:storygold: :s6: CoachLarsson : Retour vers le Futur

fm18
grootstory
barcelona
coachlarsson

#421

Au moment d’attaquer cette nouvelle saison, Henrik Larsson devait d’abord se soustraire à quelques formalités médiatiques notamment la présentation de son effectif qui aura comme objectif de faire mieux que l’an passé ou le club avait remporté la FA Cup et finit vice-champion d’Angleterre après un début de saison chaotique…

9306832443252073

Cette saison Henrik Larsson pourra compter sur deux gardiens. Le gardien Italien de classe mondiale Gianluigi Donnarumma est le titulaire indiscutable dans l’esprit de Larsson. Dalhberg fidèle serviteur du club a eu l’assurance de son coach de disputer tout les matchs de Coupe nationale cette saison.

Henrik aura aussi à coeur de surveiller les progrès de Yefimov (Dinamo Moscou), Barnett (West Brom) et Bradshaw (Nottingham Forest) qui pourrais incarner l’avenir du club a moyen terme.


93024775Tierney28009441

Pour ce qui est des postes de latéraux, la situation est assez clair. Augustinsson est le taulier côté gauche et Kyle Walker son équivalent côté droit. Toutefois Kieran Tierney et Victor Valverde sont deux jeunes loups qui auront leurs chances de s’imposer.

Des jeunes prétés actuellement seront bien sûr scruté par Coach Larsson comme Diego Saleri (Palermo), Paul Nash (Norwich) et Kenneth Brown (Milwall). Brown et Nash étant formé au club.

780666816719714519163495

En défense centrale c’est peu ou prou le même topo. Marquinhos est le titulaire indiscutable après le départ de Lindelof. A ses côtés Lucas et Lemos auront leurs chances et se partageront les temps de jeu restant. Dans l’ombre de ces trois joueurs, le jeune Simon Tipple formé à Leeds aura lui aussi son mot à dire notamment en coupe.

A ce poste aussi Leeds compte nombre de jeunes prétés. Ayyidiz (Sampdoria), Koropoulis (AEK), Sery (Leganes), Hadzikanuvic (Alaves) seront inlassablement observés.

19259600Ronaldo

Le milieu est la zone du terrain la plus dépeuplé avec deux titulaires pour deux postes. Arthur et Ronaldo Vieira entament leur troisième saison côte à côte. Le jeune Ben Pickering arraché à 16 ans à Nottingham pourra gratter du temps de jeu. De même que le jeune Cancela.

D’autres jeunes sont prété par Larsson à travers l’Europe. Romario Vieira (Tours), Fredrik Kvarme (Francfort), Leroy Van rhijn (ADO Den Haag), Tiago Barradas (Braga) seront à surveiller.

19302146280875952805410914083972

Sur les ailes on retrouve les mêmes ques l’an passé. Vinicius Jr s’est imposé sur le côté gauche. Sterling et Roberts se partage le côté droit au gré des bonnes sensations de l’un ou de l’autre. Pavon tente encore de s’imposer.

Prété par Leeds certains seront aussi scruté comme : Akbulut (AIK), Duarte (Huracan), Mauricio Diaz (Betis)

19270231Larsson9307028667046662

En pointe Jordan Larsson est indiscutable pour la quatrième saison consécutive. A ses côté un avant centre de classe mondiale avec Mauro Icardi. Dans l’ombre de ces deux mastodontes Lincoln et Alexandre Isak tenteront de gratter du temps de jeu.


#422

L’équipe a de la gueule.


#423

Community

Finale

COMMUNITY SHIELD – Leeds United tient son premier titre de la saison. Les Peacocks ont pris le meilleur sur Manchester United lors de la finale du Community Shield, mercredi soir, devant le public de Wembley(2-1). Cette victoire étriquée suffit au club d’Henrik Larsson pour annoncer la couleur de la saison à venir après son recrutement fou.

Vingt-Huit ans après, Leeds remporte donc à nouveau le Community Shield. Après avoir battu les Hammers en finale de la FA Cup, les Peacocks se sont imposés (2-1) face à Manchester en finale, ce mercredi. Pourtant, les joueurs d’Henrik Larsson ont longtemps souffert avant de réagir après la pause et d’offrir au club le troisième Community Shield de son histoire.

