:storyred: Alki Larnaka FC

[font=Verdana]

Le pire club d’Europe ?

01/01/2014

Le pire club européen de foot actuel évolue dans l’élite chypriote. Laminé sportivement et financièrement, l’Alki Larnaka compte actuellement… -35 points.
Zéro victoire et deux nuls en vingt et un matches: à Chypre, le bilan sportif de l’Alki Larnaka est épouvantable. Avec le douzième du classement – et ultime qualifié pour les play-down locaux – qui affiche seize points, l’espoir de maintien de l’Alki, aux quatre cinquièmes de la phase régulière, est sportivement moins que minime.
Troisième plus grande ville à Chypre, Larnaka héberge cinq clubs de football de l’élite locale: l’AEK, l’Alki, et l’Ermis Aradippou club de la banlieue, ainsi que deux équipes de Famagouste, délocalisées par la force des choses. Famagouste étant située en zone turque (RTCN), ses clubs de l’Anorthosis et de la Nea Salamina sont accueillis à Larnaca. Pour la même raison, la Doxa Katokopia est hébergée dans la région de Nicosie
Pour autant, Larnaka n’est pas la place forte du foot chypriote: ces derniers temps, ce sont les clubs des deux plus grandes cités de l’île, Nicosie et Limassol, qui ont trusté les titres. Le dernier sacre en championnat d’un club de Larnaka remonte à 1988, et la ville de la côte sud-est n’a remporté qu’un unique trophée depuis 1970.
La hiérarchie locale ne plaide pas en faveur de l’Alki dernièrement. Le meilleur club de Larnaca est l’AEK, résultat de la fusion en 1994 du Pezoporikos avec l’EPA, les deux clubs de la ville qui avaient un palmarès (six Coupes, cinq championnats).
L’AEK s’est ainsi qualifiée pour la Ligue Europe Europa en 2012, et a gagné la Coupe en 2004.
L’Alki a eu son heure de gloire vers les années 1970, avec cinq finales de Coupe – toutes perdues. Avec un unique tour joué en Coupe d’Europe depuis sa fondation en 1948, et plusieurs titres de champion… de deuxième division, l’Alki n’est qu’un club de second rang.
Depuis sa dernière remontée dans l’élite en 2010, l’Alki vivote autour de la dixième place d’un championnat à quatorze. Seules réussites récentes: l’Alki esquive les play-down en 2012, et voit pour la première fois en 2013 un des siens, le Portugais Bernardo Vasconcelos, être sacré meilleur buteur du championnat de Chypre.
Ces petites joies ne durent pas. Historiquement lié à l’AKEL (le parti communiste à Chypre) récemment englué dans plusieurs scandales, l’Alki connaît lui aussi de sérieux déboires côté finances. Au point de voir l’intégralité de son imposante armada étrangère partir à l’été 2013, souvent dans des championnats méconnus (Vasconcelos en Pologne, d’autres en Australie, Azerbaïdjan, Isräel ou Luxembourg).
Pour pallier cette quinzaine de départs, l’Alki accueille une douzaine de très jeunes joueurs, presque tous du pays, en majorité prêtés par les clubs de la capitale et l’AEK Larnaca. Avec un effectif aussi jeune et inexpérimenté, où seul le gardien et capitaine Demetris Stylianou a plus de vingt-deux ans, le club bleu et rouge n’évolue pas au niveau de ses adversaires, et cumule les larges revers. Son rang de relégable, occupé depuis la deuxième journée, en est la logique conséquence.
Pas pour tout le monde: le président du club, Nikos Lillis, un homme d’affaires local de quarante-deux ans, a été arrêté l’an passé pour sa participation à une affaire mêlant fraudes et corruption, une embrouille immobilière aux profondes ramifications, qui implique un patron des télécoms locaux, des cadres du premier parti d’opposition (l’AKEL) et des dirigeants syndicaux.
L’Alki, qui a touché de l’argent de l’AKEL pour éponger des dettes, s’est aussi vu infliger en sept mois cinq retraits de points, pour un total de seize unités, faute d’avoir respecté les critères financiers de l’UEFA. Et cet hiver, il a été sanctionné à trois autres reprises, cédant vingt et un points supplémentaires pour ne pas avoir participé aux frais liés aux arbitres lors de ses matches joués à domicile.
Le bilan mathématique de l’Alki, à -35 points au classement actuellement, est pour sûr un record d’Europe. Assuré ainsi de sa relégation, l’Alki ne peut même plus prétendre à un nombre positif de points. Et de nouvelles pénalités ne sont pas à exclure.[/font]
6 « J'aime »

Cool, un comeback :slight_smile:

1 « J'aime »

sympa le choix de club, du gros challenge en vu :slight_smile:

1 « J'aime »

pas mal cette intro et gros défi en perspective là, t’es chaud bouillant :hoho:

Ca commence bien…

En espèrant que tu fasses plus qu’un post que sur FM .net ^^

[font=Verdana]

