:storygreen: :s12: :watford: D.Fletcher - Dans les pas de Sir Ferguson

Il doit sacrément bien évoluer comme joueur non ?

1 J'aime

Il part sur une bonne note.
On peut avoir un screen stp

1 J'aime
Titre

Breaking News


Play_2



8 J'aimes

Sacré clin d’oeil pour ce joueur qui a eu la « malchance » de jouer en même temps que Roy Keane et Scholes et au même poste qu’eux !
Hâte aussi de voir la suite.

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Il a assez bien progressé par rapport au début. C’est vrai que lorsque j’ai pris Watford en main, je ne le voyais que comme une doublure, préférant de base la paire Capoue - Doucouré. Il m’a rapidement fait changer d’avis je dois dire.


Voilà ses caractéristiques et ses statistiques depuis son arrivée au club. A noter que c’est un screen prit en février 2028, c’est-à-dire au milieu de la :s9:

Profil
Nathaniel Chalobah_ Profil
Statistiques

Autant dire qu’il n’a pas encore décliné et tant mieux. Mais bon, l’âge avançant, il va falloir penser à sa succession bientôt :confused:


Malgré la concurrence, il a quand même disputé 342 matchs pour les Red Devils, ce qui n’est pas rien. La suite arrive demain :wink:


A suivre…
1 J'aime
Titre

s8

Bonjour à tous. Il est maintenant temps de faire le point sur la demi-saison qui vient de s’écouler.


Les rencontres


1301428

Troisième Community Shield consécutif, et cette fois encore contre l’équipe de Jürgen Klopp. Si mes dirigeants ne me mettent pas la pression pour ce trophée, j’aimerai l’avoir. Je suis comme ça, je les veux tous.


Liverpool - Watford_ Résumé

Cruelle désillusion. Les Reds nous font descendre de notre perchoir. Le scénario du match se révèle très spécial, différent de d’habitude. Au lieu de se battre pour le ballon, nos adversaires nous le laissent et c’est en contre qu’ils nous atomisent, faisant jouer leur vitesse. D’abord, c’est Esposito qui se défait de son marquage pour tromper notre portier.

Alors que nous dominions toujours plus, le second pion est inscrit par le néo champion du monde, le mexicain Angel Ramos. Ce second but nous assomme littéralement et nous ne nous montrons plus du tout dangereux. Dommage, nous perdons une occasion d’agrandir notre collection de coupes.


11
Date Lieu Adversaire Score Buteurs
08/08/2026 D West Ham 4-0 Haaland(36, 41, 56), Geller(71)
15/08/2026 E Arsenal 0-3 Haaland(14), Hughes(40), Pearson(86)
22/08/2026 D Crystal Palace 4-0 Davies(13), Haaland(56, Pen 69, 77)
29/08/2026 E Fulham 3-2 Grealish(4), Clarke C.S.C. (14)
13/09/2026 D West Bromwich 3-1 Pearson(22), Martins C.S.C. (65), Chalobah(90+1)
19/09/2026 E Liverpool 2-0
26/09/2026 D Leicester 2-1 Haaland(23), Pearson(48)
03/10/2026 E Manchester City 0-1 Grealish(51)
17/10/2026 D Leeds 2-0 Hughes(Pen 11), Davies(36)
24/10/2026 E Manchester United 0-4 Haaland(27, 83), Pearson(35), Davies(74)
31/10/2026 E Brighton 0-4 Pearson(15), Hughes(33), Haaland(50), Mepham(84)
07/11/2026 D Wolverhampton 2-0 Hughes(44), Davies(89)
21/11/2026 E Everton 3-1 Davies(74)
28/11/2026 D Burnley 3-0 Hughes(11, 85), Mepham(87)
02/12/2026 E Chelsea 1-2 Haaland(45), Cornhill(85)
06/12/2026 D Reading 2-1 Grealish(20), Chalobah(76)
12/12/2026 E Bournemouth 0-0
19/12/2026 D Southampton 1-0 Grealish(46)
26/12/2026 E Tottenham 0-1 Haaland(57)
28/12/2026 D Manchester United 3-0 Armini(41), Haaland(Pen 43), Wan-Bissaka(90+1)

Nous débutons cette 8e campagne de Premier League de la meilleure des manières, un solide 4-0 devant nos supporters. Nous enchainons avec Arsenal et Crystal Palace sans soucis. L’équipe tourne bien et se montre solide dfensivement comme offensivement.