Car la première période ressemblait comme une goutte d’eau aux nombreuses opposition l’an passé entre les deux équipes. Une domination énorme de la part de United et une défense de Leeds incapable d’endiguer les vagues des Red Devils. A peine cinq minutes de jeu et Martial profitait d’un alignement douteux des défenseurs des Peacocks pour ouvrir le score. Heureusement pour Leeds et Larsson, le français était signalé à juste titre en position de hors-jeu (5e). Mais la leçon n’était visiblement pas retenue et, deux minutes plus tard, Lingard lançait Kane entre Marquinhos et Lucas pour l’ouverture - une nouvelle fois invalidée - du score (7e).

:leaffms: Mauro Icardi, précieux sans marquer

Sauf que Leeds n’a pas eu le temps de douter. Sur un corner bien frappé par Augustinsson, la tête de Marquinhos a rebondi sur Marcos Rojo puis Van Dijk qui trompait De Gea, but finalement refusé pour un hors jeu de Icardi (12e). Une mauvaise nouvelle pour Leeds, suivie de la blessure à la cuisse de Vinicius JR, remplacé par les premiers pas d’un Pickering transparent (28e). Et c’est tous les Peacocks qui ont commencé à souffrir, désorganisés par la sortie du Brésilien. Le match s’emballa avec nombre d’offensives à la faveur des hommes de José Mourinho. C’est pourtant Leeds par l’intermédiaire de son milieu brésilien Arthur qui allais ouvrir le score. Sur une accélération de Sterling, Nacho faucha l’ailier anglais a l’angle de la surface, le génie brésilien ne se fut pas prier (43e, 1 - 0). Mais, à la pause, United respirait toujours, malgré la frappe trop croisée de Kane (43e). Car dans la foulée, Lingard réussissait à tromper le malheureux Dalhberg d’une subtile tête croisée (44e, 1 - 1). Malheureusement pour les joueurs de Mourinho, Leeds United avait repris le contrôle de la rencontre et ne l’a plus jamais lâché.

Jouant plus haut, mettant bien plus d’intensité dans les duels, les joueurs d’Henrik Larsson ont poussé United sur le reculoir. Et, à force de pousser, les Peacocks ont fini par être récompensé lorsque Jordan Larsson a trompé De Gea de près, profitant d’une passe déviée de Icardi (82e, 2-1). L’argentin, jamais trouvé en position de tir et esseulé en première période, s’est encore montré très précieux après la pause, notamment dans son jeu de remis dos au but.

Mais c’est Roberts qui aurait pu mettre les siens à l’abri sur un contre bien mené par Ronaldo Vieira. Sauf que l’anglais a buté sur De Gea (86e). Une balle de break que Leeds aurait pu regretter. Mais Manchester n’a jamais su mettre les ingrédients pour faire douter les Peacocks.


#424

Je viens de rattrapé mon retard (J’étais a la présentation de Larson :slight_smile: )
Félicitation pour tous se que tu a fait jusqu’a présent a se magnifique club maintenant il faut gagner le championnat et la coupe aux grand oreille :slight_smile: mais, aussi la coupe du monde a la Suède :slight_smile:


#425

AoutT

Aout
Après ce Community Shield gagné par les Peacocks d’Henrik Larsson place au début du championnat de Premier League.

Pour la première journée, Leeds est encore privé de Mauro Icardi qui n’est pas encore enregistré à la FA, Chelsea n’ayant pas encore envoyé son certificat de transfert. C’est donc Lincoln qui est titulaire au côtés de Jordan Larsson en pointe.

La première mi-temps fut relativement calme, Larsson assis sur son banc laissais tranquillement son adjoint Zlatan pesté contre l’arbitrage tendancieux de Mr Bean. Après moults offensives, Leeds parvint finalement a prendre l’avantage par l’intermédiaire de Raheem Sterling. Après un sauvetage de Donnarumma, Valverde relance le ballon vers Arthur, le meneur brésilien dédouble ensuite avec Vinicius Jr avant de servir idéalement Raheem Sterling au second poteau. Il catapulta ensuite une frappe en pleine lucarne laissant le gardien pantois.

Larsson exhulta à l’heure de jeu lorsque Sterling intenable profita du recentrage de Vinicius Jr pour prendre la profondeur sur le côté et servir en retrait Lincoln, le jeune brésilien, orphelin de son ami Paulinho ne tergiversa pas et doubla la mise du gauche pour les Whites. En toute fin de match Arthur auteur d’un grand match profita d’un coup franc très bien placé pour inscrire son second but de la saison et placer Leeds sur le podium de Premier League.

