fin: MC/MDC/DC :etoile: :etoile: :etoile2: :red_circle:
Pearson Billy 24 :eng: MOD/BT/MOG :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
McArthur Tony 24 :eco: MOD :etoile: :etoile: :etoile: :yellow_circle:
Molesley Ben 19 :eng: MOD :etoile: :etoile: :etoile2: :red_circle:
Grealish Jack 32 :eng: :irl: MOG :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :green_circle:
Elliott Harvey 25 :eng: MOG/MOD :etoile: :etoile: :etoile: :yellow_circle:
Fullarton Ian 22 :eco: BT :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile2: :green_circle:
Giles Jake 22 :eng: BT :etoile: :etoile: :etoile: :yellow_circle:

Jaune = formé au club
Souligné = capitaine

:green_circle: = Joueur Titulaire
:yellow_circle: = Joueur de rotation
:red_circle: = Joueur de remplacement


Les gardiens : Sans contestation possible, Jim Douglas devrait vivre cette nouvelle saison dans la peau d’un numéro 1, incontestable et incontesté. Les deux autres auront le loisir de fouler le terrain lors des coupes nationales.

Les defenseurs : Aucun changement derrière. Sur les côtés, je fais toujours confiance aux internationaux anglais, Wan-Bissaka et Chilwell. Mais les deux trentenaires devront faire avec la concurrence de jeunes aux dents longues. Monczuk et dans une moindre mesure Waddell pourraient fort bien avoir le niveau pour faire basculer la hiérarchie.

Au centre, le duo Mepham-Glendon garde mes faveurs. Ben Wilmot et **Romain Richard continueront à être dans la rotation. Quand au jeune Furness, en plus de jouer avec les U23 mais de s’entrainer avec nous, il aura probablement sa chance une fois ou l’autre en cours d’exercice.

Les milieux : Grand dillemme qu’est mon milieu de terrain. Le trio Chalobah-Hughes-Longstaff part clairement avec une grande longueur d’avance. Mais… Il faut être honnête, l’âge est là. En plus, des joueurs comme Ross Geller ou Coen Vreman, s’il réussit à se montrer plus régulier** ne feraient pas tâche dans mon onze, bien du contraire.

En tout cas, Reece Wassmer et Tuukka Manninen devront se contenter d’un rôle de remplacement, c’est certain.

Les milieux offensifs : A priori, il n’y aura aucun changement dans ce secteur de jeu. Pearson et Grealish sont vraiment performant depuis plusieurs saisons. Si à droite, je n’imagine pas McArthur ou Molesley bouleverser la hiérarchie en place, et ce, malgré tout leur talent, à gauche, je pense qu’Elliott pourra gratter plus de temps de jeu. Il faudra bien faire souffler Grealish, et l’ancien de Liverpool est le joueur idoine pour ça.

Les attaquants : Pour cet exercice 2028-2029, il y a comme un grand vide à la pointe de mon équipe. Haaland parti, bienvenue à Fullarton. Si ce dernier devrait logiquement être titulaire, il lui faudra du temps pour s’habituer à la pression d’un club comme le nôtre. Jake Giles devra confirmer sa précédente bonne saison et continuer à profiter de chaque moment possible pour se montrer.


L’académie


Nom Prénom Age Nationalité Poste Potentiel
En prêt
McNally Scott 19 :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile:
Gilmour Kenny 20 :eco: DC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile2:
Zakrajsek Andrej 20 :svn: DG :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
Ferder Morgan 18 :eng: MDC/MC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
Sigþórsson Emil 22 :isl: MC/MDC :etoile: :etoile: :etoile:
Vujica Zvonko 21 :ger: :cro: MOG :etoile: :etoile: :etoile:
U23
Smith Lloyd 18 :eng: DD :etoile: :etoile: :etoile: :etoile2:
Flett Shane 19 :irl: MC/MDC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
Neil Harry 19 :eng: MC :etoile: :etoile: :etoile:
Mullen Ryan 19 :eng: MC :etoile: :etoile: :etoile:
Soares Joe 21 :eng: MC :etoile: :etoile: :etoile:
Burgess John 21 :eng: MOG :etoile: :etoile: :etoile: :etoile2:
Thompson Bernard 18 :eng: BT :etoile: :etoile: :etoile:
Togwell Toby 18 :eng: BT :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
U18
Furness Tim 18 :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
Williams Alfie 17 :eng: DC :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
Thomas Matthew 17 :eng: DG :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:
Rizzi Luciano 17 :arg: :eng: BT :etoile: :etoile: :etoile:

La préparation


Date Lieu Adversaire Score Buteurs
01/07/2028 D AFC Wimbledon 6-0 Mepham(7), Haaland(Pen 23, 32, 48), Wassmer(37), Molesley(74)
04/07/2028 D Anderlecht 2-0 Haaland(59, 71)
09/07/2028 E Real Sociedad 0-2 Davies(47, 71)
13/07/2028 D Brentford 5-0 Pearson(30, 45+1), Elliott(34), Giles(60), Togwell(79)
19/07/2028 D Valence CF 4-0 Grealish(10), Longstaff(13, 42, 66)
25/07/2028 E FC Cologne 0-4 Longstaff(12), Fullarton(17), Hughes(46), Pearson(70)

Pour cette intersaison, perturbée par l’Euro disputée par toute une série de mes joueurs, je fais le choix de ne faire aucune tournée internationale mais de me concentrer sur des recnontres dans notre nouveau stade.

