:STORYGREEN: Be Pride [S2]

14 « J'aime »

Ce teasing… Derby County ?

1 « J'aime »

Come On Rams !

Si c’est eux, un bon défi, beaucoup se sont attachés à ce club « grâce » à leur déboires financiers, comptables et aussi grâce à l’aura que peut avoir un Wayne Rooney.

1 « J'aime »

Évidemment que c’est Derby County vu qu’il y a le bélier dessous la phrase. :wink:
Par contre étant plutôt fan des Ticky Trees, j’aime pas trop ce choix de club…

1 « J'aime »

Le retouuur!!! Trop bien :slight_smile:

1 « J'aime »


Les Rams de Wayne Rooney ont composé avec 12 points de pénalité et un recrutement strictement encadré, ils refusent d’abdiquer. Malgré la menace persistante d’une liquidation pure et simple, ils sont poussés par tout un peuple

Mal en point au niveau financier, le club s’attend à une saison sans couleur et une relégation en League One. Mais là où ils auraient pu baisser la tête, les hommes de Wayne Rooney veulent se retrousser les manches et emmener avec eux une ville et des milliers de supporters derrière un espoir fou : se sauver, contre vents et marées.

Maintenu in extremis le 8 mai lors de la dernière journée, Derby County a dû attendre jusqu’au 2 juillet pour que sa place en Championship soit confirmée. Menacé d’un retrait de points pour non-respect des règles financières de l’English Football League, le club n’a écopé que d’une amende de 100 000 livres, en attendant de transmettre de nouveaux documents.

Entre les joueurs libérés et ceux dont le contrat se termine, l’effectif est, avant cette nouvelle saison, excessivement réduit. Strictement encadré par l’EFL, le club n’a pu recruter que des joueurs libres et pour limiter les frais, certains signent un contrat de courte durée, à l’image de l’expérimenté Phil Jagielka.

Premier coup de massue, le 22 septembre le club est placé sous administration judiciaire, avec un retrait de 12 points. Andrew Hosking, l’un des nouveaux administrateurs, annonce alors deux objectifs : faire en sorte que « le club assure tous ses matchs en Championship cette saison » et « trouver des parties intéressées pour sauvegarder le club et ses employés » .

Dans les tuyaux depuis deux ans, la vente du club n’a toujours pas eu lieu. Des accords avaient été trouvés avec Derventio Holdings en novembre 2020, puis avec le businessman espagnol Erik Alonso en avril 2021, mais aucun ne s’est concrétisé. La situation financière ne facilite pas les choses. En plus de dettes estimées à 70 millions d’euros, le DCFC est dans le viseur de Wycombe et Middlesbrough qui, s’estimant lésés, se sont plaints auprès de l’EFL. En 2018-2019, les Rams avaient pris la dernière place qualificative pour les play-offs… un point devant Middlesbrough. Les deux clubs demanderaient une réparation financière du préjudice subi, ce qui représenterait encore plusieurs dizaines de millions d’euros. Qui donc pour racheter le club dans ce contexte ?

Un contexte pour le moins délicat à appréhender pour Wayne Rooney, qui a tenu à rester. « Partir serait facile. Je suis un combattant, je suis ici pour essayer d’aider ce club et je suis pleinement engagé » . Le jeune entraîneur a réussi à garder son groupe mobilisé, malgré les retards de salaires et les galères. « Gérer les embargos sur les transferts, ne pas pouvoir faire venir les joueurs que vous voulez recruter, un budget presque réduit à zéro, un retrait de douze points… Rester dans cette division serait certainement le plus grand accomplissement de ma carrière » , confiait Rooney à Sky Sports.

L’avenir du club fondé en 1884, membre fondateur de la Football League en 1888, reste en suspens, conditionné à l’arrivée de liquidités. Menacé de disparaître du paysage, Derby County s’accroche à son rêve. Personne ne mise sur eux mais les Béliers, bornés, continueront de batailler, comme le promettait Pride Park : « Be Pride, we’re Derby County, we’ll fight to the end. »

10 « J'aime »

Moi honnêtement, IRL, j’y ai cru !
Avec douze points de plus, il serait premier non relégable devant Reading, Peterborough et Barnsley, voilà la situation réelle. Après, il y a eu beaucoup de matchs nuls, beaucoup de buts pris aussi dans les dernières minutes des matchs et aussi, logiquement, des valises contre les gros du championnat. C’est un challenge pas évident sur le papier mais loin d’être insurmontable en tout cas !