Pour la seconde journée les Peacocks recevait Burnley. Pour les débuts de Mauro Icardi, Leeds retrouvais donc Burnley, poil à gratter de Larsson depuis le début de son aventure anglaise. Alors que Leeds s’est valeuresement jeté à corps perdu dans le match, Larsson compris vite que ce serait dur.

Tom Heaton est en feu. En trente minutes il repousse tour à tour les tentatives de Larsson, Icardi, Vinicius Jr, Roberts. Tous se casse les dents sur le portier anglais. A la surprise générale, Leeds archi dominateur se fait surprendre par la première incursion de Burnley, Munir dribble Augustinsson et centre vers Chris Wood (ancien de Leeds) et trompe Donnarumma du droit.

Enervé Larsson gesticule pour replacer ses hommes et leur faire comprendre qu’ils doivent faire mieux. Mais alors que Larsson donnent ses consignent Munir prend cette fois de vitesse Valverde et s’en va seul vers le but. Dans un élan de bonté, Munir embarque Donnarumma avant de servir Wood seul au second poteau.

En seconde période excedé, Larsson tranche dans le vif. Lincoln remplace Jordan Larsson, Pickering remplace Ronaldo Vieira et Walker rentre à la place de Valverde. Leeds est alors plus conquérant. Augustinsson combine avec Pickering et tente un centre. Heaton le repousse mais Walker est à la réception et réduit l’écart.

Alors que le public pousse et que Larsson harangue ses joueurs, Vinicius Jr s’empare du cuir dribble trois défenseurs avant de servir Icardi, le buteur argentin remise vers Lincoln qui voit sa frappe trompé Heaton mais frappe la barre avant de ressortir. Quelques minutes d’égarement et le VAR confirme que le but n’est pas valable. Leeds s’incline donc déjà pour la première fois cette saison.

Pas le temps de se reposer qu’il faut se rendre à Manchester défier les Citizen. Les pensionnaires de l’Ettihad Stadium se sont renforcé cette été. José Gimenez a quitté l’Atletico pour l’Angleterre. Bentancur, Vidal et Xiadong sont aussi venu. Le portier chinois a d’ailleurs ecoeuré les Peacocks. Titularisé à la surprise générale suite à la blessure de Ederson. Il se montrera impérial sur sa ligne. Cette opposition sera même un duel de gardien avec Donnarumma tellement les deux ont tout arrété obligeant leurs deux clubs à se séparer sur un score nul et vierge. Malgré tout Leeds se positionne à la quatrième place du classement de Premier League.

Aout%20C

AoutB

#426

Dommage ce revers face au burne


#427

C’est toujours pareil avec Larsson, il commence tranquillou puis il s’énerve puis il remonte puis il rate le titre…

Attention au spectre de la saison de trop…


#428

Ce ne sont que les 3 premiers matchs de la saison donc pas d’inquiétude à avoir pour l’instant !

#429

SeptembreT

Pour la seconde saison consécutive Jari Litmanen et Henrik Larsson se sont rendus à Nyon pour le tirage au sort de la Champion’s League. L’an passé les Peacocks ont déjoué tout les pronostic se qualifiant consécutivement pour les huitièmes, les quarts puis les demi finale avant de se faire éliminer par le FC Barcelone.

Conscient que la performance de la saison passée tiens plus de l’exceptionnel, Litmanen a fixé à Larsson l’objectif des huitièmes de finale. Le tirage fut tendu mais le staff de Leeds est ressorti satisfait. Si les adversaires sont prestigieux, la qualification reste possible. Comme l’an passé Leeds retrouvera donc le Real Madrid. Cette année le tirage n’a reservé que des chocs au vice-champion anglais. Le Napoli troisième de Serie A sera aussi au menu emmené par Insigne. Enfin c’est le Galatasaray coaché par Laurent Blanc qui sera le troisième adversaire des Whites.

Larsson s’est exprimé sur ce tirage.

H.Larsson: Evidemment que nous aurions voulu un tirage plus accessible, il en est autrement. Toutefois vu notre recrutement et notre qualité de jeu on peut se méler à la lutte avec Naples et le Real Madrid. Je vois Galatasaray un ton en dessous.

Septembre
Une fois remis du tirage au sort il a fallu assurer le mois de Septembre. Celui-ci a commencé à Elland Road contre les Toffees de Steve McClaren. Après une bataille intense en première période c’est Jordan Larsson qui a ouvert le score sur une accèlération de Vinicius Jr.