Premier accroc, Fulham. Malgré une bonne entame de match, nous calons assez vite. Nos adversaires jouent leur coup à fond et s’en sortent avec une victoire importante pour eux.

Peu après, c’est à Anfield que nous calons. Comme lors du Community Shield, même scénario de match. Les hommes de Jürgen Klopp nous laissent volontairement le ballon et nous punissent sur des contres assassins. Un match décevant, vraiment. Nous perdons la tête du classement au passage. Bref, une rencontre à oublier.

Après cettre déconvenue, nous reprenons notre marche en avant, enchaînant six victoires de suite, donc des matchs importants face aux deux Manchester, avant d’être sèchement battu 3-1 par Everton. Le second club de Liverpool réalise une énorme saison, caracolant dans le top 3 sans soucis. Nous arrivons confiant, cruelle erreur puisqu’ils nous font une véritable démonstration de football.

Après cela, nous ne connaissons plus que la victoire, à l’exception d’un triste partage sur le terrain de Bournemouth, rencontre sans la moitié du onze titulaire. Lors de ce mois de décembre de folie, nous affrontons tout de même Chelsea, Tottenham et Manchester United.


Premier League_ Profil

C’est en tête que nous passons à la nouvelle année. Pour autant, la course au titre n’est pas encore jouée. Liverpool n’est qu’à 3pts de nous. Une broutille quoi. Un peu décroché, Manchester United complète le podium avec 8pts de retard. Honnêtement, je pense bien que ce sera qu’entre les Reds et nous que le titre va se jouer. Et là, la récupération et la gestion des matchs des coupes nationales et la Ligue des champions vont avoir une importance capitale.


Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble

Premier League_ Équipes - Vue d'ensemble-2

Deuxième meilleure attaque, et meilleure défense, à égalité avec Liverpool, Manchester City et Tottenham, logique au regard de notre saison. Offensivement comme défensivement, je suis satisfait de ce que mes joueurs produisent sur le terrain. Je pense que le changement tactique opérée la saison passée, à savoir passer du 4-4-2 au 4-3-3, nous aura été profitable.


Premier League_ Joueurs - Général

Premier League_ Joueurs - Général-2

Comme la saison passée, notre norvégien est le meilleur buteur de Premier League tandis que Billy Pearson est le troisième meilleur passeur. Jack Grealish échoue aux portes du Top 5 de ces deux classements.


1301427
Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
22/09/2026 3e tour E Brentford 0-1 Grealish(70)
28/10/2026 4e tour D Leyton Orient 4-0 Haaland(1, Pen 25), Vujica(13), Chilwell(82)
16/12/2026 1/4 E Chelsea 2-4 Pearson(38), Elliott(58, 70), Wan-Bissaka(75)

Dans une compétition que nous disputons « pour du beurre » et dans laquelle j’aligne systématiquement des équipes largement remaniées, nous nous en sortons bien, même très bien. En effet, nous battons d’abord Brentford par la plus petite des marges avant de largement dominer Leyton Orient.

Le premier match vraiment interessant a lieu en quart, face à Chelsea. Lors de 90 minutes débridées, nous nous montrons tout simplement meilleurs devant, puisque nous inscrivons 4 buts.

Ce résultat nous qualifie donc pour la demi-finale, première et unique phase dont les confrontations sont au nombre de deux, en aller/retour. Et c’est le Manchester City de Zinédine Zidane que nous nous préparons à rencontrer. Pour autant, je ne compte pas privilégier cette compétition. L’équipe qui sera alignée sera bien différente de d’habitude. Le résultat m’intéresse peu.


1301394

Date Phase Lieu Adversaire Score Buteurs
16/09/2026 Groupe E D AS Monaco 4-0 Cornhill(26), Haaland(37), Elliott(62, 77)
29/09/2026 Groupe E E Milan 2-0
20/10/2026 Groupe E E Molde 0-1 Hughes(Pen 39)
04/11/2026 Groupe E D Molde 3-0 Haaland(28), Longstaff(40), Grealish(73)
24/11/2026 Groupe E E AS Monaco 0-2 Grealish(19, 42)
09/12/2026 Groupe E D Milan 2-0 Grealish(39), Haaland(66)

Dans un groupe relativement costaud avec L’AS Monaco et surtout Milan, nous nous en sortons bien, même très bien.

