:storygreen: :nba: :s4: Charlotte Hornets : Gare aux Frelons !

nba

#121

Kemba en playoffs c’est un fantôme :ghost: :ghost: :ghost:

On y croit pour le tour suivant !


#122

@Marsh_Mallow tu as réglé les options offensives ? Ou tu as laissé par défaut ?


#123

Yes GG, tu passes enfin ce tour !


#124

Houston vainqueur final :heart_eyes:
Oui j’ai rattrapé mon retard :sac:


#125

Kemba 1ère option, mais en PO il y arrive pas inexpicablement, c’est la 3ème fois ça commence à faire bcp


#126
DEMI-FINALE DE CONFÉRENCE - MILWAUKEE BUCKS

Après avoir battu les Pacers en 7 matchs, les demi-finales de conférence nous opposent au Milwaukee Bucks, de Giannis Antetokoumpo et Hassan Whiteside. Cette deuxième marche s’annonce plus haute que les Indiana Pacers, mais Sabonis pourrait être de retour rapidement.

image
Game 1

Premier match de la série, à Charlotte. On pourra noter le retour de Sabonis, qui reste timide à 8 points et 7 rebonds, mais son retour est une bonne nouvelle. Kemba signe un de ses meilleurs matchs de ces play-offs (bon…), 23 points et 5 passes à 8/17 au tir. Mais la clé du match, ça aura été la défense. Les Bucks finissent à 35% au tir, Giannis contenu à 21 points, et Whiteside seulement en 8-7. On l’emporte donc, 99-83. 1-0.

Game 2

Dans sa physionomie, ce match ressemble vraiment beaucoup au Game 1. Kemba en 22-7 (8/20…) et Monk en 16-8. La différence, c’est que l’adresse et Bucks est cette fois tout à fait correcte, et que Whiteside s’est fâché. Le pivot met 23 points et prend 11 rebonds, Giannis en 21-14-6. Le retour en forme de Whiteside a permit aux joueurs de Milwaukee de s’emparer de la clé du match : le rebond. Il en prennent 59 au total, 42 pour nous. Défaite 105-100, en espérant qu’on ne souffre pas autant sous les cercles toute la série.

image
Game 3

Game 2 perdu à cause des rebonds, on réagit bien lors du 3ème match de la série. Hernangomez prend 9 rebonds, 8 pour Sabonis, qui met au 14 points, de retour en forme, et Harrell cueille lui 13 ballons sous les cercles. On rééquilibre les débats sous les cercles, et dans le même temps, Hassan Whiteside retourne dans ses standards de scoring, 9 points. Belle réaction à l’intérieur donc. Et Kemba quant à lui, inscrit 25 points. C’est bien, mais à nuancer: 10/19 au tir, et une seule passe décisive. Face à un Giannis aux portes du Five-by-Five, en 23-10-5-4-3, la lumière est venue, une fois de plus du Collectif. Retour aux affaires de Sabonis à 14 points donc, et l’étonnant De’Anthony Melton à 17 points, à 7/8. Victoire sur le fil 92-89. On mène 2-1 dans la série, on peut croire aux finales de Conférence.

Game 4

Dans un match face aux Bucks, que faut il craindre? Un Giannis en, disons, 34-17-9? Ca fait peur oui. Un Kemba à 16 points? Aussi. Etre sous les 40% au tir alors qu’eux sont au dessus de 55%? Je ne vous le fais pas dire. Bon… Défaite 133-86. Les Bucks reviennent à 2-2 dans la série.

Game 5

Avec un collectif comme le notre, les 2 points potentiellement les plus inquiétants sur toute la durée de la série sont évidents à trouver. Premièrement la capacité des Bucks à nous annihiler au rebond, et deuxièmement la facheuse tendance de Kemba à disparaître, à finir les matchs à 15 points. 111-97 Bucks. Ils mènent 3-2.

Game 6

Game 6. Match décisif. Tout peut se terminer maintenant. Et dans ce match d’un importance capitale, sous le feu des projecteurs, devant le monde entier, Kemba Walker nous gratifie d’une performance inoubliable, sensationnelle. 16 points. Bien sûr il n’y a pas que ça, et on aura beaucoup souffert aux rebonds dans ce match, mais notre prétendu franchise player cristallise toute la frustration… Défaite 115-99. Les Bucks filent en Finale de Conférence…

A SUIVRE, AVEC OU SANS KEMBA…

#127

Le tableau final:


Les Bucks n’étaient que 7èmes à cause d’une blessure Giannis qui lui a fait rater les 40 premiers matchs.
Ben Simmons Finals MVP


#128

#KembaOut


#129

Carrément !