En seconde période Everton a accéléré et Moussa Dembélé a égalisé sur une tête placé. Dans la foulée Ross Barkley acceléré pour placer le second but d’Everton dans ce match tendu. Sur la confusion qui suivis Mauricio Lemos offra a Everton un penalty et récolta un carton rouge. Mais Leeds n’est pas mort et Donnarumma arrêta la tentative de Barkley.

Sur une nouvelle tentative d’accélération de Vinicius, Leeds revint dans le match lorsque Patrick Roberts à la retombée du centre du brésilien crocheta le gardien pour marqué dans le but vide et obtenir un nul bien mérité.

En semaine on se déplaçait à la Turk Telecom Arena pour défier Galatasaray dans son enfer de stade. L’acceuil à l’aéroport fut sympa comme les nombreux fumigènes et explosifs qui accompagnèrent notre nuit dans cet hotel “sécurisé”. Le lendemain la mise en place dans le match fut difficile et le match compliqué. Ozan Tufan ouvrit très vite le score après avoir asphyxié les anglais d’entrée. Yoshonori Muto en feu comme son équipe profita de cette domination pour signer un doublé et porté le score à 3-0 à la pause.

Il se dit que les murs ont tremblé comme un discours présidentiel. Au retour des vestiaires les Whites sont revenus beaucoup plus conquérant. Larsson est revenu sur le terrain en feu et cela s’est vite ressenti. Mauro Icardi a inscrit ses premiers buts avec son nouveau maillot. D’abord en reprenant un centre de Roberts puis en envoyant au fond un décalage de Larsson. En dix minutes une bonne partie du retard était déjà refait.

A l’heure de jeu c’est Patrick Roberts qui finit de refaire le retard des anglais en surprenant la défense turc et en concrétisant devant Muslera. En toute fin de match Jordan Larsson profita d’un contre mené par Sterling pour offrir une victoire inespéré à Leeds.

Leeds retrouva le chemin de la victoire en Premier League de la plus belle des façons en étrillant Tottenham 9-0. Les Spurs sont une des victimes préféré de Larsson. Personne a White Hart Lane n’a oublié les 8 buts encaissé contre Leeds en 2018 en FA Cup alors que les Peacocks evolué encore en Championship.

Cette fois c’est Jordan Larsson qui mis le feu au match. Chaque centre qui atterit sur lui dans les trentes premières minutes se transforma en buts. Rapidement devant de trois buts donc c’est ensuite Lucas puis Marquinhos qui envoyèrent au fond des corners de Vinicius avant qu’Icardi n’y aille de son but.

En fin de match c’est Lincoln qui a donné de l’ampleur au score après avoir remplacé Jordan en inscrivant lui aussi un triplé.

Pas le temps de souffler que la Carabao Cup se presentais à nous. Cette fois Leeds lança idéalement son match comme contre Tottenham. En moins de dix minutes, Icardi avait inscrit un doublé. Dans la foulée Pavon puis Roberts y allais de leur but. Swansea réagit timidement avec deux buts de Hugill et d’Izzy Brown mais Lincoln ajouta un cinquième but achevant les espoirs des gallois. Leeds retrouvera West Ham au prochain tour.

Pour la sixième journée, on s’est déplacé chez les Wolves. Ruben Neves ouvrir le score pour les locaux en première période, en seconde période c’est Christian Pavon qui va égaliser profitant du turnover instauré par Larsson en vue de l’affronterment contre le Real Madrid. En fin de match c’est Raheem Sterling puis Mauro Icardi qui vont permettre à Leeds de s’imposer dans cette journée.

enfin le mois s’est terminé contre le Real Madrid, si l’an passé Leeds s’etait incliné à Bernabeu, les anglais avait fini la phase de poule en décrochant la première place du groupe à la maison. Pour ce nouvel affrontement, Leeds avait démarré pied au plancher. Sur sa première accélération Vinicius Jr servit idéalement Sterling pour l’ouverture du score. Cristiano Ronaldo vétéran de l’attaque répliqua sur coup franc. Carrasco croira donner l’avantage au Real mais Jordan Larsson égalisera. En seconde période Sterling s’offrira un doublé avant que Icardi ne scelle cette victoire de Leeds sur le Real, la deuxième de suite.

SeptembreC

SeptembreB

#430

Tu aimes les spurs toi !
Très gros mois pour Leeds :clap:


#431

Effectivement, un gros mois plein de victoires…


#432

Tottenham :rofl:tu fais du très gros travail.