Six rencontres, six victoires. Aucun but encaissé pour quand même vingt trois d’inscrit. Clairement, nous avons été impériaux face à des adversaires plutôt faibles, il faut bien se le dire.

Nous lançons la préparation par notre traditionnel match face à l’AFC Wimbledon, avant de recevoir les belges d’Anderlecht. Quelques jours après, nous nous rendons en Espagne pour affronter la Real Sociedad, dernier match d’Erling Haaland avant son départ pour l’italie.

De retour au pays, nous retrouvons Brentford, avec qui nous avons de bonnes relations depuis plusieurs années, pour une rencontre au goût particulier. En effet, nous comptons sur le retour de tout nos internationaux, et plus particulièrement les finalistes de l’Euro, Jim Douglas, Ross Geller, Tony McArhur et Ian Fullarton pour l’Ecosse, et Aaron Wan-Bissaka, Matt Glendon, Ben Chilwell, Sean Longstaff, Billy Pearson et Jack Grealish pour l’Angleterre.



Après le jubilé d’un fidèle parmi les fidèles, Will Hughes, nous terminons notre préparation par un déplacement en Allemagne pour affronter le FC Cologne. Fullarton enregistre son premier pion sous nos couleurs. J’espère que c’est le signe d’une grande saison de sa part.


Les divers




Le départ d’Haaland a été une belle opération comptable pour nous, mais également pour son précédent club. Une clause de revente avait été négocié, une belle idée des autrichiens qui emportent la bagatelle de 34M €.



Fullarton devient le plus gros transfert entrant de l’histoire de Watford. C’est vrai que 60M €, c’est une sacré somme que j’aurai préféré ne pas poser sur un seul joueur. Mais trouver un buteur, capable d’être performant rapidement à un prix démocratique n’est pas une démarche aisée, loin de là.


Darren Fletcher_ Boîte de réception-12

Le hasard du calendrier fait bien les choses… Ou pas ! Nous lançons notre saison par un derby sur le terrain de nos ennemi juré. Ce ne sera pas une mince affaire. Mais bon, nous ferons avec.


Darren Fletcher_ Boîte de réception-4

Cette saison encore, nous héritons d’un groupe relativement relevé. Depuis quelques saisons, le Milan est revenu dans la course sous la houlette de Mauricio Pochettino. De plus, les investissements de cet été sont plutôt costaud en Serie A. Il faudra se méfier.

Seconde équipe piège, Benfica. Depuis le rachat par un homme d’affaire local, le club met les petits plats dans les grands pour vivre de belles épopées européennes. Fini le temps où ils se contentaient de faire de l’achat/revente.

Dernière équipe, et sans aucun doute la plus faible, le Betis Seville. Sans surprise, les andalous devraient finir dernier du groupe.



Je crois que mes dirigeants peuvent être satisfait de ma gestion financière de l’équipe car nous pointons à la 6e place en terme de masse salariale. Loin derrière Liverpool qui se paye tout de même le luxe de presque dépenser le double de nous. Comme quoi, l’argent ne fait forcément le succès. Manchester United peut en témoigner.



Je peux être honnête ? Les revenus commerciaux que nous générons, je m’en balance. Moi, je ne m’intéresse qu’au sportif et c’est déjà assez bien. Mais pour le comité directeur, c’est une question existentielle presque. En tout cas, nous sommes 4e en Premier League. Normal j’ai envie de dire. Nous n’achetons pas des stars, nous les créons. Du moins, nous nous y essayons.



La formation progresse bien. Nous avons 27 joueurs qui évoluent dans un des cinq grands championnats, pas mal pour un club qui part d’aussi loin que nous. Bon, il y en a toute une série qui joue pour Watford.




Cette dixième saison promet d’être excitante. Il va falloir se battre becs et ongles pour récupérer le titre en Premier League. A côté de ça, nous visons une seconde victoire en FA Cup et un gros parcours en C1. Cela risque d’être compliqué mais pas impossible de gérer tout ça.

Prochain post : Le point de mi-saison :watford:

A bientôt !




13 J'aime

170 millions nom de Dieu…
On dirait que la bête qui le remplace est tout aussi prometteur :guardiola5:

2 J'aime

Le départ de la légende Haaland, tu perds le meilleur joueur du monde mais 170M€ c’est énorme !
Son remplaçant semble très intéressant tout de même, hâte de voir ce qu’il va donner !
Ton groupe de LDC est assez homogène, tu devrais tout de même passer assez tranquillement je pense :wink:

1 J'aime

C’est qu’il à l’air violent la nouvelle recrue qui remplacera le légendaire Haaland

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Il ne fallait pas moins que ça pour me convaincre de lâcher la star de mon effectif. D’autant plus que c’est un montant « raisonnable » par rapport à certains mouvements qu’il y a eu ces dernières saisons, à coup de 250M €.

Prometteur, Fullarton l’est. Après, reste la question de l’intégration dans ma tactique, dans le collectif et le championnat anglais. Je mise beaucoup sur lui en tout cas


Un départ qui va marquer le club pour les années à venir, j’en suis sûr. Il est tout de même le joueur numéro 1 de ces dernières saisons.

En C1, c’est un groupe homogène mais relativement relevé. La Serie A tend à redevenir un très grand championnat, ça bataille sec pour le titre chaque saison maintenant, et le Milan en est. Et Benfica a été racheté il y a quelques années et ont transféré du lourd


Sur papier, c’est une bonne pioche. Maintenant, la réalité du terrain peut être tout autre aussi. Je croise les doigts pour que la sauce prenne :wink:


A suivre…
6 J'aime