#130

Je crois effectivement que Kemba est un poids quand les choses deviennent sérieuses. Tes intérieurs ont été bons, t’as faits de gros matchs, mais avoir Kemba à la hauteur qu’un seul match dans les playoffs c’est pas possible !

Dommage, j’y croyais une fois que tu avais récupéré l’avantage du terrain contre les Bucks, mais ça n’a pas suffit…


#131

Je vais faire un post où j’analyse les perfs de Kemba cette saison, et surtout en PO, parce que là vraiment frustrant


#132
KEMBA WALKER, CHRONIQUE D’UNE DECEPTION

Kemba, Kemba, Kemba… Aussi fort que frustrant, aussi iconique que décevant en play-offs. Aussi impressionnant que désespérant. Après une 3ème campagne de play-offs catastrophique d’affilé, il me semble nécessaire d’examiner plus en détails ses performances, en saison régulière et en play-offs. Avant de prendre lourde une décision.

Saison Régulière

Bien qu’il ait été All-Star pour la 4ème fois, Kemba sort d’une saison, on peut le dire, en demi-teinte. Sur l’intégralité de la saison régulière, et alors qu’il est la 1ère option offensive dans le dispositif du coach James Borrego, sa ligne de stats est vraiment décevante. Moins de 20 points, moins de 5 passes, moins de 3 rebonds. En 32 minutes de jeu par match, il ne compile qu’un timide 19.5-4.6-2.8 pour un joueur de son supposé calibre.

En termes d’impact, c’est… pauvre. Il n’a que le 4ème PER de l’équipe, 18.6. Salaire max, $32M par an et 4 fois All-Star je le rappelle. On peut repérer 2 problèmes dans son apport offensif: sa création, et sa sélection de tirs.

Commençons par sa création. Bien sûr Kemba n’est pas Chris Paul ou John Stockton, mais là… Pour un meneur ayant plus que jamais la balle en main, il n’est qu’à 19.9% de passes décisives, c’est à dire qu’il transforme moins d’une possession sur 5 en passe décisive. Je veux bien admettre qu’on ait un effectif très collectif, et donc que beaucoup de joueurs participent à la passe, mais un meneur All-Star, titulaire qui n’a que le 5ème ratio de passes décisives de l’équipe, c’est affolant. Dites vous qu’il n’est pas si loin de Sabonis (oui, le pivot), et ses 16.8%. Pour ce qui est de l’autre statistique avancée concernant les capacités de gestion d’un joueur, l’AST/TO, elle n’est même pas exploitable pour Kemba : il fait trop peu de passes pour que ce chiffre soit significatif, on ne loue pas la gestion d’un meneur à 4.6 passes et 1.9 TO en 32 minutes.

image

A première vue, malgré une saison médiocre à la création, Kemba fait une bonne saison au tir. Il a un très joli 58% au TS%, très élevé pour un extérieur. Mais il y a un “mais”. Sur la saison, Il tire à 37% à 3 points. C’est plutôt bon, mais c’est loin d’être excellent, et il est en régression dans ce domaine. Le problème, c’est que sur 15.3 tirs pris par match, 8.3 le sont à 3 points. Kemba prend plus de la moitié de ses tirs à 3 points, sans être Stephen Curry. Ça lui donne un bon TS% oui, mais ça le rend prévisible, moins impactant.

Et voilà comment un Franchise Player indiscuté, et 4 fois All-Star finit avec le 39ème PER de la Ligue…

Play-Offs

Si la saison régulière de Kemba a été décevante, ce sont ses performances en play-offs qui cristallisent toutes les frustrations. Penchons nous sur ses performances en post-season avant de prendre une décision cruciale pour l’avenir de la franchise.

  • Adversaires Directs

Pour ce qui est du premier tour, Kemba n’a clairement pas eu affaire à des défenseurs de premier choix. Isaiah Thomas, Derrick Rose et Aaron Holiday, clairement, c’est faible défensivement, les Pacers ne sont que la 20ème défense de la NBA. Et au second tour, ça n’est pas beaucoup mieux, Malcolm Brogdon et 2 rookies, tous les 3 des défenseurs très moyens. Kemba aurait clairement du beaucoup scorer. Et s’il a été victime d’une prise à 2 systématique (dans l’éventualité, pas vérifiable), alors il doit être très productif à la passe.