Quelques années plus tard…

10/06/2016

Comme prévu, à l’issue de la saison 2013/2014 l’Alki Larnaka termine dernier du championnat Chypriote, avec un total de -39 points. Incapable de payer ses salariés et ses joueurs, le club accumule les sanctions de la fédération, et en mai 2014 le club est définitivement liquidé.
Après soixante six dans l’histoire s’arrête brutalement.
Dans le même temps, à quelques kilomètres de distance, l’Omonia Oroklini, petit club d’Orolkini, dans la banlieu de Larnaka accumule les bonnes performances et obtient la promotion en 4e division Chypriote.
Surfant sur ce succès le club termine la saison suivante sur le podium, et décroche une nouvelle monté en 3e division. Durant l’été, Andreas Loppas, investisseur local, rachète le club. Nostalgique de l’Alki Larnaka, dont il était un fervent supporter il renomme le club en Alki Oroklini.
Et l’aventure ne s’arrête pas là ! Aussi incroyable que cela puisse paraitre, c’est une nouvelle saison pleine de succès qui s’offre à ce petit club, parti de rien, et après une lutte acharnée le club s’offre le droit de disputer la saison 2016/2017 en deuxième division après une seule saison au troisième échelon !
Afin d’accompagner ce succès, Andreas Loppas, attire de nouveau investisseur, et notamment Alexander College, Université privé Anglaise qui vient d’ouvrir un campus à Chypre. Trop à l’étroit dans son petit stade de banlieue non conforme, le club emménage également dans le centre ville de Larnaka. Le club partagera avec Nea Salamis (propriétaire) le Ammochostos Stadium, une enceinte de 5500 places.
Andreas Loppas annonce également un nouveau changement de nom pour le club, qui reprend le nom historique d’Alki Larnaka.
Coté banc de touche, gros changement avec l’arrivée de Ioánnis Okkás, l’ancien international de 39 ans prendra la tête du club pour cette saison. Recordman de sélection (106), il s’agira de sa deuxième expérience comme coach après un intérim de 3 mois du coté de l’Ermis Arradipou.

[/font]
2 « J'aime »

ça me fait penser un peu à l’histoire de mon club dans ma story tchèque :smiley:

2 « J'aime »

Bonne chance à Chypre

1 « J'aime »

L’effectif est plutôt réduit, il compte vingt joueurs, avec les recrues que nous avons réalisées. Konstanti, Panagiotou et Pittaras arrivés gratuitement. Compte tenu de nos petits moyens il faudra faire avec ce groupe, mais la saison ne compte que 26 journées, plus la Coupe de Chypre. Petit aspect insolite, le club compte dans ses rangs 4 joueurs français !
Quelques joueurs à retenir…

• Kyriakos Stratilatis Sa fiche

Ancien international Espoir Grec, et également finaliste malheureux de l’Euro U19 en 2007. Il fait partie de la génération Mitroglou (Benfica), Papastathopoulos (Dortmund), Ninis (Charleroi), dont il était le gardien titulaire. Il est très loin d’avoir eu la même carrière. A 28 ans il devrait être numéro 1 en club pour la première fois.

• Stelios Parpas Sa fiche

Ancien International A (dernière sélection en 2012). Il va apporter toute son expérience en défense central. Il a disputé de nombreux match de première division avec l’AEL, et à connu un passage au Steaua Bucharest.

• Arnaud Honoré Sa fiche

Son nom va peut être vous dire quelque chose. Il a été formé au Paris Saint Germain, mais n’a jamais eu sa chance en France. Pour nous c’est une petite pépite, le joueur le plus technique de l’effectif. Il devrait faire très mal aux défenses sur son coté gauche.

• Andreas Papathanasiou Sa fiche

Natif de Larnaka, il n’a jamais quitté son île, avec en point d’orgue un passage à l’APOEL en 2008, qui lui permet de goûter à la sélection nationale. Très costaud physiquement, doué de la tête, il mènera la pointe de l’attaque et portera le brassard de capitaine.
1 « J'aime »

J’aime beaucoup le challenge, ça a l’air intéressant :slight_smile:

il y a l’air d’y avoir bcp de français dans ce championnat… l’appat du gain peut être ?

Le Background de la story est assez incroyable :heart_eyes:

L’appât du gain pas vraiment, les salaires ne sont pas fantastiques, surtout depuis que la crise est passée par là, comme en Grèce. Je pense que ce qui joue c’est le confort de vie du pays.

Historiquement le championnat attire beaucoup d’espagnol et de portugais. Mais ces 5/6 dernières années ont voit de plus en plus de Français. Bruno Cheyrou, Camel Mériem, Cédric Bardon, Mathieu Coutadeur ont joué à Chypre.

Actuellement, en premier division il y à Vincent Laban qui joue même en équipe nationale, Valentin Roberge, Bertrant Robert, Hérold Goulon. En seconde division il y a Mathieu Valverde.

Lens a recruté Scarramozino là bas il y a 2 saisons

Aaaaah c’est de là qu’il vient c’est vrai !

1 « J'aime »

Exact, il était à l’Omonia Nicosie je l’avais oublié lui.

EDIT : On est en plein dans l’actualité, je viens de voir que IRL le club vient de faire Romain Davigny (libre), formé au FC Sochaux.

https://www.pixenli.com/images/1484/1484233604034236800.jpg

Je regarde ce soir si il est dans la DB de ma partie, et si c’est le cas, j’essaye de le recruter.

1 « J'aime »

Même si il est nul ? :smiling_imp:

@JeffZeze Pour la deuxième division Chypriote, un joueur formé en France, ne sera jamais nul. :grin:

En fait ça dépendra surtout de son profil, mes deux seuls attaquants de métier son plutôt des pivots (1m88 et 1m90), et il manque plutôt un mec rapide, agile, capable de prendre la profondeur.

Je regarderai ça en rentrant du boulot.

2 « J'aime »

D’origine portugaise je suis toujours avec beaucoup d attention ce championnat chypriote ! Il y a énormément de joueurs de Liga Nos qui vont jouer la bas ainsi que les entraineurs ! Pedro Emanuel est d ailleurs a l Apollon ! Tu utilises qu elle BDD ? Celle de Claassen ?