Si nous commençons par une éclatante victoire face aux monégasques, nous sommes ramenés sur terre à San Siro. Qu’importe. Nous nous débarrassons de Molde sans trop de difficulté avant de battre de nouveau les pensionnaires du rocher. Notre phase de groupe s’achève alors par une victoire à domicile face au Milan, la seule équipe ayant réussi à nous faire douter jusque là.


Ligue des Champions_ Profil

Malgré notre unique défaite, nous terminons second, à égalité de points avec les italiens, premier. Cela ce sera joué à la différences de buts, +11 pour eux et +10 pour nous. Comble de la malchance, nous héritons pour les 1/8 du FC Barcelone. Les espagnols, multiples vainqueurs de la C1 sont également ceux qui nous ont sorti au pied de la finale la saison passée. Je m’attends vraiment à une grosse double confrontation.


Le point sur l’effectif


:100:

Comment ne pas citer Erling Haaland ? Avec ses 19 buts en 23 rencontres, il est de loin notre meilleur arme offensive. Nous sommes dépendant de lui, c’est certain. D’un côté, cela montre bien le niveau que le joueur a atteint mais de l’autre, cela pourrait se révéler problématique en cas d’absence prolongée.

Notre capitaine, CHalobah réalise lui aussi une saison excellente, tout comme son partenaire au milieu de terrain, Will Hughes. Précieux à la récupération comme dans la reconversion offensive, les deux trentenaires développent leur meilleur football.

:75:

Jack Grealish et Billy Pearson tiennent plus que bien leur rang. A chaque rencontre, ils mettent le feu dans les défenses. Il n’y a que leur petit manque de réalisme qui me pose problème. J’aimerai que notre buteur norvégien soit moins seul à la conclusion des actions offensives.

Derrière, Mepham réalise une saison de patron, peu importe avec qu’il est associé. Avec la montée en puissance du jeune Matt Glendon, les places sont chères dans la charnière centrale. Mais clairement, le gallois est le seul inamovible.

:50:

Si nos latéraux, Wan-Bissaka et Chilwell réalisent une bonne saison pour l’instant, ils ont toutefois été coupable de quelques trous d’air regrettable. Les rencontres où nous avons été en difficultés ont souvent été lié à des problèmes sur les côtés. Il va falloir être attentif à cela.

:25:

Jake Giles, 12 matchs (11 titularisations) et toujours aucun but. Clairement, je suis déçu après ce qu’il a montré en prêt la saison passée. La marche était peut-être trop haute. Je pourrai recruter une autre doublure, en prêt par exemple, mais je ne veux pas. Je veux vraiment laisser la possibilité au joueur de montrer qu’il mérite sa place dans l’équipe. Si en juin la situation est toujours semblable, là je devrai songer à m’en séparer.

Au poste de gardien, c’est un peu le bazar actuellement. Plizzari réalise une saison vraiment moyenne. Coupable de plusieurs bourdes, il remet tout seul sa place de numéro 1 en question. Sauf que derrière, Jim Douglas n’a pas encore montré de bonnes choses.


Le mercato


Comme il y a un an, je n’ai aucune envie de modifier l’effectif à ce moment de la saison. Je compte bien refuser chaque offre que je pourrai recevoir. Personne ne quitte le navire en pleine saison.


Departs :

Date Nom Prénom Destination indemnité
Total 0M €

Arrivees :

Date Nom Prénom Provenance Indemnité
Total 0M €

Les divers






Erling Haaland est sur le sommet du monde !

Pour la seconde année consécutive, le buteur norvégien est nommé Ballon d’or, récompense individuelle ultime dans le monde du football. Et honnêtement, c’est mérité. Comme ses détracteurs peuvent le souligner, il n’a pas gagné la Ligue des champions ou la Coupe du monde édition 2026. Mais il est littéralement l’homme fort de l’équipe, le joueur clutch par excellence. Sa chance reste que ni le vainqueur de la C1 (Inter), ni celui de la Coupe du monde (Mexique) ne peuvent se targuer de posséder dans ses rangs un joueur aussi important.