  • Etude Analytique des performances

Clairement, les performances moyennes de Kemba en play-offs, bien que face à des défenses moyennes, sont légèremement inférieures à ses performances de saison régulière. Il n’est plus qu’à 18 points par match en prenant un nombre de tirs équivalent.Il fait également très légèrement moins de passes (4.4). Tout simplement, pas de step-up en play-offs, et même un léger ralentissement face à des adversaires pas réputés pour leur défense… on fait le même constant dans les stats avancée, de 18.6 à 18.0 PER. Et là ou Montrezl Harell a un +/- par 36 minutes à +4.0 en play-offs malgré un bilan négatif, Kemba est à -1.9 (c’est à dire qu’on marque en moyenne 1.9 points de moins de que notre adversaire par tranche de 36 minutes quand Kemba est sur le terrain en play-offs).

  • Leadership

Une ligne de stat, c’est bien, mais Kemba nous a-t-il permit de l’emporter dans certains matchs? A-t-il été souvent le meilleur marqueur de l’équipe, et si oui était-ce dans des victoires; était-il meilleur marqueur du match?

Sur une campagne de play-offs de 13 matchs, Kemba a été meilleur marqueur de l’équipe… 3 fois, 2 fois à 19 points et une fois à 26 points… Une seule fois meilleur marqueur du match, alors qu’il prend le plus de tirs. On peut dire qu’il n’a mené l’équipe à la victoire que 2 fois en 13 matchs, et 6 victoires. Catastrophique. Inquiétant.

Je vous laisse donc le choix : est ce qu’on garde Kemba Walker cet été, en essayant pourquoi pas de changer son environnement (coach, stratégie…), ou est ce qu’on l’échange?

  • On trade Kemba Walker, notre Franchise Player
  • On le garde et on essaie de changer son environnement

0 votant

A SUIVRE…

#133

On trade! Salaire trop important. Joueur irrégulier. Les joueurs autour ont l’air de faire le taff, donc j’ai du mal à me dire que sont faible chiffre de passes décisives est dû à la qualité de ses partenaires.

Edit : au passage, excellent poste ! :clap:


#134

Je pense que si tu veux passer un cap, malgré toutes ses qualités en saison régulière, tu dois trader Kemba. Tu as clairement besoin de leaders qui sont présents durant les PO, quand ça commence à jouer vraiment sérieux. Il y a moyen que tu puisse récupérer un MJ plus gestionnaire + un arrière ou un ailier qui comble le différentiel de points correspondant à la perte de Kemba.
Sinon tu as quoi comme choix de draft pour cette intersaison?


#135

A voir aussi pourquoi il prend autant de 3 points ? Est-ce que ça peut à cause d’une tactique où il n’a pas l’opportunité de jouer autre chose (pas assez d’iso ? trop d’écrans au large et pas vers l’intérieur ? ) mais je ne pense pas que tu puisses savoir ça.

Toujours est-il que le mec est le plus gros salaire de ton club, il performe moyennement en saison et s’écroule en playoffs. Tu as été sauvé par ton collectif, mais il est temps d’offrir aux mecs qui se sacrifient un leader… Ou de renforcer encore le collectif avec plusieurs joueurs de talents.


#136

Merci beaucoup !


#137

On a les choix 12 et 22 (celui des Suns et le notre), ça peut être pas mal pour un trade


#138

Même coach depuis le début, à coté de Monk, clairement le problème vient de lui, il prend bcp plus de 3 points dans un système resté similaire


#139
AU REVOIR

Après des performances frustrantes, la décision est unanime : Kemba Walker doit partir.Je vous propose donc plusieurs possibilités de trades, sachant qu’on dispose des choix 12 et 22 à la Draft (celui des Suns et le notre).

Qualité de la Draft

Avec 2 choix de draft en poche, il est intéressant de savoir que ce vaut la cuvée de cette année. Et franchement, ce n’est pas la meilleure cuvée de ces dernières années. Des joueurs à potentiel oui, mais pas de joueurs qui semblent pouvoir être dominants immédiatement a priori.

Offres de Trades

Et maintenant, parlons des offres de trades reçues pour Kemba Walker, celles qui vont forger notre futur.

TRADE A

Première offre réellement intéressante qu’on reçoit, et elle vient des Brooklyn Nets. On recevrait D’Angelo Russell et Caris LeVert en échange de Kemba Walker et notre choix de draft 2022. Sur les 3 dernières années, D-Lo tourne autour des 20 points et 7 passes, à environ 20 de PER et presque 60% au TS%. Clairement, bien qu’il n’ait pas encore été All-Star, il a été plus impactant que Kemba la saison passée. LeVert quant à lui tourne en 12-4 sur la saison passée, à 14 de PER, potentiellement un bon joueur de rotation. Tous les 2 ont 1 année de contrat garantie, et 1 en option joueur.