#433

L’eclatage de fion des spurs lol


#434

Quel mois…
Les Spurs ont explose en plein vol… Quelle performance digne d un champion


#435

On note souvent que je martyrise les Spurs mais pas tant que ça. Alors que mes plus belles victimes en Premier League c’est Arsenal, Liverpool, Swansea et Wolverhampton (On peut ajouter Chelsea)

L’historique contre les Spurs

17/18 :

– FA Cup : 8 -2

18/19 :

– Barclays PL : 0 - 1
– Barclays PL : 3 - 1
– FA Cup : 4 - 1

19/20 :

– Barclays PL : 5 - 4
– Barclays PL : 0 - 0

20/21 :

– Barclays PL : 9 - 0

Alors que les autres ça donne :

Club Match 1 Match 2 Match 3 Match 4 Match 5 Match 6 Match 7 Ratio But Marqué
Chelsea 6-3 7 - 2 3-2 4-2 2 - 0 4 - 0 / 3,83 b/matchs
Arsenal 5 - 1 2 - 6 3 - 0 5 - 2 / / / 4,75 b/Matchs
Wolverhampton 6 - 1 1 - 1 3 - 1 6 - 3 7 - 0 4 - 1 / 4,5 b/Matchs
Liverpool 4 - 2 3 - 2 2 - 0 6 -0 3 - 0 2-5 / 3,33 b/match
Swansea 5 - 2 3 - 0 5 -2 2-3 1 - 1 / / 3,4 b/Match
Tottenham 8 - 2 0 -1 3 -1 4 - 1 5 - 4 0-0 9 - 0 4,28 b/Match

Bon j’ai rien dit y’a que Arsenal et Wolverhampton qui ont un ratio but / matchs supérieurs à Tottenham ! :hoho:

Je ferais un bilan complet en fin de saison pour rigoler :hoho:


#436

SwedenT

SwedenM
Voila donc le grand moment pour Henrik Larsson, lui le tant adulé buteur de la sélection suèdoise, entraineur à succès du Leeds United FC va porter pour la première fois le costume de sélectionneur.

Le coach des Peacocks s’y était préparé. Entouré de Fredrik Larsson adjoint de Malmö, Zlatan Ibrahimovic son adjoint avec Leeds ayant refusé de revenir au sein de la sélection; est à ses côtés pour ce premier rassemblement dans le centre d’entrainement de Växjö, centre réputé pour ses installations prisés par les nombreux sportifs de haut niveau suédois.

Pour ce premier rassemblement le duo Larsson-Ljungberg a décidé de la jouer tout en continuité au niveau des appelés. On retrouve ainsi les cadres suédois Olsen, Dahlberg, Lindelof, Jansson, Krafth, Augustinsson, Isak, Guidetti, Larsson, Forsberg. Un petit nouveau est aussi séléctionné il s’agit de Akbulut prété par Leeds qui flambe a Malmö.

Malgré tout Larsson sait que le chemin sera long. La Suède n’a que Forsberg, Lindelof et J.Larsson en joueur de classe mondiale a proprement parler. Et pour pas arranger les choses, Pas d’amicaux facile pour mettre en place le jeu du nouveau coach mais la Nations League et un groupe relevé en division A avec la France et la Pologne.

Le rassemblement fut un calvaire avec deux défaites. Contre la France, la Suède a payé sa stratégie offensive voulu par son coach. Sa défense encore inexpérimenté avec Krafth bien qu’habitué du groupe n’a connu que sa deuxième cape comme Dagherleb a pris l’eau. En première mi-temps les suédois ont fait jeu égale avec la magnifique equipe de France Guidetti répondant à Sidibé sur un centre de Forsberg. Mais la seconde période vu une déferlante bleu sur le but d’Olsen. Mbappe, Pogba et Tolisso permirent aux tricolores de s’imposer.

Dans le second match, c’est Alexander Isak titulaire aux côtés de Guidetti qui ouvrit le score. Mais les défauts de Leeds rejaillisent encore plus en sélection et Lewandowski en profita à fond en inscrivant un doublé. Le milieu de United Zielinski assurant la victoire à la Pologne plaçant déjà la Suède dos au mur dans cette Nation League avec une probable relégation en Division 2.


#437

ouch dur


#438

ça fait mal


#439

Ah bah voilà ça cartonne dans un pseudo championnat de seconde zone mais quand faut être un bonhomme pour son pays y’a plus personne !!!

:sac:

#440

Dommage c’est début poussif avec la Suède… La France passe encore mais la Pologne