Une récompense habituelle pour notre défenseur central qui truste la première place depuis plusieurs années maintenant.




La seconde partie de saison s’annonce haletante. En course pour le titre de Premier League, toujours là en Carabao Cup et en Ligue des Champions, et avec encore la FA Cup à disputer, autant dire que nous n’allons pas chômer. Mais tout cela reste très excitant. J’ai hâte de voir ce que nous allons pouvoir faire. C’est l’Histoire que je veux marquer.
Prochain post : Le point de fin de saison :watford:




9 J'aimes

Il pose des soucis Esposito apparemment ?
Liverpool est dans le game, c’est solide !

Il faudra pas une seconde partie de saison ou tu perds pieds car Liverpool sera intraitable !
Et j’ai oublié de mentionner la saison cauchemardesque de Arsenal aussi…

1 J'aime

Tu n’es pas verni en ce début saison… Tu performes mais les quelques rares défaites font mal :frowning:

1 J'aime

Sacré mercato :sac:
Très joli début de saison qui te permet de basculer en tête à la trêve :ok_hand: Pour autant Liverpool semble te poser des problèmes lors des confrontations directes…

1 J'aime

Dur dur le tirage en LDC :neutral_face:
Sinon en championnat, une belle place de leader :slightly_smiling_face:

Haaland toujours aussi fort

1 J'aime

Il y a Harland et les autres.

Plutôt pas mal cette mi saison même si on voit quelques défaites par-ci par la

1 J'aime

Un très belle première moitié de saison ! Félicitation à Haaland le crack !
Bon tu vas avoir droit à te finale de LDC dès les 8eme. Bon courage, mais j’y crois !

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Esposito a bien prit la suite de Lautaro Martinez quand ce dernier a quitté Liverpool. Il est très très fort. C’est d’ailleurs le concurrent numéro 1 à Haaland.
Liverpool est ultra-solide, bien aidé par la magnifique équipe qu’ils ont. Il faudra se montrer encore plus régulier pour espérer quelque chose :slight_smile: Pour Arsenal, ils ne font que payer leur gestion calamiteuse de ces dernières années


On tient un sacré rythme en championnat, tout comme les Reds. Ça rajoute du suspens


Je trouve aussi pour le mercato. J’ai vraiment sorti les billets à la chaine :sac:
Pour l’instant, je n’arrive pas à trouver la clé. Jürgen Klopp trouve toujours le petit truc pour nous déjouer


C’est sûr qu’on est pas verni. C’est une des équipes les plus fortes d’Europe

Haaland est un extraterrestre, un de mes meilleurs achats sans aucune discussion possible :slight_smile:


Turn-over obligatoire pour tenir notre rang pour chacun de nos objectifs. Puis, il est vrai qu’on a parfois été simplement mauvais :grin:


Pour moi, si on arrive à battre le Barca, on est capable de gagner la C1 cette saison. C’est une des équipes les plus fortes et les plus régulières d’Europe


A suivre…
7 J'aimes
Zoom

Monsieur x2



02 Janvier 2027



29179241
Nom Haaland
Prénom Erling
Age 26 ans
Nationalité Norvégien :nor:
Postes Buteur
Club Watford :eng:
Valeur 100M €

Fils de

Erling Haaland voit le jour le 21 juillet 2000 à Leeds (Angleterre), là où joue son père, le footballeur Alf-Inge Haaland. Dès son tout jeune âge, le petit Erling joue dans différents clubs amateurs. S’il réalise ses premiers pas sur le terrain en tant que défenseur, à l’instar de son papa, il est rapidement repositionné comme buteur où il fait preuve d’un talent certain.

Très rapidement, le jeune garçon décide de marcher dans les traces de son père et de tenter sa chance dans le monde du football professionnel. C’est d’abord en Norvège, au Bryne FK qu’il fait ses premiers pas dès 2016. Un an plus tard, il rejoint Molde, un des plus gros clubs du pays.