TRADE B

Les Nets sont décidément très intéressés par Kemba. On pourrait donc obtenir D-Lo et Julius Randle en échange de nos 2 choix de draft, de Kemba et Willy Hernangomez. La saison passée, Julius Randle, c’est 16 points, plus de 8 rebonds et 3 passes, avec un USG% de seulement 20%. Il affiche un très beau 60% au TS% et plus de 20 de PER. C’est un très bon intérieur offensif, double All-Star et 1 fois All-NBA, avec un superbe passing game, qui tournait même en 22-10.5 en 2019-2020, aux cotés de D-Lo. On obtiendrait une rotation intérieure Harrell-Sabonis-Randle, avec toujours au moins un intérieur dominant sur le terrain, et potentiellement une attaque monstrueuse dans la raquette. Randle est peut être le joueur le plus fort qu’on peut obtenir. Il lui reste 1 an de contrat à $25M + 1 option joueur, qu’il soulèvera probablement.

TRADE C

Je vous ai déjà dit que les Nets aimaient beaucoup Kemba? Et bien ils le veulent vraiment. On pourrait obtenir D’Angelo Russell et Jaylen Brown contre Kemba, Andre Roberson qui ne jouait pas cette année, nos 2 tours de draft de cette année et notre tour 2023 (année où on a le tour des Bucks). Jaylen Brown est un bon défenseur au poste 2 ou 3. Il tourne en 15 points, 5 rebonds et 2 passes la saison passée, à 16 de PER. Pas un grand attaquant même s’il est loin d’être ridicule, c’est avant tout un stoppeur défensif très correct sur les extérieurs (sachant que Winslow, Melton et Bazemore ont ce rôle dans notre roster pour l’instant). Il lui reste 3 ans de contrat à $25M.

  • TRADE A - D’Angelo Russell et Caris Levert
  • TRADE B - D’Angelo Russell et Julius Randle
  • TRADE C - D’Angelo Russell et Jaylen Brown
  • On cherche un trade sans D’Angelo Russell

0 votant

Une page se tourne…

A SUIVRE…

#140
Un mot : dur !

J’ai lu les 3 offres, et les 3 ont leur avantage.
1ère question : comme tu es avant la FA, le contrat de DLo se termine juste après la draft ? Ou il y a encore 1 saison ? Car j’ai peur que tu le perdes lors de la FA ?

Même question pour Randle.
- Pour la 1ère : tu récupére un meneur et un SG intéressant offensivement et qui est encore jeune (26 ans). Après, je pense que Monk restera le titulaire au poste, mais tu te fais un très bon back-up.
- Pour la 2ème : Tu y gagnes au change, mais là encore la question de la fin de contrat (cf plus haut) et potentiellement une FA compliqué. Car si je comprends bien, avec l’option joueur, Randle peut décider aussi de ne pas prolonger ? Son salaire est de combien s’il prolonge ? Après, peux-tu me rappeler les perfs du remplaçant au poste 4 chez toi ? Après, avoir 3 gros intérieurs de disponible est un luxe et peut jouer lors des séquences avec la 2nd unit.
- Pour le 3ème : 2 gros joueurs à potentiel. Apèrs, comme tu le dis, tu as du nombre au poste 2/3. Après, en terme de potentiel, Brown doit être au dessus, non ? Si oui, pourquoi pas tenter un trade ? Car Brown est peut être plus complet ? Du coup, tu pourrais faire DLo Monk Brown Harrell Sabonis ?
Bref, 3 trades très intéressant. Pourrais-tu regarder en parallèle les potentiels trades pour tes postes 2/3. Car si tu prends le trade A ou C, tu auras sûrement trop de joueurs au poste 2, non ? Si oui, voir ce que tu pourrais faire derrière ?
Après, le trade 2 est celui que je préfère en terme de joueurs, si et seulement si tu es sûr de les avoir encore 2 saisons car j’ai peur que tu les perdes l’année d’après. Du coup, Harrell passerait en 6ème homme ? Si oui, je valide.
Pour le dernier trade, j’aime beaucoup Brown, puis un contrat avantageux (3 ans), et à l’inverse du trade B, tu récupères 2 vrais titulaires (selon ta rotation au poste 4/5).

Le dernier point reste cependant le nombre de joueurs au poste 2/3. Il faudra sûrement dégraisser.

#pavé