1 « J'aime »

Tres bon challenge

1 « J'aime »

Good luck !

1 « J'aime »

5 « J'aime »

5 « J'aime »

4 « J'aime »

4 « J'aime »

5 « J'aime »

Ravel Morrison, cet éternel espoir déchu…
Un recrutement très âgé même si, bien sûr, ça apporte de l’expérience. Dans un tel championnat, c’est une donnée importante.

2 « J'aime »

Et plusieurs joueurs qui ont connus la promotion c est pas une garantie mais c est un petit avantage

1 « J'aime »
Réponses aux Lecteurs

@Irons @kevinb55 Là, je me base sur le réel. J’ai bloqué les trasnferts. mais j’était surpris de voir Ravel Morrison

8 « J'aime »

Un très beau défi, good luck !

Stearman, il m’avait rendu de fiers services lorsque j’avais pris en mains les Wolves, alors pensionnaires de League One ! :smiling_face_with_three_hearts:

1 « J'aime »
Réponses aux Lecteurs

@Heisen merci. J’espère que Stearman me rendra aussi quelques services


Derby lancera sa nouvelle saison du Sky Bet Championship avec un match à domicile contre Blackbool.

L’équipe de Rooney a évité de justesse la relégation lors de la saison passée se maintenant à la dernière journée lors d’un match nul 3-3 contre Sheffield Utd, mais l’entraineur des Rams voit la saison à venir comme un nouveau départ : « C’est le début d’une nouvelle saison pour nous, nous avons quelques nouveaux visages dans l’équipe même si idéalement quelques joueurs de plus n’aurait pas été superflu. Nous avons aussi pas mal de jeunes du centre de formation qui ont été promu et qui progressent bien. »

Le coach de Derby a exhorté les supporters du club à soutenir l’équipe afin de commencer la saison sur une note positive. « Je fais tout ce que je peux pour ce club et je continuerai à le faire », a déclaré Rooney. « Comme mon staff et le personnel ; il y a des gens qui sont ici depuis 20 ans, 10 ans, et ils font tout pour faire grandir ce club. Tout ce que je demande, c’est que les supporters soutiennent les joueurs, car ils travaillent chaque jour pour être les meilleurs sur le terrain. »

Derby qui a été pénalisé de 12 points par l’EFL débutera donc le championnat avec un total de points négatif.

« Cette décision a été compliqué pour tout le monde au club » , a déclaré Rooney à RamsTV. « C’est un peu l’inconnu pour certaines personnes. Comme je l’ai dit aux administrateurs, l’important est de communiquer ouvertement avec les joueurs et le staff. » Il a ajouté : « Les administrateurs ont leur travail à faire, ce qui est compréhensible, je comprends cela, mais ils savent aussi ce que nous tentons de mettre en place sur le terrain. Nous devons réaliser qu’il y a des emplois en jeu, je dois aussi gérer cela en plus des joueurs et du staff. »

Le manager de 35 ans sait qu’il est important d’essayer de garder autant que possible l’attention de son équipe sur les questions concernant le terrain.

« Les réunions de cette semaine portaient sur la façon dont nous allons avancer et sur la situation, mais nous ne pouvons pas non plus oublier que nous avons une saison très importante à venir » , a-t-il déclaré. « J’ai me suis concentré là-dessus pour préparer les joueurs. Je n’ai que des éloges pour eux. La façon dont ils ont géré cette situation est remarquable car ils pourraient se décourager, mais ils se sont pleinement engagés et leur attitude à l’entraînement a été fantastique. »

Rooney a ajouté : « Ce qui est important, c’est que les joueurs comprennent la situation. Nous devons être réalistes, ça sera compliqué mais il faut malgré tout garder la tête haute et se battre. Dans les moments difficiles, que ce soit dans le football ou dans la vie, vous avez des moments difficiles et il est important que vous restiez debout, que vous soyez courageux et que vous restiez ensemble. Je me suis adressé aux staffs et aux joueurs. Je leur ai dit : Je suis ici avec vous, je me tiens à vos côtés. Nous allons vivre des moments difficiles, nous le savons, mais nous devons tous être solidaires. Nous traverserons ce moment et en ressortirons plus forts. »

7 « J'aime »

Rooney s’est inspiré de ses discours chez Zelensky ? :laughing:

1 « J'aime »