Après des débuts hésitants, Haaland s’impose de plus en plus comme un joueur décisif et se permet quelques coups d’éclat, comme inscrire un quadruplé face au SK Brann, alors leader du championnat.


Apprentissage autrichien

Lors de l’été 2018, le jeune Haaland est transféré en Autriche contre la somme de 4M €. Mais son départ n’intervient qu’à la fin de la saison norvégienne, soit au 1er janvier 2019.

Nouveau pays, nouveau football. le buteur ne prend pas qu’à deux rencontres de championnat lors de cette seconde partie de saison, passant la majorité de son temps sur le banc. Dans ce nouveau championnat, il n’est qu’un jeune talent parmi tant d’autre, et c’est à force de travail qu’il doit gagner sa place.

A partir de l’exercice 2019-2020, le norvégien commence à jouer un peu plus. Il dispute 18 rencontres pour 11 buts. S’il pouvait espérer mieux, une rupture du tendon rotulien vient perturber ses performances.

La saison suivante, le jeune joueur s’impose progressivement au sein de l’effectif du RB Salzbourg. Il dispute notamment 26 rencontres pour 15 buts et 12 passes décisives. Ses bonnes performances commencent à attirer le regard des recruteurs de différents clubs européens, prêt à investir sur le potentiel du jeune homme. Les plus intéressés restent Watford, l’AS Roma, le RB Leipzig et Tottenham.

Après de longues discussions avec Darren Fletcher, il rejoint Watford contre la somme de 37M €. C’est alors le plus gros transfert du club anglais.


Construire l’histoire

Lorsque Erling Haaland arrive à Watford, le club n’a pas encore l’importance qu’on lui connait aujourd’hui sur la scène nationale. Les Hornets sortent d’une bonne saison, 4e de Premier League mais c’est tout. La pression est forte à cause du montant du transfert mais immédiatement, le numéro 22 met tout un club à genou en enchaînant les performances de qualité. En 33 matchs, il inscrit la bagatelle de 30 pions. En plus de cela, le buteur participe grandement à la conquête de la Carabao Cup, premier titre depuis des décennies, et au parcours européen du club (finale de C1).

La saison suivante, le norvégien est attendu au tournant. Mais ce dernier peine alors à répondre aux attentes placées en lui. Une nouvelle rupture du tendon rotulien vient perturber sa saison et à son retour, il ne fait plus preuve de la même vivacité et le même sens du combat qu’avant.

En 2023-2024, Haaland se remet la tête à l’endroit et retrouve un niveau de performance plus constant. Avec ses 18 buts en Premier League, il se révèle être un grand artisan de la première victoire du club dans cette compétition, pour le plus grand bonheur des fans.


La croisée des chemins

Tout juste auréolé d’un titre de champion d’Angleterre, le joueur se retrouve à la croisée des chemins. Plusieurs gros clubs font le forcing pour l’attirer dont le Real Madrid. S’il hésite fortement, son papa le convainc de rester au moins un an de plus du côté de la Premier League. Le norvégien signe alors un nouveau contrat avec les Hornets et rempli de confiance, se lance dans une saison dantesque qui le voit inscrire 45 buts en 43 matchs.

Un second titre de champion et celui de meilleur buteur plus tard, le joueur rejette tout départ lors d’une interview télévisée afin de rester à Watford pour disputer sa 5e saison au nord de Londres.


Accomplissement personnel

La saison 2025-2026 commence sur les chapeaux de roues pour le numéro 22. Profitant d’un changement tactique du coach de Watford, il se retrouve seul en pointe et devient l’arme ultime de son équipe.

Bien que par encore cité parmi les favoris, il est nommé Ballon d’or 2025 devant Kylian MBappé et Lautaro Martinez. Lors d’une cérémonie très touchante, il clame son amour pour son club qui lui a permis d’atteindre les sommets. La fierté est grande, il est en effet le premier norvégien à recevoir cette récompense individuelle suprême.

Pour autant, le joueur ne se repose pas sur ses lauriers. Un troisième titre de champion plus tard, ainsi qu’un nouveau titre de meilleur buteur de PL, il s’envole pour les USA et la Coupe du monde.

Après un triste nul, 0-0, face au Sénégal, il ouvre le score lors du match face à l’Irak grâce à une tête surpuissante. Ce résultat permet à la Norvège de finir 1er du groupe N et d’affronter le Chili en 1/16e de finale.

Après avoir vaincu les sud-américains sur le score de 2-1, les scandinaves rencontrent le Portugal en 1/8e. malgré un match costaud face aux tenants du titre, Haaland et ses coéquipiers craquent lors des prolongations.

De retour du côté de Watford, Haaland se lance dans sa 6e saison anglaise. Remis de sa déception avec sa sélection nationale, le buteur de 26 ans cartonne et à la mi-saison, facture 14 pions.

Le 31 décembre, le joueur est nommé pour la seconde fois consécutive Ballon d’or France Football. Il rejoint une série de joueurs prestigieux ayant reçu par deux fois cette récompense, c’est-à-dire Alfredo Di Stefano, Franz Beckenbauer, Kevin Keegan, Karl-Heinz Ruummenigge et Ronaldo. Le buteur est également nommé The Best, Joueur mondial de l’année et Joueur norvégien de l’année.

Troy Deeney (Directeur sportif & joueur de Watford) : « Erling est un joueur de grande classe. C’était un privilège de jouer avec lui, de voir sa détermination au quotidien. Il travaille dur pour toujours repousser ses limites et recevoir ce genre de récompenses est une belle manière de le féliciter pour ça. Je suis vraiment heureux pour lui. »


Et la suite ?

Erling Haaland ne s’en est jamais caché, il poursuit deux objectifs. Le premier est de remporter la Ligue des champions et le second est la Coupe du monde. Après six saisons du côté du nord de Londres, le norvégien pourrait être tenter d’aller voir ailleurs. Conduire son club à la victoire suprême serait un magnifique clap de fin. Mais rien ne dit que le joueur ne voudrait pas rester plus longtemps sous les ordres de Fletcher.

Henrik Falkeng (Agent du joueur) : « Pour l’instant, Erling a autant de chance de partir en fin de saison que de rester. Tout simplement car aucune décision n’est prise par rapport à son avenir. Tout dépendra de sa volonté. S’il choisissait de relever un nouveau défi, les clubs ambitieux seraient prêt à faire n’importe quoi pour l’accueillir. »


Saison Infos Compétition Club Matchs Buts Assists
2016 Obos-Ligaen Bryne 16 0 0
2017 Libre Eliteserien Molde 14 2 0
2018 Eliteserien Molde 25 12 0
2018-2019 4M € Bundesliga RB Salzbourg 2 1 0
2019-2020 Bundesliga RB Salzbourg 18 11 1
2020-2021 Bundesliga RB Salzbourg 26 15 12
2021-2022 37M € Premier League Watford 26(7) 30 5
2022-2023 Premier League Watford 25(3) 16 3
2023-2024 Premier League Watford 43 23 8
2024-2025 Premier League Watford 43 45 8
2025-2026 Premier League Watford 44(2) 42 9
2026-2027 Premier League Watford 24(1) 19 4
9 J'aimes

Ces stats nom de Dieu :guardiola5:

1 J'aime

Ce monstre :heart_eyes:

1 J'aime

Il est assez « mercenaire » chez moi, dès qu’un gros de l’Europe veut me l’acheter. Il est partant pour partir « gagner des titres » alors qu’il a déjà gagné la C1 avec Lyon.

Mais ca reste un sacré crack !

2 J'aimes

Je confirme sur ses propos.
Dortmund > Manchester Utd et ça fait des mois qu’il tire la gueule car il veut aller au Real…

2 J'aimes

Magnifique article mon ami

1 J'aime
Le courrier des lecteurs


Je ne peux qu’approuver. Il est devenu le monstre qu’il était destiné à devenir. Un investissement plus que rentable, les 37M € que j’avais posé sur la table pour le faire venir ont largement été remboursé depuis.


C’est vrai que je n’ai pas connu ce souci. Il a très peu été intéressé par un départ. Son salaire conséquent (19M €/annuel, soit le plus gros de l’équipe) joue peut-être en notre faveur. Aujourd’hui, rares sont les clubs en capacité d’aller le chercher. Entre le coût d’un transfert et le salaire, c’est du costaud.


Merci beaucoup :slight_smile:


A suivre…
6 J'aimes